Prix d'Ecriture Claude Nougaro

Carole Delga : « Ce Prix d'Ecriture est une belle illustration de ce que nos jeunes sont capables de réaliser »

Carole Delga, présidente de la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, et Dominique Salomon, vice-présidente en charge de la Culture, accompagnées des deux parrains de cette 12ème édition Richard Seff et Lionnel Astier, ainsi que des membres du jury, ont récompensés, ce soir, les lauréats du Prix.nougCapture

 Depuis la création du Prix d'Ecriture Claude Nougaro en 2006, le nombre de participants n'a cessé d'augmenter. L'édition 2018 enregistre une participation record avec près de 520 candidatures : 422 pour la catégorie « Fiction », 40 pour la catégorie « Scénario », 14 pour la « Bande dessinée » et 41 pour la « Chanson ».

A l'occasion de cette cérémonie, organisée en présence d'Hélène Nougaro, la femme de l'artiste, et pour la première fois à Montpellier, 16 lauréats, 6 filles et 10 garçons, ont été distingués, soit quatre dans chacune des quatre catégories. Chaque lauréat, en plus du trophée et de la tablette numérique qu'il a reçu, bénéficiera d'un soutien et d'un accompagnement spécifique et adapté pour la valorisation de leurs œuvres :

-          Les lauréats du prix Découverte participeront à un séjour culturel et littéraire à Barcelone au printemps 2019 ;

-          Les 1ers Prix Tremplin bénéficieront d'un accompagnement personnalisé par des professionnels, autour de l'œuvre primée ;

-          Un accompagnement sera proposé aux lauréats de la catégorie « Chanson », pour retravailler ou améliorer leur production (réécriture, présence scénique, accompagnement musical-composition...). Le 1er Prix Tremplin de cette catégorie aura par ailleurs l'opportunité d'enregistrer en studio ses œuvres ainsi que de repartir avec le pressage d'un CD ;

-          Côté littérature, les quatre nouvelles distinguées lors de cette 12ème édition seront compilées dans un recueil unique, qui sera publié à l'automne prochain. Leurs auteurs participeront également aux ateliers du Prix du Jeune écrivain à Muret en juillet 2018.

 Les lauréats de la catégorie « Chanson » 2017 ont ainsi eu l'opportunité de se produire dans les festivals régionaux tels que les Déferlantes, Détours de Chant et le Festival Alter Echo. Lors de la cérémonie de remise de prix, le lauréat Tremplin 2017 de la catégorie « Chanson » a, par ailleurs, offert un spectacle au public présent.

 « Je suis très heureuse de voir que cette année encore, les candidatures ont été nombreuses et riches. Depuis 12 ans maintenant ce sont pas moins de 4 000 jeunes qui ont candidaté. La Région est fière de proposer année après année, un espace de choix pour faire entendre ces voix. Ce Prix est l'occasion de découvrir les talents de demain mais aussi d'encourager les jeunes à cultiver le goût pour l'écriture. Cette année encore des textes pleins d'imagination et de poésie, des œuvres fortes ont été proposés. La relève de Claude Nougaro est là ! Je suis fière de cette jeunesse qui a encore démontré une belle passion et une créativité exceptionnelle. C'est une chance pour l'avenir de notre Région Occitanie Pyrénées Méditerranée », a notamment déclaré Carole Delga.

 Cet événement a également été l'occasion de faire découvrir ou redécouvrir une facette inédite de l'artiste toulousain, Claude Nougaro, à travers une exposition de dessins et manuscrits, intitulée « Et me voici ! ». Cette dernière avait été lancée en 2006, avec le soutien de la Région.

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, a sorti un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.

L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.
L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.

Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promets étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon