Expos

Expo Evasions au Miam


Le MIAM a ouvert les portes de sa nouvelle exposition "Evasions, l'art sans liberté".

Une sélection d'oeuvres poignantes issues de personnes privées de liberté, dans le

 milieu carcéral et celui des camps. La foule était la pour le vernissage.

Exposition "Graphiti pariétal & Vannerie solaire"

graphCaptureExposition "Graphiti pariétal & vannerie solaire" au Jardin Antique Méditerranéen.

Du samedi 14 avril 2018 au dimanche 17 juin 2018 - De 10h00 à 18h00

Exposition comprise dans les conditions normales d'entrée.
+ d'infos ici http://www.balaruc-les-bains.com/jardin-antique-mediterraneen.html

 

Exposition du collectif PACS. Projets artistiques conçues in-situ dans le jardin, par les artistes plasticiens Gislaine Marro et François Bouet.

Ces 2 installations s'inscrivent dans le paysage singulier du Jardin Antique Méditerranéen et sont porteuses de questionnements, de surprises propices à renouveler l'intérêt du public. l'humour, la surprise et la légèreté en sont les matériaux de base, ils possèdent un pouvoir de subversion de la réalité qui nous amuse et éveille toujours la curiosité...

Expocabanon : Hommage à Josian de la Pointe

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit

Exposition de photos pour un hommage du cabanon oeuvre d'art de Josian détruit par les services prefectoraux fin décembre dernier. Plus de 100 photos seront exposées affichées agrippées collées pendues punaisées et vous ...apportez les vôtres.


A suivre Pique nique géant devant le cabanon . Auberge espagnole musique, rire et festivités jusqu'à 17 h00 . Qu'on se le dise et que l'on partage abondament cet événement. Et l'expo sera réaccrochée à la Brasserie La Singuliere quai de Bosc à partir du 5 mai dans le cadre du Festival le Printemps des Photographes une collaboration du collectif Images et du Front de liberation de l'art modeste .

mardi 1 mai à 11:00
 
La Pointe Courte
petit passage sous pont canal arriére plan partie pointe courte, 3420

Nouvelle expo à Lattara : "La navigation lagunaire"

"La navigation lagunaire. 2000 ans de secrets révélés par le musée d'archéologie de Catalogne" du 14 avril 2018 au 7 janvier 2019

Régulièrement, chaque exposition du  Site archéologique Lattara - musée Henri Prades déplace les foules dans la métropole de Montpellier : un retour nécessaire au passé, mieux comprendre notre monde contemporain au travers des usages de la navigation naguère ? les raisons sont nombreuses et ne motivent pas uniquement les Lattois. Vernissage vendredi 13 avril à 18h30.

L'exposition créée par le musée d’archéologie de Catalogne Museu d'Arqueologia de Catalunya. Generalitat de Catalunya, adaptée par le site archéologique Lattara-musée Henri Prades, en collaboration avec le laboratoire Archéologie des sociétés méditerranéennes et le musée régional de la Narbonne antique permettra de considérer l'essor du port antique de Lattes sous un autre regard.

À partir des résultats de fouilles archéologiques récentes, à la fois sous-marines et terrestres, cette exposition vous propose d’embarquer sur un de ces navires de commerce pour vivre une expérience unique, sur les traces des marins de l’Antiquité.

Pendant l’Antiquité, la côte qui s’étendait du Languedoc à la Catalogne était jalonnée de ports intérieurs, à l’abri des vagues, reliés à la mer par un système lagunaire complexe. En longeant le littoral, les navires ibériques chargés d’amphores à vin remontaient ainsi jusqu’au port de Narbonne, considéré comme l’un des plus importants du monde romain. 

À partir des résultats de fouilles archéologiques récentes, à la fois sous-marines et terrestres, cette exposition vous propose d'embarquer à bord d'un de ces navires de commerce pour vivre une expérience unique, sur les traces des marins de l'Antiquité.

Pour consulter le site du Musée archèologique de Lattes

Site archéologique Lattara - Musée Henri Prades
390, avenue de Pérols
34970 Lattes
04 67 99 77 20

Biennale du verre à Grabels en avril 2018

A l'occasion de la 4e Biennale du verre, la commune de Grabels, à l'ouest de Montpellier, accueillera six artistes verriers confirmés du 12 au 15 avril 2018.  Un clin d’œil à la tradition de la verrerie qui s’est développée à quelques kilomètres de là, autour de Claret et qui a contribué en son temps depuis le XIIIe siècle au rayonnement de notre région avec l'installation des gentilshommes verriers sur le Causse de l'Hortus du Pic Saint-Loup.

Les créateurs d’art, sculpteurs verriers qui travaillent le verre avec des techniques traditionnelles ou modernes, viennent de plusieurs horizons géographiques, de Colomiers en Haute-Garonne, du Lot en Midi Pyrénées, de la Savoie à la Catalogne.

Avec la même soif de créer, ils exposent à la salle de la Gerbe pendant quatre jours.

Ont été sélectionnés Jürgen Chaumarat et son influence polynésienne, Michel Delsey-Lagrange et le monde végétal, Philippe Litou et ses trésors marins détournés, Olivier Mallemouche membre des Ateliers d'Art de France, Julia Robert et son art culinaire et la catalane Ingrid Solé présenteront leurs créations lors du vernissage du 12 avril à 19h.

Un concours de création leur sera proposé. Ils réaliseront une œuvre originale sur le thème du « lien », au sens propre ou figuré…

À l’issue de la Biennale, le prix du jury viendra récompenser l’œuvre choisie et chacun pourra également voter pour le prix du public.

Remise des Prix, dimanche 15 avril à 17h. L'entrée est  libre.

Salle de la Gerbe à Grabels : ouverture de 14h à 19h

Visite guidée du musée Soyris le 7 avril

Visite gratuite dans le cadre du lancement de la saison 2018, samedi 7 avril 2018

Avec l'aide de la DRAC et des membres du Grahm, le musée municipal d'Archéologie Paul Soyris à Murviel-les-Montpellier présente exclusivement les vestiges issus des fouilles archéologiques réalisées sur la commune et en grande partie du Castellas.

Dès 15h, l'espace muséal de la cité antique sera ouvert exceptionnellement ce samedi et tous les dimanches d'avril à septembre 2018.
Dans une dizaine de vitrines, des objets, issus des dons des Murviellois attachés au patrimoine de leur commune et des fouilles menées depuis 1950 jusqu'à aujourd'hui, témoignent de l'occupation de la commune pendant le néolithique et l'époque gallo-romaine : sculptures, inscriptions, objets funéraires. 
Au Nord du village, sur le site antique du Castellas, des fouilles mettent constamment à jour des découvertes qui peuvent être exposées au musée.

Programme de la journée pour les enfants et leurs parents

A l’occasion de l’ouverture au public du musée Paul Soyris de Murviel-lès-Montpellier pour la saison 2018, le service des publics propose un après-midi d’animation  le samedi 7 avril 2018 à partir de 15h.

- De 15h à 16h30 : jeu de piste à travers le village pour découvrir le patrimoine historique et archéologique de Murviel. A l’aide d’un parent, trouver les indices qui conduiront d’énigmes en énigmes jusqu’à la dernière étape. Dès 6 ans.
- 16h30 : goûter au musée. Public familial.
- De 17h à 18h : visite guidée, par un archéologue du musée et de sa collection de vestiges provenant du site archéologique du Castellas. Dès 8 ans.

 Musée archéologique Soyris - 8 Rue de l'Ancienne Mairie, 34570 Murviel-lès-Montpellier

En avril, mai, juin et septembre : le dimanche de 15h à 18h - En juillet : du mardi au vendredi de 14h à 17h, le samedi et le dimanche de 15h à 18h - En août : du mardi au dimanche de 15h à 18h.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Exposition Peintures de Michel Puech

Le vin et la peinture font en général bon ménage. Le vin comme la peinture c’est affaire de couleurs, de goûts, de sensibilité, de poésie. Ce n’est pas par hasard que prés de la «Lézardise», de la «Perle occitane», du «Chant de Lou», du «Rosé de Lola», entre autres produits issus de merlot, syrah, cabernet, viognier, chardonnay... s’offrent aux regards les peintures exposées aux cimaises du caveau de la coopérative viticole de Pignan. Chaque mois un peintre nouveau occupe cet espace en compagnie des rouges, rosés et blancs des différents cépages. Du 3 au 30 avril sont présentés les travaux récents de Michel PUECH. Technique mixte, aquarelle japonaise et encre sur papier, pour l’expression d’un univers singulier dans lequel les formes inédites, issues de sa propre imagination et de sa pratique du dessin automatique, nous entrainent dans un voyage poétique et surprenant.
Du 3au 30 avril 2018
ouvert du lundi au samedi de 9h à 12h et de 15h à 18h
Cave Coopérative Les Vignerons 34570 Pignan
avenue de l’Europe 04 67 47 24 89

Exposition l'Europe Pourquoi ? Comment ?

A la salle polyculturelle le 9 avril :

L’Union européenne est probablement le projet politique le plus ambitieux de notre temps.
Pourquoi ?
Parce qu’après des millénaires de guerres fratricides, le projet européen a fait de l’Europe, enfin, un espace de paix. Une paix fondée sur la solidarité économique,  un développement social et territorial durable et de grands projets communs, donnant un rayonnement mondial à notre Union.
Comment ?
En fondant l’Union sur un principe simple et révolutionnaire : la souveraineté partagée.  Avec des institutions démocratiques, un budget restreint tourné vers l’action, une présence  répartie sur le territoire européen – bien plus que Bruxelles – et une coopération étroite avec d’autres organisations paneuropéennes. Et en continuant de construire l’Union avec vous.
Dans cette exposition, nous vous invitons à découvrir l’Union européenne à travers ces grands objectifs et principes de fonctionnement.
Avec un espoir : vous donner envie de participer, comme citoyens actifs, au projet européen !

Le musée Fabre accueille l'exposition de Jean-Michel Meurice

Le musée Fabre accueille l'exposition toute en couleurs des œuvres de Jean-Michel Meurice, documentariste et artiste-peintre français.
L'exposition peut faire l'objet d'une visite à part entière ou venir en complément du parcours arc-en-ciel ( absence des œuvres de Delaunay Nature morte portugaise et Van Dongen Portrait de Fernande Olivier).

bandeau site

Jean-Michel Meurice, né le 6 décembre 1938 à Lille, est un documentariste et artiste-peintre français. Auteur de nombreux films documentaires, il est l'une des personnalités à l'origine de la création de la chaîne de télévision Arte, dont il a été le directeur de 1986 à 1989.
Son œuvre colorée et abstraite est nourrie par de nombreuses références empruntées au vocabulaire des arts décoratifs (la tapisserie, les ornements d’Asie centrale) et aussi à la peinture de la première moitié du vingtième siècle.  Les problématiques qu’il aborde sont proches des celles du mouvements Support/Surface auquel il est régulièrement associé dans des expositions collectives. Son œuvre fait état d’une peinture remise en question qui cherche à se libérer des contraintes imposées par le mur et le châssis.
L’accrochage mêlant peinture et arts graphiques, est présenté dans les espaces de la collection contemporaine du musée. Il rassemble les œuvres offertes par l’artistes au Musée Fabre, ainsi que des œuvres spécialement sélectionnées dans l’atelier de l’artiste.

A découvrir :

Parcours de l'exposition:

Années 1960. Tout-couleur pop

Les problématiques que Jean-Michel Meurice aborde dans les années 1960 sont proches de celles du mouvement Supports/Surfaces auquel
il est régulièrement associé dans des expositions collectives. Son oeuvre fait en effet état d’une peinture remise en question qui cherche à se libérer
des contraintes imposées par le pinceau et le châssis. Prenant volontairement ses distances avec l’abstraction lyrique,
Meurice explore de nouveaux territoires en employant des matériaux inédits tels que les aérosols, l’aluminium, le vinyle,
plus généralement les matières synthétiques, ce qu’il appelle « le style Prisunic ».
 

Années 1970. Hors cadre

Au cours des années 1970, la démarche de Jean-Michel Meurice, de plus en plus radicale, se caractérise par une systématisation du geste.
L’artiste, animé par le désir de peindre à nouveau, couvre l’espace de ses peintures de bandes de couleurs répétées qui occupent entièrement
l’espace pictural saturé.
 

Années 1980-1990. Arabesque

Meurice se passionne par l’art islamique à la faveur d’un voyage en Andalousie à la fin des années 1970 et de plusieurs voyages en Asie Centrale
au début des années 1980. Le motif réapparaît dans son oeuvre à la faveur de l’expérimentation d’une technique nouvelle :
l’empreinte. Meurice crée de grandes compositions avec des motifs végétaux dont les arabesques contrastent avec la rigueur des lignes répétées.
  

Années 2000. Corolles volubiles

Depuis le début des années 2000, Jean-Michel Meurice pratique à nouveau le dessin, il représente sans cesse des ipomées,
ces fleurs aux formes sensuelles vécues comme une épiphanie. En écho aux pratiques radicales des premières années,
Meurice fait intervenir à nouveau des supports surprenant dans sa peinture, dessinant par exemple sur des rideaux de douche.

 

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations