Soutenez Zéphyr pour aller plus loin, plus haut

Zephyr Endless Flight, c’est un ballon habité radicalement innovant qui change d’altitude à volonté grâce à l’énergie solaire… Avec à la clé des mesures atmosphériques sans précédent et des vols touristiques à très haute altitude (25 km).

Conçu en 2013 par Vincent Farret d’Astiès, contrôleur aérien, avec l’aide d’experts du CNES et de nombreux partenaires, le premier prototype est en construction depuis l’été 2016. L’objectif ? Un record historique : le vol le plus long jamais effectué, 30 jours et 30 000 km sans escale au-dessus de l’Europe, l’Arctique et l’Amérique. L’occasion de valider la technique et de la faire connaître au grand public.

Accompagnée par la pépinière d'entreprise du Coeur d'Hérault, et jusqu’à présent réunie en association à but scientifique et écologique ; l’équipe a fondé la société « Zéphyr Exalto » au Pouget, où est née le projet.

Zéphyr est un nouveau type de ballon, le premier aéronef habité capable de voler sans interruption. Il utilise uniquement l’énergie solaire, ne laisse aucune trace dans l’atmosphère et donne accès à de nouvelles données dans de nombreux domaines scientifiques.

Durant l’été 2018, Zéphyr va effectuer le vol le plus long de l’histoire au cours d’une aventure humaine extraordinaire : portés par les vents, deux pilotes passent trente jours dans le ciel sans escale.

La technologie de Zéphyr facilite l’accès aux très hautes couches atmosphériques et lui permet de préparer pour les années qui viennent  un nouveau type de vol avec passagers: des voyages à 25 km d’altitude, au coeur de la stratosphère!.

Une innovation majeure pour des données scientifiques sans précédent

L’innovation est à la base du défi : "c’est en abordant la technique du ballon avec un nouveau regard que nous avons pu développer Zéphyr.
L’aérostat peut évoluer de manière illimitée et sans aucune pollution, son profil de vol unique permet des mesures jusque-là inaccessibles. L’expédition se fait en partenariat avec des spécialistes de l’atmosphère, des climatologues  mais aussi des médecins et des équipementiers intéressés par les tests réalisés pendant le vol."

Un record emblématique et une aventure humaine

 Plusieurs milliers de mètres au-dessus des continents, de la banquise et des océans, des altitudes variant entre 0 et 8000 mètres, des températures allant jusqu’à -50°C, trente jours et trente nuits où les deux pilotes se relaient en continu pour gérer le vol dans toutes les conditions.

Dans ce défi exceptionnel, chaque décision est le fruit d’une étroite collaboration avec l’équipe sol, la météo et le contrôle aérien. Rien n’est laissé au hasard pour atteindre un objectif majeur : le vol le plus long jamais réalisé.

Zéphyrest un projet associatif ouvert à tous : passionnés d’aéronautique, acteurs du développement durable, lycéens, chacun peut suivre l’aventure grâce aux moyens mis en place et s’impliquer dans le défi.

"En nous suivant sur les réseaux sociaux, en devenant membre de l’association ou partenaire du projet, vous  pourrez participer à la préparation et être plongés au coeur de l’expédition."

 Présentation de Zéphyr Exalto au Salon du Bourget 2017 à Paris

 

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations