Littérature - Poésie

Hommage au poète Juan Meléndez Valdés

En présence des  lycéens et professeurs de 1ère section internationale espagnole du lycée Joffre de Montpellier, une plaque commémorative fut posée rue des Soldats en hommage au poète Juan Meléndez Valdés qui séjourna à Montferrier-sur-Lez et mourut le 24 mai 1817 dans la capitale héraultaise.

Il repose désormais dans son pays, aux côtés de Goya, dans le Panthéon des Hommes illustres au cimetière de San Isidro. Intellectuel espagnol culturellement et idéologiquement proche des idées des philosophes du siècle des lumières, il fut nommé Conseiller d’Etat et Ministre de l’instruction publique après la renonciation de Ferdinand VII et de Charles IV sous les pressions de Napoléon. Suite à la défaite de celui-ci, il s’exile dans le Sud de la France.

Né le 11 mars 1754 à Ribera del Fresno, il a été l’un des plus importants poètes espagnols du XVIIIe siècle, considéré comme l’un des précurseurs du courant romantique. Il fut aussi professeur de sciences humaines à l’université de Salamanque, juge de la chancellerie royale de Valladolid et avocat général à la Cour Suprême de Madrid.

Par ce témoignage à l'occasion à l’occasion du bicentenaire de la mort du poète, la Ville de Montpellier confirme sa volonté de rendre hommage aux femmes et hommes illustres ayant vécu à Montpellier et à entretenir la mémoire commune France-Espagne. Une cérémonie initiée par les élèves qui avaient envoyé leur requête au maire de Montpellier en présence de  Juan Manuel Cabrera Hernandez, Consul Général d’Espagne et de Bernard Travier, Vice-Président de Montpellier Méditerranée Métropole, Délégué à la Culture, 1er Conseiller municipal de la Ville de Montpellier.

Le livre pauvre

Autour de Paul Valéry donation Daniel Leuwers Musée Paul Valéry - Sète Du 22 septembre 2017 au 7 janvier 2018 Exposition de la donation récente faite au Musée Paul Valéry par Daniel Leuwers, poète et créateur/éditeur de la collection du Livre pauvre, livres d'artistes...

Les Editions Le Papillon Rouge à l'honneur

LE PRIX LYCEEN DE L’ECONOMIE A JEAN MEILLAND POUR

«ILS ONT REVOLUTIONNE LE COMMERCE»

AUX EDITIONS LE PAPILLON ROUGE»

Organisée par l’association Lire l’économie, fondée et présidée par Luce Perrot, la Journée du Livre d’Économie est un lieu de rencontres et de débats autour des grandes questions économiques contemporaines.
Cette année, de nombreuses personnalités du monde économique et social ont confronté leurs idées sur le thème « Les entreprises face aux enjeux du XXIème siècle », et ont pu échanger avec plus de 300 lycéens venus de la France entière.
A cette occasion, le prix Lycéen « Lire l’Economie » a été remis par Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Education nationale, préalablement sélectionné par 500 lycéens de classes de premières et de terminales.
Le « Prix Lycéen Lire l’Économie » a été attribué à Jean MEILHAUD, pour son ouvrage « Ils ont révolutionné le commerce » (Papillon Rouge Editions).
Cet auteur nous propose des portraits d’entrepreneurs et de commerçants ayant marqué l’histoire et transformé notre façon de vivre au quotidien.
Les lycéens ont pu découvrir différentes stratégies entrepreneuriales et commerciales, ainsi que les étapes nécessaires à la réalisation d’un projet : innovation, création, marketing….

Résumé :
Par leurs actions, leurs innovations, leurs inventions, ces pionniers ont transformé radicalement notre façon de vivre, notre univers quotidien.
Comment Aristide Boucicaut invente-t-il le grand magasin et Félix Potin l’épicerie moderne ? De quelle façon le baron Bich impose-t-il le produit jetable ? Pourquoi André Citroën imagine-t-il des croisières pour vendre des voitures ?
Ce livre, premier du genre dans l’édition, plonge dans la vie incroyable, quelquefois dramatique, de tous ces précurseurs de génie. On y retrouve aussi le Jésuite Franz van der Hoff qui rend le commerce équitable, Abraham Maslow qui met soudain le consommateur à nu, mais encore les gourous de la grande distribution, les aventuriers du design, les instigateurs du sponsoring, de la vente à domicile ou par correspondance, les promoteurs du discount, de l’e-commerce… et tous les autres !
Cette 19ème Journée du Livre d’Economie a été une nouvelle occasion de mettre à l’honneur des auteurs qui auront su captiver une jeune génération de lecteurs.

L'Espagnol de Malte, roman historique en deux tomes sur le siècle d'or espagnol

Présentation/signature du livre d'Yves Rouvière, L'Espagnol de Malte, roman historique en deux tomes sur le siècle d'or espagnol.

Yves Rouvière, qui a passé dix ans à explorer le Discurso de mi vida d’Alonso de Contreras (1633), est né à Nîmes, devenu Bastiais par amour, puis Sétois d’adoption. Professeur de lettres, animateur de ciné-club, il avoue deux passions : le cinéma italien et la littérature hispanique, autant dire un fort tropisme méditerranéen."

Il est fondé sur les Mémoires du capitaine Alonso de Contreras (1633), personnage historique connu seulement des historiens mais référencé dans Wikipédia.rouvCapture

 

C'est la vie de ce personnage flamboyant qui est reconstituée ici, dans ses heures de gloire (héros de la lutte contre les Turcs en Méditerranée, chevalier de l'ordre de Malte) comme dans ses misères (nombreuses disgrâces, aventures rocambolesques, péripéties scabreuses, tortures de l'Inquisition !). Surtout, c'est tout ce que cache la face brillante du Siècle d'Or qui nous est ici révélée, notamment l'expulsion, après celle des Juifs, des Moresques (musulmans convertis de force au catholicisme : entre 5 et 10 pour cent de la population de l'Espagne d'alors !) , l'un des secrets les plus honteux de l'histoire de l'Espagne.

Tome 1 (Le secret des corsaires de Salé)

 

Dans le second tome, (Le galion de Manille) c'est le Nouveau Monde et la maîtrise des mers de l'empire espagnol "sur lequel le soleil ne se couche jamais" qui devient la toile de fond. Le lecteur découvre alors avec stupéfaction la première mondialisation, irriguée par le flot ininterrompu de l'argent extrait à Potosi, ville-monde reconstituée pour la première fois dans un roman, ainsi que les innombrables dangers qui guettent le périple autour du globe du mythique galion de Manille.

L'édition (Cap Béar, basée à Perpignan) est particulièrement soignée, agrémentée de 72 illustrations et gravures d'époque par livre.

 

Finalement, malgré la différence d'époque et de contexte, c'est un monde étonnamment proche du nôtre qui revit sous nos yeux! Dans le tome 1, la coexistence problématique de deux communautés : catholiques et moresques ; dans le tome 2, le pillage des ressources naturelles, la surexploitation des Indiens, la terrible catastrophe écologique de Potosi.

 

Quinze ans de recherche et de passion qui trouvent leur aboutissement !

Pour en savoir plus : www.lespagnoldemalte.com

Blandine Rouger à l’atelier littérature de la bibliothèque

Comme elle le font régulièrement, une fois par mois, (le 1er lundi), les participantes à l’atelier Littérature de la Bibliothèque de la MJC animé par Mireille Ory, une spécialiste des livres, s'étaient réunies, et pour décembre, avaient invité Blandine Rouger, romancière, pour des échanges sur son livre « Tu aimeras ton Prochain comme Toi-Même ».

litDSC_0002 (30)

Car Blandine désire transmettre, donner du plaisir aux lecteurs et développer leur imaginaire en leur diffusant un certain espoir dans l’avenir qui est très souvent riche de rencontres :

Screen Shot 04-11-17 at 09.48 AM

« Un message sur la nature humaine qui veut s’échapper du dictât de la norme. Un dictât qui s’impose aux femmes…Et également aux hommes, aux prises avec l’évolution de la société et qu’il ne faut pas oublier, eux non plus… Malgré les apparences…Et les apparences, il ne faut pas se fier qu’à elles. Toute personne, malgré sa carapace, a de la bonté au fond d’elle, une sensibilité, qui, lorsqu’elles se révèlent la rendent très attachante. »

« Et quand cette personne a peur de se retrouver face au miroir, elle a, elle aussi, une seconde chance. Qu’elle devra saisir avec sa sensibilité.«

Pour en savoir plus : http://blog.ville-poussan.fr/?p=98791

Ce lundi 4 décembre Blandine a eu l’occasion de présenter son livre, de répondre à toutes les questions que se posaient les lectrices, de l’écriture des textes jusqu’à la conception et à l’édition du livre. Un après-midi bien apprécié par toutes les participantes.

Naomi Klein "Dire non ne suffit plus"

Le Washington Post a comptabilisé le nombre de mensonges ou d'affirmations trompeuses prononcés par Donald Trump depuis son investiture, en janvier : 1628 en 298 jours. Naomi Klein dans son dernier ouvrage, «Dire non ne suffit plus» révèle que «les employés de la Maison Blanche pratiquent le mensonge comme on pratique un sport, ils lancent même des concours pour déterminer qui parviendra à faire publier le plus gros bobard». Le cynisme, l’imposture, la manipulation... sont depuis longtemps l’apanage des gouvernements. Naomi Klein démontre parfaitement dans son ouvrage que l’accession de Trump, cet «apprenti sorcier de pacotille» n’est ni une rupture, ni tout à fait une surprise, tout au plus une calamité, «il est le point culminant, l’aboutissement logique de tout un tas d’histoires dangereuses que notre culture transmet depuis très longtemps». Dans son refus de reconnaître la crise du climat conséquence de l’activité humaine, dans son rejet de l’intérêt général au profit de quelques intérêts privés, dans la haine qu’il exprime envers les plus vulnérables, dans sa misogynie, dans son orchestration du pillage économique pour le compte des plus riches, dans sa passion pour la téléréalité et le catch... Trump n’est que le paragon de ce système drogué à la richesse et au profit immédiat. Ce système n’est pas l’apanage des Etats-Unis, le cynisme et l’imposture règnent aussi sous d’autres latitudes.
Mais ce qui intéresse surtout Naomi Klein c’est d’établir quelques recettes pour sortir de ce système, non seulement dénoncer ce «pillage ininterrompu», mais réfléchir à une culture fondée sur la sollicitude et le respect. C’est ainsi qu’elle a participé à l’élaboration du  «Manifeste pour un Canada fondé sur le souci de la planète et la sollicitude des uns envers les autres». Ce manifeste dresse la liste les urgences : la transition énergétique mais aussi les nouvelles règles à établir pour une nouvelle gouvernance et un nouveau vivre ensemble. Avec cette conclusion : «le temps est venu d’être courageux, le temps est venu de bondir vers l’avant» puisque il y a urgence à modifier nos façons de vivre.
Les pires scénarios sont déjà évoqués et notre région ne serait pas épargnée par les changements climatiques et leurs conséquences, élévation des températures, risque de phénomènes extrêmes, d’incendies, de sècheresse, d’élévation du niveau de la mer... Et tous ces phénomènes auraient un impact direct sur notre environnement, nos modes de vie, de consommer, sur l’agriculture, sur notre faune, sur notre flore etc... D’où l’urgence à réfléchir d'ors et déjà à une indispensable diminution des risques et à une inévitable adaptation aux changements à venir.

M. P.
Naomi Klein «Dire non ne suffit plus» Editions Acte Sud

Présentation de la nouvelle édition de "Des arbres et des hommes", de Josiane Ubaud

C'est à une occasion rare que Josiane Ubaud nous invite,  le samedi 2 décembre à 14h30, à l'Espace Palace, 24 avenue Victor Hugo, à Sète.
Il s'agit de la présentation de la nouvelle édition de son ouvrage "Des arbres et des hommes", édition augmentée de façon conséquente.

En effet Josiane Ubaud est l'auteure de quelques livres remarqués, la plupart étant utilisés par les professionnels de l'enseignement, par les scientifiques autant que par les littéraires.

D'ailleurs Josiane Ubaud se présente elle-même comme ethnobotaniste, mais également comme lexicographe en domaine occitan.Le problème étant que ces livres sont souvent épuisés. Donc leur ré-édition, attendue, est toujours un événement.

Remercions donc le "Cercle Occitan Setòri" et l'association "Sète côté jardins" de nous offrir cette occasion.
Rappelons que le sous-titre du livre est:"Architecture et marqueurs végétaux en Provence et en Languedoc".

Mais laissons Josiane Ubaud présenter elle même son livre :
"Pourquoi le cèdre est-il systématiquement associé aux plus prestigieuses propriétés, et le micocoulier aux chapelles romanes? Pourquoi le figuier et le cyprès ont-ils autant inspiré les écrivains de langue d'Oc, quand le platane ou le marronnier les ont laissés indifférents? Pourquoi les espèces liées au climat méditerranéen tombent-elles peu à peu dans l'oubli, et pourquoi cet engouement effréné pour le palmier?
C'est que les arbres n'ont jamais été plantés tout à fait par hasard.
Certains par leur forme, leur feuillage ou leur odeur-par leur histoire et leur charge symbolique aussi- parlent aux humains plus que d'autres: les arbres sont porteurs d'une sociologie qu'il est passionnant de décrypter."

"La vocation de ce livre est donc d'initier à cette étonnante "lecture" des arbres utilisés dans le Midi, près des des architectures traditionnelles (maison de village, maison  bourgeoises, masets, cabanons, portails, tombes). Leurs noms, leur évocation dans la littérature occitane (Rouquette, Aubanel, Lafont, d'Arbaud, Dezeuze, Mistral, etc.), leur place dans la le discours ou les dictons populaires apportent un éclairage inédit sur les paysages méditerranéens. Héritiers d'une culture ancienne ou témoins du rang social des propriétaires, aimables fournisseurs d'ombre ou orgueilleux étendards municipaux, les arbres ont beaucoup à nous apprendre...sur les hommes."

René Rispoli

 

 

Prix d'écriture Claude Nougaro 2018


Les jeunes héraultais ont jusqu'au 15 janvier pour candidater !

La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée vient de lancer la 12ème édition du Prix d'écriture Claude Nougaro. Ce grand concours dédié à l'écriture et à la jeunesse, créé et organisé par la Région, a vocation à encourager et valoriser la créativité et l'expression des jeunes talents régionaux.

Pour participer à la 12ème édition, les jeunes héraultais, de 15 à 25 ans, ont jusqu'au 15 janvier 2018 pour proposer une œuvre inédite dans 4 catégories : nouvelle, scénario de court-métrage, bande-dessinée ou chanson.

Deux types de prix seront remis aux lauréats :

-les « Prix découverte », pour les 15-18 ans. Les lauréats remporteront un voyage culturel à Barcelone ;

-les « Prix tremplin », pour les 18-25 ans. A la clé : un accompagnement artistique par des professionnels (ateliers d'écriture, parrainage / tutorat) pour faciliter leurs « premiers pas » dans le milieu professionnel, et l'édition (ou l'enregistrement pour la musique) des œuvres primées.

Tous les lauréats remporteront une tablette tactile.

La remise des prix aura lieu cette année, et pour la 1ère fois, au Rockstore de Montpellier, le 24 mai 2018. Depuis sa création en 2006, plus de 5 000 jeunes ont participé au Prix d'écriture Claude Nougaro.

« Avec des projets dont la qualité ne cesse de s'améliorer d'année en année, le prix Nougaro bénéficie désormais d'une notoriété certaine, tant auprès du public que des professionnels.
Cette reconnaissance nous la devons aussi au succès que rencontrent les lauréats. Parce que nous attachons beaucoup d'importance à l'accompagnement des jeunes talents, nous facilitons leurs « premiers pas » dans un milieu professionnel réputé impénétrable.
C'est un véritable tremplin pour les jeunes talents. L'un des enjeux de la culture d'aujourd'hui, c'est de la rendre accessible aux jeunes, nous travaillons en ce sens et en faisons la preuve avec ce prix ! » a notamment déclaré Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

OSCAR est un autoportrait qui n’a rien à voir avec la réalité.

Oscar est né squelette. Sans chair et sans peau mais à fleur de peau. Une anomalie en quête perpétuelle du sens dessus dessous de sa vie.

Une histoire insolite qui va résonner étrangement avec la nôtre. De sa naissance à sa mort, l’énigmatique Oscar se livre avec beaucoup de sincérité et une folie jubilatoire, sous forme de petits chapitres originaux, hauts en couleur et en noirceur. Mais Oscar, l’étrange Oscar, est-il si éloigné de nous ? Un plaidoyer délicieusement ironique, touchant le cœur de nos différences individuelles, et qui parlera à chacun d’entre nous.

 

Un petit bijou ce livre !  Une tonalité jamais complètement tragique ni désespérée, toujours empreinte de tendresse et d'une fine drôlerie, réconfortante, gaie et sensible. Sébastien Miro et Sébastien Spagnolo nous enchantent avec cet ouvrage qui mêle profondeur et fantaisie, littérature et poésie.


Une histoire insolite qui va résonner étrangement avec la nôtre. De sa naissance à sa mort, l’énigmatique Oscar se livre avec beaucoup de sincérité et une folie jubilatoire, sous forme de petits chapitres originaux, hauts en couleur et en noirceur.

 

"OSCAR est un autoportrait qui n’a rien à voir avec la réalité. Je l’ai écrit sous un masque, mais cette histoire faussement vraie n’est pas pour autant un mensonge. Loin de là. C’était le plus sûr moyen de tout dire sans offenser la pudeur, ni trahir les secrets qu’il faut respecter. Aborder des sujets graves et sensibles sous l’angle de l’absurde et de l’ironie. OSCAR, c’est mon second livre. Sonder les profondeurs avec légèreté, une galerie de personnages et de situations absurdes mais pleines de sens, d’esprit, de rire, de finesse, je l’espère."

Sébastien Miro

Sébastien Miro, auteur, metteur en scène, comédien, né à Béziers en 1975, vit et travaille à Pézenas. Lauréat du prix Beaumarchais - SACD et Paris Jeune Talent

Sébastien Spagnolo : Illustrateur, animateur, auteur, né en 1977 à Béziers

 

Edition Syel : www.editions-syel.com

Jeudi 16 aperitivo letterario avec la Dante Alighieri

DANCapture"Aperitivo Letterario" avec la Dante Alighieri le Jeudi 16 Novembre à la Médiathèque Mitterrand à 18 h

Le thème de cette première rencontre sera ... la nouvelle italienne De nombreux auteurs italiens parmi les plus grands ont excellé dans ce genre (Pasolini, Pirandello, Italo Calvino, Dino Buzzati ... ), mais on en trouve aussi de très intéressantes chez des écrivains actuels.

A la bibliothèque de la Dante, on peut emprunter de nombreux recueils en bilingue (Tabucchi, Pasolini, Buzzati, Calvino ...) et en italien seul (A.Campanile, Camilleri, A.Moravia, Mauro ...).

Les récentes acquisitions disponibles à la bibliothèque de la Dante : - Nouvelles italiennes d'aujourd'hui et Nouvelles italiennes contemporaines, d'auteurs divers

- Les Treize variations sur l'amour de Maurizio Maggiani, traduit par Marguerite Pozzoli.
- Douze nouvelles, de Dino Buzatti et autres....

De quoi satisfaire toutes les curiosités !

Venez nombreux nous faire partager vos trouvailles ou tout simplement découvrir les talentueux écrivains italiens qui donnent toutes leurs lettres de noblesse à ce genre littéraire.

Si vous souhaitez présenter une nouvelle au cours de la soirée, s'adresser à Françoise: tel : 06 8870 96 91 ou par mail : fg.pasco@orange.

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, a sorti un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.

L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.
L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.

Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promets étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon