Expos

L'exposition destinnérance : de l'ombre à la lumière

Ce vendredi 29 juin, la Chapelle Saint Hyppolyte était en fête pour le vernissage de l'exposition Destinnérance d'Anita Wagner accompagnée par des textes de Didier Hulmman.

WAP1080372

"Originaire d’Andalousie, Anita WAGNER découvre le goût du pinceau il y a 4 ans et exprime ses premières visions et inspirations. Sentiments et émotions impulsifs, passions et sensibilité sont les éléments clefs que la peintre esquisse sur la toile. Le quotidien, ses rencontres, sa quête spirituelle vont également influencer ses oeuvres. Sa peinture à l’atmosphère primitive nous montre que l’acte n’est pas une chose réfléchie, mais nécessaire."

WAP1080363

Anita avait déjà exposé à Loupian au mois de mars à la Médiathèque pour une exposition artistique « Bleu sans alphabet connu ».

 L'on avait alors pu apprécier les qualités et compétences artistiques d'Anita avec son style affirmé, Anita qui avait déjà associé sa peinture aux textes de l’auteur Didier Humann pour une explosion artistique et poétique autour de la couleur et surtout des bleus qui sont à la source de l'inspiration d'Anita comme le corps qui dans chacune de ses oeuvres allait apparaître.

 Mais à la chapelle, l'exposition a lieu du 27 juin au 14 juillet, et sera visible du jeudi au dimanche de 10 h à 12 h et de 16 h à 19 h.

Pour l’exposition Destinérrance , le  lieu de départ a été « la chapelle Saint Hippolyte » , lieu de symboles, de recueillement et d’histoire.

WAP1080371

"Chaque tableau ici, représente une étape, comme  celle d’un homme qui avance dans sa quête, et dans son errance : du sombre à la lumière, de la lumière au sombre ; la dualité. Cette série qui pour elle, est la plus aboutie, a été le moyen de mettre en relief cette réflexion sur l’errance de l’âme et des hommes, entre le visible et l’invisible. "


Lors du vernissage de l'exposition, ce vendredi 29 juin l'artiste était félicitée par le public et les Élus de la ville, très heureux de recevoir une nouvelle fois Anita à Loupian pour 15 jours. De son côté, l'Artiste  remerciait la Ville de Loupian pour cet accueil si chaleureux dans cette chapelle qui magnifiait ses œuvres...

Le verre de l'amitié clôturait ce beau vernissage.

GILLES BLANCHARD à la GALERIE OPEN SPACE

GALERIE OPEN SPACE
8 rue rue Garenne Sète
EXPOSITION DU 30 JUIN AU 16 JUILLET
VERNISSAGE LE 30 JUIN A 18h30
GILLES BLANCHARD

"Mon travail a évolué. J’ai essayé de sortir de l’épaisse matière. La matière est toujours là, mais plus légère. Du coup la couleur est devenue plus présente, moins pâteuse, plus liquide. Peu à peu le bleu s’est imposé, dans son immense variété. Si mon travail d’avant était une recherche de minéralité, celui-ci est une recherche vers la légèreté, vers l’aérien et l’aquatique".

Même si chaque tableau reste sans titre, il m’a semblé important de nommer l’ensemble : « Géographie intime ».Aucun texte alternatif disponible.

Le Pavillon Populaire accueille l'expo " Un Dictateur en images"

Du 27 juin  au 23 septembre 2018, une double exposition  : "un dictateur en images - photographies de Heinrich Hoffmann" et "regards sur les ghettos".
Vernissage mardi 27 juin à 18h30


Après avoir montré les images de l'enquête ethnographique de Germaine Tillion et Thérèse Rivière dans l'Algérie aurésienne des années 1930, le Pavillon Populaire présentera simultanément, du 27 juin au 23 septembre inclus, deux expositions intitulées Un dictateur en imagesPhotographies de Heinrich Hoffmann et Regards sur les ghettos au rez-de-chaussée.  Photographies de propagande allemande et des photographes juifs des ghettos d'Europe orientale (octobre 1939-août 1944) à l'étage.

Placées sous le commissariat de l'historien Alain Sayag et la direction artistique de Gilles Mora, avec la participation du Mémorial de la Shoah, ce cycle d'expositions a un double objectif.

Les Photographies de propagande allemande du photographe officiel d'Adolf Hitler et des photographes juifs des ghettos d'europe orientale (octobre 1939-août 1944)"

Esplanade Charles-de-Gaulle - 34000 Montpellier - Entrée libre

Téléphone : 04 67 66 13 46 (accueil) - 04 67 34 88 80 (adm.)

 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Du mardi au dimanche  -  Eté : 11h - 13h et 14h - 19h

Cet été avec le réseau du Service Patrimoine de Sète Agglopôle

PROGRAMME DU RESEAU DU SERVICE PATRIMOINE – SETE AGGLOPOLE MÉDITERRANEE
(juin/juillet/août 2018)

seeCapture

LES HORAIRES D’OUVERTURES DU RESEAU :
Mars à Juin : de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00
Juillet – Août : de 10h00 à 13h00 et de 15h00 à 19h00
Dernière entrée acceptée 1h00 avant la fermeture.
Jardin Antique Méditerranéen : fermé tous les Lundis – Musée Ethnographique de l’Etang de Thau fermé les
lundis (Juin)- Musée Gallo-romain Villa-Loupian fermé les mardis (Juin)

Les Rendez-vous à ne pas manquer !
► JARDIN ANTIQUE MEDITERRANEEN
Rendez-vous au Jardin sur le thème « L’Europe des Jardins »
> Samedi 02 et dimanche 03 juin
MUSÉE ETHNOGRAPHIQUE DE L’ETANG DE THAU
EXPOSITION « Ça nous pend au nez ! » de Cédric TORNE
> Du 5 juillet au 30 novembre
► MUSÉE GALLO-ROMAIN, VILLA LOUPIAN
Journées romaines, Les Augustales
Samedi 28 juillet et dimanche 29 juillet

Vous pouvez télécharger la programmation complète du service patrimoine pour les mois de juin, juillet et août en cliquant sur le lien ci-dessous!

Ateliers, conférences, animations, expositions!

AGENDA juin juillet aout 2018

L'exposition « Brassens Multiple » inaugurée

 Samedi 16 juin, à l'Espace Brassens, a eu lieu le lancement officiel de l'exposition « Brassens Multiple », en présence de Catherine Mata, directrice des lieux, d'Hervé Merz, adjoint au maire et de Catherine Maraval, adjointe en charge des musées. Réunissant le travail d'une trentaine d'artistes français et étrangers, dont la source d'inspiration commune est la figure du poète-chansonnier, cette exposition-hommage offre une vision kaléidoscopique de cette influence majeure qui continue de traverser les époques. Issues des collections du musée, de collections publiques et privées, les œuvres de l'exposition « Brassens Multiple » se déclinent sous divers formats et techniques, qui vont de la peinture à la sculpture, en passant par le dessin, la caricature, la peinture sur verre ou le street art. Ces œuvres trouvent leur place dans le décor des salles de l'Espace Brassens et enrichissent ainsi la visite par leur qualité. Parmi la pléthore d'artistes, Pierre Maguelon, Georges Klein, ami de Brassens, tout comme Pierre Parsus, Philippe Lorin, illustrateur de livres sur les chanteurs célèbres, Amanda Lear ou bien les street artistes Amon Alis et C215. Des artistes sétois sont également exposés, comme Florence Poiret, Claude Julien ou Christopher Dombres. Et un mur est dédié aux œuvres des frères François. Catherine Maraval a rappelé ce « Brassens multiple » auquel chacun est attaché pour une raison ou une autre. Car, à la fois « pygmalion, iconoclaste, charmeur, anarchiste au grand cœur et provocateur, c'est une source inaltérable pour tout artiste, qu'il soit peintre, sculpteur, ou graffeur. » Après la découverte de l'exposition, le groupe Amandoné, qui reprend à la sauce sétoise le répertoire de Brassens, a proposé un intermède musical.

Exposition Photos de Johnny à Sète

Exposition Photos Johnny Hallyday

Exposition de photos, consacrée à Johnny Hallyday à La Maison de la Vie Associative et des Quartiers et l'association Nashville


Maison de la Vie Associative - Rue du Moulin à Vent
34200 SETE
Exposition prolongée jusqu'au 29 juin

« Peinture-peinture » de Fabien Boitard à la Chapelle du quartier Haut

 

 Samedi 23 juin, l'exposition « Peinture-peinture » de Fabien Boitard était dévoilée au public, à la chapelle du quartier Haut, en présence de l'artiste et de Christelle Espinasse, adjointe en charge des évènements culturels. Si pour Fabien Boitard « la peinture est un acte de résistance », les séries composant cette exposition prouvent bien l'attachement viscéral du peintre à la peinture, à l'acte de peindre. Un style indéfinissable et inclassable qui joue à la fois sur les codes de la peinture et sur ceux de la photographie, avec l'utilisation du flou qui confère à ces toiles une dimension onirique, irréelle, comme par exemple la série des « Mâts » ou le triptyque constituant la série des « Vallées ». La série « L'eau et le feu », était accrochée pour la première fois. Pour cette exposition, Fabien Boitard a choisi des toiles autour de l'eau, un élément récurrent dans son travail ces dernières années, qui trouve idéalement sa place en Île Singulière. Cette œuvre témoigne d'une volonté farouche à poursuivre l'expérience picturale car, comme l'a souligné Christelle Espinasse, « qu'il s'agisse d'une photographie, d'une composition originale, le tout enrichi sur la même surface d'un flou, de giclures, de graffitis tracés à la bombe, d'un dessin ou d'un glacis, vous utilisez la matière pour mieux sublimer la toile ». Un univers unique aux inspirations multiples. À voir jusqu'au 15 juilleRencontre avec l'artiste le 15 juillet à 17h30.

David Nicolas Djordjevic à la Galerie Dock Sud

Aucun texte alternatif disponible.Exposition jusqu'au 31 juillet.
Un jeune Franco-serbe autodidacte de 24 ans résidant en France qui propose un travail torturé, coloré, matiéré, une peinture sans pinceaux peinte avec les doigts, de l’expressionnisme brut, un vrai cri sorti droit du ventre.


Le tout pour un rendu tout à fait convaincant et personnel mais non loin de Basquiat sur les sujets, du mouvement Cobra pour les formes et la couleur, de Lindström pour le travail matiéré de la peinture à l'huile ainsi qu'une certaine familiarité avec l'imagerie mexicaine des fêtes colorées mortuaires. Moi, j’adore. Un vrai diamant brut.

Ce sera sa deuxième vraie confrontation avec le public. La première était au dernier Lille Art Up où son travail a reçu un accueil plus que convaincant avec plusieurs toiles vendues.

Galerie Dock Sud 2 quai aspirant Herber, 34200 Sète

Pèzenas, laboratoire artistique

 

Le 14 juin, nous avons eu la primeur de l’exposition vivante et dispersée dans tout Pézenas. Une première pour cette biennale de l’association ArtLabCity regroupant des artistes locaux et/ou internationaux.

Au gré de la découverte du patrimoine piscénois, nous pouvons apprécier de l’art contemporain, notamment à la Butte du Château, qui, de fait, est exceptionnellement ouverte du jeudi au dimanche de 15h à 21h. Les artistes étant très sollicités, voici un résumé de discussion avec quelques-uns d’entre eux.

Dominique Coutelle, cet humaniste et artiste depuis ses 19 ans travaille l’acier corten. Il joue entre le plein et le vide et la nature s’offre telle un tableau éphémère en fonction de l’angle choisit pour apprécier ses courbes.

Karine Debouzie propose une symbiose entre une matière industrielle et l’espace naturel dans lequel elle expose, il faudra 5 jours de travail plein pour combler cette fine avignonnaise malgré des idées encore plein la tête pour toujours emmener l’observateur dans un monde doux et merveilleux.

Sophie Billard, architecte plasticienne, nous amène à redécouvrir notre environnement avec ses filets rouge qui colorent les feuilles des arbres, le soleil joue avec eux et s’approprie librement et à sa guise les ombres et lumières de ce pavillon au fil de la journée.

(Sur la photo, de gauche à droite : Olivier Valentin, Karine Debouzie, Sophie Billard, Alain Grenier, Marion Gineste, Michel Vienne, Dominique Coutelle et Agnès Descamps).

Le Grand Hôtel Molière, bâtisse du milieu du 18ème siècle, accueille généreusement les œuvres créées à petite échelle tous les jours de 8h à 20h.

Ces magistrales sculptures s’offriront aux regards des visiteurs piscénois jusqu’au 16 septembre 2018.

Céline B.

https://www.intersites-atp.eu/

Dominique Coutelle : http://dominiquecoutelle.blogspot.com/

Karine Debouzie : https://www.facebook.com/karine.debouzie

Sophie Billard : http://www.sophiebillard.com/

Agnès Descamps : http://www.agnesdescamps.com/

Arancha Tejedor : http://www.aranchatejedor.com/

Pol Richard : http://polrichard.fr/

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations