Littérature - Poésie

Concours de nouvelles

Pour la troisième année consécutive, Les Automn’halles, festival du livre de Sète, organisent leur concours de nouvelles. Le thème retenu cette année est « Larguons les amarres ». Les textes doivent parvenir au plus tard le 15 mai prochain.
En partenariat avec le réseau de nos médiathèques.
 
Voilier, Navire, Mer, Bateau, Océan
Pixabay

A la rencontre de la petite musique du silence avec le dernier livre de Jean Reboul

    Le nouveau livre de Jean Reboul, «Petite musique du silence – de Bach à Lacan « Aux éditions du Champs Social, nous invite à aller, comme lui, à la rencontre du silence au travers de son ouvrage dans une aventure singulière…

« Entrer dans cet espace singulier par notre rapport au silence, c’est évoquer pour tout sujet humain le plus intime de lui-même » . Précise-t-il…

Pourtant, Jean Reboul, médecin gynécologue, docteur en psychologie et en biologie humaine, ancien chef de clinique à la Faculté, psychanalyste, membre de l’École de la Cause Freudienne et de l’Association mondiale de psychanalyse,auteur de plusieurs livres et films, continue sa quête inspirée par ses rencontres avec ses patients. S’’il ne cesse  d’’explorer dans l’infertilité le mystère féminin et celui de la conception il s’intéresse aussi au malaise dans la civilisation : «L’objectivité des résultats, l’’évaluation quantitative dans la frénésie des chiffres et la certitude des images, qui mettent à distance l’’intime de l’’être humain et entravent l’’élan de vie. » Même si sa recherche ne l’’a jamais éloigné de la technique pour laquelle il a le plus grand respect...

lainthjkDSC_0209_084 - Copie (2)

Pour le Docteur Reboul, L’écriture d’un livre concernant l’expérience clinique n’est jamais pour lui, l’aboutissement d’une quête mais le point de départ d’un chemin nouveau.

Son désir de transmettre ce que la rencontre clinique lui enseigne est très vite devenu une nécessité.

« Cet inconnu, cet irreprésentable, cette part de l’humain que l’objectivité scientifique méconnaît est devenue l’essentiel de ma recherche. À la science, je suis resté fidèle. Mais reconnaître les progrès de l’objectivité scientifique n’exclut pas d’être attentif à ce que la science ne veut pas savoir.. »

Ecouter Jean Reboul

Et Aujourd’hui, un cas clinique nous enseigne comment l’art, la musique, la poésie sont au service d’une rencontre inouïe : celle du silence. Rencontre déterminante pour un être parlant, désirant, jouissant en quête d’amour et de liberté.

« Parler de son silence c’est cueillir un fragment de vérité qui ne concerne que lui. C’est accepter l’inconnu d’un passage et rencontrer l’impossible pour décider de son destin et construire sa vie. » Entrer dans cet espace singulier par notre rapport au silence, c’est évoquer pour tout sujet humain le plus intime de lui-même. C’est choisir de vivre une aventure et d’accepter avec respect ceux qui la vivent autrement. »

Jean Reboul nous invite à le suivre, lui qui est rentré dans cette aventure où il a rencontré Bach et Lacan, faisant preuve dans une étonnante proximité à la fin de leur vie, de la rencontre du réel.

La «Petite musique du silence – de Bach à Lacan  » est une synthèse condensée de près de 10ans d’observations et d’analyses de Jean Reboul toujours guidé par sa quête de l’impossible qui est à son sens du côté de la vie.
 
C’est à Salzbourg qu’il rencontrera un couple de musiciens eux aussi en quête de l’impossible, d’un enfant…
Et ce sera grâce à la Musique, mais surtout à une autre lecture de celle-ci, grâce à ses silences, à leurs silences et à leur méditation que l’enfant viendra…
Et si Jean Reboul, en tant qu’écrivain et musicien, fait référence à René Char et à son fascinant impossible…. c’est qu’il sait aussi que « le silence est une rupture féconde pour un élan de vie » et que si nous n’atteignons jamais l’impossible celui-ci nous sert de lanterne……
 
Et comme l’art, la musique, la poésie, le langage aussi… Sont au service de la rencontre avec le silence, ils nous permettent de poursuivre avec lui cette approche de l’impossible qui guide Jean Reboul sans relâche…..
 
 

 

La Grande semaine de la petite enfance fêtée à Gigean.

pola-5942395645187636379

Chaque année le RAM participe à cette grande manifestation nationale qui est « la Grande semaine de la Petite Enfance «  qui a lieu du 20 au 27 Mars 2021 et qui a pour objectif de faire se rencontrer les enfants/Parents et Professionnels de la petite enfance.

Elle est ouverte à tous les professionnels travaillant auprès des jeunes enfants. Cette année, le thème est Drôles d’histoires.

C’est tout naturellement que Françoise ADELINO, Responsable RAM Nord Bassin de Thau Gigean-Montbazin-Poussan a proposé aux assistantes maternelles de Gigean de travailler autour de la littérature et de d’histoires.

Les deux groupes ont eu droit à un racontine autour d’un livre tapis, une histoire à l’aide du Kamishibai. Après un temps de lectures individuelles où une 40aine d’albums étaient à disposition des enfants, elles ont terminé par un petit spectacle autour des marionnettes confectionnées par l’ALP des Lionceaux de Gigean.

Les enfants ont ainsi pu découvrir ces insectes dans le cadre du travail intergénérationnel porté par la commune « Le printemps des générations ».

La chasse aux lutins est ouverte ! Une très bonne idée d'Alie Blache

 POLARIS est un petit lutin qui est venu à Montbazin début décembre 2020.

 

Noël étant franchement triste en 2020, et les efforts demandés aux enfants depuis mars tellement nombreux (plus d’école, plus de copains, plus de sport, plus de sortie, plus de récrés, plus de papi/mamie, Aurélie Benichou (Alie Blache sur FB), Montbazinoise et maman de 3 enfants, autodidacte dans les « arts »a eu envie d’égayer un peu tout ça à son humble niveau, selon elle.

 

polarisCapture

 

Elle a donc créé un conte de Noël qu'elle a mis en avant  tout le mois de décembre sur son portail pour que les enfants du village ou d’ailleurs puissent suivre l’histoire jour après jour. L’engouement a été tellement fort à Montbazin et sur la page Facebook, que de nombreuses personnes lui ont suggéré de le sortir en livre pour plus de facilité.

POLARIS le lutin est donc sorti en livre fin février 2021.

Alie précise : "C’est un produit purement local puisque le texte et les illustrations sont réalisés par moi même et que le bouquin est édité, par choix, à Sète aux éditions L’an demain. J’assure la promotion du livre par mes propres moyens, mais j’ai déjà quelques points de vente: le tabac presse de Montbazin, la boulangerie de Balaruc le vieux et la librairie la Plume bleue à Frontignan."

"Mais l’aventure ne s’arrête pas là ! Parce que POLARIS a une vie après Noël " et se vend même dans le Tarn...

Alors POLARIS a décidé de faire un petit jeu dans le village pour y mettre de l'ambiance!.

Le principe est simple: 10 petits lutins de Pâques sont cachés dans le village. Le premier qui lui envoie les photos des 10 lutins sur sa page Facebook (Alie Blache), gagnera une sculpture en chocolat de la boulangerie de Montbazin!

https://www.facebook.com/alie.blache

Attention, il ne faut pas les ramasser car s’il n’y a pas les 10 on ne peut plus jouer! Ce serait dommage!

A suivre et surtout, à jouer...