Littérature - Poésie

Du samedi 18 juillet au samedi 25 juillet 2020 : les VOIX VIVES

DES POÈTES DE TOUTES LES MÉDITERRANÉE
DANS DES LIEUX DU QUOTIDIEN
LA POÉSIE OUVERTE À TOUS (ACCÈS GRATUIT)

Prochaine édition du Festival

18 - 25 juillet 2020

La prochaine édition du Festival aura lieu du samedi 18 juillet au samedi 25 juillet 2020.

Le programme complet : http://www.sete.voixvivesmediterranee.com/ProgrammesFile/6512bd43d9caa6e02c990b0a82652dca.pdf

http://www.sete.voixvivesmediterranee.com/Edition/Information/

ÉDITION 2020 ADAPTÉE À LA CONJONCTURE AVEC RESPECT DES NORMES SANITAIRES EN VIGUEUR.

Cette édition 2020 du Festival se déroule dans le contexte si particulier d’un retour à la vie sociale après trois longs mois de confinement. Elle prend de ce fait, naturellement, une forme adaptée aux circonstances. L’accueil du public et des invités doit répondre aux règlementations sanitaires en vigueur lors de la deuxième quinzaine de ce mois de juillet.

Les normes impliquent pour le déroulement du Festival l’organisation précisée ci-dessous, susceptible bien sûr d’évoluer en fonction de nouvelles règles qui pourraient intervenir d’ici la mi-juillet :

• Toutes les manifestations se déroulent en extérieur.

• Une gestion rigoureuse des barrières de sécurité (jauges, distances…) est mise en place dans chacun des lieux accueillant les rencontres poétiques.

• Le Parc Simone Veil (Jardin du Château d’Eau) et la Place Léon Blum (Place du Pouffre) ont été mis à disposition par la Ville de Sète pour le déroulement des rendez-vous du Festival et l’accueil du public.

• Cinq jardins et cours (institutionnels, associatifs et privés) accueillent également des rencontres poétiques.

• Aucune scène n’est installée dans les rues afin de permettre la gestion du flux des publics. Nous adressons des remerciements sincères à tous ceux qui nous ont accompagnés dans la volonté de permettre à un secteur de la culture, celui de la poésie et de l’édition poétique, particulièrement atteint dans la conjoncture actuelle, d’être soutenu.

De permettre également à la poésie d’être accessible au plus grand nombre, elle qui, comme le relevait Paul Valéry à propos d’une œuvre d’art, « devrait toujours nous apprendre que nous n'avions pas vu ce que nous voyons ».

Le  Président d’honneur du Comité international du Festival, Salah Stétié nous a quittés le 19 mai. Ami du Festival Voix Vives depuis sa création en 1998, il l’a, sans jamais faillir, soutenu et accompagné. Le Festival lui rend un hommage le 20 juillet à 21h30 à travers un spectacle poétique et musical (création du Festival) comme le précise la  Directrice / fondatrice du Festival Maïthé Vallès-Bled avec pour Marraine Sapho, France / Maroc...

 

L’édition 2019 du Festival a accueilli 71 206 spectateurs. Un témoignage de la poursuite de la courbe ascendante de la fréquentation du Festival, une courbe qui ne cesse de croître chaque année depuis la première édition en 1998 et qui le classe aujourd’hui parmi les festivals de poésie les plus fréquentés au monde. Le public provient de toutes les régions de France ainsi que de pays limitrophes (Espagne, Italie, Angleterre, Suisse, Belgique…). Il présente un large éventail générationnel et est également d’une grande variété sociologique. Le Festival propose en ce sens une programmation s’adressant à tous en même temps que des actions ciblant également des publics spécifiques : jeune public, public âgé, publics sourd, handicapé…

 

Poètes et animateurs de rencontres Brigitte Baumié (France) Paul de Brancion (France) Enan Burgos (France/Colombie) Marianne Catzaras (France/Grèce) Viviane Ciampi (Italie) Sylvestre Clancier (France) Emmanuel Damon (France) Josyane De Jesus-Bergey (France) Bruno Doucey (France) Georges Drano (France) Nicole Drano-Stamberg (France) Janine Gdalia (France) Laurent Grison (France) Daniel Leuwers (France) Jean Poncet (France) Catherine Pont-Humbert (France) Claudio Pozzani (Italie) Patricio Sanchez Rojas (France/Chili) Antoine Simon (France) La poésie, un chemin de paix 6 Philippe Tancelin (France) Luc Vidal (France)

Animateurs de rencontres Sabine Atlan, enseignante Dominique Aussénac, enseignant Michel Bernier, centre de recherches poétiques, université de Pau Isabelle Bourdais, journaliste indépendante Tino Di Martino, animateur des Cafés littéraires de Sète Guylène Dubois, présentatrice radio Kristell Loquet, éditrice Emmanuelle Malhappe, auteur, animatrice ateliers d’écritures Gérard Meudal, auteur, critique littéraire Elio Possoz, auteur, association Arts Résonnances Micheline Simon, plasticienne, agrégée d’arts plastiquesLes poètes invités Le Festival invite en résidence, pendant toute sa durée, des poètes venus très majoritairement de tous les pays de la Méditerranée. A leurs côtés, sont réunis des poètes issus des autres régions du monde dans lesquelles l’Histoire a développé une culture méditerranéenne (Amérique du Sud et Amérique Centrale, Afrique de l’Ouest, Francophonie...).

 

La sélection des auteurs invités permet d’accueillir à Sète les grands noms et les voix émergentes de la poésie méditerranéenne, représentatifs de toutes les tendances de la poésie contemporaine.
. Dans cette édition adaptée aux circonstances, certains pays ne pourront pas être représentés compte tenu de la fermeture de frontières (Amérique Latine, Afrique du Sud …). Sont néanmoins invité des poètes issus de ces pays, résidant en France ou en Europe. ALGÉRIE / FRANCE Habib Tengour BOSNIE-HERZÉGOVINE Ahmed Burić Kolja Mićević ÉGYPTE / FRANCE Mona Gamal El Dine ESPAGNE Concha García ESPAGNE / CATALOGNE Felip Costaglioli FRANCE Marc-Henri Arfeux Jean Azarel (poète performeur) Camille Case (poète performeur) Francis Combes Anne de Commines Thomas Déjeammes (poète performeur) Cathy Ko / (poète performeur) Méryl Marchetti (poète performeur) Ada Mondès Cécile Richard (poète performeur) Sapho Anna Serra (poète performeur) Fabienne Swiatly Bruno Thomas

POÉSIE EN LANGUE DES SIGNES Chantal Liennel La poésie, un chemin de paix

 

12 POÈTES EN VOISINS Suzanne Aurbach Pierre Ech-Ardour Christian Malaplate Jean-Luc Parant Manuela Parra Florentine Rey Jean-Yves Tayac FRANCE / OCCITANIE Jean-Frédéric Brun Silvan Chabaud Miquel Décor Frédéric Figeac Jean-Claude Forêt Aurélia Lassaque Jaumes Privat GRÈCE / CHYPRE Lily Michaelides IRAK / FRANCE Salah Al Hamdani ISRAËL Hava Pinhas-Cohen ITALIE Claudio Damiani LIBAN Rabih El-Atat PALESTINE / FRANCE Tarik Hamdan PORTUGAL José Manuel De Vasconcelos PÉROU / ESPAGNE (Méditerranée d’Outre-Atlantique) Nilton Santiago SERBIE Marjan Čakarević SLOVÉNIE Meta Kušar TURQUIE / FRANCE Aytekin Karaçoban

Mais ce n'est pas tout :

Voix Vives, de Méditerranée en Méditerranée veut faire entendre le plus largement possible la parole poétique par tous, quels que soient l’âge de chacun, sa culture. Et le public est là, chaque année plus nombreux (l’édition 2019 du Festival a accueilli 71 206 spectateurs), depuis plus de vingt ans. Défendre et soutenir la poésie contemporaine Le Festival a pour objectifs de défendre, soutenir, accompagner la poésie méditerranéenne actuelle, particulièrement riche et féconde, dans un contexte contemporain qui laisse peu de place à la voix des poètes. Il a pour préoccupation majeure de rompre avec cette transmission faite par les cultures occidentales que la poésie est réservée à une élite. La poésie accessible à tous Le festival a pour volonté de rendre la poésie accessible à tous par la gratuité.

Des ateliers d’écriture sont également proposés en collaboration avec des associations locales.

Un Marché du Livre Le Marché du livre et de la poésie accueille des éditeurs de poésie. Outre les recueils des poètes invités, la Place du Livre propose un large panorama de la poésie méditerranéenne contemporaine.
Les stands sont mis gratuitement à la disposition des éditeurs.

Publication de L’Anthologie du Festival Outre l’édition du programme du Festival, une publication sera réalisée cette année : L’Anthologie du Festival réalisée en partenariat avec les éditions Bruno Doucey, réunit des textes de tous les poètes invités au Festival (dans leur langue originale et dans leur traduction française). Elle comprend également une note biographique de chaque auteur.

Traduction de tous les poètes invités Durant les mois qui précèdent le Festival, Voix Vives, de Méditerranée en Méditerranée prend en charge la traduction en français de tous les poètes invités par des traducteurs professionnels reconnus dans le monde de l’édition. Lors du Festival, les traductions sont remises aux auteurs, entièrement libres de droits, de manière à favoriser des publications futures. La poésie, un

Coup de coeur de l'Echappée Belle

"Sauvage" de Jamey Bradbury traduit de l’américain par Jacques Mailhos chez Gallmeister
 
Aucune description de photo disponible.
 
 
"Tracy a 17 ans et elle est bien différente des jeunes femmes de son âge, même de celles qui, comme elle et sa famille, vivent dans ce petit coin d’Alaska. Elle rêve de devenir musher (conduire des traîneaux à chiens), elle peut survivre seule dans la forêt par ses propres moyens, elle est passionnée par la chasse et elle a un don particulier qu'elle ne doit utiliser que sur les animaux. Sa vie est bouleversée le jour où elle est agressée par un inconnu en plein milieu de la forêt. Quand celui-ci apparaît blessé dans l’allée de leur maison, elle pense avoir enfreint les règles même si le père de Tracy conduit l'inconnu à l’hôpital. Cette incertitude accompagnée de ses doutes intérieurs vont déstabiliser sa confiance en elle mais aussi en l’humanité, à qui d’ailleurs elle préférait déjà les chiens."
 
 
@editions_gallmeister

Voix vives de Méditerranée en Méditerranée

 

 Du 19 au 25 juillet 2020

Programme détaillé à venir

 

Neuf journées, soit quelque 650 rencontres poétiques et musicales, pendant lesquelles se mêlent les voix des poètes, conteurs, comédiens, musiciens et plasticiens – plus de 100 artistes ! – venus de toutes les Méditerranée : la latine, l’africaine, celle des Balkans, d’Orient ou celle qui se trouve exportée aux quatre coins de la francophonie.

Le Festival a pour volonté de rendre la poésie accessible à tous par la gratuité, par la diversité des manifestations proposées et par son installation dans les lieux du quotidien. Plus de 40 lieux sont en effet investis par le Festival : du quartier Haut au théâtre de la Mer en passant par les places, les jardins publics ou privés, les rues et les canaux de Sète.
Des spectacles et des rencontres musicales en accès gratuit seront àdécouvrir au détour des rues de la ville.
  • Des lectures en bateau
Chaque jour, des lectures en bateau en collaboration avec des associations sétoises : lectures gratuites à bord de voiles latines, de voiliers, de barques à rames.Des promenades sur les canaux, vers le brise-lames, vers la Plagette sont également proposées à bord des Canauxrama (place payante sur le bateau).
  • Des rencontres poétiques en langue des signes
 Le Festival repose sur le principe fondamental de l’accès de tous à la poésie, favorisé par la gratuité de toutes les rencontres poétiques. De nombreux ateliers d’écriture sont proposés ainsi que des actions en direction de publics spécifiques.
  • Des rendez-vous jeune public et des ateliers pour tous
 Le jeune public sera lui aussi au coeur d’une programmation dédiée avec des rendez-vous quotidiens avec un poète, des contes sous la tente ainsi que des ateliers qui leur permettront de jouer avec les mots pour découvrir le monde de la poésie
  • Un Marché du Livre
Le Marché du livre et de la poésie accueille plus de 110 éditeurs de poésie. Outre les recueils des poètes invités, la Place du Livre propose un large panorama de la poésie méditerranéenne contemporaine.
 vv9-35117680

A propos du du festival Voix vives de Méditerranée en Méditerranée

Tous les jours, du 18 au 25 juillet, le Seamen’s club de Sète est heureux d’accueillir dans sa cour trois rencontres du festival Voix vives de Méditerranée en Méditerranée :
 
10 heures-12 heures « Scène libre » (inscriptions auprès du bureau du festival) ;
 
16 heures-17 heures « Poètes, Pêcheurs, jouteurs et gens de mer »
Lecture/échange/discussion.
Rencontre entre ceux dont les métiers sont liés à la mer et les poètes venus de toutes les rives de la Méditerranée ;
 
18 heures-19 heures « Poésie et musique sur le port » Lecture musicale.
 
24, quai du Maroc (traverser le parking qui se trouve en face du 24 quai d’Alger, c’est au fond à gauche de la Capitainerie du Port de commerce). Tél. 07 82 85 99 75
 

Erwan Deveze : Le pouvoir rend-il fou ?

En ces temps mouvementés face aux défis qui se dressent et les incertitudes quant à l’avenir, on peut légitimement se poser la question sur les motivations et les dispositions de ceux qui aspirent à diriger dans ces conditions. Erwan Deveze nous éclaire sur certains aspects de ces aspirants au pouvoir. Le titre, un brin provocateur ne correspond que partiellement au contenu du livre, riche en anecdotes, analyses et prospections. Erwan Deveze ponctue son texte de nombreuses références et citations, telle celle-ci :  «Boris Cyrulnik non loin de penser que tous les dirigeants politiques sont ou deviennent à terme des pervers narcissiques oeuvrant dans un contexte de pathologie exacerbée». Dans son ouvrage paru en 2008, In Sickness and in Power (dans la maladie et dans le pouvoir), David Owen avait défini le «syndrome d’hubris», la maladie du pouvoir dont les symptômes sont essentiellement la perte du sens des réalités, l’intolérance à la contradiction, des actions à l’emporte pièce, l’obsession de sa propre image, l’abus de pouvoir. Le sujet atteint de ce mal étrange manifeste du narcissisme, de l’arrogance, de la prétention, de l’égotisme, pratique la manipulation, le mensonge, le mépris. Il se caractérise aussi par un sentiment d’invulnérabilité, d’invincibilité, de toute puissance.
Dans tous les stades du pouvoir, la conquête, l’exercice et la perte, Erwan Deveze analyse les prédispositions génétiques spécifiques du leader en puissance, la nature de l’environnement favorable ou pas, ainsi que le niveau de détermination du sujet. Il ne se limite pas à examiner le seul domaine politique, mais ausculte aussi les autres lieux d’exercice du pouvoir dont principalement l’entreprise.
A la question qui lui était posée, quelle est la plus grande qualité d’un homme d’état, François Mitterrand avait répondu : «j’aimerai vous dire que c’est le courage, mais c’est l’indifférence». Erwan Deveze ne fait évidemment pas preuve d’un tel cynisme dans son ouvrage. Il évoque par ailleurs des dirigeants qui ne sont pas exclusivement animés par une fêlure narcissique, mais qui veulent oeuvrer pour l’intérêt général. Il ne fait pas non plus écho à cette autre déclaration de Mitterrand, «le pouvoir est un poison pour quiconque y goutte». Il veut «proposer une nouvelle vision du leadership et du management bien plus en lien à la fois avec la réalité du fonctionnement de notre cerveau et avec le monde d’aujourd’hui. Il décline cette proposition en six dimensions : la sensibilité à l’autre, la conscience de soi, l’attention, l’adaptation, la résilience et la pensée positive. Il rappelle cette citation de Michel Serres : «la véritable autorité est celle qui grandit l’autre... Désormais la seule autorité qui veut s’imposer est fondée sur la compétence».

Michel Puech

Penser le futur c'est déjà agir sur lui

Ils avaient déjà prévu le retour des grandes pandémies dans un de leurs précédents ouvrages. Jacques Carles et Michel Granger présentent aujourd'hui ce que sera demain dans leur nouveau livre "L'apogée, l'avenir en perspective".

 

"Ce livre résume de façon claire les enjeux actuels et les grandes mutations en cours. Les auteurs en déduisent une vision fascinante de l’humanité de demain"
Gaetano Amalfi
(Artiste plasticien, Suisse)

"Un essai de prospective écrit par deux franco-canadiens qui se lit comme un roman futuriste. Un livre comme je n'en avais pas lu depuis longtemps: le propos est visionnaire... voire prophétique. Une claque. A lire absolument".
Apolline Gagnon
(journaliste, Québec)

"Voici l'œuvre de "Docteurs es Sciences" (des Ph.D comme on dit en Amérique) dont on peut être très fiers : Jacques Carles et Michel Granger méritent pleinement cette appellation de PhD qui signifie "Docteurs en Philosophie". Ils en ont fait leur cheval de bataille pour l'intérêt et le plaisir des lecteurs."
Professeur Sandor Fliszar
(Université de Montréal, Canada)

 L'Apogée peut être commandé en ligne

Version papier:

Version numérique

   

La révolution technologique, qui se déroule sous nos yeux, va bouleverser nos modes de vie et refonder la civilisation humaine. L'ouvrage décrit les bouleversements auxquels la génération actuelle sera confrontée dans les années à venir et durant lesquelles le destin de l’humanité va se jouer. Au-delà d’une synthèse remarquable sur tous les changements en cours dans notre monde actuel, les auteurs incitent à la réflexion. Quelle société sommes-nous en train de construire? Quel futur ne voudrait-on pas? Quel avenir serait souhaitable?

 

Montpellier Méditerranée Métropole
Les auteurs seront présents à l'Espace Culturel E. Leclerc
Ecoparc Départemental de Saint-Aunès (RN 113)

 dédicace de l'ouvrage

évènement reporté en septembre

 

Certains futurs lointains sont déjà prévisibles.

Dans 1 000 ans, l’étoile Gamma Cephei remplacera l’étoile polaire nord de la Terre à cause de la précession des équinoxes.
Dans 13 000 ans, les pôles magnétiques terrestres s’inverseront.
Dans 20 000 ans, Tchernobyl redeviendra enfin sans danger pour l’Homme.
Dans 150 millions d’années, l’Amérique et l’Afrique se rapprocheront de nouveau.
Enfin, dans 240 millions d’années, le Soleil aura accompli un tour complet de la galaxie par rapport à sa position actuelle et, dans 5 milliards d’années ayant épuisé ses réserves d’hydrogène, il deviendra une géante rouge.

Prévoir le futur plus proche est par contre beaucoup plus difficile.

Il y a 500 ans un génie comme Léonard de Vinci a pu entrevoir certaines des réalités d’aujourd’hui comme l’avion, l’hélicoptère, le sous-marin ou l’automobile.
Il n’avait malgré tout pas prévu la radio, l’Internet ou encore la bombe atomique.

L’histoire humaine n’est pas linéaire. Elle est jalonnée de ruptures qui se produisent de façon aléatoire dans le temps et dans toutes les directions.
Certains auteurs de science-fiction peuvent imaginer des technologies qui n’existent pas. Cela peut stimuler la créativité des chercheurs ou fournir des idées aux cinéastes qui mettent en scène certains scénarios du futur. Ces visions restent cependant une illusion sans une base scientifique sérieuse et sans une analyse des forces qui sont à l’œuvre pour façonner notre monde de demain. Pour cette raison, ce livre s’en tient aux signaux déjà tangibles qui annoncent en partie ce que sera demain. Il n’est donc pas une œuvre de science-fiction mais vise plus modestement à mettre en évidence la réalité d’une mutation de grande ampleur qui va modifier le cours de l’histoire humaine.
Identifier et comprendre les  nombreux changements en cours peut nous aider à dépasser le court terme pour prendre la juste mesure des enjeux et des défis à relever dans les prochaines décennies.

SYNOPSIS

Partie I : Les prémisses
La population mondiale est en passe d’atteindre des sommets. Pourtant, sur tous les continents, l’inversion des tendances démographiques se prépare. Le tarissement des ressources naturelles, le retour des pandémie et les contraintes environnementales vont accélérer le repli des effectifs humains dans des proportions que peu de personnes imaginent encore sur notre planète en voie de globalisation.

Partie II : la rupture technologique
La révolution technologique qui se déroule sous nos yeux va au-delà de la création de nouveaux outils. Elle est potentiellement fondatrice d’une nouvelle civilisation humaine. Avant la fin du siècle, notre espèce aura acquis un pouvoir technique tel qu’il conditionnera de façon irréversible l’avenir de l’humanité et la représentation que l’homme a de lui-même.

Partie III : La métamorphose
Doté d’un formidable pouvoir technique, l’espèce humaine sera en mesure de s’adapter au changement climatique et de préserver la nature qui l’entoure. Elle sera en mesure d’exploiter le proche espace pour en tirer bénéfice sans pour autant quitter la Terre. Aucune nécessité ne la forcera d’ailleurs à l’exil compte tenu de la diminution annoncée de sa population. Par contre l’économie, le travail, la famille, les rapports sociaux évolueront et prépareront la refondation de la civilisation humaine.

Tristan Cabral, le poète s'en est allé...

Nous avons appris le décès de Tristan Cabral dont nous connaissions l’état de santé bien affaibli. De son vrai nom Yann Houssin, il est l’auteur de nombreux ouvrages de poésies et de récits.
«Je suis né le 29 février 1944 dans une villa de la Ville d’Hiver d’Arcachon, en face du Casino mauresque : la villa Toledo, aux dentelles de bois et aux balcons d’argent. Dans un grand jardin, planté de cistes, d’arbousiers et de mimosas. Les villas les plus proches s’appelaient «Faust», «Meyerbeer», «Pereire» ou encore «Bremontier». Sous l’occupation, c’était une maternité clandestine. En face, le casino servait pour les interrogatoires à la police politique de Reich. Ma mère s’appelait Juliette D. Mon père, Heinz R., un médecin militaire allemand. Elle était née à Orléans, lui à Cheminitz, devenu plus tard Karl-Marx-Stadt ! Au cours de l’été 1944, ma mère sera tondue dans une rue de Bordeaux...» Dans « Juliette ou le chemin des immortelles », paru en 2013, il ébauche une biographie et rend hommage à sa mère.
Après des études secondaires à Bergerac, il étudie à la faculté de théologie protestante de Montpellier. Il entreprend ensuite des études de philosophie, qu’il enseignera ensuite pendant trente ans au lycée Daudet à Nîmes. Quand il n’arpente pas le monde pour témoigner de sa violence, de ses injustices, mais aussi de la grandeur de certains humains qu’il admire, il demeure à Montpellier.
En 1974 il fait paraître son premier recueil «Ouvrez le feu» et ne cessera d’écrire et de publier. Ses derniers ouvrages : H.D.T. hospitalisation à la demande d'un tiers (le cherche midi, 2010), Le Cimetière de Sion: de Yad Vashem à Chatila-Gaza (L'Harmattan, 2010), Les chants de la sansouïre (Atelier N89, 2011) Dernier tango à Salta ; quand deux femmes s'aimaient dans l'Argentine de Videla (L'Harmattan, 2012), Juliette ou le chemin des immortelles (le cherche midi, 2013), Si vaste d'être seul (le cherche midi, 2013), Quand vient la mer (Sansouire, 2014), Requiem en Barcelon (Chemins de plume, 2014), La petite route (Chemins de plume, 2015), Poèmes à dire (Chemins de plume, 2019).
Poète de l’insoumission, de la révolte et de l’amour, il est aussi le poète du mal de vivre et d’une quête désespérée.

Michel Puech

«Un jour les oiseaux-feu quitteront mes paupières ;
alors dans mon cartable, il y aura du ciel,
alors mon corps aveugle s’habillera de lierre
et qu’on me couche alors dans un lit d’immortelles !»

Olivia Ruiz dédicacera son roman "La commode aux tiroirs de couleurs" LE 11 JUILLET à Sète

Le samedi 11 juillet 2020 à 10h30 , Nouvelle librairie sétoise

Olivia Ruiz dédicacera son roman "La commode aux tiroirs de couleurs" (éd. Lattès).

" Enfin, après tant d'années de patience domptée, j'allais savoir pourquoi elle s'emballait tant pour cacher le secret que renfermaient ces neufs tiroirs. Ma grand-mère les nommait ses renferme-mémoire. " A la mort de sa grand-mère chérie, une jeune femme reçoit en héritage une intrigante commode, objet de tous les fantasmes de ses petits-enfants. Le temps d'une nuit, la narratrice va ouvrir ces neuf tiroirs de couleur, et dérouler le fil de la vie de Rita, son Abu..." >Voir plus

Librairie L'Echappée Belle : coup de cœur littérature française

Coup de cœur littérature française :
"Wanted Louise" de Marion Muller-Colard dans la collection Sygne chez
Gallimard
Depuis la disparition sans explication de sa fille Louise, le quotidien de Chris, écrivaine, est chamboulé. Elle doit soutenir son gendre et ses deux petits-fils dans la tourmente. Ludmila, une vieille femme mystérieuse, fait alors irruption dans sa vie, et le récit qu'elle fait de son adolescence dans la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale pousse Chris à mener l'enquête et à écrire.L’image contient peut-être : texte qui dit ’MARION MULLER-COLARD WANTED LOUISE ROMAN CETTE HISTOIRE, LUDMILA LA PORTE COMME UN ENFANT QUI JAMAIS NE VIENT AU MONDE GALLIMARD SYGNE’

Exposition • Le Tarot de Sète • Julien Labat

Exposition à la Libraire L'Échappée Belle - Juillet & Août 2020

Le Tarot de Sète est une ré-interprétation du tarot de Marseille à la sauce sétoise créé par Julien Labat, artiste-illustrateur local.

Cette exposition présente les peintures originales en grand format des 22 arcanes majeurs de ce Tarot riche en symboles évoquant la ville, ses habitants et leur culture.

Compte tenu des restrictions sanitaires concernant les rassemblements publics, aucun vernissage n'est proposé pour le moment.