Expos

Exposition Ma petite Jeannie Chérie

1-4729182Du lundi 11 Juin au vendredi 29 Juin 2018
Station marine de Sète - 2, rue des chantiers
Du lundi au vendredi de 10h à 18h

Le service des archives municipales de la ville de Sète vous présente son exposition itinérante "Ma petite Jeannie Chérie" située dans la Station Marine de Sète. 

Bernard Collin est biologiste à la station zoologique de Sète quand éclate la première guerre mondiale. Sous-officier au 21ème régiment d'infanterie, il rejoint le front le 7 novembre 1914 près de Béthune dans le Nord Pas-de-Calais. Il est tué au cours de la 3ème bataille d'Artois à l'automne 1915.

Il a 34 ans à peine.  D'août 1914 à sa mort, Bernard Collin et sa femme Magali s'écriront quasiment tous les jours. Leur correspondance témoigne de l'intensité de leurs sentiments mais aussi du conflit sanglant qui ravage l'Europe. Magali Collin évoque leur fille Jeannie née en 1911. Bernard Collin livre à sa femme ses réflexions d'homme cultivé et sensible sur ce qu'il subit au front.

Cet humaniste s'adresse aussi à sa fille à qui il destine esquisses et dessins.   Exposition itinérante   C'est à partir de cette très belle correspondance - plus de 600 lettres conservées par la petite-fille de Bernard et Magali Collin - que le service des archives de Sète a créé l'exposition "Ma petite Jeannie chérie". 

Une exposition itinérante constituée d'un film documentaire et de 23 panneaux présentant de multiples originaux, lettres mais aussi photos, dessins, cartes postales, journaux, documents d'archives... 

Fruit d'un minutieux travail de collecte, ils témoignent d'une époque et d'une histoire d'amour remarquable ressuscitée aujourd'hui. 2-4729185


 

Suite à l'exposition de Terres de Touroulle….

Le village miniature exposé par l’association ayant remporté un grand succès auprès des visiteurs, la municipalité à proposé à l'association de l'exposer dans l'ancienne salle du conseil municipal de l'hôtel de ville, au premier étage, pour permettre à toute la population d'en profiter et de l’admirer pendant quelques semaines.

A Bessan, le village de terre cuite joliment travaillé et très coloré sera visible en entrée libre aux heures d'ouverture de la mairie, soit du lundi au vendredi, de 8h45 à 12h et de 15h à 18h.

Xavier Malbreil mis à l'honneur au Musée Villa Loupian et à l'Espace o25rjj

mvlP1070168

Xavier Malbreil expose sur 2 sites à Loupian :

 

Xavier Malbreil, écrivain, sculpteur, plasticien et commissaire d’art fut aussi professeur Sous le titre « Intérieurs/ Passeurs », Xavier Malbreil présente un ensemble de pièces en marbre et en ardoise dans le cadre du musée archéologique de la villa gallo-romaine de Loupian.

Pourtant, il Vit et travaille à Pamiers. Il a suivi un cursus de formation en Lettres Modernes. Il a publié plusieurs livres et textes, dans des revues comme La voix du Regard, DOCKS, etc
C'est aux début des années 2000, au moment du développement grand public des technologies numériques, qu'il a commencé à croiser ses formations et ses pratiques tournées presque exclusivement vers l'écrit, avec le domaine des arts plastiques, en commençant par les arts numériques, dont il fut un critique pour des revues en France comme à l'étranger.
Depuis, il multiplie les aller-retour entre l'écriture, l'enseignement de la narratologie, dans un master création numérique à l'université de Toulouse -Jean-Jaurès, la création d'oeuvres en marbre, la création d'oeuvres multimédia...Mais sa ligne directrice reste toujours l'écrit, qu'il soit d'analyse, de narration, ou de poésie.

mvlP1070169

L’opportunité d’exposer sur ce site a permis à l’artiste de ressaisir, de façon synthétique, le fil rouge d’un parcours littéraire et plastique, qui s’est toujours soucié d’interroger le rapport aux origines de l’écriture, quand elle hésite encore entre l’image et le signe.

Ce 16 juin, pour le vernissage de son exposition, de nombreux représentants de Sète Agglopôle étaient présents autour de l'artiste, d'Alain Vidal, Maire de Loupian et Vice-Président de SAM, délégué à la culture et au patrimoine, du Directeur du Musée Villa Loupian, et de Pascale Ciapp qui organise les expositions régulièrement à l'Espace 0251jj de Loupian.

Pascale a rencontré Xavier et a tout de suite mis en relation dans son esprit, les oeuvres archéologiques du Musée Villa Loupian avec celles plus contemporaines de Xavier . Et de fil  en aiguille, plusieurs partenaires se sont associés à un projet pour permettre à cette exposition de prendre forme : Xavier de son côté, qui travaille la pierre à Saint Béat a réalisé 9 nouvelles pièces pour cet événement, avec l'autel des ancêtres.

Alain Vidal se félicitait et remerciait tous les acteurs de cette exposition en précisant qu'à l'occasion des journées de l'Archéologie, SAM se faisait un plaisir de recevoir Xavier Malbreil, et en rajoutant que Sète Agglopôle avait un service d'archéologie préventive bien opérationnel : "Il n'est pas de vie sans art, il n'est pas de prospérité sans Art."

Entre "Vestiges" et "Archéologie du futur" précisait Pascale le lien est noué.

Il ne restait plus qu'à apprécier celui-ci avec la finesse et l'esthétisme des pièces exposées par Xavier.

Oeuvres exposées, dans le Musée Gallo-romain de la Villa Loupian, du 16 juin au 31 août 2018

Dans le même temps, l’artiste proposer une œuvre originale, sous le titre « Le temps me colle à la peau », sur la façade de l’Espace o25rjj centre d’art contemporain chez l’habitant à Loupian, animé par Pascale Ciapp, et Thomas Andro.

mvlP1070182

mvlP1070178


"Le temps me colle à la peau"

Il s'agit d'une oeuvre exposée sur la F.L.A.C. , Façade Locale d'Art Contemporain, de l'Espace o25rjj du 16 juin au 15 juillet 2018, visible 24h/24

Le temps me colle à la peau, c'est une Mosaïque - 150 x 250 cm (Panneau de bois peint, coquille d'huîtres du Bassin de Thau)
Oeuvre exposée du 16 juin au 15 juillet 2018

« Le temps me colle à la peau ». C'est le texte qui est écrit sur le bracelet en marbre noir d'Izaourt conçu par l'auteur, Xavier Malbreil, pendant sa résidence d'écrivain au CIRPAC en 2015.

mvlP1070187

 

"C'est aussi une façon de souligner le cadre de l'exposition du musée archéologique de Loupian, qui expose de fort belles mosaïques.
Cette œuvre, réalisée avec l'aide de plusieurs bénévoles qui ont bien voulu participer à cette action, est donc une mosaïque fabriquée avec des coquilles d'huitres du bassin de Thau.  Il s'agit tout simplement des huitres que consomme presque chaque samedi l'auteur, qui les achète sur le marché de sa ville, Pamiers, à des producteurs du bassin qui viennent les y vendre. Les amateurs d'art reconnaitront sans doute le motif de la vanité dans cette œuvre – le crâne ici remplacé par des squelettes de poissons. Mais le fait de représenter des poissons – si importants dans la symbolique chrétienne – n'est pas non plus innocent. Nous sommes en terre gallo-romaine, et bientôt christianisée, dès le II° siècle après Jésus Christ, et le poisson était le signe, d'abord secret, de reconnaissance des premiers chrétiens.
Signe d'abondance aussi, dans de nombreux passages de la bible, le poisson, ici sous sa forme squelettique et dévoreuse, est aussi, tout simplement, un motif ornemental."


« Le temps me colle à la peau », présenté sous cette forme volontiers ironique, nous rappelle que depuis Einstein, on ne peut plus penser l'espace sans penser le temps et réciproquement : ils sont intimement liés.

 

flacCapture

   

Le FAV 2018 à Montpellier, derniers jours

Le Festival des Architectures Vives en place jusqu'au 17 juin 2018 dans les hôtels particuliers de Montpellier invite le public à penser la ville de demain en dialogue avec les nouvelles technologies qui rendent la ville plus intelligente.

Depuis 13 ans, les architectes français et européens se plient à une thématique chaque année renouvelée, avec toujours des installations contemporaines éphémères.

Les médiateurs de l'ENSAM - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Montpellier - renseignent les visiteurs sur chaque projet des architectes, soit 16 installations, venues de Gênes avec les étudiants de l'école d'architecture ou du Québec et des régions françaises avec pour thématique commune "SENcity". Autant d'invitations à déambuler dans l'Ecusson de Montpellier et à visiter les hôtels particuliers du XVIIe siècle.

Le point de départ de la déambulation peut se faire à l'Hôtel Saint Côme, 32 Grand'rue Jean Moulin où se tient le pavillon d'accueil du FAV 2018. 

 

Jennifer Caubet au Frac jusqu'en septembre

Vernissage : jeudi 21 juin à 18h30

Exposition : 22 juin au 15 septembre 2018

Pour son exposition d’été 2018, le FRAC Occitanie Montpellier présente le travail de Jennifer Caubet, diplômée de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris en 2008 après avoir suivi différentes formations à Toulouse, Barcelone et Tokyo. Sous le titre de Coordonnées en projection III, l’artiste réactive son triptyque sculptural X.Y.Z. – O. – X.Y.

Daté de 2015, cet ensemble n’a été déployé qu’une seule fois, lors de exposition personnelle One Flat Thing, aux Instants Chavirés à Paris (2015).
A l’occasion de l’acquisition par le FRAC OM de la sculpture X.Y., ces trois pièces sont réunies afin de « re-dessiner » l’espace d’exposition du Frac à Montpellier.

Discussion avec l’artiste : samedi 23 juin 2018 à 13h
Conférence de Jennifer Caubet, le samedi 15 septembre 2018, à La Panacée-MoCo dans le cadre de Drawing Room 018

Frac Occitanie - Montpellier
4 rue Rambaud, quartier Gambetta
Tramway ligne 3 : stations Saint-Denis ou Plan Cabanes
Du mardi au samedi de 14h à 18h - entrée libre.

La belle exposition de « Terres de Touroulle »

Durant trois journées, les bénévoles de l’association Terres de Touroulle ont accueilli un public fidèle, charmé de la qualité des œuvres exposées, peintures ou poteries, du talent de l’invité d’honneur reconnu, pour cette fois Annick Vergnaud, mais toujours différent en style comme en technique.

Mais d’autres évènements, depuis quelques années, attirent un nouveau public : la démonstration sur place de la technique d’un artiste peintre (cette année Bernard Bouissac) et ses explications, et l’intervention musicale de l’orchestre de l’école de musique pour un mini-concert.

Plusieurs originalités gagnent leur place dans l’exposition : les travaux réalisés par les enfants du centre de loisirs durant leur stage de printemps, le vote du public sur son « coup de cœur », et surtout durant cette édition, la très jolie et poétique réalisation en terre cuite des bâtiments ou des lieux les plus emblématiques de Bessan : la mairie, la statue de la Marianne de la place de la République, la place de la Fontaine, l’église St Pierre, la cave coopérative, les écoles, le terrain de tambourin et celui de tennis, la Guinguette, Notre Dame des Vignes,… enfin tout un village miniature recréé, le travail de toute une année pour des passionnées.

Le maire, Stéphane Pépin-Bonet, guidé par la présidente de Terres de Touroulle, Georgette Jamme, a fait une visite commentée de ce mini-village, qui l’a ravi et beaucoup impressionné.

Peinture et poésie, les peintres vus par les poètes

Le Musée Paul Valéry a le plaisir de vous dévoiler son événement de l'été ! il est consacré à LA PEINTURE et LA POESIE ! et se déroulera du 30 juin au 4 novembre !

« Peinture et poésie, les peintres vus par les poètes », regroupe l’exposition éponyme qui propose sur la totalité du Musée, un nouvel accrochage réunissant 250 peintures mises en regard avec 250 poèmes inédits écrits pour l’occasion par des poètes contemporains français et étranger, la publication du catalogue des peintures où chaque œuvre est accompagnée d’un texte de poète et chaque jour une rencontre : un poète / une œuvre ou un artiste / une œuvre, soit 120 jours / 120 événements !

La liste complète des poètes et des artistes dans quelques temps !

L’image contient peut-être : une personne ou plus, océan, ciel, plein air, eau et texte

Ma petite Jeannie chérie, une expo très touchante

 L'exposition itinérante "Ma petite Jeannie chérie" réalisée par les Archives municipales de Sète, retrace les échanges épistolaires de Bernard et Magali Collin pendant la première guerre mondiale. Pas moins de 600 lettres furent échangées entre le couple en une année. Remises à l'honneur grâce à Marion Geddes, leur petite fille, qui avait conservé ses correspondances dans une boite, elles sont à découvrir ou re-découvrir à la Station marine de Sète. Avant d'être mobilisé en 1914 à l'âge de 33 ans, Joseph Albert Bernard COLLIN travaillait à la Station Zoologique de Cette. Mobilisé dès le début de la guerre au sein du 21ème régiment d'infanterie, il est envoyé dans la région Nord Pas de Calais où il restera jusqu'à sa mort à Souchez en septembre 1915. A partir d'août 1914 jusqu'à la mort de Bernard, le 27 septembre 1915, le couple s'écrira quasiment tous les jours. Ce sont plus de 600 lettres qui seront écrites, de très belles lettres intelligentes et sensibles. Bernard envoyait également des lettres et des dessins à sa fille Jeannie née en août 1911 à laquelle, il portait un amour sans fin. Dans ses lettres, Magali parlait très souvent de leur fille et détaillait au quotidien l'évolution physique et psychologique de l'enfant. Elle envoyait à son mari, des transcriptions de petits messages que la fillette destinait à son père…

L'exposition présente de nombreux originaux (lettres, photographies, dessins, cartes postales), des journaux de l'époque, documents d'archive et un film documentaire. Un travail de collecte remarquable a été effectué par les Archives municipales pour raconter une histoire qui l'est tout autant : cet amour profond entre un homme, une femme et leur petite fille au début du 20e siècle, un sentiment très fort qui les maintiendra dans un état de force incroyable malgré toutes les souffrances qu'ils endurent et qui les entourent. A voir, du 11 au 29 juin 2018 à la Station marine de Sète, du lundi au vendredi de 10h à 18h. -

Exposition de Jacques Charvet

 

Jacques Charvet's latest exhibition is certainly not to be missed. From june 14th till the end of july, you may see his latest work at the Distillerie hotel in Pezenas.


Un des totems

   

Jacques Charvet exposera ses dernières oeuvres dès vendredi 15 juin dans les salons de l'hôtel Garage Distillerie de Pézenas. 6 Rue Calquières Hautes, 34120 Pézenas.
Exposition visible jusqu'au 31 juillet 2018 dans les salons de l'hôtel.

Ne manquez pas cette occasion d'admirer ses dernières créations. Jacques a eu l'idée de créer des totems avec du bois flotté, et ces oeuvres sont admirables.

Nul ne peut réellement décrire son travail avec suffisamment de talent. Les oeuvres de Jacques se ressentent, on aime ou on n'aime pas, mais elles ne laissent personne indifférent.

Lors d'une exposition privée, j'ai pu admirer ses dernières toiles et totems. J'adhère tellement que j'ai commencé une collection de cet artiste aussi talentueux que modeste.

Ne manquez pas cette occasion d'admirer ses dernières créations. Jacques a eu l'idée de créer des totems avec du bois flotté, et ces oeuvres sont admirables.
Nul ne peut réellement décrire son travail avec suffisamment de talent. Les oeuvres de Jacques se ressentent, on aime ou on n'aime pas, mais elles ne laissent personne indifférent.
Lors d'une exposition privée, j'ai pu admirer ses dernières toiles et totems. J'adhère tellement que j'ai commencé une collection de cet artiste aussi talentueux que modeste.

Il suffit pour le promeneur de se laisser bercer par ces couleurs chatoyantes, ce rythme aux accents espagnols, pour se sentir le coeur léger empli de gaieté.

Jacques Charvet en pleines dédicaces