Salle Georges Brassens : découvrez Sèt'Expo Sciences

"Sèt'Expo Sciences, c’est ce week-end salle Georges Brassens" à Sète

Pour sa 4ème édition, Sèt'Expo Sciences présente tout le week-end à la salle Brassens près de 55 projets scientifiques portés par de jeunes participants.

Sèt'Expo Sciences organise les 6, 7 et 8 avril une exposition-concours ouverte à de jeunes participants âgés de 7 à 20 ans. Les meilleurs projets scientifiques personnels y sont présentés. Ils seront notés par un jury compétent et récompensés. Vendredi, François Commeinhes, maire de Sète et président de Sète Agglopôle Méditerranée, a lancé l'édition 2018, entouré de Franck Granier, président de l'association, d'élus et de partenaires de l'opération. 

Cette année, plusieurs nouveautés : l'exposition-concours a accueilli une délégation d' «Ose la science» venue de Belgique, avec deux génies en herbe de Namur, Martin (14 ans) et Florian (11 ans), déjà lauréats de Exp’Osons, prix décerné par Ose la Science. Mercredi dernier, la Ville de Sète avait d’ailleurs chaleureusement reçu en salle des mariages les jeunes prétendants belges, ainsi que leurs parents et accompagnants, pour leur souhaiter la bienvenue.

  À noter également, et c'est une première, la présence d'élèves du collège Jean-Moulin et du lycée Joliot-Curie, puisque les élèves du secondaires ont été autorisés à concourir. Il y aura donc cette année 2 classements en raison de la différence de niveau scolaire des compétiteurs.

En savoir plus sur : http://www.sete.fr/index.php/Accueil?idpage=61&idmetacontenu=8279

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations