Conférences

L'eau bien commun de l'humanité, conférence-débat à Poussan

A l'initiative d'INITIATIVES CITOYENNES de Poussan, une conférence débat aura lieu le vendredi 20 octobre 2017 à 18 h 30 - Salle Jean THERON 

 L’EAU BIEN COMMUN DE L'HUMANITE

D’où vient-elle ? Où va-t-elle? Qui la gère sur son parcours de sa source à son retour dans l’environnement ? Quelles sont les compétences des collectivités territoriales ?Quel avenir pour les services de l’eau potable et de l’assainissement des eaux usées ?

Ces questions (et bien d’autres) seront abordées par Henri Loison, Président du Comité des Usagers du Bassin de Thau du Cycle de L’eau.

 Le Comité des Usagers du Bassin de Thau du Cycle de L’eau a pour objet de promouvoir au sein des communes du bassin de Thau, une gestion démocratique, viable et équitable de l’eau, en lieu étroit avec les usagers dans le respect de la préservation de la ressource et de l’environnement.

L’archéologie sous-marine aux Aresquiers

Les épaves qui racontent l’histoire de la vigne du bassin de Thau…Partie 1.2.2

Conférence animée par Laurence Serra, docteur en archéologie de l'Université d'Aix-Marseille le vendredi 20 octobre, à 18h, à la médiathèque Montaigne.

Découverte fortuitement en 2007 par le frontignanais Raymond Vallon lors d’une partie de chasse sous-marine, l’épave "Aresquiers 12" se situe à 300 mètres de la plage du même nom.

Une expertise l’a identifiée comme un navire de commerce en bois probablement perdu au milieu du XIXe siècle, face à l’étang de Vic, sur la commune de Villeneuve-lès-Maguelone et ayant conservé son étrave et son étambot. Depuis janvier 2017, Sète agglopôle méditerranée valorise les initiatives de valorisations de l’Archéologie, dont elle a pris la compétence sur son territoire.

Entre étang et golfe du lion, le monde sous-marin est riche de vestiges de l’histoire, qui sont autant de témoignages du passé et de l’histoire de notre bassin de Thau. La fouille « Aresquiers 12 », intimement liée au commerce du vin, en est l’illustration.

Cette conférence présentée par le docteur Laurence Serra, archéologue sous-marin qui dirige ces fouilles depuis 2015, sera l’occasion d’en apprendre toujours plus sur l'histoire de notre territoire.

Entrée libre, tout public.

Renseignements au 04 99 57 85 00 ou par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Médiathèque Montaigne, 1 place du Contr'un - 34 110 Frontignan la Peyrade

Comment la Raie devient scie ?

Le 17 octobre prochain à 19h, à l'occasion de la première Journée Internationale des Poissons-scies, l'Aquarium Mare Nostrum organise une Conférence ! en présence de Sylvain Anet, Docteur en Paleontolgie de l'université de Montpellier



A l'instar des inventions de Leonard De Vinci, le monde naturel regorge d'innovations pour répondre au grand défi de la survie. Et les poissons-scies qui font partie de ces pionniers des Elasmobranches (raies et requins) ne manquent vraiment pas d'imagination!
En remontant le fil du temps, Sylvain Adnet présentera une "histoire" de plus de 100 millions d'années pour mieux comprendre comment des raies se sont dotées, et ce plus d'une fois, d'une scie à la place du rostre et comment elles ont évolué en dépit des crises du passé... Car elles ne manquent pas d'astuces qui pourraient leur permettre (peut être) de survivre aussi aux lourdes menaces qui pèsent aujourd'hui.

Inscriptions à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Nombre de place limité.

Franc-maçons

La Grande Loge de France, institution forte de trois siècles d’existence et de ses 34 000 membres,organise à travers la France, des conférences publiques

Vendredi 3 novembre 2017 à 18 h salle Brassens Philippe CHARUEL, Grand Maître de la Grande Loge animera une conférence sur le thème : « Être franc-maçon au 21e siècle ? »

À cette occasion, le public souvent interrogatif au sujet de la Franc-maçonnerie trouvera une opportunité rare de mieux connaître les actions et les enjeux de cette obédience dont le cœur de projet est l’Humain dans le déploiement de toutes ses facultés.

 

Les Huiles essentielles présentées aux résidents de Domitys Ruban d'Azur

Toujours dans le cadre de la semaine bleue qui se déroule actuellement, la Résidence du Ruban d'Azur Domitys recevait ce mercredi après-midi, Nicolas Bastide d'Izard.

La résidence Ruban d'Azur Domitys de Sète propose à ses résidents un programme varié avec des animations adaptées tous les jours à partir de 14h h, en plus des animations habituelles... La semaine bleue, c'est l’occasion pour les acteurs qui travaillent régulièrement auprès des aînés, d’organiser tout au long de la semaine des animations qui permettent de créer des liens entre générations en invitant le grand public à prendre conscience de la place et du rôle social que jouent les « vieux » dans notre société.odlDSC_0008 (13)

Avec des conférences, des sorties, des démonstrations, de nouvelles expériences et des jeux adaptés, cette semaine va passer très vite...

Nicolas Bastide d'Izard dirige une boutique à Poussan, dédiée à la santé, spécialisée dans les produits naturels et donc avec la connaissance sur les plantes médicinales et la rigueur qu'elles imposent, la famille les cultive depuis plus de 40 ans de père en fils. "Ces savoirs empiriques, variés et précieux méritent qu'on s'y attarde à chaque saison de la vie, en les associant aux aquisitions scientifiques."

Nicolas présentait aux résidents certains produits qui peuvent les aider aux quotidiens et particulièrement les huiles essentielles avec bien-sûr un regard adapté sur l'âge des résidents et sur l'automne, avant l'arrivée de l'hiver.

Il donnait donc des précisions sur la réalisation des huiles essentielles et sur leur préparation avant de rentrer dans le vif du sujet :

odlDSC_0006 (13)

Lorsque les plantes aromatiques sont distillées, il en résulte à la sortie 2 composés : l’huile essentielle et l’hydrolat.


Ces hydrolats ou eaux florales peuvent être vaporisés sur la peau ou pris par voie orale, pour certains.
L’avantage est la facilité d’utilisation familiale : bébés, enfants et parents peuvent l’utiliser !
Ainsi pour le stress et la détente nous retrouverons en priorité l’eau de fleur d’oranger, l’eau de rose, l’hydrolat de lavande fine, l’hydrolat de mélisse et l’hydrolat de verveine.
3 cuillères à soupe dans l’eau de votre bain, laisseront s’échapper de divines senteurs et vous relaxeront !

Cependant, réussir sa rentrée c’est aussi garder la forme.
Le meilleur moyen est de commencer par drainer son foie de toutes les toxines accumulées
En aromathérapie, rien de plus simple que de se servir de l’essence de Citron, extrait du zeste.

C’est le limonène contenu dans cette huile qui va effectuer son travail de drainage et protection du foie : 2 gouttes sur un support, pendant 21 matins, limitera multitudes de petits désagréments. Attention toutefois, comme le rappelle Nicolas, c’est une huile photosensibilisante au soleil.
Si l’on désire aller plus loin dans sa cure drainante, on peut employer l’huile essentielle de semence de carotte cultivée, de livèche ou encore de céleri. Ces composés aromatiques ont la faculté de nettoyer aussi les reins en plus du foie, mais leur goût engendre souvent une grimace…


Le romarin a verbénone, le romarin Corse, est un puissant drainant, régénérant et protecteur du foie, il a la faculté de nettoyer aussi les reins, les poumons et la peau. Méfiance tout de même pour les personnes ayant eu des pathologies d’origine hormonale.

Nicolas présentait aussi un historique des huiles essentielles, en nous rappelant que déjà les Égyptiens les utilisaient pour embaumer leurs morts et pour leurs prières. Belaiche, Valnet, Gattefossé, des noms inconnus du grand public mais tellement importants en aromathérapie que Nicolas se devait de nous les expliquer.

Nicolas exposait aussi un résumé des principales familles biochimiques pour utiliser les huiles essentielles avec précaution. Car il faut être prudent et apprendre à s'en servir.

Nous apprenions donc que les Aldéhydes aromatiques (cannelle de ceylan, de chine, du Vietnam) étaient les huiles les plus anti-infectieuses, mais dermo-caustiques, comme les phénols (les origans, sarriette, thym thymol/carvacrol, clou de girofle..).
Avec moins de dangers mais très anti-infectieux, les Monoterpénols (thym linalol, lavande vraie, bois de Hô...) : anti-infectieux large spectre utilisables aussi par les enfants (précautions à prendre tout de même).
Nous découvrions les Ethers (estragon, basilic, anis vert..) : fameux antispasmodiques musculotropes.
Les Esthers (lavande, petitgrain bigaradier, camomille romaine…) fabuleux calmants et apaisants.

Et Nicolas allait poursuivre sa présentation alors que les résidents qui avaient l'occasion de sentir certaines d'entre-elles prenaient des notes en fonction de leurs besoins personnels.

Un après-midi bien instructif qui permettait à certains de trouver quelques idées pour solutionner leurs maux.

 

Comment saisir les chances de la France en Europe ?

 

par François Villeroy de Galhau
mardi 26 septembre 2017 à 18 h, Faculté d’économie de l'Université de Montpellier, site Richter, tramway Rives du Lez .
A cette occasion , la Banque de France et la Faculté d’économie de l’UM signeront une convention de partenariat pédagogique portant notamment sur le Master monnaie, banque finance, assurance.

François Villeroy de Galhau en 2017.

Ancien élève de l’ENA et inspecteur des finances, François Villeroy de Galhau a été nommé gouverneur de la Banque de France en Conseil des ministres le 30 septembre 2015. Il a pris ses fonctions le 1 er novembre 2015. Il a occupé diverses responsabilités à la direction du Trésor et à Bruxelles comme conseiller financier à la représentation permanente de la France.
De 1997 à 2000, il a été directeur de cabinet du ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie (Dominique Strauss - Kahn puis Christian Sautter). Directeur général des impôts de 2000 à 2003, il devient en 20 3 PDG de Cetelem, puis responsable de la banque de détail de BNP Paribas en France (2008). François Villeroy de Galhau a aussi été directeur général délégué du groupe BNP Paribas, en charge des marchés domestiques et de la RSE, du 1er décembre 2011 à mai 2015, date à laquelle le gouvernement lui a confié une mission sur le financement de l'investissement des entreprises.
Il a publié notamment :
- 18 leçons sur la politique économique (Seuil, 2003 et 2006)
- L'espérance d'un Européen (Odile Jacob, 2014 )

Conférence-débat avec Electriciens Sans Frontières

Dans le cadre de la "Semaine de l'Energie Solidaire "Electriciens Sans Frontières" (ESF), la Délégation Régionale organise une conférence-débat Jeudi 5 octobre 2017, à 20 h 15 à "l'Espace PALACE", Avenue Victor Hugo à Sète.

Capture

L'accès à l'énergie a le vent en poupe et les initiatives largement médiatisées se sont multipliées récemment : l'ONU et SE4All (énergie durable pour tous), Bill Gates et son fonds d'investissement privé pour les énergies propres, l'Inde et son alliance de plusieurs pays pour attirer investisseurs et énergéticiens dans le secteur du solaire...

ASSISTE-T-ON À UN CHANGEMENT DE PARADIGME ?
TOUTES LES POPULATIONS TENUES À L'ÉCART DES GRANDS PROGRAMMES D'ÉLECTRIFICATION DEPUIS DES DÉCENNIES SERONT-ELLES VRAIMENT TOUCHÉES PAR CES INITIATIVES ?
COMMENT LES DIFFÉRENTS ACTEURS DE L'ACCÈS À L'ÉNERGIE ET À L'EAU PEUVENT-ILS AGIR POUR LES POPULATIONS RURALES DÉMUNIES QUI NE CONSTITUENT AUJOURD'HUI UN MARCHÉ SOLVABLE ?

A l'occasion de ses 30 ans d'actions pour l'accès à l'électricité et à l'eau et à quelques jours de la COP 23 attendue comme une « COP du concret », Electriciens sans frontières s'interroge sur les modèles à déployer et le rôle de l'ensemble des acteurs concernés pour faire de l'accès universel à l'électricité et à l'eau une réalité.

Ce sera un des thèmes principal du débat. (Entrée gratuite)

Rendez-vous le jeudi 5 octobre 2017 à 20 h 15

Le programme : - 20 h 15 :

présentation rapide d'Electriciens sans Frontières.
Projection de documentaires sur nos projets.
Débat et questions réponses sur le thème: "les modèles à déployer et le rôle de l'ensemble des acteurs concernés pour faire de l'accès universel à l'électricité et à l'eau une réalité". 
Pot de l'amitié en clôture de la réunion

Comment Prendre soin de soi et de la planète

en combinant sagesses ancestrales et progrès modernes

Conférence le vendredi 22 septembre de 19h à 21h30 au Planétarium de Montpellier (Odysseum),
de Nathalie Geetha Babouraj en partenariat avec Yogananda Lilou

 

Nathalie Geetha Babouraj

Nathalie Geetha BABOURAJ, est à la fois, docteure en médecine (Montpellier), spécialiste en santé intégrative et en ayurvéda, yogathérapeute, et créatrice de voyages sensoriels.
Elle anime des ateliers en cuisine saine, sur le féminin et l’ayurvéda et enseigne le yoga et la méditation.
Après une carrière de médecin et l’exploration de la santé intégrative dans un groupe de recherche à l’OTAN, Nathalie quitte la blouse blanche et fonde l’iSi, l’institut de Santé Intégrative, pour créer des ponts entre la médecine conventionnelle et les sagesses anciennes et oeuvrer à la science de demain.
Elle travaille déjà depuis longtemps sur la question de la santé et du bien-être. Pour Nathalie Geetha Babouraj, « Il n’y a pas juste une voie qui est juste ».
Nathalie nous offre au travers de ses 15 années d’expérience entre médecine occidentale et orientale avec l’ayurvéda, ses connaissances de médecin, sa passion pour la symbolique des couleurs et des chakras, la cuisine ayurvédique, le yoga et la méditation et bien sûr ses origines indiennes.

Nathalie est née en France de parents indiens. Elle est rentrée en Inde à l’âge de 10 ans et a vécu un véritable choc culturel et a pu expérimenter une autre façon de vivre, l’art de vivre de l’Ayurvéda, une autre façon de prendre soin de soi. Passionnée du vivant, elle rentre en France et fait des études de médecine à la fac de Montpellier. En travaillant comme médecin chez les pompiers de Paris, elle réalise qu’en termes de prévention, «la médecine occidentale n’est pas si forte et se rappelle que ses grands-parents se soignaient en Inde par le yoga, la médecine ayurvédique.
Elle est revenue à ses racines et s’est formée à à la yogathérapie et à l’art de vivre selon l’ayurveda (collège of ayurveda, Cannanore) en Inde et au Centre de Deepak Chopra aux Etats-Unis, où on a «vingt ans d’avance» en matière de «santé» intégrative.
Elle préfère ce terme puisque l’idée est précisément «de n’être pas malade». Par opposition à la médecine «alternative», en marge de la médecine conventionnelle, il s’agit «non pas d’opposer les deux mais de créer un parcours de soins, au sein de l’hôpital».
Pour Nathalie Geetha, la relation entre le corps, le coeur et l’esprit est évidente. «L’idée n’est pas de revenir 1000 ans en arrière et d’oublier la technologie, mais de sortir de la dichotomie entre médecines conventionnelle et traditionnelle: les deux ensemble marchent encore mieux. Pour moi c’est ce qui est indispensable dans la santé de demain.»
« La santé se sent, se ressent à travers le corps »
« En intégrant la médecine moderne à la sagesse du vivant, on peut créer une santé plus humaine et plus connectée à la magie de la nature. Je vous laisse explorer à votre tour votre santé avec ce proverbe indien : « Fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d’y rester ».

   

Nathalie Geetha Babouraj, docteure en médecine de l'Université de Montpellier, fondatrice de l’Institut de Santé Intégrative et créatrice de voyages sensoriels, vient présenter son livre Ma détox ayurvédique colorée, véritable outil et petit bijou, qui nous invite à prendre soin de « soi » et de sa santé, avec douceur, simplicité et plaisir, grâce à son concept de médecine intégrative, basé sur ses connaissances de l’ayurvéda, de la médecine moderne et des neurosciences, tout en éveillant tous nos sens !

"Fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d’y rester".
Proverbe Indien.

Et si prendre soin de soi était un jeu d'enfant? C'est pour répondre à cette question que Nathalie a crée un véritable voyage sensoriel, afin de retrouver un équilibre physique, émotionnel et alimentaire en 7 jours.
Ses connaissances de médecin, sa passion pour la symbolique des couleurs et des chakras, la cuisine ayurvédique, le yoga et la méditation et bien sûr ses origines indiennes...
Venez le temps de cette soirée colorée rencontrer l'auteure, qui après une mise en bouche guidée par Lilou, professeure de yoga, vous racontera les coulisses de ce livre, et surtout, vous expérimenterez la 1ère porte colorée du livre: "Le rouge, pour vous reconnecter à vos racines".

Une véritable soirée « Tête-Coeur-Corps » où vous découvrirez les concepts de Do it yourself et d'Upcycling culinaire et la surprise: "Dégustation sensorielle"!

Pour ceux qui souhaitent découvrir des outils pour prendre soin de soi, de ses proches, de la planète, pour les soignants et thérapeutes en quête de sens, pour les structures tournées vers l'innovation qui souhaitent remettre du vivant et du sens dans leur mission.

 

qu’est-ce qu’on entend par Santé intégrative ?

Nathalie Geetha BABOURAJ : "Ces médecines dites complémentaires présentent un réel bénéfice pour l’accompagnement des personnes, à titre préventif, en plus de leur traitement occidental dit conventionnel."
Après cette expérience enrichissante et des voyages réguliers aux Etats-Unis pour interviewer des pionniers dans ce domaine, athalie Geetha BABOURAJ crée l’institut de santé intégrative pour faire connaître cette approche de santé originale pratiquée dans de nombreux centres hospitaliers universitaires dans le monde. Parmi ceux-ci figurent les fameuses universités de Duke et d’Arizona, ainsi que la Mayo Clinic aux Etats-Unis et le Royal London Hospital, au Royaume-Uni.
La santé intégrative consiste à accueillir dans un cadre de soins conventionnel, des approches inspirées de diverses sagesses, telles que la médecine chinoise, la médecine ayurvédique et des pratiques psychocorporelles comme le yoga, le tai-chi, le qi gong ou l’hypnose. Tout ceci pour aborder la santé de manière globale – d’un point de vue physique, émotionnel, mental et spirituel – en repositionnant l’être humain dans son écosystème du vivant.

 


Ma détox ayurvédique colorée

Stress, alimentation trop riche, sédentarité, pollution... Pour nous aider à prendre en main notre santé, Nathalie Geetha Babouraj a créé une nouvelle méthode qui allie la sagesse ancestrale et les vertus préventives et curatives de l ayurvéda aux récentes découvertes en neurosciences. Un programme innovant en 7 étapes, autant de portes énergétiques pour retrouver la voie d'une santé optimale en expérimentant de nouvelles habitudes alimentaires associées à une activité physique, des exercices de respiration et des méditations de pleine conscience, pour gagner en énergie et retrouver un équilibre intérieur dans le plaisir et la sérénité.
À chaque porte, vous découvrirez :

  • Un chakra, une couleur, une énergie, une ressource.
  • Un zoom sur les connexions entre modernité et sagesses anciennes.
  • Un quiz énergétique.
  • Des recettes gourmandes d inspiration ayurvédique.
  • Une pause yoga et une pratique de respiration pour faire circuler l'énergie.
  • Une invitation à créer son haïku gourmand pour poétiser ce temps de détox.
  • Une méditation colorée pour nourrir son esprit.

» Ma détox ayurvédique colorée

Les huiles essentielles très utiles avant et durant l’été

Mardi 30 Mai s’organisait la dernière conférence sur les huiles essentielles de Nicolas BASTIDE d’IZARD, invité par l’association Paren’Thau à Poussan, à la salle du Foyer Socio-culturel Jean Théron.

Ce fût l’occasion pour lui de commencer par un mot sur les actions passées et à venir de cette association de parents, qui œuvre pour une parentalité bienveillante et non violente. Paren’Thau vous invite à les suivre sur leur page facebook www.facebook.com/AssoParenThau pour connaître toutes les dates des rencontres publiques ou se renseigner sur les modalités d’adhésion.DSC_0066 (17)Réaliser une trousse d’huiles essentielles pour l’été n’est pas chose aisée, faut-il encore connaître les multiples propriétés de certaines huiles, de façon à en emporter le moins en vacances !

En termes de prévention, il faut agir sur 3 domaines principalement: soleil, moustiques et digestion en voyage. A la fin du Printemps, il convient de bien préparer sa peau au soleil. On pourra prendre des gélules à base de béta-carotène, ou des capsules de bourrache/onagre, mais aussi le macérât d’huile de carotte à appliquer sur le corps, seul ou en synergie avec une autre huile végétale de type rose musquée ou argan.

On peut ainsi limiter au maximum l’apparition d’allergies au soleil.

Redoutés à cause de leurs piqures, les moustiques sont les bêtes noires de l’été !

En guise de prévention il est possible d’utiliser l’huile essentielle d’eucalyptus citronné dilué dans une huile végétale, à appliquer sur les bras et les jambes (adultes). Il est possible de le diffuser ou d’en mettre aux pieds et à la tête du lit. Nicolas nous propose aussi le gel d’aloès Véra comme support mais aussi une formule peu commune : un mélange de vodka et d’eau avec quelques gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus citriodora à vaporiser sur les vêtements ou les chaussures. D’ailleurs un des répulsifs connu contre les tiques est un extrait d’eucalyptus citriodora : le citriodiol ! autant vous dire la puissance de cette huile.

Si vous partez à l’étranger, en prévision des futures dégustations locales, il est recommandé de protéger votre système digestif contre des virus ou bactéries au minimum avec des capsules d’huile essentielle d’origan compact. « L’origan est un véritable anti-infectieux et tonique. C’est la référence en termes d’aromathérapie pour combattre bons nombres de bactéries, virus et microbes en tout genre. Il faut prendre des précautions quant à son utilisation et demander l’avis d’un professionnel de santé avant » nous rappelle Nicolas.

Les vacances peuvent être aussi synonymes de trajet en bateau ou en car, et donc de mal des transports ! Pour les adultes, l’huile essentielle de menthe poivrée ou d’estragon préviennent ce genre de désagrément. Deux gouttes sur un support à avaler juste avant le départ. Pour les enfants, il vaut mieux privilégier l’essence de citron.

Composer une trousse de secours impose aussi d’avoir des huiles essentielles de l’urgence. L’une des premières à emporter est l’huile essentielle de lavande aspic. On retiendra son action principale par « lavande aspic = tout ce qui pique ! ». Son emploi sera effectivement sauveur pour les piqures de moustiques, guêpes, méduses, taons…etc. 2 gouttes en application pure sur la zone concernée. Mais cette lavande est aussi salutaire pour toute sorte de brûlures (barbecue, cuisine, coups de soleil…). Si la zone à traiter est vaste (comme un dos) alors il vaut mieux la diluer dans de l’huile végétale de type calendula. L’huile de millepertuis ne conviendra que pour une application le soir. Cette lavande est aussi cicatrisante, relaxante musculaire et antivirale.

Si une allergie au soleil se déclarait, en plus de l’application de lavande aspic, il faudrait opter pour du macérât glycériné de bourgeons de cassis par voie orale et allier de l’homéopathie de type histaminum. Pour les moustiques, si vous n’avez que l’eucalyptus citronné, il convient aussi ! Il suffit de mettre sur une piqure 1 à 2 gouttes (action anti-inflammatoire), ou diluées en massage pour une tendinite : radical !

Lors d’un repas trop copieux, ou si vous devez reprendre la voiture et stimuler votre attention : la menthe poivrée vous sera d’un grand secours par voie orale (adultes) : 2 gouttes sur un support après le repas.

Certains décident de partir dans des pays froids ou en altitude, en prévention comme en urgence, n’oubliez pas votre huile essentielle de ravintsara qui booste l’immunité et combat les virus !

Les inconditionnels de l’aromathérapie rajouteront (et ils ont raison !) l’huile essentielle de tea tree (arbre à thé), car s’il y a bien une huile à-tout-faire : c’est elle ! Anti-infectieuse large spectre, anti-inflammatoire, cicatrisante, antiseptique local, cortison-like, radioprotectrice…etc. En résumé : huiles essentielles de lavande aspic, d’eucalyptus citriodora, menthe poivrée et de tea tree peuvent être prioritaires dans une trousse d’urgence aromatique.

Concernant les coups, bosses, bleus, hématomes, il faut penser à l’hélichryse italienne : 1 goutte sur le traumatisme même chez les enfants. Tout comme pour les coupures et saignements (de type saignement de nez ou petites coupures avec un outil de cuisine), il faut penser à l’huile essentielle de Ciste Ladanifère !

L’association Paren’Thau et Nicolas BASTIDE d’IZARD de la boutique ODLYS, à Poussan vous souhaite un merveilleux été ! www.facebook.com/AssoParenThau & https://www.facebook.com/odlys

Rencontres culturelles

 Le 16 mai s'est déroulée au Théâtre Molière une journée d'échanges et de rencontres sur le thème : « Tourisme, quels nouveaux enjeux pour les politiques culturelles ? ».

Organisée par l'association DACDOC (anciennement ADMP - Association des Directeurs de la culture d'Occitanie) avec le soutien de la Région et de la DRAC, cette rencontre était ouverte à tous, directeurs des Affaires Culturelles, élus, professionnels de la culture et du tourisme, enseignants, étudiants, artistes... « Avec 10 festivals, 5 musées, plus de 2 millions de visiteurs, si à Sète la culture est notre nature, il nous faut continuer de réfléchir aux enjeux majeurs qu'elle véhicule en termes de « bien vivre ensemble» a déclaré en préambule le premier adjoint, Rudy Llanos, . Comment développer la culture et le tourisme tout en y associant les Sétois ? L'objet d'une réflexion commune sur l'offre culturelle, véritable enjeu d'attractivité territoriale, a été développé à partir d'exemples connus durant toute la matinée. Principaux leviers de cette attractivité, festivals, spectacles, manifestations diverses ont été bien évidemment évoqués. Mais aussi le principe d'éducation à la culture et d'ouverture au plus grand nombre, ainsi que les moyens d'entrer en contact avec de nouveaux publics. L'Après-midi, les participants se sont vus proposer des ateliers thémathiques. Coordonné par un membre de l'association DACDOC, chaque atelier s'est attaché à approfondir un projet innovant : innovations en matière de patrimoine touristique, art et tourisme, éducation artistique des publics... De quoi approfondir une réflexion sur un sujet qui touche non seulement au « bien vivre ensemble » et au tourisme mais aussi à l'économie d'un territoire