Planète Océan : un constat consternant

Vendredi 17, l’association des « Gardiens de Thau, ses ports et sa Lagune » présentait le film de Yann Arthus-Bertrand : La Planète Océan.
Nous connaissons tous les photos superbes de Yann ARTHUS BERTRAND, nous savions que nous aurions des images magnifiques. Nous n’avons pas été déçus.
Le commentaire a été nettement moins enchanteur.
C’est simple : "nous avons de l’or dans nos mains et faisons tout pour qu’il nous brûle. En clair, nous faisons en sorte de transformer ce qui est un petit paradis en dépôt d’ordures."

planete-ocean2-4006124

Les images sont là. Le constat est fait. Et il est consternant.
Nous connaissons la « chaîne alimentaire », les prédateurs, un tel mange un tel, etc.etc. C’est normal, c’est un équilibre.


Il y a un inconvénient : l’homme est son propre prédateur. Il est en haut de la chaîne. Et il n’y a pas d’équilibre envisageable.
Deux jeunes chercheurs ont accepté de venir répondre aux questions que pourraient se poser les spectateurs à la suite de la projection.


Mme Sophie Arnaud-Haond, chercheuse à IFREMER au laboratoire Marine Biodiversity, Exploitation and Conservation, et M. Nicolas Bierne, Directeur de Recherche CNRS à l’Institut  des Sciences de l’Evolution de Montpellier.
L’un et l’autre sont particulièrement modestes. Leur modestie n’a d’égale que leur implication dans  la défense de notre planète bleue.
Mme Arnaud-Haond a participé notamment à l’élaboration du film. Nous ne nous en sommes rendus compte qu’à la lecture du générique.
M. Nicolas Bierne est également membre de l’association Set’expo Sciences, dont le but est d’ouvrir les Sciences aux enfants et adolescents, par la voie du partage.


Il n’est pas simple pour un scientifique de s’exprimer en termes clairs pour les profanes que nous sommes. Ils l’ont fait.
Il peut y avoir toutes les lois, les conférences, les COP numérotées jusqu’à.... l’infini, cela ne changera rien, si nous ne changeons pas nos propres comportements, et si nous n’apprenons pas à nos enfants à changer le leur.

Avec l'APAVH, Doudou et Loulou sont à l'adoption

bagTrès fusionnels, nous adorons dormir l'un sur l'autre, nous chamailler, nous amuser... la vie à deux est belle et on ne compte pas se séparer, impossible! En d'autres termes, on regarde tous les deux dans la même direction... on ne peut pas prendre des chemins différents..Si l'un ne voit pas l'autre, c'est panique à bord! Donc il nous faut une famille pour nous deux!
"Nous sommes un peu craintifs, même si nous avons fait d'énormes progrès, surtout moi doudou.. j'ai de la réserve.... mais je m'améliore ... mon frère est beaucoup plus téméraire que moi... il n'hésite pas à aller ronronner dans le lit avec les humains! Je vais y venir, mais j'ai encore besoin de temps.
Nous sommes des bébés très très joueurs et trèèèèèès gourmands, tout y passe... jambon, thon, poisson, pâtée, miam miam!!! Une grande terrasse ou un jardin est nécessaire afin que l'on dépense toute l'énergie que l'on à revendre..."

» associations