Macron au chevet de la culture, le gouvernement peaufine le déconfinement

 POOL/AFP

Emmanuel Macron se penche mercredi au chevet du secteur culturel, laminé par la pandémie de Covid-19 et exclu en grande partie du redémarrage progressif du pays prévu à partir du 11 mai, pendant que le gouvernement s'attache à régler les derniers détails de ce déconfinement.

Alors que les commerces se préparent à rouvrir, le rideau reste tiré jusqu'à nouvel ordre sur les théâtres, les cinémas, les festivals, les tournages, les grands musées et les salles de concert, distanciation sociale oblige.

Le chef de l'Etat, qui avait promis un plan spécifique d’aide pour les secteurs "durablement impactés", devait s'entretenir à partir de 10H30 en visioconférence avec des artistes de différents domaines, en présence du ministre de la Culture Franck Riester et de ses collègues de l’Economie Bruno Le Maire et du Travail Muriel Pénicaud.

Franck Riester dévoilera ensuite en fin de matinée les premières orientations d'un "plan pour la culture".

Les attentes du secteur culturel, qui fait vivre 1,3 million de personnes et se considère comme "l'oublié" de la crise, sont immenses, et les conséquences financières de sa paralysie forcée désastreuses.

 

Les acteurs du secteur espèrent un échéancier pour tenter de se projeter: "Quand on aura une date, on aura de l'espoir. On a besoin de notre +11 mai+", fait valoir Jean-Marc Dumontet, influent propriétaire de six théâtres parisiens.

Autre gros dossier, celui des intermittents du spectacle, qui risquent pour beaucoup d'être sans ressources et radiés de Pôle emploi: Franck Riester a annoncé mardi travailler sur un dispositif de protection pour l'été mais sans se prononcer sur l'"année blanche" pour leurs droits qu'ils réclament.

Dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron mercredi, la Société des réalisateurs de films, qui représente environ 300 cinéastes français, a demandé une "réponse exceptionnelle" face à la crise qu'ils traversent: "année blanche", mais aussi fonds exceptionnel pour le cinéma, régulation de l'exploitation...

Le député France insoumise Alexis Corbière a quant à lui réclamé un "état d'urgence culturel" et une aide d'une "somme comparable" aux sept milliards d'euros promis à Air France pour "sauver la culture".

- Derniers réglages -

Au moment où plusieurs pays voisins lèvent certaines restrictions, l'exécutif insiste sur l'urgence de remettre le pays en marche, après le confinement inédit de millions de Français pendant près de deux mois. Et met la dernière main aux détails pratiques de cette opération complexe dans tous les domaines: écoles, transports...

(https://www.afp.com/fr/infos/334/)

Cuisine secrète du Languedoc

Cuisine secrète du Languedoc-Roussillon

"Totalement sublime ! Un livre de recette que je recommande rien que pour la poésie des recettes et les commentaires authentiques.

J'y ai trouvé les recettes des bons petits plats que mes grands-mères préparaient si bien. De la rouille à la Sétoise aux escargots à la cévenole vous en aurez l'eau à la bouche !
C'est la vrai cuisine familiale du Languedoc, celle qui se transmet depuis des générations. » Amazon