Boutographies 2018 : appel à candidatures

 

Les prix 2017

Niederhauser Schlup Jennifer
Prix du jury

Mehl Sandra
( Coup de Coeur Les Jours)

Mariaud (Corinne)
(Coup de cœur ARTE Actions Culturelles)

Lécuyer Alban
(Coup de coeur Réponses Photo)

   

Organisée par l'association Grain d'image, la 18ème édition des Boutographies, le festival des photographies de création contemporaines, aura lieu du 5 au 27 mai 2018.
Ouvert à tous les photographes résidant en Europe, les critères de sélection par le jury des professionnels de l'image sont la qualité artistique, l'originalité et la cohérence d'une vision d'auteur. Aucun thème n'est imposé. La date limite pour l'envoi des dossiers de candidature est fixée au 12 novembre 2017.

 

Deux sections sont programmées

La sélection officielle (accrochage) et la sélection Projection du Jury (projection). Vous n’avez pas besoin de choisir. Si vous êtes sélectionné par le Jury, votre travail sera automatiquement assigné à une de ces deux sections Trois prix sont décernés pendnat les rencontres

Pour la sélection officielle

  • Le prix du Jury, d'un montant de 1000 € + achat de tirages par la Ville de Montpellier pour un montant de 2500€
  • Le prix Echange (échange avec le festival Fotoleggendo de Rome)
  • Le prix du Public (matériel mac offert par notre partenaire I tribu).
Et trois coup de cœur partenaires
  • Réponses Photo (portfolio dans le magazine, rémunéré) - Pour la sélection officielle
  • ARTE Actions Culturelles (achat d'une oeuvre pour 1000€) - Pour la Projection du Jury
  • Les Jours (portfolio sur le site, rémunéré) - Pour la sélection officielle

 

 en savoir plus

 

 

L'association Grain d'image a pour but de promouvoir les nouveaux talents de al photographie européenne. Pour ceal elle s'appuie sur un festival - les Boutographies- et un lieu de rencontres - l'espace le mur rouge. Elle organise aussi en partenariat avec d'autres structures le marché photo.

Depuis 2001, l'association Grain d'Image poursuit le projet de donner un espace aux fonctions diverses et parfois contradictoires de la photographie d'aujourd'hui. Document social, mise en scène ou expérimentation esthétique, la photographie assume toutes sortes de fonctions de représentation, mais elle est résolument à sa place lorsqu'elle préserve le rapport particulier au monde qui est le sien : celui d'une présence physique -donc sensible- à une lumière, à un moment, pour produire une image soudain plus forte que le simple visible du lieu et de l'instant réunis.
Ce parti-pris photographique est ce que Les Boutographies, organisées depuis 2001 par l'association Grain d'Image, essaient de préserver. Contre-programmation au flot ininterrompu des images publicitaires, télévisuelles, commerciales, touristiques... la manifestation est devenue un lieu d'accès à la photographie contemporaine de création, à ses pratiques en mouvement, en écho et en résonance permanente avec ce qui travaille notre monde et ses représentations. Bien identifiée dans le paysage photographique européen, la manifestation attire aujourd'hui de très nombreux jeunes auteurs, qu'ils soient encore étudiants en école d'art ou de photographie, professionnels débutants ou artistes en devenir : plusieurs centaines de  dossiers de candidature venant de nombreux pays  parviennent chaque année à l'association.

» en savoir plus

 

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations