PRINTEMPS DES POETES à Sète

Dans le cadre du vingtième Printemps des poètes, l’Espace Brassens,  proposait “L’Ardeur” ce dimanche 11.

Il s'agissait de l’ardeur dans tous ses états poétiques avec la compagnie L’Art en poche.

print-4413548

Vous pourrez retrouver à l'Espace Brassens :

Samedi 17 mars, de 15 h 30 à 18 h, un spectacle slam à trois voix avec Jean Pauline, Cledat Lucien Edmond et Bensahala Talet Seti (Nour) sera proposé, puis une lecture poétique à haute voix avec le club Poésie et chansons.

Dimanche 18 mars, de 15 h 30 à 18 h, spectacle “Voyage en Gitanie” avec la compagnie Mot pour mot, puis lecture poétique à haute voix avec le club Poésie et chansons. Participation de la librairie Bookinet.

Mais le Printemps des Poète à Sète c'est aussi :

Avec la Compagnie Mot pour Mot.

Depuis 1998, la Cie Mot pour Mot est en charge de la manifestation du Printemps des Poètes sur la ville de Sète.

"Pour sa 20ème édition, nous avons choisi de mettre en lumière, une poésie trop peu connue, véhiculée jusque là par sa tradition orale: la poésie Gitane à travers le monde. Pourtant la culture Rom a considérablement enrichi les civilisations européennes depuis des siècles et leur musique, danse, chant rayonnent partout."
Au gré de ce printemps 2018, la Cie Mot pour Mot vous invite, à agripper les crinières de la poésie, à partager, de caravanes en caravanes, différents spectacles poétiques pour une contre-plongée dans la « Gitanie » d'aujourd'hui.
La Gitanie, est un pays sans frontière, non tracée sur les cartes, un univers, un état d’esprit plus encore une passion. La procédure de naturalisation est très simple : être ouvert d’esprit, aimer les arts et voyager en quête d’un univers poétique énergique, rebelle et plein d’ardeur. Ce printemps des poètes a programmé un plateau artistique exceptionnel : L’affiche est inspirée cette année par l’artiste international Gabi Gimenez, peintre et poète gitan, récompensé à maintes reprises pour l’essentiel de son oeuvre militante et engagée.
Egalement, vous pourrez découvrir différents univers consacrés aux Tsiganes, Roms, Gitans, Manouches, Bohémiens..., des Brigades d'interventions poétiques ou encore du traditionnel Bateaupoèmes.


Ce printemps des poètes 2018 promet une fois encore d’être un voyage vers de merveilleux horizons, une évasion, l’amour de la Poésie, du théâtre et de la Musique.

2-4413550

Un  "Voyage en Gitanie" >Rassemblées ici pour la première fois, venez écoutez les paroles poétiques gitanes du monde entier, de la Macédoine, en passant par la Pologne ou encore du Rajasthan pour arriver jusqu’en Espagne aux accents de flamenco, avec les mots d’Esméralda Romanez, Esma Redzepova : la reine des gitans, Anina CIUCIU, Alexandre Romanès, Mateo Maximoff, José Heredia Maya, Santino Spinelli etc …Sur les cordes de la guitare de Kiko Motos et les sons miraculeux de la derbouka d’Imed Alibi, deux grands artistes aux tournées mondiales, les doutes s'apaisent, les joies se célèbrent, le quotidien se rythme, pour pacifier les tensions, poétiser l'ordinaire.
Des fleurs poétiques seront offertes au public.
Dimanche 18 mars – 16h00 à 18h00
Espace Georges Brassens - 67 Boulevard Camille Blanc, Sète
Mardi 20 mars- 10h30
Concerthau - 23A Place du Sardinal, Sète


Des  Spectacles "Brigades d'Interventions Poétiques"
Les Brigades d'interventions poétiques (BIP) défendent une culture citoyenne, le décloisonnement et la démocratisation de la culture.
Elle défend aussi le principe d’éducabilité et croit aux ressources et capacités de chacun pour agir sur son environnement et le faire évoluer.
Parole libérée, rythmes imprévus, puissance des symboles et persistance du mythe: écoutons les BIP, dans une volonté d'engagement et dans divers lieux de la ville de Sète, nous clamerons des valeurs universelles par une poésie de résistance.
Spectacles du 10 mars au 30 mars
Établissements scolaires
Centres sociauxbateau-4413552
Le concept « Bateau-poèmes » se renouvelle chaque année, cette action devient incontournable durant le Printemps des Poètes.
Superbe promenade tout en poésie, sur le port de pêche et de commerce, sorties en mer le long de la côte rocheuse sétoise.
Dimanche 25 mars - 11h -

Embarquement : Quai Général Durand Bateau Aquarius
Sur réservation obligatoire au 06 67 80 22 09 ou par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Présentez-vous directement au bateau, 20 minutes avant le départ.
En cas de mauvais temps, le bateau «l’Aquarius» a une partie couverte.
Disponible à proximité : Parking du Canal.
Tous en bateau !

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, a sorti un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.

L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.
L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.

Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promets étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations