Le prochain café littéraire, mercredi 22 mai 2019

Prochain café littéraire le mercredi 22 mai 2019 à 18h30 à la Médiathèque à Sète. 

Sont invités par Augustin Di Martino,l'historien Hervé LE BLANCHE pour son livre : CETTE, Chroniques d'ancien régime publié aux éditions Flam et Christian LAGARDE pour : Faits divers à CETTE, avec le soutien de la Société d'Etudes Historiques et Scientifiques de Sète et sa région.

 Hervé LE BLANCHE :ggggggol

 Sète a une histoire singulière. La ville port est née il y a 353 ans, au mitan du 17ème siècle. Ville neuve donc dans une France où l'urbanisation s'affirme au 12ème siècle. Ville dont la création doit beaucoup à la volonté des hommes. La monarchie en rêvait depuis près d'un siècle et Louis 14 soutint les vues associées de Pierre Paul RIQUET, COLBERT et la finance Montpelliéraine, toujours évoquée aujourd'hui par le quai de Bosc.

 CETTE ne fut pas l'emperium de la Méditerranée occidentale, comme Marseille le fut pour la partie orientale de "Mare Nostrum". Mais elle fut le port de la province du Languedoc, territoire s'étendant de Nïmes à Toulouse et au Massif Central. Elle fit commerce de ses productions. Alors, s'affirma une communauté originale, quelque peu privilégiée, parfois épargnée par les malheurs du temps. Pëcheurs, matelots, tonneliers, menuisiers, calfats, maçons, plâtriers, jardiniers et brassiers y vivaient peut-être moins mal qu'ailleurs. Le lecteur pourra peut-être en juger. Mais le chercheur est tributaire des sources officielles. Même au 19ème siècle, le peuple écrivait peu. Alors, de l'anonymat émergent parfois des maîtrees maçons, des "bollangers" (boulangers), des cabaretiers, des petits notables affermant le marché de la viande de boucherie : un certain sieur Palot paraissait bien turbulent. Parmi les constructeurs de navires, s'affirment les Bessil, Sabatier, Olive. Au mieux, un nom apparaît parmi celles des vendeuses "d'herbes" ou de fruits qui enfreignent le règlement des Halles. Souvent, elles sont étrangères ! Mais, face aux contraintes de l'Ancien Régime politique et économique, aux tumultes météorologiques, ils ont vécu. Puissent ces chroniques en donner une idée....

 

Christian LAGARDE :

 Le fait divers est un article de presse qui rapporte un évènement réel. Il est inclassable, n'appartient à aucun genre journalistique, mais existe depuis toujours.

ggggggghjjjjCapture

Parfois cocasse, souvent tragique, il nous renseigne sur la réalité d'une société à un moment donné de son évolution.

Dans cet ouvrage, le fait divers nous fait découvrir la vie de nos grands-parents à Cette (Sète depuis 1928) à la fin du 19ème siècle et au début du 20ème siècle.

Il témoigne de faits malheureux - crimes, délits, accidents, suicides, naufrages, catastrophes naturelles - vécus par les Céttoises et Cétois à cette époque. Il nous rapporte aussi les actes héroïques accomplis par des gens ordinaires.

En se plongeant dans ces faits divers, dont les journaux de l'époque s'étaient fait l'écho, le lecteur s'immerge aujourd'hui dans un monde différent mais pourtant proche de nous...

 

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, a sorti un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.

L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.
L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.

Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promets étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon