Conférences

Les découvertes archéologiques des habitats de la fin de l’âge du Bronze dans l’étang de Thau.

L’image contient peut-être : plein air et eauConférence Patrimoine et Archéologie

jeudi 15 mars 18 h30 · Musée de site Villa-Loupian Par Frédéric Leroy, Conservateur du patrimoine, directeur adjoint du DRASSM.

La position du rivage et l’évolution du trait de côte sont des données essentielles dans une approche spatiale de l’occupation humaine, sur la frange maritime.

Les populations de la préhistoire récente se sont trouvées contraintes d’adapter à cette évolution leurs établissements côtiers.

Au fur et à mesure de la modification du rivage, les communautés villageoises se déplaçaient.

En Méditerranée, parmi les étangs et lagunes du Sud de la France, des conditions naturelles favorables, renforcées par l’action humaine ont ralenti l’évolution de l’étang de Thau, dans l’Hérault.

Ces gisements sont principalement d'anciens habitats aujourd'hui immergés qui ont livré des vestiges de la fin de l'âge du Bronze (1400 - 820 av. J.-C.).

La particularité de sites exceptionnels comme ceux-ci, est notamment la conservation de vestiges organiques, en particulier les pieux de bois des structures de l'habitat de petites communautés agro-pastorales qui vivaient sur le littoral. Mais se trouve également conservés, les vestiges fragmentés de céramiques, d'ossements, de pierres et roches polies ou aménagées...

 Il devient primordial d'identifier, d'enregistrer, d'évaluer, de topographier et d'échantillonner, des témoignages en péril de ces villages de plus de 3000 ans qui disparaissent peu à peu et qui ne sont pas renouvelables.

Différents sites archéologiques ennoyés sont ainsi maintenus, entre érosion et conservation.

Organisé par le service patrimoine de Sète agglopole Méditerranée

Entrée libre (dans la limite des places disponibles).

Conférence : Israël-Palestine, la défaite du vainqueur ?

 

On entend souvent dire que le conflit israélo-palestinien a perdu de son acuité et de sa centralité au Proche-Orient en raison du caractère tragique des bouleversements dus à l’invasion américaine de l’Irak, à l’interminable guerre en Syrie et à l’irruption de Daech.
Jean-Paul Chagnollaud montre que la violence est toujours là, partout et à chaque instant, mais elle est silencieuse, insidieuse, fragmentée, et donc moins visible qu’auparavant. En poursuivant la colonisation de la Cisjordanie, malgré les injonctions de la communauté internationale, les gouvernements israéliens successifs n’ont cessé de mettre en cause la solution dite des deux États, la seule possible et raisonnable pour l’établissement d’une paix juste. Celle-ci passe forcément, en dernière instance, par un accord entre les parties, fondé sur le droit international. Sans cette nécessaire recherche de légitimité par le droit, les victoires remportées sur le terrain demeurent précaires et préfigurent sur le long terme la défaite du vainqueur.

Israël/Palestine : la défaite du vainqueur 

   

L'association Méditerranée Vivante fondée par Edmond Charlot a le plaisir de vous convier le vendredi 23 mars 2018, à 20h30, Théâtre de Pézenas, rue Henri Reboul pour une Conférence de Jean-Paul Chagnollaud sur le thème :  Israël-Palestine, la défaite du vainqueur ?

J.-P. Chagnollaud a été Professeur de Droit international et de science politique. Il est directeur de la revue Confluences Méditerranée et Président de l’Institut de Recherche et d’Etudes Méditerranée Moyen-Orient.


Avec le soutien de la ville de Pézenas, en partenariat avec Coup de Soleil Languedoc-Roussillon et Les Amis de Pézenas
(également conférence à Montpellier le jeudi 22 mars à 18h30, à l’initiative de Coup de Soleil Espace Martin Luther King, 27 Bd Louis Blanc )

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - 06.85.40.93.16

 source : France-Culture

Conférence : Gigean cœur de pierre

Le lundi 19 mars à partir de 18 h 30 à la Salle des Seniors Gigeannais

Intervention de Jean-Claude Bousquet, géologue, auteur du livre "Terroirs viticoles et géologie du Languedoc" :

L'emplacement d'une ville ou d'un village n'est pas le fruit du hasard. Certains sites ont été choisis pour leurs possibilités défensives, pour des raisons économiques ou pour des possibilités de transport fluvial ou d'abri portuaires. Qu'en est-il de Gigean ? Le passé historique de la région est riche des arrivées successives des grecs, des étrusques puis des romains. Proche du tracé de la Voie Domitia dans le couloir entre les garrigues et le massif de la Gardiole, Gigean s'est développé en fonction de la nature et de la disposition des roches, héritage d'un des derniers épisodes de la formation de la Méditerranée occidentale.

Les conférences suivantes :

Lundi 9 avril à 18h30 : Philippe Martin interviendra sur le thème de la biodiversité locale.
Lundi 14 mai à 18h30 : Philippe Martin interviendra sur le thème de la biodiversité du monde en relief.
Lunidi 28 mai à 18h30 : Jean-Claude Bousquet interviendra sur le thème des terroirs viticoles autour de Gigean.

21e édition de la Journée Nationale de l’Audition au Ruban d'Azur

Jeudi 8 mars 2018  à la Résidence Domitys Le ruban d’Azur : 21e édition de la Journée Nationale de l’Audition sur le thème « Acouphènes et hyperacousie : fléaux du 21e siècle ? »

L’association JNA, organisatrice de cet événement, a choisi cette année de s’intéresser de près à cette pathologie qui gâche la vie de millions de français.

domiCapture

En 2014, une première évaluation des acouphènes a été réalisée par l’association JNA grâce à une enquête réalisée avec l’institut Ifop. Cette enquête montrait que 25% des individus interrogés souffraient d’acouphènes de manière permanente ou passagère. En extrapolant à la population générale, cela représente 16 millions de Français qui ressentent des acouphènes de temps à autresdont 12 millions en permanence. Toutes les tranches d’âges étaient concernées.

L’Organisation mondiale de la Santé estime que 20% de la population mondiale est affectée par les acouphènes et/ou l’hyperacousie.

Selon l’association France Acouphènes, ces sifflements ou bourdonnements d’oreille altéreraient l’état de santé de 15% de Français.

Alors que médecins ORL, médecins généralistes et médecins du travail font état de leurs inquiétudes, qu’en est-il en 2018 ?

L’enquête IFOP/JNA qui sera réalisée par l’association JNA en février 2018 permettra d’évaluer la prévalence de ces symptômes au sein de la population française. D’ores et déjà et pendant toute cette campagne nationale, le collectif JNA mobilisera les associations de patients et les professionnels de santé pour alerter les pouvoirs publics des effets délétères de l’absence de reconnaissance de ces symptômes parmi les handicaps invalidants.

 Acouphènes et hyperacousie : des symptômes ORL absents de la loi de santé

Depuis 2002, les acouphènes sont considérés par la réglementation au travail comme symptômes aggravants en cas de surdités professionnelles. En dehors de ce cadre, les acouphènes ne sont pas reconnus parmi les handicaps invisibles invalidants. L’hyperacousie, symptôme encore plus invalidant, n’est pas reconnue. Pourtant, l’hyperacousie, comme les acouphènes, déséquilibre l’état de santé et l’équilibre de vie des individus qui en souffrent. Face au nombre croissant des personnes, jeunes et adultes, qui lèvent le silence sur leur souffrance, des réponses médicales s’organisent sans cadre dédié de prise en charge défini dans la loi de santé.

Lors de cette 21e édition de la Journée Nationale de l’Audition qui se tiendra le jeudi 8 mars, l’association JNA en partenariat avec l’association France Acouphènes et d’autres partenaires, mèneront une réflexion sur la reconnaissance des acouphènes et de l’hyperacousie comme handicaps invalidants.

 Acouphènes et hyperacousie : stopper l’errance médicale

Depuis plus de 10 ans, l’accompagnement des patients atteints d’acouphènes et/ou d’hyperacousie est réalisé par les équipes pluridisciplinaires et des réseaux de professionnels de santé de plus en plus nombreux. Cependant, l’absence de reconnaissance de ces symptômes par le Ministère de la santé freine le cadre de mise en place d’un parcours de santé renforcé. Des centres de compétences seraient très utiles pour les cas les plus difficiles, ils réuniraient les professionnels de santé, spécialisés dans ces pathologies, la recherche, la formation des professionnels de santé…pour une bonne prise en charge de ces patients.

L’association France Acouphènes, association de patients, reçoit chaque jour l’appel de patients en grande détresse psychologique car ils sont désorientés de ne trouver aucune prise en charge médicale adaptée. Médecins généralistes, médecins du travail, chargés de mission handicap, infirmières scolaires sont souvent démunis pour accompagner, orienter.

domi2Capture

En l’absence de parcours de santé clairement identifié, les personnes souffrant d’acouphènes ou/et d’hyperacousie ont tendance à multiplier les consultations médicales et paramédicales.  Ce « nomadisme médical » est source de risques santé :

  • dégradation de l’état de santé du patient,

  • non détection de maladies sévères signalées par la présence d’acouphènes (neurinome de l’acoustique, maladie de Menière, etc...),

  • amplification de la détresse psychologique,

  • surconsommation de médicaments de type anxiolytiques aux prescriptions non coordonnées,

  • intolérances médicamenteuses en raison d’absorption de molécules contradictoires.

 A l’occasion de cette 21e édition de la Journée Nationale de l’Audition du jeudi 8 mars prochain, le collectif JNA en partenariat avec l’Association France Acouphènes et les autres organismes concernés, les experts de l’association JNA, invitent les pouvoirs publics à s’emparer de la question des impacts sanitaires de ces pathologies.

 Acouphènes et hyperacousie : bien orienter

 Qu’il s’agisse de déficiences auditives ou de symptômes ORL tels que les acouphènes, l’hyperacousie, il est important de repérer pour bien orienter à tous les âges de la vie.

Chaque année, plus de 200 000 dépistages sont réalisés pendant la Journée Nationale de l’Audition sur l’ensemble du territoire.

En 2018, un repérage gratuit sera organisé par l’association JNA qui fédère l’ensemble des acteurs de l’écosystème de prévention et de santé sur le territoire. Le recueil de l’ensemble des informations permettra à l’association JNA de communiquer un état des lieux de l’audition des Français. 

 Ce jeudi 8 mars à 14H30 une conférence sur l’audition par le Docteur Philippe Bonnet ORL aura lieu à la résidence Domitys, 395 chemin de la croix de marcenac à Sète. Cette présentation sera suivie par un dépistage gratuit par un audioprothésiste.

 Renseignements :

Domitys

395 Chemin de la croix de Marcenac

34200 SETE

Tel : 04 99 02 13 00

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

"Cinéma et utopie au fond des mers" au Musée de l'Etang de Thau à Bouzigues

Ce vendredi 2 mars 2018 à 18h30 au Musée de l'Etang de Thau à Bouzigues avait lieu "Cinéma et utopie au fond des mers" une conférence animée par Marc Sauer - adjoint au directeur des musées d'Agde et responsable du service des publics.

cineeeP1010862

Une conférence qui en principe est la 1ère d'une série en relation avec le monde marin pour le bonheur des passionnés et des amateurs.

Une vingtaine de personnes pour découvrir les caractéristiques de ce monde marin  à la fois source de vie foisonnante et monde mystérieux peuplé de créatures inconnues ou mortelles, un monde qui a très tôt intéressé producteurs et scénaristes.

"Comment depuis 100 ans, le cinéma a-t-il exploité l'imaginaire sans limites que suscitent les fonds inexploités des océans ? De Jules Verne à James Cameron, en passant par le "Grand Bleu" et les sirènes, Marc Sauer est revenu sur 100 ans de films aquatiques qui explorent rêve, quête initiatique, mystère ou terreur."

Car beaucoup plus d'humains sont partis dans l'espace que ceux qui ont pris la direction des abysses, ils sont 3 à avoir approché les grands fonds.

Après avoir découvert la vie qui caractérise les différentes profondeurs dans les océans, place au cinéma avec ceux qui sont des références dans ce domaine, Jules Verne, Jacques-Yves Cousteau et James Cameron.

cineeeeeeP1010856Retour sur chacun d'eux :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Portail:Jules_Verne

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques-Yves_Cousteau

https://fr.wikipedia.org/wiki/James_Cameron

Trois spécialistes pour illustrer trois approches des fonds marins pour le cinéma avec un voyage en immersion, un autre avec une version onirique avec les cités et les royaumes des océans, et enfin une approche plus réaliste et scientifique. Une très belle soirée dans les profondeurs des océans et d'un univers qui captive toujours les scientifiques mais aussi tous  les humains car difficilement accessible. Musée de l'étang de Thau, Quai du port de pêche- 34 140 BOUZIGUES - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

"Cinéma et utopie au fond des mers" au Musée de l'Etang de Thau à Bouzigues

ILLUSTRATION-Laurian-Roo---conference-Marc-Sauer-webVendredi 2 mars 2018 à 18h30 au Musée de l'Etang de Thau à Bouzigues "Cinéma et utopie au fond des mers"

Conférence animée par Marc Sauer - adjoint au directeur des musées d'Agde et responsable du service des publics

A la fois source de vie foisonnante et monde mystérieux peuplé de créatures inconnues ou mortelles, ils ont très tôt intéressé producteurs et scénaristes.

"Comment depuis 100 ans, le cinéma a-t-il exploité l'imaginaire sans limites que suscitent les fonds inexploités des océans ? De Jules Verne à James Cameron, en passant par le "Grand Bleu" et les sirènes, Marc Sauer revient sur 100 ans de films aquatiques qui explorent rêve, quête initiatique, mystère ou terreur."

Entrée libre sur réservation au 04.67.78.33.57 (places limitées) , tout public

Musée de l'étang de Thau, Quai du port de pêche- 34 140 BOUZIGUES - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les Templiers "De l'histoire au mythe"

templiers2-4348115

 C'est une histoire du XIVème siècle qui continue à agiter les esprits des hommes à l'aube du XXIème siècle. A l'histoire de l'Ordre, bien connue, à la mort, un procès d'inquisition bien ficelé, a succédé la vie après la mort, avec ses secrets, ses trésors cachés, ses mystères.
Tout ce qui était clair est devenu trouble. Malgré le volume des documents authentiques dont nous disposons pour écrire l'histoire véridique du Temple, les hommes du XXIème siècle continuent à s'interroger et à fantasmer.

Conférence de Mr Robert Vinas
Ancien enseignant, historien-conférencier spécialiste du Moyen Age, paléographe de formation et ancien directeur de l'Alliance française, Mr Vinas est l'auteur de nombreux ouvrages notamment sur l'histoire médiévale de la Catalogne et du Roussillon.


Samedi 24 mars à 14h30
Espace Le Palace Sète
Entrée libre

Les formes variables de la prostitution

Deux conférences le dimanche 11 mars 2018
à 16h, salle du conseil municipal de Murviel-lès-Montpellier

"La prostitution n’est pas un droit de l’homme mais une violence faite aux femmes"

Par Yveline Fumat et Geneviève Duché

Les représentations de la prostitution comme institution liée aux pulsions masculines irrépressibles, à la vénalité des femmes, parfois figées et embellies par l’art, ont longtemps caché la violence du système prostitutionnel et ses conséquences sur les victimes.

Un système qu’il faut décrire pour comprendre l’origine de la prostitution en rapport de domination masculine, et la nécessité de l’abolir comme l’a été l’esclavage.

Une conférence d’1h30 en deux temps :

« Regards sur la prostitution » par Yveline Fumat

Un travail sur des tableaux de peintres du XIX° siècle, (Courbet, Manet, Degas, Toulouse-Lautrec, Picasso), montrera comment les prostituées apparaissent dans leur regard et celui du  public de l’époque.

La présentation de tableaux célèbres, permet à partir d’un support concret, de donner quelques repères historiques, mais aussi d’amorcer une réflexion sur la prostitution, sa permanence et ses formes variables.

« La prostitution, un système de violences » par Geneviève Duché

En écho à la première intervention, les motivations et le rôle du client dans la prostitution doivent d’abord être interrogés. Il est rare que ce soit fait tellement  l’achat de l’usage d’un corps de femme et la chosification des femmes en général sont banalisés à la fois par les rapports sociaux de sexe dominants et la marchandisation généralisée.

Il est rare aussi de vouloir approcher le moment violent de la passe, la réalité des trajectoires des personnes prostituées  et leurs conséquences sur leur santé  et sur leur insertion sociale. Témoignages et observations permettront de le faire et d’en conclure qu’il est nécessaire de lutter contre la prostitution.

L'arbre dans la ville avec Francis Hallé

Lundi 5 mars 2018, réservez dans vos agendas  la journée de l'arbre prévue à 18h30, à la salle du Devézou de Montferrier-sur-Lez.

Au programme : conférence du professeur Francis Hallé 

Né en 1938, Francis Hallé est docteur en biologie et botanique. Professeur de biologie à l’université de Montpellier, spécialisé en écologie des forêts tropicales humides et en architecture des arbres. Il participe avec Luc Jacquet au film « il était une forêt » en 2013. Il nous rappelle qu’une forêt secondaire a besoin de 7 siècles pour revenir à l’état primaire.

Il dénonce la déforestation, l’effondrement de la biodiversité. Il a impulsé la mise au point du radeau des cimes, un dispositif d’étude original de la canopée des forêts tropicales. Il rédige un « Eloge de la plante » puis un plaidoyer pour les plantes et un pour l’arbre. En qualité de précurseur de l’architecture des plantes, il dénombre 22 modèles différents pour l’ensemble des espèces d’arbres qu’il a étudiées. Il est un ardent défenseur des végétaux dont les bénéfices psychologiques et environnementaux sont incontestables.
Pour toutes ces raisons, il interviendra lundi 5 mars 2018 dans le cadre de « l'arbre en ville », organisée par "Non Au Béton", association dont l'objet est de protéger l'environnement de Montpellier et de sa métropole.

A l'issue de la conférence Francis Hallé dédicacera ses ouvrages et un verre de l'amitié sera offert par l'association.

Site de l'association : https://www.nonaubeton.org/

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Non au Béton - 830, avenue Vincent Auriol 34 090 Montpellier 

L'Astrologie Vivante,une approche thérapeutique

 3 mars 2018

Conférence à Sète

Une approche thérapeutique

Comprendre ce qu’est l’Astrologie Vivante ?

Une nouvelle approche thérapeutique et énergétique. Découvrez comment l’Astrologie Vivante est en mesure de soigner nos blessures, de nous apporter la paix et l’harmonie, des qualités essentielles à notre bien-être et à notre évolution.

Inscriptions au 06 37 18 63 26 ou par email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L’atelier - 47 Chemin des Glacis -Sète

Astrologie Vivante - Conférences