Beaux Arts

Montpellier « Allégories Urbaines – Les gardiennes » du Sétois Cédric Matet

Espace Dominique Bagouet à Montpellier
Jusqu'au 1er septembre 2019
Entrée libre


La Ville de Montpellier présente l’exposition « Allégories Urbaines – Les gardiennes » de Cédric Matet, du 5 juin au 1er septembre 2019, à l’espace Dominique Bagouet.

Depuis plusieurs années, Cédric Matet développe un projet fleuve autour des villes méditerranéennes, qu’il photographie et illustre de figures allégoriques, de compositions plastiques et graphiques. Après Casablanca, Tétouan, et avant Beyrouth, il propose cet été une installation visuelle et sonore dressant un portrait personnel, sensible et intime de Montpellier. « Allégories urbaines. LES GARDIENNES » est l’aboutissement de son travail d’exploration de la ville, son histoire et son patrimoine, de ses rencontres et son immersion dans le tissu urbain. Entre portraits et perspectives architecturales, ses œuvres personnifient l’espace de la cité tel qu’il l’a ressenti en tant que plasticien, photographe, et urbaniste... la suite sur Montpellier infos

Une "Nuit d'ados" très réussie aux Beaux-arts

Pour terminer l’année en beauté et avant la traditionnelle restitution des ateliers de l’année prévue le 22 juin,  l’école des beaux arts de Sète a organisé pour la première fois, une soirée pour offrir aux adolescents un moment privilégié et un temps d’atelier festif.

Chacun a pu comme il le souhaitait inviter un copain de son choix pour faire découvrir les ateliers, selon le même principe que la journée portes ouvertes “extérieur jour” qui a lieu avant les inscriptions de septembre. Les enseignantes Claire Giordano, Vanessa Notley, Djemila Capucine Benhamza, Martine Beluet et Karine Barrandon ont élaboré un projet commun autour de la peinture. Au programme: fabrication de nappes colorées, design culinaire avec sculpture de chips, de chamallows, pliages de serviettes… et dégustation sur la table décorée. Au final de ce début de soirée, séance photobooth autour du thème de la plage, avant de faire la playlist pour choisir les rythmes. Et à la nuit tombée, le jardin s’est illuminé de drôles de feux follets grâce à un magnifique light painting. En tout cas, les ados ont répondu en nombre à l’invitation et cette première soirée a remporté un beau succès. A refaire…

 

 

 

Table ronde historique 100 artistes dans la ville - mai 70

Du 8 juin au 28 juillet 2019, La Ville de Montpellier vous propose cette année une ZAT (Zone artistique temporaire) exceptionnelle, à l’occasion de l’ouverture du MOCO, seul centre d’art contemporain public à ouvrir en Europe en 2019.L’image contient peut-être : texte

100 artistes dans la ville – ZAT 2019 s'inspire de la manifestation internationale organisée en 1970 par le groupe d’artistes montpelliérains ABC Productions (Tjeerd Alkema, Jean Azemard, Vincent Bioulès et Alain Clément) qui avait donné lieu à une vaste exposition dans l’espace urbain.

Une table ronde sur l’histoire de ce projet 100 artistes dans la ville, mai 1970 à Montpellier, sera organisée, le jeudi 6 juin à 18h30 à La Panacée, par le MO.CO. Montpellier Contemporain, en partenariat avec le Musée Fabre, en présence de Vincent Bioulès, Alain Clément, Noël Dolla, Daniel Dezeuze et Henri Talvat.

Table ronde animée par Stanislas Colodiet, conservateur responsable du département « milieu XIXe siècle à l’art contemporain » et du service multimédia du Musée Fabre, et Manon Gaffiot, auteure du mémoire de recherche intitulé : « 100 artistes dans la ville Montpellier Mai 70, les conséquences de l’engagement ». Cette rencontre permet de rendre hommage aux artistes de cette première édition, et aux membres d’ABC Productions, les initiateurs de ce grand projet.

Jeudi 6 juin, 18h30
La Panacée, 14 rue de l'Ecole de Pharmacie, Montpellier
Entrée gratuite (dans la limite des places disponibles)

Plus d'informations sur la ZAT 2019 → www.zat.montpellier.fr

Quand la peinture entre dans l'Histoire.

C'était le thème de la dernière conférence d'Histoire de l'Art, jeudi 22 mai, sous l'égide de la Dante Alighieri. M. Dimitri Stauss ne manque pas de saluer le public (fidèle) qui remplissait aux deux-tiers la salle du Palace ! Et, après s'être encravaté de blanc, il emmena l'assistance en visite dans les grands cycles picturaux qui ont marqué les esprits.adamP1060368

 Le parcours commença par Giotto (1266-76 (?)-1337) qui peignit à Padoue, avec la fresque "Rencontre à la porte d'Or" (1299-1309), "la première peinture moderne". Le bleu du fond remplace le doré conventionnel byzantin. Et le grand précurseur italien eut l'intuition de la perspective. Perspective mise en partie en œuvre dans "Le jugement dernier" (chapelle degli Scrovegni) et surtout "L'Annonciation", remarquable également par sa composition.

adamP1060370

Elle est ordonnée autour d'un arc que surmonte la divinité. De chaque côté sont peintes les figures de Marie et de l'ange Gabriel. L'incarnation demandée par l'ange n'est pas figurée.

Au milieu de l'arc, sous l'arcade, entre les personnages réside le "vide créateur" qui la figure. Ce vide qui sera rempli. Vide que l'on retrouve dans "La création d'Adam" de Michel Ange (parmi les fresques du plafond de la chapelle Sixtine).

Dieu le père, lancé dans le cosmos, tend son doigt énergique vers Adam, alangui. Il ne touche pas la main molle d'Adam. Entre eux, le vide. C'est la création.

 

adamP1060407

 

Et M. Stauss delivre, au fil des œuvres, une abondante érudition, bien propre à éclairer ces œuvres. Ainsi de la légende de la "vraie croix". Adam et Eve, dans le jardin d'Eden, furent tentés par le serpent. Ils croquèrent la pomme et furent chassés du paradis. Michel Ange les montre d'abord jeunes, vigoureux, beaux (?) Peut-être selon Michel Ange, mais on peut ne pas apprécier ces masses de chair opulente. Bref, les coupables furent réduits à une humaine condition.

adamP1060405

Mais Adam emporte un rameau du jardin d'Eden. Rameau repris dans la bouche du patriarche mort par un de ses fils. Et le végétal grandit en terre, formant un arbre luxuriant duquel on tira le bois qui servit au supplice de Jésus. Le bois de la croix, marque de la présence divine sur terre, est signe d'éternité. Bien des images défilent sur l'écran. On peut penser que "l'Ecole d'Athènes" de Raphaël aurait pu être mieux appréciée.Ampleur, harmonie, équilibre en sont les marques. Pas seulement la symétrie rigoureuse ou les attributs des personnages. Au final, sont à retenir la montée du baroque (le Tintoret 1598-1694) et surtout "La vocation de Saint Mathieu" du Caravage (1573-1610).

Face à un groupe où Mathieu le publicain compte ses pièces, Jésus désigne, d'un doigt prémonitoire, le futur disciple dans un cône de lumière trouant la salle sombre.

 Il y avait bien la lumière d'une lucarne dans la réalité. Mais par le génie du Caravage, cette lumière-là est plus qu'humaine. C'est cette part (divine?) que les peintres évoqués ont su capter et transmettre. Et ils sont entrés dans l'Histoire.

Hervé Le Blanche

REGARDS CROISÉS avec Abdellah DIBAJI en résidence artistique à Sète

Le Comité de jumelage Sète-El Jadida organise dans le cadre des échanges entre les deux cités de caractère des échanges culturels.

Après Cosentino au Maroc, c'est au tour de Dibaji, peintre jdidi talentueux, de passer trois semaines en résidence artistique.

Un vernissage se tiendra le jeudi 20 juin à la salle Tarbouriech, au théâtre de la mer, suivi d'une exposition du 21 au 26 juin.

REGARDS CROISÉS
 avec Abdellah DIBAJI en résidence artistique à Sète du 9 au 28 juin 2019
 
pouyCapture
 
Dans le cadre de la relance des échanges entre les villes jumelles de Sète et El Jadida, et à l’initiative du Comité de jumelage, des Lions Club Doyen des deux villes, l’artiste peintre Abdellah DIBAJI séjournera en résidence artistique à Sète du 9 au 28 juin 2019.
Abdallah DIBAJI avait reçu pendant trois semaines à l’automne dernier,dans son atelier ,le sétois Christophe COSENTINOà l’automne 2018.
Des liens forts s’étaient créés, avec d’intenses échanges artistiques et humains, avec la réalisation d’une toile à quatre mains. L’exposition des œuvres du peintre figuratif sétois ,dans la galerie Al Khatibi de la cité portugaise, avait rencontré un vif succès auprès des amateurs d’art et de la jeunesse.
 
"Deux villes, deux ports, deux artistes, deux styles différents, deux regards croisés qui saisiront à nouveau l’occasion de cette riche expérience humaine et artistique, source de nouvelles inspirations, pour élargir chacun leur horizon créatif et poser des passerelles entre les deux rives de la Méditerranée.L’artiste résidera au cœur de ville, au quartier haut,proche de ses amis sétois,et bénéficiera d’un atelier d’artiste mis à sa disposition par le Service Culturel, à l’ancien collège Victor Hugo, haut lieu de création de la scène contemporaine de l’ile singulière.
 
Abdallah DIBAJI exposera du vendredi 21 au mercredi 26 juin 2019 une quarantaine d’œuvres à la salle Tarbouriech du Théâtre de la Mer."
 
 
Le vernissage, en présence du Maire François Commeinhes, aura lieu le jeudi 20 juin à 11h30.
 
L’entrée libre à l’exposition est ouverte au public de 11h00 à 17h00.
L’exposition sera également accessible en nocturne de 20 h 00 à 24 h 00 pour les spectateurs du festival «Quand Je Pense à Fernande».pouyghjCapture
 
Présentation de l’artiste Abdellah Dibajiest né à Azemmouren 1952 qui vit et travaille à El Jadida.
 
Il a fait l’académie des beaux-arts de Liège (Belgique), avant d’embrasser la carrière de l’enseignement, d’abord comme professeur ensuite comme inspecteur d’éducation artistique. Abdallah Dibaji a commencé à exposer à titre personnel depuis 1981 : Maroc, Allemagne, France, Etats-Unis...
Ses expositions collectives, qui se comptent par dizaines, ont débuté bien avant. En 1998, il a séjourné à la Cité Internationale des Arts à Paris. En 2002, le prix de la découverte, décerné par la ville de Marseille, a couronné ses travaux exposés alors au château de Borely. Dernières expositions à la galerie Mohamed EL Fassi à Rabat, Biennale d’art contemporain à Téhéran –Iran –Marrakech, Accueil Parcours Rabat à Milan....
 

 

L’artiste Stéphane Pencreac’h expose jusqu'au 30 juin à Montpellier

Artificiala présente un ensemble d'œuvres récentes de Stéphane Pencréac'h, sur bois, toiles et papiers, qui sont autant de petites trouvailles picturales du 24 mai  au 30 juin  2019. 

Après une exposition remarquée au Musée Unterlinden et au Centre d’Art contemporain André Malraux de Colmar saluée par la critique entre autres par Philippe Dagen dans Le Monde, l’artiste revient par le collage et la peinture sur son parcours pictural, s'auto-cite, puise dans ses propres références et nous raconte une petite histoire merveilleuse, s'inspirant du cabinet de curiosité. 

A la Galerie Samira Cambie, Stéphane Pencréac’h propose une plongée intimiste dans son univers créatif, une occasion pour lui de montrer son éventail de pratiques, formes, styles et attitudes. Accueillis par une imposante sculpture de méduse, motif important pour le peintre qui se plaît à relier les mythes les plus anciens à ceux produits par notre contemporanéité, les visiteurs découvriront le bonheur toujours intact et enfantin de création du mythologue Stéphane Pencréac’h. ... la suite sur Montpellier infos

Sète : Journées Portes Ouvertes des ateliers d'artistes

La prochaine édition des Journées Portes Ouvertes des ateliers d'artistes se déroulera à Sète les 18 et 19 mai prochains. OUVERTESCapture

Vous pouvez télécharger le plan ici et La liste des participants est téléchargeable ici

56 ateliers sur la ville, près de 80 artistes participent à la manifestation.

 

 

La totalité des visuels des artistes est téléchargeable là.

 

Cette année pour la 1ère fois l'IES de la Corniche ouvrira également les portes de ses ateliers, Les détourneurs et Nature et Sens.

 Après avoir visité l'exposition Expolies2 qui se déroule à partir de ce 7 mai et ce jusqu'au 16 mai  au Théâtre de la Mer, à la salle Tarbouriech, le public pourra pénétrer dans l'antre de ce collectif d'artistes en herbe !

ArtPage au village des arts et Métiers d'Octon

En préambule d'ARTPAGE,
rencontre biennale de l'estampe et du livre d'artiste,
Exposition  " 24 ans au pays de l'estampe
au
Sélection de graveurs, lithographes, sérigraphes et artistes du livre
qui ont exposé sur les murs du Village des Arts et Métiers depuis 1995.
Le vernissage aura lieu Vendredi 10 Mai à 18h30.
 
 
 24 ans au pays de l'estampe
10 mai - 2 juin
ouverte les week-ends et jours fériés de 15h à 19h

 

 


 

 

Le Prix Artistes d'Avenir pour les enfants

Le Prix Artistes d'Avenir est un prix national d'Art contemporain. Il vise à mettre en lumière et à valoriser des enfants ayant des aptitudes ou manifestant de l'intérêt pour le dessin, la peinture, les arts plastiques, ou même tout simplement, ayant du plaisir à dessiner, peindre, ou créer. Pas d'exigence de niveau requis.

Ce prix a pour ambition de révéler le potentiel artistique de chaque enfant. Renseignements et inscriptions sur www.prixartistesdavenir.com

 

Appel à candidatures pour enfants et ados jusqu'au 05/07/2019

Ouvrages de référence

Le guide contournable
Tout ce que vous avez toujours voulu savoir pour émerger dans l'art

A l'adresse de tous les artistes, professionnels et amateurs, ce guide volontairement concret rassemble l'essentiel de ce qu'ils ont toujours voulu savoir pour émerger dans le monde de l'art contemporain en France et à l'étranger. Il apporte des réponses aux questions clés quand on veut réellement évoluer dans l'art, à la sortie d'une école d'art ou en autodidacte : Qui sont les acteurs du monde de l'art ? Quels sont les choix à faire au départ ? Comment assurer sa viabilité ? Quelles pistes pour développer sa visibilité ? Sorte de petite "bible" de conseils stratégiques et pratiques, Le Guide de l'artiste livre les conseils et les secrets utiles, et souvent étonnants, des plus grands spécialistes français : le curateur Nicolas Bourriaud, la directrice de la Fiac Jennifer Flay, le président du Prix Marcel Duchamp Gilles Fuchs, le collectionneur Guillaume Houzé, le galeriste Emmanuel Perrotin et le directeur du Palais de Tokyo Marc-Olivier Wahler, qui interviennent aux côtés des plus grands collectionneurs, galeristes, directeurs d'institutions et curateurs de la scène internationale. Mais c'est aussi un carnet d'adresses regroupant en un seul volume plus de 1 500 contacts et adresses de professionnels et d'organismes d'art contemporain : lieux d'exposition, centres d'art, galeries, foires, biennales et festivals, mais aussi bourses, prix et résidences d'artiste, sans oublier les écoles d'art, revues et éditeurs liés à la scène contemporaine. Visant à offrir au lecteur la plus large visibilité du monde de l'art contemporain en France et à l'étranger, Le Guide de l'artiste est un ouvrage destiné à devenir un incontournable pour ceux qui veulent faire de l'art le coeur de leur vie.» Amazon

 

Artistes : mieux vendre vos oeuvres

Produire un travail artistique de qualité ne suffit pas pour en vivre. Vendre son art est un véritable métier et les démarches à accomplir sont nombreuses. Il faut notamment : se faire connaître, trouver des financements, des partenaires, des clients, les fidéliser, choisir une structure juridique, établir les déclarations légales, gérer ses ventest...

 » lire la suite avec Amazon