La saison culturelle estivale de Sète, la ville des possibles

Sète, la ville des possibles

La saison culturelle estivale de Sète était présentée par François Commeinhes, Maire de la Ville, ce vendredi 4 mai à 11h au club de la presse en présence de l’ensemble des organisateurs de festivals.

festi1111Capture

"L’île singulière ; ainsi l’a nommée Paul Valéry, l’un des premiers maillons de cette chaîne d’artistes que Sète ne cesse d’inspirer. Sa lumière, son identité, son tempérament ne suffisent  pas  eux seuls à justifier la fécondité créative de Sète. Il faut aussi regarder l’horizon. Depuis le théâtre de la Mer, le musée Paul Valéry ou le cimetière marin, l’horizon est le même : celui de la Mer. Celui des possibles, de l’invitation au voyage, de l’ouverture aux cultures de la Méditerranée. C’est là même l’essence de la Ville. Singulière car plurielle. Une cité portuaire tournée sur le Monde, accueillante par nature. Une communauté cosmopolite, propice au bouillonnement artistique." Précisait François Commeinhes.

Et il rajoutait : «  Une ville où les cultures savantes et populaires sirotent un pastis en fin d’après-midi au bord du canal. » La formule d’Hervé Di Rosa, un des ambassadeurs de la Ville, symbolise à elle seule le supplément d’âme de Sète. Ouverture et diversité, voici résumé l’état d’esprit de notre ville. Le sens aussi de la politique culturelle que nous menons. Cette diversité des approches artistiques nous la défendons à Sète parce qu’elle est source d’émulation, de liberté."

festi 4444Capture

"A l’image du Dub Lights festival qui vient ajouter cet été une gamme reggae à la partition de la scène sétoise. Cette culture de la diversité couplée à une certaine audace crée une alchimie toute particulière, où chacun trouve sa place, où tous se respectent. Sète est devenue une référence culturelle. Cette réussite est le fruit de la créativité des porteurs de projets et du soutien sans faille de la Ville. Une confiance partagée, à l’instar de celle qui nous lie à ImageSingulières qui donne le coup d’envoi de la saison culturelle estivale. Le festival de la photographie documentaire fête ses 10 ans. Entre Arles et Perpignan, il a réussi en quelques années à se tailler une reconnaissance internationale. Oui, décidément, l’aventure de Sète la singulière s’écrit au pluriel. "

Concluait François Commeinhes, Maire de Sète et Président de Sète Agglopôle Méditerranée.

festi 2222Capture


Ce sera donc UN ETE DE FESTIVALS

AU THEATRE DE LA MER


Sète en été, c'est une scène grandeur nature ! Et la belle saison commence tôt. Dès le mois de mai, expositions, concerts et manifestations festives fleurissent partout en ville. Véritable balcon sur la Méditerranée dont la magie séduit toujours davantage les festivaliers, le Théâtre de la Mer devient l'épicentre de cette effervescence. Avec plus d'une douzaine de festivals, la Venise languedocienne affirme son ambition culturelle au niveau régional comme au niveau national.

Chaque année, attirées par la richesse et la diversité de la programmation, de nouvelles pousses font leur apparition. Photographie, cinéma, chanson française, jazz, rock, musiques urbaines, musiques du monde, poésie, BD, littérature... le plus difficile sera de faire un choix. Alors, à vos agendas...
Sète, la ville des possibles

Sète vit au rythme des festivals qui se succèdent sans relâche dans le magique théâtre de la mer ou en ville.
 
 

L’année festivalière a commencé dès le mois de mars avec « MusicaSète », rendez-vous des aficionados de musique classique et se poursuit avec la spectaculaire photographie internationale« ImageSingulières », puis place au « K Live », mélange étonnant d’art visuel dans la rue et de musiques actuelles.

Suivent, l’incontournable festival de la chanson française « Quand Je Pense à Fernande » en hommage au plus illustre des sétois Georges Brassens mais aussi la fabuleuse ambiance de la musique électronique « Worldwide Festival ». Puis rendez-vous avec le cinématographique "SunSète festival" et ses nombreux artistes du 7ème art.

L'été nous fait aussi voyager à travers le jazz sous toutes ses formes avec « Jazz à Sète », la poésie de « Voix Vives de Méditerranée en Méditerranée » et les exceptionnelles découvertes autour des musiques du monde « Fiest’à Sète ».

A noter parmi ces festivals que vous pouvez découvrir sur :   www.tourisme-sete.com

 Sous les rochers, la plage

Du 26 au 28 juillet. Peter Doherty, RVG, Trust, les Wampas ou encore The Limiñanas se succèderont, pendant trois jours, à l'occasion de ce nouveau festival de rock. Rendez-vous au Théâtre de la Mer. 

  Demi Festival 

Du 8 au 12 août. Créé et programmé par l’artiste Demi Portion, ce festival de rap indépendant s'installe au Théâtre de la Mer. Ouverture de la billetterie de cette 3ème édition, à partir du dimanche 27 mai, à 12h.

My Life Festival

Du 18 au 19 août. Quand les soirées My life is a week end s'associent avec les organisateurs du Worldwide Festival, ça donne le festival My Life. Le Théâtre de la Mer recevra les djettes Helena Hauff et Charlotte de Witte. De 20 à 50 €.

BD à la plage

Du 1er au 2 septembre. Au programme de ce festival de la bande dessinée : café-rencontres, auteurs en dédicaces, ateliers dessins, librairie, boutique arts-média, et soirée festive. Avec, pour invitée d'honneur, la dessinatrice Carita Lupattelli. Entrée libre et gratuite.

  www.bdplage.fr

Pour d'autres festivals, vous pouvez tout savoir sur : https://www.tourisme-sete.com/agenda-culture-theatre-expositions.html

Il faut savoir que l'Office de Tourisme propose la billetterie de nombreux festivals et concerts ...

festi 5555Capture


Mais ce seront aussi :

 ...DES CONCERTS ET DES SPECTACLES AU THEATRE DE LA MER

  • The life aquatic – Tribute to David Bowie – Seu Jorge,
  • mardi 10 juillet Sète Invite: Boréalis Tribute
  • , samedi 21 juillet Super Mado - Noëlle Perna,
  • dimanche 22 juillet 22 V'la Georges,
  • mardi 24 juillet Massilia Sound System,
  • dimanche 29 juillet Enfantillages 3,
  • lundi 30 juillet Festival la Route du Large,
  • mardi 14 août Les copains d'abord,
  • lundi 20 août Naive New Beaters – concert gratuit de la Saint-Louis,
  • dimanche 26 août Hungry Five / NT’O,
  • Worakls & Joachom Pastor, samedi 1er septembre …

DES RENCONTRES ET DES VISITES

 

Au musée de la Mer

C’est le dernier en date des musées Sétois. En pénétrant ce balcon sur la mer, le public découvrira l’histoire du port de Sète, tout sur les joutes languedociennes et l’extraordinaire collection de maquettes de l’ancien charpentier de marine sétois, André Aversa.

A l’espace Georges Brassens 

Conçu comme un lieu d’évocation plus qu’un lieu de conservation, les 10 salles interactives de l’Espace Georges Brassens se visitent au rythme de chacun, guidé par la voix du poète-chansonnier.  Du 16 juin à la fin de l'année, le musée expose Brassens vu par Pierre Cordier.

Une série de clichés pris par l'ami Pierre Cordier dans le cercle fermé de Brassens, loin des projecteurs, et une douce incursion dans les coulisses de la vie de Brassens, croqué au naturel. …

DE GRANDES EXPOS

Salle Tarbouriech : Des jours et des nuits

Du 10 au 26 juin, Christophe Vilar présente un ensemble d'oeuvres inédites jamais exposées : sa dernière série d'huiles sur toiles 2017, quelques bas-reliefs en bois flotté, un ensemble de dessins de 2016 et 2017, avec des sculptures de Caroline Charbonnier.  

Au MIAM :

EVASION – l'art sans liberté Jusqu'au 23 septembre, le Musée International des Arts Modestes présente une exposition exceptionnelle qui rassemble pour la première fois des oeuvres et des productions artistiques et artisanales réalisées par des personnes privées de liberté : prisons, camps de réfugiés ou de concentration.

 

EVASIONS, l’art sans liberté pose ces diverses pratiques artistiques comme ultime expression de l’homme face à la privation de liberté.

Au musée Paul-Valéry

: Peinture et poésie

Du 30 juin au 4 novembre, 120 jours, 120 évènements : chaque jour un poète ou un artiste/une oeuvre !

Pleins feux sur les collections du Musée avec un nouvel accrochage des collections sur l’ensemble du Musée : de Courbet, Marquet, Dufy à Desnoyers, Combas, Di Rosa, Viallat. Les peintres vus par les poètes : chaque oeuvre s'accompagne d’un texte de poète écrit spécifiquement pour l’exposition.

Au CRAC : Mademoiselle

Du 21 juillet 2018 au 6 janvier 2019, le Centre Régional d'Art Contemporain présente une exposition collective de jeunes femmes artistes autour du thème de la féminité.

A l'Espace entrepôts Larosa :

Arlequin

Du 17 juin au 2 septembre, exposition Arlequin de Joris Brantuas. Trois très grandes toiles montées sur châssis sont présentées. Un clin d’oeil aux arlequins de Picasso.

A la Chapelle du Quartier Haut : Du 23 juin au 15 juillet : Fabien Boitard

Fabien Boitard expose une série de peintures sur ses thèmes de prédilection, étalés sur une période de 4 ans. Un artiste qui privilégie la technique et qui délivre une critique écologique acerbe de la société. Rencontres avec l'artiste le 24 juin et le 15 juillet à 17h30.

Du 19 au 29 juillet : Julien Boudet

- Bleus Visages- une exposition, 2 lieux. Julien Boudet s’inspire des mouvements et de l’architecture minimaliste. Pour son premier livre, Bleus Visages, il retourne dans sa ville natale, Sète. Bleus Visages dresse un portrait intense des Sétois, accompagné d’une texte de Jean-Louis Cianni.

Et du 19 juillet jusqu’à la fin août, place Aristide-Briand. -Du 3 août au 16 septembre :Eric Pradalié Les grands tableaux d’Eric Pradalié sont en rapport avec les dimensions de la Chapelle du Quartier Haut. Un spectacle vivant dans un espace clos en tant que lieu idéal de représentation. Rencontres avec l'artiste le 5 août, les 15 et 16 septembre à 17h30.

Cuisine secrète du Languedoc

Cuisine secrète du Languedoc-Roussillon

"Totalement sublime ! Un livre de recette que je recommande rien que pour la poésie des recettes et les commentaires authentiques.

J'y ai trouvé les recettes des bons petits plats que mes grands-mères préparaient si bien. De la rouille à la Sétoise aux escargots à la cévenole vous en aurez l'eau à la bouche !
C'est la vrai cuisine familiale du Languedoc, celle qui se transmet depuis des générations. » Amazon

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations