Conférences

Les rendez vous du Mastroquet

Ce jeudi 12 avril 2018, le Mastroquet lance un nouvel atelier pour échanger nos savoirs faire en couture.

Venez avec vos idées, vos trucs, astuces et conseils  !

 Cet atelier, comme les autres ateliers,  est ouvert à tous et toutes et il  a lieu à l'espace Ferdinand Buisson à Villeveyrac.

 Il commence à 19h15 et nous finirons en partageant ce que nous avons amené à grignoter ou dévorer, selon l'appétit.

 Le bar sera ouvert, pour les adhérents seulement, conformément à la loi !

 Le Mastroquet se met ensuite en vacances le temps des congés scolaires et reprendra le mercredi 02 mai et le jeudi 03 mai . Nous vous enverrons le calendrier très bientôt.

 

 

Si Lattes m'était conté, de l'an 1000 à 1900

En 2018, il s'agit d'une des dernières conférences de Lattes Université pour Tous. Les Mardis culturels  de l'association LUT proposent mardi 3 avril 2018 une rencontre avec Jean Louis Bascoul, salle Lattara à 18h30.

La thématique abordée portera sur L'histoire de Lattes de l'an 1000 à 1900 et sera animée par Jean-Louis BASCOUL, sociologue, Président de Lattes Loisirs Culture.

La ligne de Palavas à Montpellier qui desservait la gare de Lattes dès 1872 fut concurrencée par l'automobile et abandonnée en 1968  

Lattes est située à 3 km au sud-est de Montpellier. Montpellier n'existait pas, que déjà Lattara, 5 siècles avant J-C était un important port lagunaire passé sous le contrôle des Grecs de Marseille.

900 habitants aux XVIIIe et XVIIIe siècles

Constituée de quelques maisons éparpillées sur son territoire agricole jusqu'en 1960, aujourd'hui, la commune s'étend sur 27,8 km² et compte 16 248 habitants depuis le dernier recensement de la population. Avec une densité de 583,8 habitants par km², Lattes a connu une nette hausse de 20,2% de sa population...

L’histoire de Lattes reste à faire. Des études éparses donnent des bribes d’indications. Les archives départementales et celles de Montpellier regorgent de documents inexploités… Lattes est dans la grande histoire mais à son échelle, c’est cela qui est intéressant de découvrir : croisade, reconquista de l’Espagne, aventure maritime, création des paroisses, extension des propriétés, …  Des noms prestigieux tels que Rabelais, Jacques Cœur, Jacques d’Aragon…  ont foulé les mêmes chemins. Il peut être intéressant de se mettre dans leurs pas. J-L Bascoul

Prochaine conférence du Cercle : Mardi 10 avril : "Les nouvelles formes du Leadership" Philippe Villemus, enseignant à Montpellier Business School, spécialiste marketing, essayiste, chroniqueur à Midi Libre.

Bon à savoir : L'assemblée générale de l'Association LUT aura lieu le 24 avril à 18 h salle Lattara

Elle sera suivie de la présentation du programme de conférences 2018-2019 et, d'une tombola.

Bien Vieillir selon le Dr Cassou

Le slogan « Bien vieillir » ou « Vieillir en restant actif » nous vient des Etats-Unis. La traduction du "Active Ageing", concept qui s'est développé dès 1990, ne convient pas du tout au conférencier Bernard Cassou, gériatre au Centre de gérontologie Sainte‑Périne, et membre de l'Institut de Recherche en Prévention Santé - IRPS- qui  a animé une conférence-débat le 29 mars 2018 à Montpellier.

"Car la retraite n'est pas une affaire d'état civil ou de santé " selon l'Assurance Maladie, on est vieux à 59 ans et 365 jours". C'est avant tout une affaire d'état d'esprit." assène B. Cassou qui était encore en activité jusqu'à ses 75 printemps, soit cinq ans auparavant.

En matière de prévention et de recherche médicale, la ville de Montpellier est bien placée. Ce fut encore le cas ce jeudi matin avec la parole donnée au Professeur Emérite de la faculté de médecine de Paris-Ile de France devant 120 personnes retraitées salle Pagézy à Montpellier.  Organisée par la Carsat-LR - Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail du Languedoc-Roussillon - et la Mutualité de la Fonction Publique - employeur public au service des fonctionnaires - l'intervenant a annoncé d'emblée " Il n'y a pas de recette pour bien vieillir mais des recettes pour y accéder, car vieillir sans déficience n'existe pas."

C'est en ces termes que le professeur d'épidémiologie aborde sa conception du "Bien vieillir" élaborée pendant sa longue carrière de gérontologue. Un discours plaisant, absolument pas directif et parsemé de fins mots. Pendant deux heures, l'auditoire, les organisateurs et Abdi El Kandoussi, adjoint au maire de Montpellier, ont tous trouvé l'exercice plaisant et très intéressant.

"Messages de prévention : éloignez-vous du médecin, c'est une catastrophe !"

  • Comment préserver son autonomie en exploitant son capital physique : en intégrant l'activité physique, la marche régulièrement,  dans sa vie quotidienne, soit 10 000 pas par jour, monter un étage à pied et poursuivre avec l'ascenseur. Selon les besoins osseux, cardio-respiratoires, musculaires ou moraux, la marche, le yoga, le vélo, l'aquagym et la natation peuvent être des ressources tout en tenant compte des risques. "Avoir 60 ans ou 80 ans, ce n'est pas la même chose" ... autant de petits conseils que permet l'activité physique, un levier pour l'estime de soi.

  • Comment privilégier une alimentation saine et diversifiée : en répondant aux besoins de l'organisme, en évitant les produits industriels tel le sel, notre pire ennemi, qui soumet l'organisme au risque de l'accident vasculaire." D'ailleurs, l'Etat va inciter les industriels à restreindre le sel dans les plats industriels. Par ailleurs, le sucre reste le carburant du cerveau il serait ridicule de l'écarter. Privilégier toujours les fibres, les fruits, les légumes et l'eau car le vieillissement dessèche l'organisme".
  • Comment maintenir son capital physique : en surveillant les 5 fonctions de l'organisme, les dents et les gencives à masser dès les premiers saignements, les oreilles " Si votre conjoint ne répond pas à vos commandements, c'est qu'il est sourd !", la vue et sa pression oculaire pour éviter le glaucome, trois organes prépondérants dans la sphère des relations à autrui. Les pieds, récepteur sensitif en lien avec le cerveau ne doivent par être négligés ni l'entre-fessier et son périnée qui soutient les organes du bassin." Si vous l'avez perdu, je ne sais pas où on va ! "
  • Comment développer son énergie vitale : en explorant les expériences sensorielles basées sur les émotions par le biais des cinq sens. Ainsi, déguster sera le corollaire de goûter, humer celui de sentir, se laisser transporter celui d'écouter... "Couplés à la vie affective, les occupations "en évitant la sédentarité", et le sommeil qui permet de reconstruire le cerveau comme une batterie, ces facteurs sont déterminants pour bien vieillir", conclut le Docteur Bernard Cassou.

 Pour aller plus loin, voici des sites conseillés par le Docteur Cassou :

Le site d'infos des seniors : www.agevillage.com

Un site de prévention santé Mmmieux.fr

Le site de Santé Publique France www.pourbienvieillir.fr

Prochaine conférence de la Carsat L-R et MFP : 

Vendredi 30 mars 2018 de 14h à 16h - à l'Espace Seniors - 245 avenue Georges Frêche - Castelnau-le-Lez Thème sur l'alimentation

Journée de la sédentarité le 10 avril

La Journée de la prévention de la sédentarité au travail, une première en France spécifiquement dédiée à la sédentarité, se déroulera le 10 avril  à l'UFR STAPS de Montpellier, la sédentarité renvoyant aux activités réalisées en position assise et non pas à un manque d'activité physique.

Les étudiants et l’équipe enseignante du Master « Prévention, éducation pour la santé, activité physique » (PESAP) organisent la 8ème Rencontre PESAP dans le cadre de la semaine des métiers de l’UFR STAPS de Montpellier.

Elle se déroulera de 8h30 à 16H30 et s’adresse aussi bien aux professionnels, qu’aux étudiants ainsi qu’à tout public intéressé par la thématique de la sédentarité au travail

Cette année, la réflexion s’articulera autour d’une thématique au centre des politiques de santé publique actuelles et qui nous interroge sur différents points. En effet, elle aura pour sujet :

« La sédentarité au travail : Quelles stratégies de prévention ? »

La journée permettra de croiser les opinions d’universitaires et de professionnels sur cette thématique et d’échanger sur les actions menées, mais aussi sur l’évolution des compétences et des métiers dans le secteur de l’éducation pour la santé et de la promotion de la santé par les activités physiques.

Journée des métiers - Rencontre PESAP - l’UFR STAPS
700 Avenue du Pic Saint-Loup, 34090 Montpellier

Contact : 06.10.07.26.79
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour s'inscrire : Ici

Programme de la journée et intervenants :

 

Conférence MFP-CARSAT : Bien vieillir

jeudi 29 mars, se déroule une conférence organisée par la MFP et la CARSAT Languedoc-Roussillon

«  Bien Vieillir, soyez l’acteur de votre santé ».Healthy lifestyle concept with diet and fitness

 

    10 h 00 à 12 h 00

       à la Salle PAGEZY à Montpellier

Pour pouvoir y participer, votre inscription est à envoyer à l'adresse mail suivante :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le psychosociologue Jean Epstein en conférence-débat

Spécialiste de la petite enfance, des adolescents et des familles depuis 1974, le psychosociologue français Jean Epstein donnera une conférence le jeudi 12 avril 2018 à Beaulieu sur le développement de l’enfant et l’accompagnement à la parentalité .

Reconnu en France et à l'étranger, il dirige des groupes de recherche et pilote des actions sur le terrain en France et à l’étranger. C’est un sociologue très investi dont le travail est basé sur des enquêtes, des rencontres et des entretiens réalisés avec des professionnels du milieu. Ses deux sujets de prédilection sont la construction des repères chez l’enfant et l’adolescent, et l’évolution de la famille dans ce cadre.

Son travail porte principalement sur le rôle du jeu et du plaisir dans l’éveil, sur l’apprentissage du non et du partage, et sur l’impact de la prise en compte du rythme de chaque enfant dans son développement. Durant la soirée, il y sera abordé l'évolution de la famille, parents et professionnels, la juste place de chacun. Sont ainsi concernés les parents, les professionnels de la petite enfance, les étudiants.

Conférence-débat le 12 avril 2018 - salle polyvalente de l'Esplanade du Pic-saint-Loup  à 19h30
 proposée par Madame Christine Gonul de "la Maison des Petits Renards" petite enfance de Beaulieu.

►Réserver une place en ligne : https://www.lepotcommun.fr/billet/apvpqi1w

Renseignements :► Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
► 07 70 01 65 22

Conférence spatiale avec Thomas PESQUET et Daniel KUNTH

Conférence spatiale avec Thomas PESQUET et Daniel KUNTH  le jeudi 5 avril de 13h à 16h à l'amphi de l'Institut de biologie 4, bd Henri IV à Montpellier.

Programme 

13h45 Allocution d'ouverture par Philippe Augé, président de l'Université de Montpellier, et Jean-Claude Gayssot, président du comité de campagne de la Fondation Van Allen, ancien Ministre

"Les yeux de la terre" par Daniel Kunth, astrophysicien, co-fondateur de la "Nuit des Etoiles" avec Hubert Reeves

"La mission Proxima" par Thomas Pesquet, astronaute de l'Agence spatiale européenne (ESA) 

Inscription obligatoire icipesqCapture

DANS LE CADRE D’ESCALE À SÈTE Regards Croisés sur l’Economie Bleue

Mardi 27 mars, dans le cadre d’Escale à Sète, André DELJARRY, Président de la CCI Hérault, 1er Vice-Président de la CCI Occitanie, présentait les propositions de la CCI pour l’avenir économique du bassin de Thau.

 

Les différents groupes de travail mis en place ont chacun exposé les projets structurants qui viendront booster la croissance des entreprises, qu’il s’agisse des commerçants, des industries agroalimentaires, de la filière nautique ou encore du Club des croisières.les propositions de la CCI Hérault pour l’avenir économique du Bassin de Thau

Le Bassin de Thau c’est 6500 entreprises qui emploient 20 000 salariés. Sur les trois dernières années, ce sont près de 1000 créations d’entreprise par an qui ont pu être observées.
L’économie bleue booste la croissance du Bassin de Thau, c’est indéniable.


La CCI Hérault, dans le cadre de son plan stratégique 2017 – 2021 « 100% au cœur de l’éco / 100 % au cœur de l’Hérault », a mis en place plusieurs groupes de travail dédiés à l’Economie de la Mer. La volonté affichée est de dynamiser l’économie du littoral en travaillant sur la qualité de la « Destination Hérault » avec les professionnels de l’agroalimentaire, les commerçants, les acteurs du tourisme et du nautisme.
De ces groupes de travail composés de dirigeants d’entreprise, plusieurs projets structurants ont été amorcés pour l’avenir économique du bassin de Thau, concernant :
La destination Port de Sète et les croisiéristes

Les retombées sur le commerce de centre-ville
Les produits de la mer et de la lagune
La plaisance, la filière du nautisme & les sports nautiques légers.


Sur l’ensemble de ces dossiers, la CCI Hérault se veut être un facilitateur et un intermédiaire pour le développement économique du territoire.CICICapture

LE DÉVELOPPEMENT DES CROISIÈRES SUR LA DESTINATION « PORT DE SÈTE »

Le boom des croisières ressenti au niveau national ces dernières années se répercute également dans l’île Singulière A Sète, le nombre de passagers de croisières est passé de 2000 par an à 50 000 en 7 ans. Rien que pour l’année 2017, les retombées économiques totales des croisières sur le Bassin de Thau ont été de 5,7M€.


La CCI Hérault a pour objectif de porter le nombre de croisiéristes à 200 000 sur les trois prochaines années, engendrant près de 20 millions d’euros de retombées économiques.
CHIFFRES CLÉS 80% des croisiéristes sont descendus à terre, 39% des croisiéristes ont des revenus mensuels par foyer supérieurs à 4 500€, 77% des passagers et 63% des membres d’équipage sont descendus sur Sète et ont dépensé dans les commerces de la ville (46€ en moyenne pour un croisiériste / 32 € pour un membre d’équipage), 91% des croisiéristes ont eu une bonne image de Sète et de ses alentours.
Le développement des croisières sur la destination « Port de Sète »


La cci hérault a donc engagé un travail de fond pour développer cette activité porteuse de retombées économiques importantes pour le département :
le soutien de la cci hérault au développement du club des croisières : un enjeu majeur
• Poursuivre le travail de prospection auprès des armateurs et de leurs agents maritimes, en collaboration avec les services du port. Se faire connaître encore davantage auprès des professionnels du monde de la croisière est essentiel. Pour cela, ces derniers doivent en percevoir les opportunités (notamment la découverte de sites historiques de notre région et mondialement connus).
• Structurer et professionnaliser l’offre commerciale et réceptive au travers du déploiement  des outils CCI : le label Préférence Commerce pour les commerçants qui s’engagent à respecter une certaine qualité d’accueil ou encore l’offre de formation continue des professionnels pour se perfectionner dans les langues par exemple. Tout l’enjeu est d’initier une démarche plus générale d’excellence dans les commerces et les structures touristiques.
• Proposer une nouvelle offre touristique sur le bassin de Thau, le département de l’Hérault, et plus généralement dans la région Occitanie. Le bassin de Thau et le département regorgent d’opportunités comme la conchyliculture, le thermalisme, le nautisme, la viticulture ou encore l’œnotourisme.
• Améliorer l’accueil des croisiéristes, dès le moment où le bateau accoste au quai, puis à la descente de la passerelle, en leur apportant une assistance permanente, proposant ainsi un complément aux services offerts et facturés par les professionnels de la croisière.
Le groupe de travail « Destination Port de Sète » de la CCI a réfléchi à un nouveau modèle économique 2018-2022 qui doit permettre de pérenniser le Club en augmentant significativement ses ressources privées sur cette période. Il s’agit d’accompagner la montée en puissance du nombre de passagers de 60 000 en 2017, à 120 000 en 2018, pour un objectif de 200 000 croisiéristes sur les trois prochaines années (et 20 millions d’euros de reombées économiques).
Dans cette perspective, la CCI Hérault :
• Porte sa participation au budget de l’association à hauteur de 100 K€    sur l’exercice 2018, puis de 30 K€ sur les 3 années suivantes. • Met à disposition un conseiller CCI, à plein temps, comme animateur du club.
Le Club des Croisières est composé du Port de Sète, de la CCI Hérault, de la ville de Sète, la région Occitanie, le Département de l’Hérault et Sète Agglopôle Méditerranée.

CICI2Capture

LE DÉVELOPPEMENT DES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES POUR LES COMMERCES DU TERRITOIRE


Les croisières, le tourisme ou encore le thermalisme constituent des sources de business considérables pour les commerçants.
le groupe de travail « commerce » de la cci hérault pilote de nombreuses actions visant à professionnaliser et structurer l’offre commerciale du bassin de thau en répondant au mieux aux nouvelles exigences des clients :


• La réalisation d’un sondage sur l’ouverture des dimanches et lundis d’escales : 65 % de commerçants ont déclaré vouloir ouvrir les dimanches et 88 % les lundis.
• Le déploiement de la nouvelle « Charte croisière », charte proposée par le Club des croisières pour les commerçants qui s’engagent à respecter une certaine qualité d’accueil et de services. Le label national des CCI, « Préférence Commerce », vient compléter le dispositif pour les commerçants, artisans-commerçants et prestataires de services souhaitant valoriser leur professionnalisme auprès de leur clientèle.
• Un travail de terrain auprès des commerçants sétois pour les sensibiliser aux différentes formations qui s’offrent à eux, comme notamment un perfectionnement dans les langues (packs formations CCI en anglais, allemand, espagnol, techniques d’accueil, patrimoine).
• La formation, dans le cadre d’une POEC (Préparation Opérationnelle à l’Emploi Collectif), de 10 collaborateurs sur des postes « Accueil Croisiéristes » qui seront à disposition des entreprises fin mai.
• L’élaboration d’un véritable circuit marchand sur la ville de Sète dans le cadre de projets communs avec la mairie
• Le déploiement de la stratégie de compétitivité touristique durable, engagé par la ville de Balaruc-les-Bains, qui doit lui permettre de conserver sa position de première station thermale de France, et s’affirmer encore davantage comme une destination touristique reconnue.
•L’accompagnement de la commune de Frontignan, notamment dans le cadre du dossier FISAC déposé en 2017 (Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce), que la CCI Hérault souhaite vivement voir aboutir.
Plus globalement, la CCI Hérault souhaite mener des actions de proximité avec chaque mairie qui la sollicitera sur des projets concrets. Les conventions de partenariat signées avec les différentes collectivités permettent notamment de se doter d’outils partagés comme des observatoires et pépinières du commerce, des boutiques à l’essai ou encore des offices du commerce.
Le développement aura des retombées économiques pour les commerces du territoire.


LE DÉVELOPPEMENT DE LA PLAISANCE, DE LA FILIÈRE NAUTISME & DES SPORTS NAUTIQUES LÉGERS

Depuis  2014, la cci hérault porte une attention particulière à la filière nautique dans le département.
De nombreuses réunions de travail avec les chefs d’entreprise du secteur ont permis de mieux cerner les enjeux, les objectifs et les actions nécessaires au développement de la filière sur le littoral languedocien et les eaux intérieures (lagunes, lacs).
Ce travail de fond a permis de pointer la nécessité de créer une zone dédiée aux entreprises du nautisme : le projet de « ZEN », Zone Economique Nautique, a émergé la zen, projet inédit et prometteur pour le tourisme.


La Zone Economique Nautique a pour objectif de créer une structure d’accueil des entreprises du nautisme et des sports nautiques légers de type pépinière : bureaux et ateliers, hôtel d’entreprises, pouvant même aller jusqu’à l’accueil et l’accompagnement individualisé des porteurs de projets du secteur. L’enjeu est important : sur le territoire héraultais, 250 entreprises font partie du secteur du nautisme. Il s’agit donc de créer un véritable écosystème nautisme associant les différentes parties.


La ZEN pourrait permettre à ces entreprises de saisir de nouvelles opportunités de marché et de business. Pour cela divers pôles pourraient voir le jour sur la ZEN :

  •  • Un pôle R&D pour les laboratoires et centres de recherche de haute technologie. 
  • • Un pôle Fabrication dédié aux entreprises artisanales et industrielles.
  • • Un pôle Commercialisation et services pour les spécialistes de l’équipement de bateaux.
  • • Un pôle Événementiel pour la promotion d’évènements nautiques qui fait aujourd’hui défaut sur le territoire. 
  • • Un pôle École et formation en lien avec les structures existantes.


Dans la continuité de la zen, un second projet structurant est porté par la cci hérault : le projet sealab
Le projet SEALAB est la déclinaison opérationnelle de l’étude sur la nouvelle économie productive que la CCI Hérault a menée en 2015.
Il s’agit de renforcer l’attractivité du littoral, des lagunes et des lacs, grâce au déploiement de plateformes flottantes et connectées avec les pratiquants et le milieu dans lequel elle est. Cette plateforme a pour but d’être un véritable observatoire des tendances des pratiques nautiques, tant des résidents que des touristes, tout en assurant la sécurisation de ces dernières et de l’environnement : zone de tests de nouveaux produits et usages, avec une forte intégration du numérique en vue de récolter de la data.


Le projet SEALAB s’inscrit dans le cadre du défi Economie de la mer et des eaux intérieures porté par la CCI Occitanie, en lien avec le Cluster OWS (Clusters des Sports Nautiques Légers).
La CCI Hérault souhaite ainsi répondre aux marchés actuels en « injectant » plus de valeur ajoutée dans les offres qui seront proposées aux clients mais aussi anticiper les tendances à venir et faire que les entreprises aient un coup d’avance sur un marché toujours plus concurrentiel.

LA CRÉATION D’UN PÔLE D’EXCELLENCE QUALITÉ DES PRODUITS DE LA MER & DE LA LAGUNE

L’existence sur le bassin de Thau de milieux naturels lagunaires et marins de premiers plans en fait un support idéal aux activités de pêche et de cultures marines.

Le bassin de Thau concentre 90% de la production conchylicole de méditerranée française, ce qui en fait le 2ème pôle économique agricole de l’Hérault après la viticulture. En parallèle, la pêche est un autre marqueur fort du territoire, c’est en effet l’activité la plus ancienne sur la lagune de Thau et à l’échelle de la Méditerranée française.


La filière est en plein mutation. Elle bouge. Elle invente et accélère.
Le groupe de travail « Industries Agroalimentaires » de la CCI Hérault a validé un plan d’actions collectif afin de contribuer au développement de cette filière structurante et différenciante sur le bassin de Thau.


L’ambition est de créer un pôle d’excellence « produits de la mer & de la lagune de thau » :


• en constituant un véritable pôle Qualité pour les produits issus de la ressource locale (mer Méditerranée & Lagune de Thau) sur la base de démarches de traçabilité affirmées et exemplaires ;
• en facilitant le business des entreprises de la filière sur l’ensemble des réseaux de distribution : vente directe / dégustation, restaurants, grossistes / restauration Hors Domicile (RHD) / grande et moyenne distribution (GMD).
pour cela, la cci hérault travaille sur 7 projets structurants :
• La création des synergies entre les différentes actions de communication des acteurs de la filière pour gagner en lisibilité et en visibilité grâce à des messages communs et transversaux.
• La mise en place de missions d’accueil de promotion des produits locaux. Il s’agira de faire connaître les produits de la filière « Produits de la mer & de la lagune » à des prescripteurs, ambassadeurs et clients potentiels.
• La création de circuits d’excursions / dégustations qui valoriseront les produits.
• La valorisation des produits dans des points de vente existants et sites stratégiques du territoire.
• La création d’un guide des bonnes pratiques d’approvisionnement à destination des restaurants afin de les inciter à avoir recours aux produits locaux dans leurs établissements.
• L’accélération de la pénétration des produits locaux dans les réseaux de distribution, les restaurants et grossistes en créant un RDV BtoB dédié aux produits de la Mer sur un site emblématique du territoire.
• La création de gammes de produits transformés adaptés aux habitudes de consommation et aux quantités/ qualités des ressources disponibles.
Un soutien technique sera apporté par la CCI Hérault. Mais, c’est bien une démarche généralisée Qualité que l’ensemble des professionnels doivent porter. C’est en fédérant les énergies et en créant une véritable dynamique collective que le bassin de Thau se positionnera comme un Pôle central d’Excellence sur les produits de la Mer en Méditerranée.

FOCUS SUR « LA GRANDE ESCALE »
En partenariat avec la ville de Sète, la CCI Hérault organise, du 31 mars au 1er avril, la Grande Escale, nouveau rendez-vous commercial du centre-ville. Objectifs : générer des retombées économiques pour les commerçants du centre-ville de Sète, en mettant en valeur leur offre de qualité, respectant ainsi la démarche de l’évènement « Escale à Sète », labellisée sur ses bonnes pratiques, par l’Unesco.


Au programme :

• Découverte des trésors et du patrimoine en cœur de ville :

• Déambulations musicales centre-ville

• Brocante maritime  -  Place A.Briand

Les conférences Fabre_Lab

Le musée Fabre de Montpellier Méditerranée Métropole et l'Université Paul Valéry se sont associés pour proposer des rendez-vous d'exception !

1

Pour accompagner l’exposition Dans le secret des œuvres d’art, présentée du 24 mars au 02 septembre, chercheurs en muséologie, professionnels des musées et de la médiation animent 3 tables rondes autour d’une question liée à l’actualité du musée. Cette année, pour sa troisième édition, le Fabre Lab’ accompagne la thématique de l'exposition, consacrée à la conservation et la restauration des œuvres d’art.

 

Une occasion unique pour réfléchir, partager et échanger avec les intervenants, conservateurs (Pierre Stepanoff, musée Fabre, Caroline Ducourau, directrice de la culture scientifique et du patrimoine historique à l’UM) chargés de la formation des restaurateurs (Olivier Zeder, directeur du département de la restauration – Institut national du Patrimoine, Paris), ou responsables de la médiation, Charles-Henri Morille (chef du service médiation au Museum d’Histoire naturelle de Toulouse).

 Ces rencontres ne s'adressent pas seulement aux étudiants, elles sont ouvertes à tous !

Découvrez le programme des sessions 2018:

Retour sur la session 2017- De la main à l'esprit, toucher pour mieux connaitre, autour de l'exposition l'Art et la Matière, galerie de sculptures à toucher.
- Téléchargez la bibliographie ici

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations