Littérature - Poésie

Projet Gens de mer vous invite à découvrir de nouveaux rivages

Après une semaine de confinement généralisé et partagé, Projet Gens de mer vous invite à découvrir de nouveaux rivages, dans un voyage vers l’ailleurs - vers les ailleurs. Des ailleurs improbables, des ailleurs lointains, des ailleurs sensibles et inventifs, des ailleurs rêveurs, des envies de voyages quasi-immobiles mais plein de partages.

Pour débuter, découvrons les conseils de Cyprien Verseux. Projet-Gens de mer devait accueillir cet astrobiologiste (un métier, une promesse…) à Sète les 14 et 15 mars, mais le « virus couronné » en a décidé autrement.
Une année tenu confiné sous globe pour préparer un voyage vers Mars - et une autre, voire un peu plus - drastiquement limitée par les températures extrêmes de Concordia en Antarctique : qui d’autre que cet « expert ès-confinement » pour nous faire découvrir les richesses et les couleurs du quotidien dans des espaces de vie rétrécis ?
Peut-être pratiquez-vous déjà sans le savoir certaines de ses techniques de survie en milieu confiné ? Avant de lire l’« Esthétique du surgelé » ou le « Syndrome de l’hivernage », apéritifs gustatifs qui donnent envie de dévorer le récit de son année près du pôle sud (1), n’oubliez pas de profiter de son « guide de la quarantaine : leçons de deux années d’isolement » qui ouvre son blog.
Bons voyages (presque) immobiles. N’hésitez pas à nous faire partager textes, photos, vidéos (courtes), liens, idées et envies…

(1) Cyprien Verseux, "Un hiver antarctique, Seuls sur la planète blanche", Éditions Hugo & Cie.

Pour démarrer, retrouvons le blog de l’astrobiologiste Cyprien Verseux : secouer ses soucis, rester en contact, coiffer ses dreadlocks, désactiver le pilote automatique … quelques-uns des conseils de notre « expert es-confinement » !

 

https://marslablanche.com/2020/03/21/guide-de-quarantaine/?fbclid=IwAR3rk-

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir pour émerger dans l'art

Le guide contournable
Tout ce que vous avez toujours voulu savoir pour émerger dans l'art

A l'adresse de tous les artistes, professionnels et amateurs, ce guide volontairement concret rassemble l'essentiel de ce qu'ils ont toujours voulu savoir pour émerger dans le monde de l'art contemporain en France et à l'étranger. Il apporte des réponses aux questions clés quand on veut réellement évoluer dans l'art, à la sortie d'une école d'art ou en autodidacte : Qui sont les acteurs du monde de l'art ? Quels sont les choix à faire au départ ? Comment assurer sa viabilité ? Quelles pistes pour développer sa visibilité ? Sorte de petite "bible" de conseils stratégiques et pratiques, Le Guide de l'artiste livre les conseils et les secrets utiles, et souvent étonnants, des plus grands spécialistes français : le curateur Nicolas Bourriaud, la directrice de la Fiac Jennifer Flay, le président du Prix Marcel Duchamp Gilles Fuchs, le collectionneur Guillaume Houzé, le galeriste Emmanuel Perrotin et le directeur du Palais de Tokyo Marc-Olivier Wahler, qui interviennent aux côtés des plus grands collectionneurs, galeristes, directeurs d'institutions et curateurs de la scène internationale. Mais c'est aussi un carnet d'adresses regroupant en un seul volume plus de 1 500 contacts et adresses de professionnels et d'organismes d'art contemporain : lieux d'exposition, centres d'art, galeries, foires, biennales et festivals, mais aussi bourses, prix et résidences d'artiste, sans oublier les écoles d'art, revues et éditeurs liés à la scène contemporaine. Visant à offrir au lecteur la plus large visibilité du monde de l'art contemporain en France et à l'étranger, Le Guide de l'artiste est un ouvrage destiné à devenir un incontournable pour ceux qui veulent faire de l'art le coeur de leur vie.» Amazon

Jocelyne Fonlupt-Kilic au sujet de la rencontre prévue les 14 et 15 mars avec Cyprien Verseux

En raison de l’épidémie que l’on connaît, Projet Gens de mer et le Seamen's club de Sète ont dû repousser la rencontre prévue les 14 et 15 mars avec Cyprien Verseux autour de son livre « Un hiver antarctique – Seuls sur la planète blanche », (éd. Hugo Image). Mais nous avons lu cet ouvrage et il nous a passionnés.L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout et texte


Le jeune astrobiologiste a 27 ans lorsqu’il postule pour rejoindre la mission DC14 sur l’une des structures scientifiques les plus isolées, la station franco-italienne Concordia. Il en sera le chef de station durant l’hivernage 2018.
Déjà en 2013, alors qu’il se préparait à une autre mission, Cyprien Verseux se renseigne sur la possibilité d’y être un jour recruté comme biologiste. Mais la probabilité en est faible. Alors, d’août 2015 à août 2016, il participe à « une mission financée par la Nasa dont l’objectif est de recréer les conditions d’un séjour sur Mars pour mieux préparer les futurs voyages vers cette planète ». Demeurait chez lui « cette envie fiévreuse de hautes latitudes. » Il réitère sa demande en avril 2017 directement au Programme italien de recherche en Antarctique (PNRA) et mi-juilllet, de retour de Rome, il reçoit à Paris un mail, une chercheuse florentine le prie de l’appeler, objet du mail : « Concordia ». Il est présélectionné. Tout cela est développé dans un premier chapitre « Rêves d’Antarctique » où l’on découvre en quoi consiste la dure préparation physique et psychologique à la mission. Il est retenu. Mais, outre sa mission scientifique, on lui annonce qu’il a été choisi par les instituts polaires (le PNRA et l’Institut polaire français Paul-Émile Victor) comme chef de base.


C’est à partir de son journal que Cyprien Verseux a construit ce livre. Un déroulé chronologique donc aux titres de chapitres révélateurs : « Vers la banquise » ; « Dumont-d’Urville » concernent le long voyage avant d’atteindre la station. Il relate par exemple la prise de contact avec les scientifiques de Dumont d’Urville : « […] ici vouvoyer quelqu’un vous attirerait des regards au mieux surpris, comme si vous utilisiez le passé simple en boîte nuit. » Toujours dans la même station, on lui fera le récit dramatique de la mort d’une plongeuse happée par un léopard de mer. Enfin c’est « Concordia », « Je sors de l’avion en souriant comme un gamin chez Toys ‘R’ Us. » C’est encore « L’été » il y a les estivants, surviennent des changements brutaux dans le programme, « En Antarctique, pas de pronostic. Sur ce continent, les plans survivent rarement à leur confrontation avec la réalité. On improvise. » Les « estivants » finissent par plier bagage et on se retrouve « Seuls ». Treize personnes pour la mission DC14, le quatorzième hivernage de Concordia.

On n’est qu’à peine à la moitié du récit et entre « Mars la Blanche » et « Sur le chemin du retour », l’auteur nous plonge dans ce confinement sur un continent où la température extérieure peut dépasser les – 80 °C interdisant toute évacuation. Des notations scientifiques, le récit des sorties nécessaires aux relevés alors que le manque d’oxygène affecte la forme physique et les capacités cognitives… Mais aussi la prise du pouls permanente de l’équipe tout au long de cet isolement dans le désert blanc, une vie monotone et trois mois sans voir le soleil.
Si de nombreuses et belles photos enrichissent le livre, le texte est, lui, émaillé de jolies images : « Si la planète est un enfant fiévreux, les pôles sont le front où se pose la main parentale ». Il y a chez ce jeune scientifique le souffle littéraire des Saint-Exupéry, Mermoz, Paul-Émile Victor… et un sens de l’humain qui transparaît tout au long de l’ouvrage.

 

Éditions Hugo & Cie, Cyprien Verseux, Institut Polaire Français Paul-Emile Victor - IPEV, Programma Nazionale di Ricerche in Antartide - PNRA, Seamen's Club Port La Nouvelle, Seamen's club de Marseille AMAM,

Juliette Peuplier : une entrée remarquée dans le monde littéraire

Trois ans de prépa j'ai survécu: Récit (presque) imaginaire
Juliette Peuplier

 Juliette est jeune, gaie, vivante, pas trop moche et pas si bête. Est-elle trop naïve ? Est-ce pour cela que tous autour d’elle s’acharnent à lui pourrir la vie ?
Trois ans de prépa, j’ai survécu retrace avec dérision les déboires de Juliette dans le labyrinthe ô combien sélectif et impitoyable des classes préparatoires aux grandes écoles.
Polyptyque acerbe et sarcastique dépeignant des milieux très différents – du prestigieux lycée public au lycée privé confessionnel en passant par une zone d’éducation prioritaire en milieu difficile –, Juliette découvre avec quelques déconvenues toutes les facettes d’un système éducatif unique, un lieu de formation... et de privilèges. On rit beaucoup, on pleure un peu : Juliette saura-t-elle s’en sortir ?
L’auteure a réussi à faire du récit d’un parcours austère et exigeant une épopée moderne et drôle, égratignant au passage quelques idées reçues sur les études supérieures dites sélectives.
À lire et relire, pour se consoler et pour rire !Juliette Peuplier, née en 1990 à Paris, diplômée d’une grande école de commerce, débute sa carrière à l’étranger et publie ce premier roman à 29 ans.

 

L'auteure :
Juliette Peuplier, née en 1990 à Paris, diplômée d'une grande école de commerce, débute sa carrière à l'étranger et publie son premier roman.

L'avenir en perspective

Ils avaient déjà prévu le retour des grandes pandémies. Les franco-canadiens Jacques Carles et Michel Granger présentent ce que sera demain dans leur nouveau livre "L'apogée, l'avenir en perspective".

Les humains seront bientôt 11 milliards. Ils seront tellement nombreux que la planète ne pourra pas les faire vivre bien longtemps en aussi grand nombre. La population de la Terre va alors diminuer inexorablement comme toute espèce animale qui se met à pulluler dans un espace limité. Le tarissement des ressources naturelles et les contraintes environnementales vont accélérer ce retournement démographique dans des proportions que peu de personnes imaginent encore.
Dans le même temps la révolution technologique, qui se déroule sous nos yeux, va bouleverser nos modes de vie et refonder la civilisation humaine. L'ouvrage décrit les bouleversements auxquels la génération actuelle sera confrontée dans les années à venir et durant lesquelles le destin de l’humanité va se jouer.
Au-delà d’une synthèse remarquable sur tous les changements en cours dans notre monde actuel, les auteurs incitent à la réflexion. Quelle société sommes-nous en train de construire ? Quel futur ne voudrait-on pas ? Quel avenir serait souhaitable ?

» En savoir plus

Les auteurs

Jacques Carles et Michel Granger sont tous deux ingénieurs et Ph.D (« Philosophiae doctor ») de l’Université de Montréal. Encore étudiants, ils ont publié, aux éditions Albin Michel, leur premier livre de prospective, « Des sous-dieux au surhomme». Cet ouvrage, remarqué à l’époque et traduit dans plusieurs langues, avait pressenti avec exactitude beaucoup de réalités d’aujourd’hui. Après des carrières de cadres dirigeants dans divers pays de différents continents, ils se sont de nouveau retrouvés pour analyser les milliers de signaux faibles qui indiquent déjà ce que sera demain.

Une action solidaire et totalement gratuite, pendant le confinement

Opération solidaire « LIRE Chez SOI » gratuite par l’association AUTEURS au SOLEIL de FrontignanBook, Old, Clouds, Tree, Birds, Bank

Le principe est simple, il suffit de se connecter sur le site

http://www.auteursausoleil.fr/et d’envoyer un mail à l’adresse indiquée sur la page d’accueil.
Un fichier ZIP contenant des livres complets, des nouvelles entières des poésies et des extraits sera envoyé en retour. Il suffit ensuite de le décompresser (c’est simple) pour avoir accès aux fichiers PDF, lisibles sur divers supports numériques.  

Concours de nouvelles avec les Automn'Halles

Le concours est ouvert à tous les auteurs amateurs adultes et aux jeunes à partir de 12 ans.
Toutes les nouvelles inédites et libres de droits seront prises en compte.
Les membres du jury ne sont pas autorisés à participer.

Aucune description de photo disponible.
Le texte, inédit, devra être écrit en langue française, et rédigé impérativement sur le thème « Ulysse 2020 ».
Le texte devra faire preuve d’originalité, respecter l’orthographe et la grammaire.
Il sera présenté sur feuilles A4 paginées sous format Word, police Times New Roman 12, interligne 1,5 marge de 2 cm gauche/droite – haut/bas, avec un nombre de caractères compris entre 3 000 (deux pages) et 6 000 (quatre pages), la ponctuation comptant pour un signe.
Le nombre de caractères sera indiqué à la fin de la nouvelle.
Une seule nouvelle par participant sera acceptée.

En attendant que le règlement complet du concours soit sur le site du festival : www.festivaldulivredesete.com
il est épinglé en haut de la page Facebook du Festival Les Automn'Halles

Le Café littéraire annule ses rencontres de mars

le café littéraire annule ses rencontres de mars

 

24 mars poèsies à la Galerie Dock Sud

26 mars à la Médiathèque, renconcontre avec Alexis Ragougneau pour son dernier roman OPUS 77 (cette dernière est reportée à une date ultérieure)

PRINTEMPS DES POETES - MUSEE PAUL VALERY PRINTEMPS DES POETES - MUSEE PAUL VALERY

PRINTEMPS DES POETES 2020 - MUSEE PAUL VALERY

musee-paul-valery-5725691


Mardi 10 mars – 18h30
Lecture poétique et musicale
Orphée du fleuve
Luc Vidal (poète)
David Kpossou (harmonica, percussions)
Janine Gdalia (animatrice)

Samedi 14 mars – 17h00
Peintures et chansons
Cie Cacahuète

Mardi 17 mars – 18h30
Café citoyen de Sète
Brassens un drôle de citoyen, déférence gardée

Concert
Bruno Granier (voix, guitare)
Suivi d’une table ronde avec :
Michel Blanchard (concepteur, animateur)
Jeanne Corporon (comédienne)
Bernard Lonjon (auteur) 

Mercredi 18 mars – 18h30
Lecture poétique et musicale
En collaboration avec la Maison de la Poésie Jean Joubert
Alain Andreucci (poète)
Estelle Fenzy (poète)
Claire Menguy (violoncelle)

Vendredi 20 mars – 18h30
Lecture poétique et musicale
Laurence Vielle (poète)
Maksoud Grèze (voix, oud)
Janine Gdalia (animatrice)

ENTRÉE LIBRE

150 rue François Desnoyer - 34200 - Sète
04 99 04 76 16

Report de la venue de Cyprien Verseux

En raison de l'évolution rapide de la situation dans l'Hérault et pour ne prendre aucun risque, Projet Gens de Mer et le Seamen's Club de Sète sont au regret de devoir reporter la venue de Cyprien Verseux à Sète le samedi 14 et le dimanche 15 mars.

Dès qu'une nouvelle date sera actée, le public en sera informé.