Pia Pedersen au Café

: Le Café Littéraire reçoit l'écrivaine danoise Pia PETERSEN le mardi 13 février 2018 à la Médiathèque à Sète à 18h pour son roman : INSTINCT PRIMAIRE, publié aux éditions NIL.

Pia PETERSEN a conquis ses lecteurs par la multiplicité des registres romanesques qu'elle domine. Associant avec audace l'intrigue policière et le monologue onirique (Une fenêtre au hasard ; Une livre de chair chez Actes Sud), elle poursuit une étude philosophique de l'objet littéraire au sein même des péripéties de ses romans. Le succès d'un Ecrivain, un vrai chez Actes Sud, révèle son imagination débordante et sa malicieuse habileté à analyser l'échec de la création dans le grand galop du consumérisme. Voyageant entre Paris , Marseille, Los Angeles, elle est l'auteur d'une oeuvre novatrice, fortement engagée dans une quête de l'altérité.

Pia PETERSEN est une femme de lettres Danoise d'expression Française. Elle a obtenu le prix du Rayonnement de la langue et de la littérature Française décerné par l'Académie Française. Elle est l'auteure d'une douzaine de romans.

 

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations