André Dejarry appelle à « faire bloc pour soutenir les commerçants »

Suite à l’annonce par le Premier ministre des 34 villes éligibles au fonds de soutien de l’Etat destiné aux communes durement impactées par le mouvement des Gilets Jaunes, André Deljarry, Président de la CCI Hérault, 1er Vice-Président de la CCI Occitanie tient à clarifier la situation et se projeter vers l’avenir.


« La situation est regrettable.
Car les grands perdants de ce premier round sont incontestablement nos commerces privés de plusieurs milliers d’euros qui leur auraient permis de faire face à cette crise sans précédent.


"La situation du commerce est grave. Nous devons tous agir tous ensemble avec responsabilité.
L’opération nationale « Revitalisation et animation des commerces » lancée par le gouvernement visait clairement des actions pilotées et présentées par les collectivités territoriales, notamment les collectivités locales au sein desquelles sont situés les commerces impactés.
Les collectivités étaient d’ailleurs clairement mentionnées comme « porteuses de projets », sans quoi les dossiers ne pouvaient être éligibles."


"Je regrette simplement que Mme Véronique Pérez, élue municipale, Présidente de l’association des commerçants Plein Centre et ajointe au commerce, ne se soit pas tenue informée de la procédure."


"Depuis toujours, et particulièrement depuis le début du mouvement des gilets jaunes, la CCI Hérault est pleinement mobilisée auprès des commerçants et chefs d’entreprise du territoire : mesure d’impact économique du mouvement, mise en place de nouvelles opérations comme le « Black Friday » et « les commerçants fêtent Pâques », sollicitations des maires de Montpellier, Béziers, Sète et Lunel pour une gratuité des parkings de quelques heures en centre-ville, information des commerçants sur la mobilisation attendue chaque samedi et des dispositifs d’aides disponibles, échanges réguliers avec M. le Préfet sur les mesures concrètes à faire remonter au plus haut sommet de l’état, mise en place d’agents de sécurité dans le centre-ville, rencontre avec les délégations de Gilets Jaunes…
Depuis le mois de novembre 2018, nous n’avons eu de cesse de communiquer et d’interpeler l’ensemble de nos partenaires et les collectivités sur la situation.
Notamment ceux sur la nécessité de proposer et d’organiser une réponse économique forte afin d’atténuer l’impact réel de ce mouvement sur les entreprises.
En tant que Président de la CCI Hérault donc avec une vision Héraultaise de la situation, j’ai travaillé de ma même manière avec l’ensemble des maires du territoire."