CHU de Montpellier : travaux de recherche valorisés

 

Le CHU de Montpellier et la SATT AxLR renouvellent leur accord de partenariat pour favoriser l’innovation en santé

Le CHU de Montpellier poursuit sa politique active en matière de partenariat, d’innovation et de valorisation de la recherche. Ces partenariats portent sur les collaborations de recherche, les transferts de technologies, le management de la propriété intellectuelle, la gestion de plateformes technologiques ou encore sur le management de projets européens.

 

Thomas le Ludec, directeur du CHU et Philippe Nérin, président d'AxLR, renouvellent l'accord entre l'hôpital et la SATT .

 

L’accord conclu le 15 janvier 2018 entre la SATT AxLR - Société d’Accélération du Transfert de Technologies - et le CHU de Montpellier vise à poursuivre l’exploitation des synergies existantes entre les actions menées dans ces domaines. En effet, la SATT AxLR a pour vocation de réaliser des opérations de maturation et de valorisation des résultats de recherche publique. 

Depuis 2014, plus d’une vingtaine de projets communs ont été sélectionnés et initiés entre le pôle Santé-Biotech de la SATT AxLR et des équipes du CHU de Montpellier.

Citons notamment :

- Le Projet COMET porté par le Professeur Anne-Dominique LAJOIX sur le diabète de type 2 avec la participation du Professeur David NOCCA : Ambitieux partenariat impliquant le CHU de Montpellier, l’Université de Montpellier, la SATT AxLR et le groupe pharmaceutique Servier et ayant pour but de faire progresser la recherche dans le diabète de type 2 notamment par le biais de la constitution et la qualification d’une collection de tissus métaboliques humains de large envergure.

- Le Projet AVIITAM porté par le Professeur Antoine AVIGNON et le Docteur Vincent ATTALIN sur le développement d’un Carnet de Santé Intelligent Aviitam qui accompagne les patients dans leur parcours de santé, et comprend la prévention. Après avoir attiré près de 1000 médecins par la formation médicale continue, Aviitam lancera en 2018 quatre nouveaux produits : un portail patient intelligent qui permettra entre autres de détecter des pathologies pour optimiser les soins et la facturation des séjours de soins, un module de télésurveillance totalement intégré au carnet de santé qui assurera notamment la transmission des données de suivi, en temps réel, un module de téléconsultations et un module d’éducation thérapeutique. Aviitam a la volonté d’être totalement intégré au DMP (Dossier Médical Personnel) de l’assurance maladie pour un parcours de santé optimisé.

- Le Projet FAST TB porté par le Docteur Edouard TUAILLON (département de BactérioVirologie du CHU de Montpellier), a pour but le développement de tests sanguins rapides de dépistage de la tuberculose. Fruit d’une collaboration avec des équipes INSERM et CNRS établies depuis plusieurs années, un brevet basé sur des antigènes spécifiques du bacille de la tuberculose a été déposé par le CHU de Montpellier. A partir de ces premiers travaux et grâce au soutien de la SATT AxLR, des épitopes immunodominants ont été identifiés par un screening systématique à large échelle des antigènes les plus intéressants. Une licence de brevet a été concédée à la start-up Omunis afin d’optimiser le test et d’en poursuivre le développement dans un objectif de commercialisation. 

 

- Le Projet porté par le Docteur Jérôme MOREAUX dans le domaine du Myélome Multiple pour le développement de nouveaux bio-marqueurs permettant de prédire la réponse aux traitements ;

-  Le Projet EPIDROP porté par le Docteur Catherine Alix-Panabières concerne le développement d’un système microfluidique très innovant pour détecter et caractériser de rares Cellules Tumorales Circulantes (CTCs) vivantes présentes dans le sang de patients atteints d’un cancer.

Ce projet permettra d’une part, de finaliser un prototype de ce nouvel équipement de haute technologie et, d’autre part, de valider cette innovation dans le cadre du cancer de la prostate avec l’inclusion d’une centaine de patients ;

- Le Projet TELEMOV porté par les Professeurs Maurice HAYOT, Jacques MERCIER et le Docteur François BUGHIN en partenariat avec la société Biomouv dirigée par Sébastien PASCAL, porte sur le développement et la validation clinique d’une solution mobile de téléréhabilitation permettant d’améliorer l’accompagnement de patients atteints de maladies chroniques. Composé d’applications mobiles et de sites web à usage des patients, des professionnels de santé et des professionnels d’activité physique, ce dispositif est relié à différents objets connectés permettant d’offrir au patient un programme personnalisé d’activité physique adaptée, de changement de comportement nutritionnel et d’éducation thérapeutique. Un module de téléconsultation complète le dispositif. Plusieurs projets de recherche clinique sont programmés dans l’obésité et la bronchopneumopathie chronique obstructive, et des études dans d’autres maladies chroniques sont envisagées avec des équipes leaders du CHU de Montpellier. TELEMOV représente donc une technologie de rupture permettant de repenser l’organisation de la réhabilitation dans les maladies chroniques en ouvrant de nouvelles perspectives en e-santé et en télémédecine.

Le Projet DIADEN porté par le Professeur Vincent COSTALAT qui a pour objet le développement d’un dispositif endovasculaire innovant dédié au traitement des anévrismes cérébraux.