L’immatériel : moteur de l’économie

L’immatériel prend une part croissante dans les activités humaines et transforme l’économie. Au milieu du 20ème siècle, un fabricant de machines, IBM, était encore leader sur le marché de l’informatique avec des ordinateurs dont les dimensions étaient imposantes. Progressivement les ordinateurs se sont miniaturisés tout en devenant plus puissants et Microsoft, spécialiste du logiciel, a supplanté le constructeur d’ordinateur et capté une bonne part de la valeur ajoutée de la filière. Au début du 21ème siècle, Microsoft est détrôné à son tour. Google, l’entreprise qui maîtrise l’information, devient le leader des nouvelles technologies.


Les vagues de fond qui dématérialisent l’économie n’ont pas fini de déferler.

Dans les prochaines décennies, le papier devrait connaître le sort du papyrus ou du parchemin. Les brochures, les journaux et les dépliants touristiques disparaitront. La reconnaissance automatique des données biométriques (visage, empreintes digitales, yeux, etc.) rendra inutile les cartes d’identité, les passeports, les digicodes, les cartes bancaires, les pièces de monnaie, etc.

Après les CD devenus archaïques, ce sont les clés USB et les disques durs qui s’évaporeront dans le cloud, le nuage du réseau de serveurs distants où seront stockés les informations et les données qui sont redistribuées ou restituées via l’internet.

Pour continuer : http://futuroscopie.org/index.php/economie/68-l-immateriel-devient-le-moteur-de-l-economie

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations