CULTURE

Un artiste sétois expose à Venise

 

Sa dernière oeuvre "le dé" exposée à l'Arsenale de Venise

Thau-Infos a rencontré l'artiste sétois Jean-marie GITARD qui participe actuellement à une exposition internationale d'Art contemporain en Italie. Encore peu connu dans l'hexagone, il expose actuellement dans l'une des plus belles galeries d'Europe ; l'Arsenale de Venise. Il fait partie des 114 artistes mondiaux sélectionnés pour le 12 ème Arte Laguna Prize.

L'artiste surréaliste ne fait pas dans l’art décoratif. Il ne propose pas de belles surfaces colorées, de jolis pots de fleurs ou de ravissants paysages. Il a progressivement développé un procédé de «photomanipulation», travaillant sur des images collectées sur le net. Son «trip», c’est le mixage de ces images variées qui n’ont apparemment aucun lien entre elles mais qui, une fois associées, créent une nouvelle réalité (surréalité) et ouvrent de nouvelles portes sur des univers oniriques.  Même si il oeuvre sur des images (photographies), il se sent plus proche du peintre que du photographe.

Il prépare actuellement une exposition à la Bastille à Paris et participera fin 2018 à deux exhibitions au Luxembourg et à New York... Vous pouvez le suivre actuellement sur la plateforme  "Art Majeur" qui est une galerie en ligne et une référence sur la place du marché des arts. Vous pourrez voir des travaux représentatifs de sa démarche artistique : laisser le spectateur s'échapper et considérer son image, son oeuvre comme première étape de sa propre divagation. 

Jean-Marie Gitard  : "Je suis attiré par l’insolite, l’étrange, le bizarre et le non-sens. «Mr Strange» est mon pseudonyme artistique. J’espère proposer une vision originale, donner un avis, mais pas un avis tranché… Je suis également très versatile. Je peux être fier d’une oeuvre aujourd’hui et la détruire le lendemain (ce qui n’est pas très difficile quand il s’agit d’un fichier numérique), mais la seule chose dont je sois sûr, c’est que j’ai soif de création".

D’ailleurs, Jean-Marie Gitard a toujours créé ! Beaucoup de dessins dans sa prime jeunesse, des visages émaciés, jamais de corps, de la poésie entre 8 et 12 ans (poésie sans rime), de la BD entre 13 et 16 ans avec la création d’un personnage qu'il a appelé «Goulp» (Ambiance «Shadoks»), de la peinture à l’huile (plutôt surréaliste) et de la sculpture (style Di rosa et Combas) entre 20 et 30 ans. Il a même créé des jeux de société (qui n’ont pas marché). Puis un long moment sans création mis à part dans son travail où il a toujours, pense-t-il, innové.

Il y a environ 5 ans, le volcan créatif s’est réveillé, il a recommencé à "éructer et à bouillonner", il s'est alors lancé dans la «spicture» ; un mot qu'il a inventé et qui décrivait ce qu'il faisait : un mix entre peinture et sculpture (de la peinture en relief à l’aide d’argile et d’acrylique). Depuis 2 ans, il fait du "collage numérique". Il s'éclate car il n'est plus limité par la technique. Il travaille sur des images qu'il collecte sur le net. Son «kif», c’est le mixage de ces images diverses et variées qui n’ont apparemment aucun lien entre elles et qui finalement, une fois associées, créent une nouvelle réalité et ouvrent de nouvelles portes. En fait, ce qui lui plait dans ce procédé, c’est l’inépuisable liberté de création qu’il procure.

Jean-Marie Gitard est passionné de ce qu'il fait : "même si je travaille sur des images (photographies), je me sens plus proche du peintre que du photographe. Subtiliser et immortaliser un instant n’est pas mon propos. Je ne suis pas dans la spontanéité. Je peux passer plusieurs journées à réaliser une oeuvre, j’y reviens sans cesse et quelquefois même pour finalement la détruire.. En 2 ans, j’ai réalisé 300 travaux dont une douzaine (pris un peu aléatoirement) mais le résultat n’est, je crois, pas un fouillis car j’aime le réalisme dans la présentation ou la représentation. Je distords donc la réalité et j’en fais (je le dis modestement) de la surréalité".

Il se réfère souvent au "7ème art", art qu'il apprécie parce qu’il est une "fenêtre" qu'il trouve magique. Modestement, il espère proposer une réflexion ou une interrogation sur le monde qui nous entoure. Jean-Marie Gitard termine son interview par cette phrase "le minimum que l'on demande à une production artistique est de ne pas ressembler à un écran noir ou une page blanche… Tout le reste n'est qu' une question de goût".

Annick Pratlong

Plus de renseignements sur  www.artmajeur.com/jeanmariegitard - courrier de l'artiste : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Une soirée contes pour tous avec « Deux mains, des Mots »

Ce vendredi 30 mars, à 19h, sans la salle Raymond Devos du centre social, le bureau de la bibliothèque Renée Petit invite grands et petits à passer une soirée originale autour des contes de l’atelier « Deux mains, des Mots », qui emporteront chaque spectateur en voyage ailleurs, là où tout est possible, où l'on peut rêver... Une manière bien agréable de s'extraire de la télévision et de sortir rencontrer les autres.

Participation au chapeau. Une pause gourmande gratuite est prévue.

***

L’association « Deux Mains, des Mots » est née en 2008, à Pézenas. Son objectif : « Transmettre le conte et la littérature orale », mais aussi participer à garder en vie cette oralité, cette transmission d'une sagesse et d'une connaissance qui ne se fait que de cœur à cœur. Elle propose des ateliers et des stages pour les adultes, des animations scolaires, des spectacles, des cabarets-contes, mais aussi depuis 2014 le festival « La circulade du conte ».

Nuit du slam au JAM de Montpellier

Dimanche 25 mars au Jazz Action de Montpellier se tiendra la Nuit du slam, une aventure née en 2008 qui regroupe cette année plusieurs villes françaises, de Bordeaux à Toulouse, parmi elles,  Montpellier.

Unis dans un élan créatif, les slammeurs de tous bords vous invitent à partager la passion des mots et de la scène. Soutenue par le Minstère de la Culture dans le cadre de la Semaine de la langue française et de la francophonie, l'événement se déclinera en quatre volets de 15h30 à 23h30 :

- atelier d'écriture ouvert à tous,

- à 18h scène ouverte à la poésie slamée,

- à 20h Dis-moi dix mots sur tous les tons.

Cette année, l'édition 2018 invite chacun à s'interroger sur les multiples usages de la parole : celle-ci se libère, à voix basse ou à voix haute, avec ou sans accent. Elle se déclame dans les discours, s’échange au cours de débats, se met en scène au théâtre et laisse toute sa place à l’improvisation avec dix mots imposés par l'Organisation internationale de la Francophonie (qui représente 80 États et gouvernements) :
accent, bagou, griot, jactance, ohé, placoter, susurrer, truculent, voix, volubile.

Enfin à 21h, plusieurs jam sessions poétiques se succèderont avec la participation des musiciens du Jam.

Détails de la programmation 

au JAM, 100 rue Ferdinand de Lesseps à Montpellier

tramway 4 station Saint Martin 

"Entre Terre et Mer" au pavillon Sévigné à Balaruc-les-Bains

"Entre Terre et Mer" - Exposition Sculpture sur Acier par Christophe BRESSAC à la Salle d'Exposition du Pavillon Sévigné - square Bordes, rue Romaine à Balaruc-les-Bains - du jeudi 29 mars au mercredi 04 avril 2018 - Entrée Libre - horaires d'ouverture de 9 h. à 18 h.

           

23e édition de Semaine de la langue française et de la Francophonie du 17 au 25 mars 2018

Près de 300 millions de personnes parlent français dans le monde. Cette année encore, du 17 au 25 mars 2018, la Semaine de la langue française et de la Francophonie offre l'occasion de célébrer la diversité et la vitalité de cette langue et son essor sur tous les continents.

Les usages de la parole en France et dans le monde : thème de l'édition 2018Illustration 1 undefined

Cette année, la Semaine de la langue française et de la Francophonie invite chacun à s'interroger sur les multiples usages de la parole, qui se situe au cœur du débat démocratique, de la transmission et de l'échange des savoirs.

Spectacles, lectures, concours de poésie, dictées, matchs d'improvisation, ateliers d'écriture, conférences... En France, 500 librairies et de nombreuses associations, bibliothèques, établissements scolaires ou universitaires, musées, théâtres, hôpitaux, proposent des animations.

À cette occasion, les libraires de France et de l'étranger sont invités à mettre à l'honneur les ouvrages consacrés aux mots et expressions de notre langue avec la 6e édition de la Semaine en librairies. Pour sa part, le Conseil supérieur de l'audiovisuel invite les chaînes de télévision et les stations de radio francophones à mettre à l'honneur la langue française sur leurs antennes afin de promouvoir l'usage et le respect du français : c'est la 4e Journée de la langue française dans les médias audiovisuels. Vient s'ajouter à cet agenda la Journée internationale de la Francophonie le 20 mars.

À l'étranger, 70 pays participent à cet événement grâce aux centres culturels et instituts français, aux Alliances françaises et aux établissements d'enseignement du français.

  À savoir : parmi les nombreux événements : une nuit du slam à Toulouse, un spectacle poético-musical à Paris, un atelier d'écriture à Mont-de-Marsan... et aussi une foire gastronomique à Montevideo (Uruguay), un concours de langue française à Antananarivo (Madagascar), une grande dictée à Budapest (Hongrie), des courts-métrages et des contes à Oslo (Norvège) ou encore un concours de chanson à Kaohsiung (Taiwan), etc.

  Rappel :

La Semaine de la langue française et de la Francophonie 2018 vous invite à prendre la parole. Inscrivez vos événements

La liste des commémorations nationales 2018

 FranceArchives

Événements, personnalités, œuvres, découvertes : des anniversaires clés de l'Histoire de France seront, comme chaque année, célébrés en 2018.

Proclamation de l'armistice de 1918, avènement de la Ve République, Mai 68, Jeux Olympiques d'hiver à Grenoble, attribution du prix Nobel de la paix à René Cassin, premier lancement de la fusée Véronique à Kourou, coupe du monde de football ... Naissances de Charlotte Corday, François René de Chateaubriand, Charles Gounod, Alexandra David-Néel, Alain, Gaston Leroux, Paul Claudel, Maurice Druon, Louis Althusser... Morts de Claude Debussy, Guillaume Apollinaire, Edmond Rostand, Roland Garros, Marcel Duchamp...

Et aussi, début de la publication des Fables de La Fontaine, création de L'Avare de Molière, diffusion du premier épisode des Shadoks, sortie de Baisers volés de François Truffaut, publication de Belle du Seigneur d'Albert Cohen... Les faits saillants de la vie politique croisent la création littéraire ou scientifique, la naissance et la disparition de personnalités d'importance, les événements fédérateurs de toute société.

Une multitude de manifestations culturelles accompagneront ces anniversaires tout au long de l'année et sur tout le territoire français. Elles seront annoncées sur le site des Archives de France .

Les peintres de l'Age d'Or exposent au Pavillon Sévigné

 

La section peinture de l'Age d'Or fête ses 10 ans, à la salle d'exposition du pavillon Sévigné jusqu'au 23 février. Comme chaque année, et à la demande de la Mairie de Balaruc-les-Bains, pour l'ouverture de la saison thermale, tous les peintres amateurs de cette association ont à coeur de présenter leurs oeuvres et ainsi montrer aux nouveaux curistes, aux touristes qui reviennent et aux balarucois, un des aspects de la vie culturelle à Balaruc-les-Bains. 

L'atelier peinture a vu le jour en 2008 sous la houlette de Gilbert Levacher, très actif au sein de l'Age d'Or, avec le soutien de Michel Bertrand, alors Président de l'Amicale de l'Age d'Or, et de l'adjointe de la culture de l'époque, Danièle Gasparoux.

Aujourd'hui le nouveau président de l'Age d'Or, James Mathé, savoure le succès de cette section peinture et présente ses félicitations à Gilbert Levacher pour le développement de cette activité grandissante depuis ces dix années.

Les peintres amateurs se réunissent une fois par semaine, en 3 groupes, les mardi, mercredi et jeudi à la Maison du Peuple dans une salle mise à leur disposition par la Mairie de Balaruc-les-Bains grâce au soutien d'Irénée Cathala, Adjoint au Maire responsable de la culture. Ces amoureux d'aquarelle, acrylique, pastel, peinture au couteau etc. se prennent au jeu de cet art dans une ambiance artistique et conviviale animée bénévolement par un des meilleurs "artistes" de l'équipe, Jean Valéro.

Certains de ces artistes amateurs se plaisent à s'illustrer dans des concours organisés à la belle saison à Balaruc, dans le département et même au-delà ; félicitations ! 

 A.P.

Entretien avec Sébastien Miro

D'habitude, ce sont les anciens qui ont un tel parcours. A 36 ans, Sébastien Miro est déjà auteur, metteur en scène, écrivain, auteur du désormais célèbre Oscar, et directeur de la communication du magnifique théâtre de Pézenas. Intriguée, je suis allée à sa rencontre.

A dix huit ans j'ai quitté ma province
Bien décidé à empoigner la vie
Le cœur léger et le bagage mince
J'étais certain de conquérir Paris
Chez le tailleur le plus chic j'ai fait faire
Ce complet bleu qu'était du dernier cri
les photos les chansons et les orchestrations
Ont eu raison de mes économies...

Ces paroles de Charles Aznavour, Sébastien aurait pu les écrire. Le cœur plein d'espoir il s'en est allé à Paris. Son périple parisien dura 17 ans ! Puis il revint au pays, riche d'expériences, mais un peu malheureux, il n'a pas vu le cadeau de la vie ; et après 3 ans de doutes, Oscar est né.
Un « hasard » fit que suite à une lecture de son livre (le 2ème après Tristan Fantillage aux éditions Domens) on le poussa à faire une lecture théâtralisée au somptueux théâtre de Pézenas. Et Oscar, né de cette maturité d'esprit rare chez un aussi jeune homme, déclencha chez tout un ensemble de personnes une vague d'enthousiasme et de solidarité. On se battit pour former une équipe de production, mise en scène, illustration, autour de Sébastien, dépassé par cet engouement qu'il avait recherché vainement ces 17 précédentes années mais auquel il ne s'attendait pas chez lui.
De ses expériences passées, heureuses et malheureuses, de sa sensibilité, de son appréhension de la vie, est né Oscar. Oscar est né squelette.... Sans chair et sans peau mais à fleur de peau. Une anomalie en quête perpétuelle du sens dessus dessous de sa vie. Voici son histoire insolite, qui va résonner étrangement avec la nôtre. De sa naissance à sa mort, l’énigmatique Oscar se livre avec sincérité, sous forme de petites scènes originales à la folie jubilatoire, pour donner à voir et à entendre sa différence. Mais Oscar est-il si éloigné de nous ?
Un plaidoyer délicieusement ironique, touchant le cœur de nos différences individuelles, et qui parlera à chacun d'entre nous.
Sébastien décrit fort bien son œuvre : Une étrange création, entre théâtre, littérature, feuilleton, poésie et humour. Voilà mon pari, mon désir, ma grande envie. OSCAR c’est un autoportrait qui n’a rien à voir avec la réalité. Je l’ai écris sous un masque, mais cette histoire faussement vraie n’est pas pour autant un mensonge. Loin de là. C’était le plus sûr moyen de tout dire sans offenser la pudeur, ni trahir les secrets qu’il faut respecter. Aborder des sujets graves et sensibles sous l’angle de l’absurde, du fantastique et de l’ironie.
Alors, allez voir Oscar le 5 mai (le 3 est déjà complet) : On y parle du sens de l'existence, de la mort comme une transformation, de "normalité" et de folie, du harcèlement, de chirurgie esthétique, de zombies, et des cons aussi.,. avec acidité, réflexion et sensibilité.
Je ne résiste pas au plaisir de partager cet extrait qui m'a mise en forme pour la journée :

Je suis né squelette.
Oscar, sans chair et sans peau mais à fleur de peau.
Une "anomalie" en quête perpétuelle du sens dessus dessous de sa vie.
Voici mon histoire. ...

Le jour de ma naissance, ma mère a perdu les « os » … :
c’était moi, fait d’os et d’os, agrémenté d’accessoires ossements en guise d’ornements.
Oui, je suis né squelette, et alors ?
Un bambin de 37 grammes avec rien de tout ce qu’il faut là où il faut.

Fiche signalétique :
Homoplatus de sexe masculin,
Elevé dans la tradition judéo crânienne,
Un péroné prénommé Max,
Une mèroné prénommée Cynthia.

Mon petit nom était « Nonos » et mon grand nom Oscar.
Oscar Osvald.
Dès le départ, je cumulais les malchances. Un vrai attentat à ma vie cette affaire là.

 

» lire aussi l'article sur Oscar et Sébastien Miro en page littérature

Florence de Martino

Réservations : Théâtre de Pézenas, 04 67 32 59 23, Rue Henri Reboul à Pézenas.
Production : Association Printival, 09 50 53 46 58, 06 72 32 54 12.
Sébastien Miro : www.sebastien-miro.com et sur FaceBook.

   

Quatrième Discours Poétiques de Pézenas

Vendredi 16 Mars au dimanche 18 Mars, 4ème Discours Poétiques dans le cadre du Printemps des Poètes au théâtre de Pézenas, à la médiathèque, au centre historique et au cinéma le Molière.


Printemps des Poètes 

 

Le programme hivernal des médiathèques de Sète

Aucun texte alternatif disponible.

 

Découvrez le programme "hivernal" de nos médiathèques !

http://bit.ly/2CiFzGM

 "L’hiver, nous y sommes entrés de plein fouet. C’est une période où il est appréciable de pouvoir se réfugier, se poser à l’intérieur au chaud, seul ou en famille, après l’école, le travail ou une promenade. Tout au long de la journée, les médiathèques du réseau et leurs équipes vous accueillent. Pour les uns, c’est un livre, une musique, un film, Internet, pour d’autres, une activité, une rencontre, un débat, un accompagnement ou un simple renseignement. Cette fin et ce début d’année sont de bon augure pour le public des médiathèques de Sète Agglopôle Méditerranée. En effet, un peu moins d’un an après leur intégration au réseau, les médiathèques de Balaruc-les-Bains et de Marseillan ont été ré-informatisées. Les usagers ont ainsi accès à l’ensemble des collections des cinq établissements y compris au secteur multimédia (CD, DVD et les collections numériques). "

"Ils ont aussi la possibilité de retourner les documents dans n’importe quel établissement du réseau. Les tarifs, quant à eux, ont été harmonisés et adaptés et les abonnés disposent maintenant d’une carte unique valable sur l’ensemble du réseau. Sur simple présentation, cette même carte permet, aux abonnés de bénéficier d’un tarif préférentiel, à partir de 2018, au Musée de site Villa Loupian, au Musée de l’étang de Thau à Bouzigues et au Jardin Antique Méditerranéen à Balaruc-les-Bains. Ainsi, il nous tient à cœur de vous faire découvrir le riche patrimoine de l’Archipel de Thau. Vous souhaitant de belles fêtes et un bon début d’année."

François Commeinhes Président de Sète agglopôle méditerranée

Christophe Durand Vice-Président délégué à la politique culturelle de lecture publique et d’enseignement musical

Médiathèques : le réseau s'agrandit

A compter du 1er janvier 2018, les médiathèques de Balaruc-les-Bains et Marseillan rejoignent le réseau des 3 autres médiathèques de l’Agglopôle (Mitterrand et Malraux à Sète, Montaigne à Frontignan) et de nouveaux services vont ainsi être proposés aux abonnés : 

Un accès à l’ensemble des collections du réseau grâce à des navettes quotidiennes : près de 200 000 documents (livres, revues, cd, films, jeux…). et la possibilité d’emprunter 10 documents pour 3 semaines, renouvelable 1 fois, ou de réserver des documents (6 maximum simultanément).

Un site internet vous donnera accès à de nombreuses informations, des services en ligne, à la recherche de documents et à la gestion de votre compte (réservation de document, prolongation de la durée des prêts, suggestion d’achat…).

Un accès gratuit à des ressources en lignes :

1 - ToutApprendre (préparez le code de la route, initiez-vous aux langues, à la musique, à Internet, au développement personnel ainsi qu’à la bureautique)

2 - ArteVOD (choisissez et visionnez 4 films parmi les 4 300 titres proposés, accessibles en streaming ou téléchargement)

3 - Le kiosk (constituez vous-même votre bibliothèque de magazines en téléchargeant jusqu’à 10 numéros par mois parmi les 900 titres proposés à lire sur différents supports)

4 - La presse ancienne (vous pouvez consulter depuis chez vous les journaux sétois de 1878 à 1915. Ce sont en tout 15 418 pages des quotidiens (le petit cettois» et «le journal de Cette»)

De plus, un accès à l’ensemble des animations et des formations du réseau des médiathèques : lectures, concerts, cinéma, ateliers, formations, jeux, conférences, expositions…

Et des tarifs réduits pour le musée de l’Etang de Thau à Bouzigues, la villa gallo-romaine de Loupian et le Jardin Antique Méditerranéen de Balaruc-les-Bains sur présentation de la carte d’abonné au réseau des médiathèques de Sète agglopôle méditerranée. 

L’abonnement à l’année sera de 13 € pour les adultes, gratuit pour les mineurs, les étudiants et les bénéficiaires de minimas sociaux, Un abonnement pour 3 mois (vacanciers/curistes) sera de 6,5 €.

Cuisine secrète du Languedoc

Cuisine secrète du Languedoc-Roussillon

"Totalement sublime ! Un livre de recette que je recommande rien que pour la poésie des recettes et les commentaires authentiques.

J'y ai trouvé les recettes des bons petits plats que mes grands-mères préparaient si bien. De la rouille à la Sétoise aux escargots à la cévenole vous en aurez l'eau à la bouche !
C'est la vrai cuisine familiale du Languedoc, celle qui se transmet depuis des générations. » Amazon

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations