Naomi Klein "Dire non ne suffit plus"

Le Washington Post a comptabilisé le nombre de mensonges ou d'affirmations trompeuses prononcés par Donald Trump depuis son investiture, en janvier : 1628 en 298 jours. Naomi Klein dans son dernier ouvrage, «Dire non ne suffit plus» révèle que «les employés de la Maison Blanche pratiquent le mensonge comme on pratique un sport, ils lancent même des concours pour déterminer qui parviendra à faire publier le plus gros bobard». Le cynisme, l’imposture, la manipulation... sont depuis longtemps l’apanage des gouvernements. Naomi Klein démontre parfaitement dans son ouvrage que l’accession de Trump, cet «apprenti sorcier de pacotille» n’est ni une rupture, ni tout à fait une surprise, tout au plus une calamité, «il est le point culminant, l’aboutissement logique de tout un tas d’histoires dangereuses que notre culture transmet depuis très longtemps». Dans son refus de reconnaître la crise du climat conséquence de l’activité humaine, dans son rejet de l’intérêt général au profit de quelques intérêts privés, dans la haine qu’il exprime envers les plus vulnérables, dans sa misogynie, dans son orchestration du pillage économique pour le compte des plus riches, dans sa passion pour la téléréalité et le catch... Trump n’est que le paragon de ce système drogué à la richesse et au profit immédiat. Ce système n’est pas l’apanage des Etats-Unis, le cynisme et l’imposture règnent aussi sous d’autres latitudes.
Mais ce qui intéresse surtout Naomi Klein c’est d’établir quelques recettes pour sortir de ce système, non seulement dénoncer ce «pillage ininterrompu», mais réfléchir à une culture fondée sur la sollicitude et le respect. C’est ainsi qu’elle a participé à l’élaboration du  «Manifeste pour un Canada fondé sur le souci de la planète et la sollicitude des uns envers les autres». Ce manifeste dresse la liste les urgences : la transition énergétique mais aussi les nouvelles règles à établir pour une nouvelle gouvernance et un nouveau vivre ensemble. Avec cette conclusion : «le temps est venu d’être courageux, le temps est venu de bondir vers l’avant» puisque il y a urgence à modifier nos façons de vivre.
Les pires scénarios sont déjà évoqués et notre région ne serait pas épargnée par les changements climatiques et leurs conséquences, élévation des températures, risque de phénomènes extrêmes, d’incendies, de sècheresse, d’élévation du niveau de la mer... Et tous ces phénomènes auraient un impact direct sur notre environnement, nos modes de vie, de consommer, sur l’agriculture, sur notre faune, sur notre flore etc... D’où l’urgence à réfléchir d'ors et déjà à une indispensable diminution des risques et à une inévitable adaptation aux changements à venir.

M. P.
Naomi Klein «Dire non ne suffit plus» Editions Acte Sud

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, a sorti un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.

L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.
L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.

Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promets étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon