Saint-Thibéry attire de nouveaux commerces

Dans un pays où il y a 61000 faillites de micro entreprises et PME par an, saluons le courage de deux entrepreneurs ayant décidé de s’installer à Saint-Thibéry, village de 2700 habitants.

Le cocoon des coquettes: A la place de la rue pavée, place Francis Laurent, s’installe le 1er mars Noémie, âgée de 21 ans. Diplômée dans le métier de la beauté et du bien-être, elle a eu l’opportunité de créer sa première entreprise à 20 ans en tant qu’esthéticienne à domicile et aujourd’hui elle ouvre son premier institut de beauté à Saint-Thibéry grâce au soutien de sa famille et de ses proches. Pourquoi Saint-Thibéry? Parce que c’est un village que j’adore, la mentalité des habitants, les animations, c’est un village qui bouge! Et d’ailleurs je vais bientôt y emménager afin de me rapprocher de mon travail et ma famille qui vit sur Saint-Thibéry, Nézignan-l’évêque et Pézenas.

Tél: 06 46 75 16 44. Ouverture le 1er mars. Le coccon sera ouvert du lundi au samedi de 9h30 à 19h.

Les trois Pâtes: Ouvert mardi 6 février, à l’emplacement de la boucherie Nardini 3 rue de la Porte-de-Béziers à Saint-Thibéry, Thierry Roque a ouvert un service de restauration à emporter. Des pizzas tout d’abord mais par la suite il cuisinera ses spécialités un jour par semaine. Sur la photo il pose fièrement lors de l’ouverture aux amis et à la famille venus nombreux tester ses pizzas. Il est vrai que depuis le départ à la retraite de Mr Nardini, peu de plats à emporter sont proposés sur la commune.

 

Horaires: du mardi au dimanche de 11h à 14h et 17h30 à 22h. Téléphone:06 40 38 20 33.

 Bonne chance à tous deux..

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations