Littérature - Poésie

Rencontre littéraire avec School Dimanche pour les enfants

Evénement jeune public à Montpellier le 10 juin 2018
un événement centré sur la lecture et de l’édition jeunesse autour d’un marché à bruncher.

Dans le cadre idéal d’une jolie école du centre de ville de Montpellier, School Dimanche propose aux enfants un rendez-vous littéraire pour rencontrer ceux qui font les livres jeunesse. Chaque édition se déclinera sous différentes formes d’ateliers (écriture, dessin, émission radio, création de fanzines, sérigraphie..), de rencontres (auteurs, éditeurs, dessinateurs, imprimeurs..) ou encore de projections de films d’animations tirés de livres...

Pour ce premier rendez-vous en partenariat avec la librairie NEMO et la Ville de Montpellier,  l’illustratrice Laure Du Faÿ  aux éditions Flammarion, Bayard, Nathan ou Sarbacane et le graphiste Gonzague Lacombe sont les invités du collectif NUTS lors de cette première édition 2018. Plusieurs ateliers sont pensés pour les enfants.

Pour que le moment soit parfait, l'équipe l'a imaginé accompagné d’un petit marché avec des produits à consommer sur place - avec une formule brunch - ou à emporter. Un boucher, un fromager, des patisseries, un bar à jus, un libraire et un fleuriste. Une version taille adulte du jeu de la marchande des enfants.

AU PROGRAMME

10h30 - 11h00 : Atelier de préparation du 11h11

Le 11h11 avec Laure du Fay, illustratrice. Une interview menée par les mini journalistes devant le public. L’interview sera ensuite éditée en podcast pour constituer une collection des interviews School Dimanche.

12h00 : Atelier avec Laure du Fay et Nanda Gonzague

13h00 : Heure du conte participative

14h00 : On file à la plage ou à la sieste ! En continu : le marché / brunch et le coin lectures et gribouillages.

L’évènement est organisé en partenariat avec la librairie Nemo où Laure Du Fay et Nanda Gonzague animeront un atelier le samedi 09 juin.

Rendez-vous à l'Ecole Louis Figuier au 14, rue Farges - quartier gare Saint-Roch - à Montpellier de 10h à 14h.

Rencontre avec Stefan Hertmans, auteur de "Guerre et Térébenthine"

Autour de "Guerre et Térébenthine" mis en scène par Jan Lauwers - Needcompany

AUTOUR DE GUERRE ET TEREBENTHINE
Jan Lauwers - Needcompany

 

+ Rencontre avec Stefan Hertmans, auteur

Avec la Nouvelle Librairie Sétoise, rencontre exceptionnelle avec Stefan Hertmans autour de la pièce de Jan Lauwers adaptée de son roman Guerre et Térébenthine (Gallimard, 2015).

Ce mardi 29 mai à 19h, Petite salle, Théâtre Molière
entrée libre

Poète, essayiste, dramaturge, romancier, l’auteur de Guerre et térébenthine est né à Gand, en 1951. Paru en 2015 chez Gallimard, son roman Guerre et térébenthine rencontre en France un grand succès critique et de nombreux lecteurs. L’œuvre de Stefan Hertmans bénéficie aujourd’hui d’une renommée internationale.

 "Quand Stefan Hertmans entreprend la lecture des centaines de pages de notes laissées par son grand-père, il comprend que cette vie-là vaut la peine d’être racontée. Une enfance très pauvre à Gand, le rêve de devenir peintre, puis l’horreur de la Grande Guerre dans les tranchées de Flandre sont les étapes d’une existence emblématique de tout un siècle. Mais l’histoire de cet homme nommé Urbain Martien ne se réduit pas à ce traumatisme et, grâce à son talent de conteur, Hertmans nous fait ressentir à quel point la peinture mais également un amour trop tôt perdu auront marqué l’existence de son grand-père.

Ce récit restitue avec une grande sensibilité un parcours marqué par la césure indélébile que représente la Première Guerre mondiale dans notre histoire collective et individuelle. Stefan Hertmans nous donne à lire une poignante saga familiale et un panorama puissant du siècle dernier."

Achetez votre place en ligne

EN SAVOIR +
SUR LE SPECTACLE

 En partenariat avec la Nouvelle Librairie Sétoise :

Guerre et Térébenthine


[Oorlog en Terpentijn]

Trad. du néerlandais par Isabelle Rosselin

Collection Du monde entier, Gallimard
Stefan Hertmans entreprend la lecture des centaines de pages de notes laissées par son grand-père, il comprend que cette vie-là vaut la peine d’être racontée. Une enfance très pauvre à Gand, le rêve de devenir peintre, puis l’horreur de la Grande Guerre dans les tranchées de Flandre sont les étapes d’une existence emblématique de tout un siècle. Mais l’histoire de cet homme nommé Urbain Martien ne se réduit pas à ce traumatisme et, grâce à son talent de conteur, Hertmans nous fait ressentir à quel point la peinture mais également un amour trop tôt perdu auront marqué l’existence de son grand-père.
Ce récit restitue avec une grande sensibilité un parcours marqué par la césure indélébile que représente la Première Guerre mondiale dans notre histoire collective et individuelle. Stefan Hertmans nous donne à lire une poignante saga familiale et un panorama puissant du siècle dernier.

 

 

 

Prix d'Ecriture Claude Nougaro

Carole Delga : « Ce Prix d'Ecriture est une belle illustration de ce que nos jeunes sont capables de réaliser »

Carole Delga, présidente de la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, et Dominique Salomon, vice-présidente en charge de la Culture, accompagnées des deux parrains de cette 12ème édition Richard Seff et Lionnel Astier, ainsi que des membres du jury, ont récompensés, ce soir, les lauréats du Prix.nougCapture

 Depuis la création du Prix d'Ecriture Claude Nougaro en 2006, le nombre de participants n'a cessé d'augmenter. L'édition 2018 enregistre une participation record avec près de 520 candidatures : 422 pour la catégorie « Fiction », 40 pour la catégorie « Scénario », 14 pour la « Bande dessinée » et 41 pour la « Chanson ».

A l'occasion de cette cérémonie, organisée en présence d'Hélène Nougaro, la femme de l'artiste, et pour la première fois à Montpellier, 16 lauréats, 6 filles et 10 garçons, ont été distingués, soit quatre dans chacune des quatre catégories. Chaque lauréat, en plus du trophée et de la tablette numérique qu'il a reçu, bénéficiera d'un soutien et d'un accompagnement spécifique et adapté pour la valorisation de leurs œuvres :

-          Les lauréats du prix Découverte participeront à un séjour culturel et littéraire à Barcelone au printemps 2019 ;

-          Les 1ers Prix Tremplin bénéficieront d'un accompagnement personnalisé par des professionnels, autour de l'œuvre primée ;

-          Un accompagnement sera proposé aux lauréats de la catégorie « Chanson », pour retravailler ou améliorer leur production (réécriture, présence scénique, accompagnement musical-composition...). Le 1er Prix Tremplin de cette catégorie aura par ailleurs l'opportunité d'enregistrer en studio ses œuvres ainsi que de repartir avec le pressage d'un CD ;

-          Côté littérature, les quatre nouvelles distinguées lors de cette 12ème édition seront compilées dans un recueil unique, qui sera publié à l'automne prochain. Leurs auteurs participeront également aux ateliers du Prix du Jeune écrivain à Muret en juillet 2018.

 Les lauréats de la catégorie « Chanson » 2017 ont ainsi eu l'opportunité de se produire dans les festivals régionaux tels que les Déferlantes, Détours de Chant et le Festival Alter Echo. Lors de la cérémonie de remise de prix, le lauréat Tremplin 2017 de la catégorie « Chanson » a, par ailleurs, offert un spectacle au public présent.

 « Je suis très heureuse de voir que cette année encore, les candidatures ont été nombreuses et riches. Depuis 12 ans maintenant ce sont pas moins de 4 000 jeunes qui ont candidaté. La Région est fière de proposer année après année, un espace de choix pour faire entendre ces voix. Ce Prix est l'occasion de découvrir les talents de demain mais aussi d'encourager les jeunes à cultiver le goût pour l'écriture. Cette année encore des textes pleins d'imagination et de poésie, des œuvres fortes ont été proposés. La relève de Claude Nougaro est là ! Je suis fière de cette jeunesse qui a encore démontré une belle passion et une créativité exceptionnelle. C'est une chance pour l'avenir de notre Région Occitanie Pyrénées Méditerranée », a notamment déclaré Carole Delga.

 Cet événement a également été l'occasion de faire découvrir ou redécouvrir une facette inédite de l'artiste toulousain, Claude Nougaro, à travers une exposition de dessins et manuscrits, intitulée « Et me voici ! ». Cette dernière avait été lancée en 2006, avec le soutien de la Région.

Les Voix Vives se preparent


La prochaine édition du Festival aura lieu du vendredi 21 juillet au samedi 29 juillet 2017. Elle proposera plus de 680 rencontres poétiques et musicales, au rythme de plus de 75 rendez-vous quotidiens dans des jardins, publics ou privés, sur les places, dans les rues elles-mêmes transformées pour quelques jours en jardins, sur le brise-lames, au Théâtre de la Mer, en bateau…. 
Elle accueillera plus de cent poètes venus de toutes les Méditerranée : les Méditerranée africaine, des Balkans, latine, orientale, et la Méditerranée dans le monde (d’outre-Atlantique, d’Afrique ou de la francophonie). Ils seront entourés de nombreux artistes, conteurs, musiciens, chanteurs, comédiens, plasticiens qui offriront avec eux une approche plurielle de la parole poétique.

L’ouverture du Festival aura lieu le vendredi 21 juillet à 21h30 dans le jardin du Château d’eau avec le spectacle Poésicales 2017, une création du Festival réunissant de nombreux poètes et artistes invités, mêlant musique des voix et des langues en une grande fête de la poésie.

 

 

Chaque année au mois de juillet, le Festival de poésie VOIX VIVES, de Méditerranée en Méditerranée accueille à Sète plus de cent poètes venus de toutes les Méditerranée. Ils sont entourés d’artistes, conteurs, musiciens, chanteurs, comédiens qui offrent avec eux une approche plurielle de la parole poétique.

De nombreuses rencontres sont proposées chaque jour dans des lieux accessibles à tous : places, jardins publics ou privés, rues, lieux du Patrimoine situés dans une partie historique de la ville retenue pour être Le Village du Festival.

De la voix des poètes issus d’une Méditerranée à la fois une et multiple, retentit une parole de paix, de regards sur le monde, de questionnements, de rencontres entre les cultures, de bonheur du partage.

Directe, synthétique, ronde ou crue, murmurante ou hurlante, la parole des poètes révèle d’emblée les évidences que parfois on ne sait ou n’ose formuler. Evidences enfouies dans le quotidien qui aveugle, sous la crainte qui jugule le dire.

Parce que la parole des poètes crie toutes les vérités, tous les drames, tous les bonheurs, les nôtres, ceux des autres, ceux de l’autre, elle est nécessaire. Comme peut l’être l’eau à une terre desséchée, à un corps meurtri, à une bouche assoiffée.

 

 

La Comédie du Livre du 25 au 27 mai 2018

A Montpellier, trois jours pour rencontrer les auteurs confirmés ou primo-romanciers et les maisons d'édition lors de cette grande manifestation populaire qui se tiendra à Montpellier sur la place de la Comédie et sur l'esplanade Charles-de-Gaulle essentiellement.

A l'occasion de cette 33e édition, la Comédie du Livre poursuit son exploration des littératures étrangères avec un plateau d’une trentaine d’écrivains venus des Pays-Bas et de Belgique.

Le public montpelliérain pourra découvrir la vitalité et la diversité des littératures néerlandaise et flamande grâce aux nombreuses rencontres, entretiens littéraires et tables rondes organisés pendant trois jours.

La Comédie du Livre sera également marquée par la présence d'Alice Zeniter, lauréate du Prix Goncourt des Lycéens et Carte Blanche de cette 33e édition du festival. La maison d'édition Sabine Wespieser sera mise à l'honneur. Côté jeunesse, les éditions Rue du Monde et les auteurs du catalogue proposeront tout au long du week-end une série d'animations et conférences dessinées.

Une vingtaine d'auteurs et illustrateurs BD viendront également présenter leurs œuvres et animer des ateliers. Enfin, les littératures française, francophone et d'ailleurs seront représentées par une quarantaine d'auteurs dont vous pourrez découvrir les textes tout au long du week-end.

A noter, cette année, c'est l'artiste flamand Brecht Evens qui réalise l'affiche de la 33e édition, allégorie de la littérature et symbole de son pouvoir d’évocation. L’auteur à son pupitre y donne naissance, d’un trait de plume, à une forêt peuplée de créatures étranges et de personnages hauts en couleur !

Pour consulter la liste des 40 auteurs français et érangers invités

Pour consulter la liste des écrivains venus des Pays-Bas et de Belgique

Salon du livre et de l'illustration pour la jeunesse

Parrainé par Antoon Krings, le papa des Petites bêtes.

8 juin10 juin
du 8 juin à 10 h 00 au 10 juin à 18 h 30
 
L’image contient peut-être : texte

Cette première édition à Sète est organisée par l’ABDF et le Grand Dehors avec le partenariat des libraires L’Echappée Belle, la Nouvelle Librairie Sétoise et Sauramps ainsi que des éditions Gallimard.

Venez assister aux multiples rencontres d’auteurs et participer aux ateliers pour les enfants et leurs parents.

Voir le programme
https://mediatheques.agglopole.fr/…/co…/php/filemanager.php…

8, 9 et 10 Juin, médiathèque Mitterrand

Rencontre avec Johann Guillaud-Bachet

Rencontre pour son premier roman "Noyé Vif" (éd. Camann-Lévry) 

Le jeudi 17 mai 2018 à 19h00 , Nouvelle librairie sétoise

Un thriller maritime haletant et une réflexion sur l'éxil et les réfugiés"

50 ans de football

par Daniel Monteil
publié aux Éditions Clair de Plume 34

 

"50 ans de football" n'est pas simplement un livre de mémoire, c'est aussi un témoignage sur le monde du football amateur vécu de l'intérieur. Un document qui incite à une belle réflexion sur le sport.

On proclame partout les vertus du sport : socialité, fraternité, émulation... Mais dans l'univers sur-médiatisé d'aujourd'hui, le sport ou ce qui s'affiche comme tel n'a plus grand chose à voir avec lui. Il est trop souvent devenu un marché avec ses professionnels de la performance et du spectacle. Les vedettes d'aujourd'hui sont surtout des modèles de superficialité, d'esbrouffe et d'immaturité. L'argent pollue tout. 

Les nombreuses qualités attribuées au sport tiraient leur essence d'une pratique amateur. Qu'en est-il aujourd'hui? Le livre de Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.llustre à merveille les dérives qui guettent le football à tous les niveaux, y compris les plus modestes. Vivant et vivifiant, ce livre rappelle malgré tout avec plein de bon sens que "le ballon sera toujours rond" pour le sport le plus populaire de la planète.

» pour commander en ligne

 

Né en 1947, Daniel Monteil est instituteur retraité. Lozérien de souche, il vit actuellement à Mèze dans l'Hérault. Fils d'enseignants, il a passé l'essentiel de sa première jeunesse à la campagne. Ensuite c'est la pension. Pas du tout "branché sport" à son arrivée au Collège de Marvejols (1958), c'est à l'internat qu'il rencontre le football, un football qu'il ne quittera plus. Joueur de petit talent, il s'impliquera du côté des dirigeants.

Il sera président "multifonctions" de Marvejols Sports de 1974 à 1979. Ensuite, jusqu'en 1982, il occupera le poste de secrétaire de club et celui de responsable de l'école de foot. Parallèlement, dès 1980, il dirigera la Délégation départementale de Foot Lozère pendant 8 ans, tout en continuant à pratiquer. Muté dans les Alpes-Maritimes, il assume la gestion des documents du stade de Vallauris (3ème division) de 1991 à 1996. 1998 : la France gagne sa première Coupe du Monde. C'est le retour en Languedoc-Roussillon. Depuis, plus de responsabilités officielles, mais on le voit souvent avec son appareil photo ou en spectateur, du coté du stade de la Mosson à Montpellier ou un peu partout sur les terrains de la région.

 

Delacourt au Café

 Prochain café littéraire le 22 mai à 18h à la Médiathèque François Mitterrand à Sète avec l'écrivain Grégoire DELACOURT, auteur d'une dizaine de roman dont "la liste de mes envies" produit au cinéma. Il nous présentera son dernier roman "La femme qui ne vieillissait pas" publié aux éditions JC Lattès. Résumé: A quarante sept ans, je n'avais toujours aucune ride du lion, du front, aucune patte d'oie, ni ride du sillon nasogégien, d'amertume ou du décolleté, aucun cheveu blanc, aucune cerne : J'avais Trente ans ! Désespérément !! Il y a celle qui ne vieilliera pas, car elle a été emportée trop tôt. Celle qui prend de l'âge sans s'en soucier, parce qu'elle à d'autres problèmes. Celle qui cherche à paraître plus jeune pour garder son mari, et qui finit par tout perdre. Et puis il y a Betty ... C'est ce qui arrive à Betty, l'héroïne de ce roman formidablement écrit par la plume envolée de Grégoire DELACOURT....

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, a sorti un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.

L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.
L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.

Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promets étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon