Photographie

Fiesta par Pierre Nocca

Pierre Nocca, infographiste municipal, est aussi un photographe de grand talent qui opère, entre autres lieux, chaque été au Théâtre de la mer. La qualité de ses images se passe de commentaires sur ces images prises ces derniers soirs à Fiesta Sète. Quelle ambiance !


Hyper focus à Mèze

Du 9 au 20 juillet au Chai de Girard
Entrée libre - mardi à vendredi 10h/12h et 16h/18h, samedi et dimanche : matin uniquement)

Exposition de 20 images sur panneaux formats 1,20x1,20cm de la faune et de la flore Malgache, réalisées par Philippe Martin selon le procédé « Hyper focus »

Lorsqu’on se trouve en situation de photographie rapprochée, à quelques centimètres du sujet, la zone de netteté (la « profondeur de champ ») est réduite à quelques millimètres, parfois beaucoup moins, notoirement insuffisante pour rendre compte sur un seul cliché de tous les détails du sujet.

Tibicen

Afin de s’affranchir de cette contrainte, la technique consiste à prendre une grande quantité de photos en décalant légèrement l’appareil entre chaque prise (sans modifier la mise au point) de façon à ce que toutes les parties du sujet soient nettes sur au moins un cliché. Cependant, pour les sujets dépassant quelques centimètres, il devient impossible de préserver le cadrage si l’on déplace l’appareil, la seule solution consiste alors à modifier la mise au point.
» pour en savoir plus, lire le livre de Philippe Martin : Hyper nature : Tropical

Richard Dumas à la Chapelle

 Dans le cadre du 6e festival photographique ImageSingulières, le photographe français Richard Dumas, renommé pour ses portraits d'artistes et de personnalités, a été accueilli en résidence à Sète. Exposées à la Chapelle du Quartier haut, ses photos ont été regroupées dans le 7e ouvrage sur Sète dans le cadre du festival.
Fidèle à son esthétique rock et à sa liberté de regard, il offre une vision inattendue de la ville. Il photographie des anonymes, des coins de rue, un Sète populaire et informel en privilégiant l'argentique et le noir et blanc.
"Je ne suis pas Sétois, mais je suis bien chez toi" s'est amusé à commenter Richard Dumas lors du vernissage, samedi midi où s'est pressé un public très nombreux.

Agnès Varda expose

 Avec « Triptyques atypiques », Agnès Varda renoue avec son premier métier : la photo argentique dans une expo à Paris, Galerie Nathalie Obadia.
Cette exposition montre des Portraits à volets vidéo montrent une image centrale, une photographie, généralement en noir et blanc (argentique), imprimée et accrochée au mur et des vidéos projetées de part et d'autre. Il s'agit de juxtaposer la fascination que peut exercer un visage immobile ou figé dans l'instant, et l'énergie qui est dégagée par des images en mouvement directement liées au personnage central.
Agnès Varda, réalisatrice emblématique de la Nouvelle Vague, aime à se décrire comme une vieille cinéaste devenue jeune artiste visuelle. «Triptyques atypiques» fait référence au chiffre 3 et aux triptyques de la peinture ancienne qu'Agnès Varda affectionne.

Cetara par Brunelin

Le petit port italien cher à tant de sétois a été magnifiquement photographié par Jean Brunelin en 1994, lors de sa visite en compagnie de Paul-René Di Nitto en vue d’éditer un livre sur Cetara. Splendide image d’un lieu d’où tant partirent pour Cette !

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon