Littérature - Poésie

Saussan : Automnales du Livre 2018

Présentation de la Maison d'édition Le Papillon Rouge, vendredi 5 octobre 2018

Alice d'Orques présentera le métier d'éditeur dans un premier temps, puis, dans une  belle conférence, Bernard Bourrié, jeune retraité à la tête de 62 conférences en Occitanie, ancien chercheur passionné d'histoire héraultaise, se penchera sur les portraits de personnalités locales telles que Jules-Emile Planchon, le Montpelliérain Bernard Délicieux qui combattit l'inquisition, Riquet, Guy de Chauliac, Saint Roch ... suite à la parution de son ouvrage "Mille ans en Languedoc et en Roussillon" aux éditions de cette belle Maison Papillon rouge.

Le Papillon rouge publie des ouvrages autour du patrimoine et de l'Histoire de France, destinés au grand public. Un axe privilégié est cependant consacré au Languedoc-Roussillon, avec de nombreux ouvrages liés à cette région.

Salle des Trobars - Centre Culturel à 18h  à  Saussan - Entrée libre.


L'éditeur héraultais Hubert Delobette (en photo), fondateur de la Maison d'édition Le Papillon Rouge créée en 2003 à Villeveyrac, ne raterait pour rien au monde l'événement. « Les gens viennent pour rencontrer les écrivains, échanger avec eux et faire leurs achats en prévision des cadeaux de Noël ». En décembre 2017, Papillon Rouge Editions reçut le Prix lycéen " Lire l'économie" des mains du ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer.

Pour visiter le site et découvrir les parutions de la Maison d'édition Le Papillon Rouge Editions.

Ce dimanche avec "les Automn'Halles"


La 9e édition du festival du livre Les Automn’Halles se tient à Sète du 26 au 30 septembre 2018.


Vous pouvez y rencontrer des écrivains, assister à des entretiens et des tables rondes, écouter des lectures théâtralisées, participer à des ateliers d’écriture, voir un film ou une exposition.
Le festival est parrainé par l’écrivaine et prix Goncourt 2014 Lydie Salvayre et a pour fil conducteur la question : penser le présent.
Des thèmes centraux dans la production littéraire la plus récente : la mémoire,  l’histoire proche, le récit familial et la réparation y auront toute leur place. À côté de la littérature générale, un volet sera dédié à la littérature jeunesse.

Les livres de voyages, les livres d’art, ainsi que tout ce qui a trait au patrimoine sétois ne sont pas pour autant oubliés. Il s’agit de fêter le livre dans toutes ses dimensions.

Découvrez le programme en ligneautomCapture
 
automguuCapture

Découvrez et partagez la poésie de BORIS VIAN à Bouzigues

Le SAMEDI
• 13 octobre 2018 au Bar du Globe à 18 h 30 avec possibilité de prolonger la soirée autour d'une salade repas
S'inscrire au Bar du Globe 04 67 78 32 69
Découvrez et partagez la poésie de BORIS VIANpoesCapture

Et les coups de coeur des passeurs de poèmes
Accompagnement à la guitare (Alain Benet)
ENTRÉE GRATUITE

Les passeurs de poèmes vous invitent à découvrir et partager, en première partie, la poésie de Boris Vian
Né à Ville d'Avrey en 1920, et mort le 23 juin 1959 à Paris , il est tour à tour écrivain, poète, parolier, chanteur, musicien de jazz, directeur artistique, … Non conformiste, il aime surtout parodier la littérature sérieuse, remettant en question les valeurs établies.


Il y a quelques jours, j'ai fait un rêve affreux
J'étais un Vrai poète, et sur un papier jaune
J'écrivais en Vrais Vers un morceau long d'une aune
Avec de l'encre rose....
(Terres absconses - « Cent sonnets »)


En deuxième partie, les passeurs de poèmes vous livreront leur coup de coeur.

Possibilité de prolonger la soirée autour d'une salade repas.
Inscription au 04 67 78 32 69.
Accompagnement à la guitare d'Alain Benet.
Entrée gratuite.

Les automn'halles : feu vert officiel .

Hier après deux jours de réjouissances intellectuelles  qui s’inscrivaient dans son cadre, les Automn'Halles – l'évènement littéraire de la rentrée sétoise – ont été officiellement ouvertes ce vendredi à la médiathèque François Mitterrand.

Annie Pibarot, co-organisatrice des Automn'Halles, a rappelé les liens sociaux que permettent de tisser les livres , et a tenu à  remercier les établissements scolaires qui ont permis des rencontres, la marraine, Lydie Salvayre,  prix Goncourt 2014 pour Pas pleurer, puis a cité cette phrase d’Aragon , "il arrive un jour que les mots font l’amour avec le monde" ; phrase qui souligne la nécessité de la littérature dans l’exercice de la pensée et donc de l’émancipation personnelle, quant au maire de Sète François Commeinhes , il a évoqué la thématique de cette neuvième édition , laquelle aurait pu être un sujet du bac philo a-t-il plaisanté : penser le présent. Vaste sujet. Le maire de Sète  a fait  référence à  la mémoire dans les romans de Modiano, celles de Simone de Beauvoir, de Marguerite Yourcenar mais aussi les récits de guerre  de Churchill, de De Gaule. Le passé comme outil d'analyse  du contemporain  donc. Puis il a parlé la prééminence du récit familial, l’occasion de saluer l’écrivain à ses côtés, qui a su  selon lui "redonner ses lettres de noblesses aux grandes fresques historiques, qui  a mêlé l’Histoire avec un grand H et les récits plus intimes".

Les Automn'Halles, festival du livre de Sète : leur programme...

Les Automn'Halles, festival du livre de Sète, dévoilent leur programme..

https://www.festivaldulivredesete.com/programme

Les Automn'halles - Du 26/09/2018 au 30/09/2018 - Place Aristide Briand à Sète
Les Automn'halles 2017

Rencontres, tables-rondes, dédicaces avec une soixante d'écrivains pendant trois jours à Sète, accompagnées d'ateliers d'écriture, d'une dictée, d'un concours de nouvelles, de films, d'expos, de contes, de poésies en musique et de lectures.

Journée scolaire le vendredi 28 au collège Paul Valéry et au lycée Joliot Curie.

Cette manifestation est signataire de la Charte des manifestations littéraires en Languedoc-Roussillon.

 

Festival Les Automn'Halles ; Trois questions à Michel Rauscher

Trois questions à Michel Rauscher
Festival Les Automn'Halles·Mercredi 8 août 2018
 
fonlCapture
 
Voyageur, photographe, peintre, auteur, Michel Rauscher, qui depuis quelques années vit à Balaruc, exposera photographies et tableaux à la médiathèque François-Mitterrand dans le cadre des Automn’Halles, en débordant un peu sur les dates, du 19 septembre au 4 octobre.
 
Rencontre avec l’artiste.
 
Michel Rauscher, vous êtes un artiste à multiples facettes : photo, peinture écriture…
 
Michel Rauscher Depuis l’enfance, la curiosité, la découverte, la beauté sont des moteurs pour moi. Aux divers modes d’expression que je pratique : photo, peinture, écriture, j’ai ajouté les voyages. Un moyen d’appréhender des cultures variées et une façon de m’épanouir pleinement.
 
Vous avez choisi pour titre de cette exposition Rêve et réalité, en quoi, selon vous, vos œuvres se rapprochent-elles de la thématique des Automn’Halles : “Penser le présent” ?
 
M. R. “Penser le présent”, c’est déjà préparer le futur. Si aujourd’hui s’apparente au rêve, il ne faut pas nier que demain peut devenir un cauchemar. Au présent, je communique et transmets des messages picturaux dans l’espoir de prises de conscience pour la sauvegarde de notre écosystème et de la planète entière.
 
Vous avez publié chez Hazan Voyage en terre humaine et Lumières vagabondes, y a-t-il un nouvel ouvrage en préparation ?
 
M. R. Un troisième livre est déjà fin prêt. Composé de photographies et de peintures inspirées du Grand Ouest américain, de l’Inde, du Maroc, du Pérou, de Bolivie, d’Éthiopie, du Sénégal, d’Espagne, sans oublier le contour de l’étang de Thau. Il paraîtra au mois de novembre 2018 aux éditions Magellan & Cie. Son titre : Reflets d’Eden.
 
Propos recueillis par Jocelyne Fonlupt-Kilic
Photo : Michel Rauscher

Festival du livre de Sète "Les Automn'Halles"

Du 26 au 30 septembre :
50 raisons et plus de venir aux Automn’Halles !

 LesAutomn’Halles, festival du livre de Sète, portées par une nouvelle équipe et parrainées par Lydie Salvayre, ont choisi pour leur 9e édition d’explorer la problématique « Penser le présent ».     

Elles accueillent les 29 et 30 septembre des éditeurs, plus d’une cinquantaine d’auteurs, parmi lesquels des primo-romanciers et des écrivains de la rentrée littéraire 2018.Tables rondes et entretiens ponctuent le week-end sur la place Aristide-Briand et à la médiathèque François-Mitterrand avec :

autopAffiche HD réduit
Sophie Adriansen, Papa est en bas (Nathan),
Nourdine Bara, Tous ceux qui errent, Traversée (Éditions Domens)
Jean-Pierre Barou, Indigène éditions,
Azouz Begag,Mémoires au soleil (Seuil),
Yahia Belaskri, Le livre d’Amray (Zulma),
Bernard Bloch,10 jours en terre ceinte (Magellan),
Geneviève Brisac,Le chagrin d’aimer (Grasset),
Sylvie Crossman, Le Fils de l’Inde (Seuil),
Sophie Daull, Au grand lavoir (éd. Philippe Rey)
Jean-Charles Domens, Éditions Domens
Bruno Doucey, Lounès Matoub : 'Non aux fous de Dieu'(Actes Sud Junior)
René Frégni,Je me souviens de tous vos rêves (Gallimard)
Olivia Gazalé, Le Mythe de la virilité (Laffont), Yves Gourmelon Lettres de l’ami allemand(Éditions Domens)
Moni Grégo, l’Ultime scène (Cahiers de l’Égaré)
Mahir Guven,Grand frère (éd. Philippe Rey)
Jean-Noël Pancrazi, Je voulais leur dire mon amour (Gallimard),
Lydie Parisse,Les Devenants, suivis deL’Opposante (Éditions Domens)
Corine Pelluchon,Éthique de la considération (Seuil),
Colombe Schneck, Les guerres de mon père, (Stock), Omar Youssef Souleimane, Le Petit Terroriste (Flammarion),
Murielle Szac, Les feuilletons de la mythologie grecque (Bayard Jeunesse),
Bertrand VisageMadone (Seuil)

 
Si la littérature générale y tient une grande place, les livres jeunesse, les ouvrages de voyage, d’art et ceux ayant trait au patrimoine sétois ne sont pas oubliés.Et comme lire et écrire font bon ménage, René Frégni anime un atelier d’écriture le samedi 29 septembre à la médiathèque François-Mitterrand.

 Une autre forme artistique est mise à l’honneur avec la performance des étudiants de la filière Arts Plastiques de l’université Paul-Valéry qui relèvent le défi, autour du kiosque : « traduire picturalement la phrase d’un écrivain. »

 Clôture du festival en musique le dimanche soir avec le trio JJeT, rock, musique pour danser des années 1950 et 1960.

 À noter, des avant-premières :

 le mercredi 26 septembre au musée Paul-Valéry, Camus l’Africain, une lecture-spectacle avec Yves Ferry de la création de Moni Grégo qu’elle a également mise en scène ;

le jeudi 27 septembre, la projection, en partenariat avec Ciné C Toi, de L’Histoire officielle, un film de Luis Puenzo (1985), sera suivie d’un débat ;

le vendredi 28 septembre après-midi rencontre avec les scolaires.


Le 28 septembre, c’est également l’inauguration officielle du festival, à 18 heures dans les jardins de la médiathèque François-Mitterrand en présence de François Commeinhes, maire de Sète, et de Lydie Salvayre.

L’occasion de découvrir l’exposition de peintures et de photos de Michel Rauscher (visible jusqu’au 4 octobre).

Une lecture/performance par Nourdine Bara prolonge la fête au restaurant La Villa.

 On trouvera le programme détaillé ici : https://www.festivaldulivredesete.com/programme

 

Page Facebook : @festivallesautomnhalles

 

Site : https://www.festivaldulivredesete.com/

 

 

 

Jean-Jacques Santini signe : Sexes et genres dans l'humanité

Jean-Jacques Santini : art,  médecine et littérature

Jean-Jacques Santini, neurochirurgien et Professeur d'anatomie au CHRU de Tours a toujours su associer à sa passion de la médecine celle de la peinture et la sculpture. Né en 1939, il suit des études de médecine avec brio et devient docteur en 1966, puis agrégé d'anatomie à l'automne 1970. Compagnon de route du professeur André Gouazé, il est lui-même nommé professeur d'anatomie et enseigne à la faculté de Tours. Ensemble, ils mettent sur pied trois services de neurochirurgie dans les hôpitaux Bretonneau, Trousseau et Clocheville. Jamais rassasié, le Pr Santini trimbale son scalpel un peu partout dans le monde.

De nombreux voyages ont été pour lui de parfaits détonateurs artistiques.

Mais Il est aussi l’auteur de nombreux ouvrages d’anatomie et de neurochirurgie. En 2016, il a sorti un ouvrage, « Entre scalpel et ciseau », dans lequel il développe les similitudes entre la pratique de la chirurgie et celle de la sculpture : « C'est la même chose. Quand on manie un scalpel ou un ciseau à sculpter, la précision du geste est essentielle» précisait-il.

Et en octobre 2018 va paraître Sexes et genres dans l'humanité (Broché) chez Christian Pirot (Editions), un livre qui s'adresse à tous publics, offrant des éléments de compréhension. de réflexion, voire de médication, aux personnes qui se sentent concernées, les adolescents, les parents, amis, connaissances, et toutes celles et ceux qui s'interrogent sur les expressions plurielles de la sexualité.

"La biologie de la reproduction enseignée dans les facules semble une discipline limpide. Pourtant, la sexualité humaine varie en fonction des époques et des cultures concernées. Les "normes" des sociétés évoluent et différentes orientations sexuelles sont ouvertement revendiquées. La notion du genre et ta transidentité peuvent interroger certains, surtout pour leurs implications dans la filiation."

Jean-Jacques Santini - Sexes et genres dans l'humanité.
"Que dit la science ? La biologie, la génétique et l'imagerie cérébrale apportent des éléments de réflexion permettant de mieux définir les notions de sexe et de genre. Ce travail collectif et multidisciplinaire propose un éclairage délibérément scientifique face aux interrogations du moment : Quelle est l'incidence de la génétique ? Le rôle des hormones est-il déterminant ? Est-ce que cela se voit dans le cerveau ?  Ce livre devrait figurer en bonne place dans tous les centres de documentation de l'enseignement secondaire. Toute "vérité" scientifique étant aujourd'hui battue en brèche par les approches sociétales, un équilibre est à trouver pour éviter le rejet, la stigmatisation et les dérives de toutes sortes.
C'est là un enjeu pour la médecine de demain."

A la FNAC ou chez Decitre.fr à partir du 20 octobre 2018

En avant-première des Automn'Halles

 Lecture-spectacle par Yves Ferry de "Camus l'Africain" mercredi 26 septembre au musée Paul-Valéry dans le cadre du Festival du livre de Sète Les Automn'Halles.

 Yves Ferry

 

En avant-première des Automn'Halles, festival du livre de Sète, la Compagnie théâtrale de la Mer présente une lecture-spectacle de "Camus l'Africain" (textes d'Albert Camus et Moni Grégo), avec l'acteur Yves Ferry, le mercredi 26 septembre à 18 heures au musée Paul-Valéry de Sète.

Entrée libre en fonction des places disponibles.

RENCONTRE ET DEDICACE AVEC FRANCOIS ROCA


A l'occasion de la sortie de son nouvel album, Calamity Jane, chez Albin Michel Jeunesse, François Roca nous fait l'immense plaisir de venir à la rencontre de ses lecteurs, le samedi 6 Octobre à partir de 17h, à la librairie.

Il viendra nous parler de son expérience d'illustrateur et d'auteur, puisqu'il signe seul cette adaptation splendide des lettres de Calamity Jane à sa fille.

Figure incontournable de l'illustration en France depuis 20 ans, François Roca a toujours fait preuve de curiosité dans ses projets, et de poésie dans ses dessins.


Vous pourrez retrouver ses précédents albums à la librairie.

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, a sorti un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.

L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.
L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.

Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promets étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon