ECONOMIE

L’homme et la machine deviennent partenaires

Il y a beaucoup de fantasmes autour des robots. Un robot n’est qu’une machine conçue pour accomplir automatiquement des tâches en imitant ou reproduisant, dans un domaine précis, des actions humaines.


Les robots ne datent pas d’aujourd’hui. Cela fait déjà longtemps qu’ils travaillent sur les chaînes de montages des constructeurs automobiles, qu’ils remplacent les hommes pour les opérations dans les zones dangereuse des centrales nucléaires ou qu’ils exécutent des tâches répétitives dans de nombreux secteurs industriels.

La nouveauté ce sont les nouvelles fonctionnalités que ces robots acquièrent avec le numérique et les nouvelles technologiques.

En savoir plus sur : http://futuroscopie.org/index.php/economie

Travail : profondes mutations en vue

Dans les prochaines décennies la globalisation de l’économie planétaire aura des conséquences de plus en plus visibles sur le marché du travail.

Les entreprises maintiendront de moins en moins une organisation figée avec des salariés en contrat à durée indéterminée. Elles fonctionneront selon une logique de projets, au niveau local et au niveau international.

Pour un travail donné, une entreprise cherchera les meilleures compétences pour constituer l’équipe qui mènera à bien le projet, pour quelques mois ou pour plusieurs années.

 

Pour certains métiers du savoir, les nouveaux outils numériques de communication et de travail collaboratifs permettront d’organiser le travail via l’internet, gommant ainsi les contraintes de fuseaux horaires et de géographie. Les jeunes d’Afrique et d’Asie, de plus en plus nombreux et surtout de mieux en mieux éduqués devraient être en mesure de tirer profit des ces évolutions et de s’insérer dans les équipes travaillant en ligne.

Pour aller plus loin : http://futuroscopie.org/index.php/economie/157-le-marche-du-travail-va-connaitre-de-profondes-mutations

Le consommateur restera roi

 

 

Globalement le monde évolue vers davantage de prospérité. Des classes moyennes apparaissent en Chine, en Inde, au Brésil et dans nombre de pays émergents. L’économie du savoir s’impose progressivement partout et prend le relai de l’agriculture et de l’industrie comme moteur du développement.

Les consommateurs deviennent davantage demandeurs de services et de produits liés à la santé, à la qualité de vie, à la culture et aux loisirs. Ils attachent davantage d’importance aux facteurs environnementaux, au bien-être animal, etc.
Par ailleurs l’augmentation général de l’instruction, la montée de l’individualisme et le souhait de chacun de participer aux décisions qui le concerne amèneront le client à vouloir toujours davantage personnaliser les produits qu’il achète que ce soit sa voiture, les vacances organisées sur mesure par son agence de voyage, les services de sa banques, etc.

Malgré les évolutions des produits et services demandés, les attentes fondamentales des consommateurs (délais, qualité, fonctionnalités, prix) des produits et des services ne changeront pas de nature mais de degré : les délais exigés pour les livraisons seront de plus en plus courts, le zéro défaut sera la norme absolue et les caractéristiques du produits devront être conformes aux promesses du marketing. Par ailleurs les normes environnementales et sociales s’imposeront également à l’ensemble de la planète d’ici à 2050.

En savoir plus : http://futuroscopie.org/index.php/economie/128-les-citoyens-consommateurs-restent-les-arbitres-du-jeu

Le monde virtuel et le monde réel s’interpénètrent

La réalité virtuelle (en anglais, virtual reality ou VR) permet de plonger une personne dans un monde artificiel créé numériquement. Avec un casque de vision et éventuellement des accessoires annexes munis de capteurs sensoriels pour simuler le toucher, l’odorat ou encore le goût, la personne peut interagir intuitivement et naturellement avec ce monde.

La réalité augmentée permet quant à elle de superposer au réel une couche d’information ou d’effets digitaux. Bien que différentes ces technologies ont un point commun : elles mélangent le monde digital et le monde physique.


D’abord utilisées pour des applications ludiques ou récréatives, la réalité virtuelle trouve à présent des débouchés dans la sphère professionnelle. On la trouve dans l’ingénierie, la construction immobilière, l’enseignement, la formation professionnelle pour simuler un poste de travail ou de conduite, le marketing pour tester des univers de consommation ou des configuration de linéaires de supermarchés, la publicité pour vendre un produit, une destination de voyage… et même en politique.

» Lire la suite

Economie : ce qui change au 1er juillet 2018

Chaque année, le 1er juillet marque des changements pour les particuliers. Découvrez les mesures principale

Plus d’informations pour les forfaits touristiques

A partir du 1er juillet 2018, les opérateurs de vente de voyage doivent mieux vous informer lors de votre achat.

Ils doivent notamment spécifier le nombre de nuitées, lorsque le logement est compris, la catégorie touristique de l’hébergement en vertu des règles du pays de destination, la langue dans laquelle les services sont fournis, le nombre minimal de personnes requis pour la réalisation du voyage, ainsi que les conditions applicables en matière de passeports et de visas, en précisant la durée approximative d’obtention des visas.

En savoir plus

Changements CITE

Certains équipements (les chaudières fioul THPE et les fenêtres pour le remplacement de simple vitrage) ne sont plus éligibles au crédit d’impôt transition énergétique à partir du 1er juillet.

Cependant, si vous avez signé un devis et versé un acompte avant le 30 juin, vous pourrez prétendre à ce crédit d’impôt.

En savoir plus

Hausse du prix du tabac

A partir du 2 juillet, certains paquets de cigarettes augmentent. Il s’agit des paquets qui sont restés aux alentours de 7,50 € le paquet lors de la dernière hausse. Les prix seront augmentés à 7,70 € ou 7,80 €.

En savoir plus

Hausse des tarifs réglementés du gaz

Les tarifs réglementés du gaz augmentent d'environ 7,45 % chez Engie.

En savoir plus


 

Le capitalisme s’autodétruit

Tout système économique fini par être remplacé par le suivant. Le système féodal a tenu quelques siècles puis il disparu. La capitalisme qui a vu le jour avec la révolution industrielle du 19ème siècle donne aujourd’hui des signes d’essoufflement avec ses crises à répétition, ses inégalités croissantes et ses impacts négatifs sur l’environnement.


Marx, qui était d’abord un excellent économiste, était convaincu que le capitalisme était voué à l’autodestruction. Il se pourrait fort que sa prédiction se réalise au cours de ce siècle.

» Lire la suite

Clôture de la 14ème édition du Printemps de la Création d'Entreprise

Mardi 26 juin, Pierre Pouëssel, préfet de l'Hérault a participé à la cérémonie de clôture de la 14ème édition du Printemps de la Création d'Entreprise qui s'est déroulé à la Maison pour Tous Léo Lagrange dans le quartier de la Mosson à Montpellier.

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, personnes assises

Cette journée de rencontre était l'occasion pour de nombreux entrepreneurs d'échanger entre professionnels. Plusieurs stands, expositions et table rondes ont permis a ces créateurs d'entreprises de présenter leurs activités et de développer leur réseau. Ils ont pu également découvrir les offres d'accompagnement et de financement pour leurs projets.

PACTE en clair

 

Le Plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises (PACTE) a pour ambition de libérer les entreprises, mais aussi de les rendre plus innovantes et plus justes. Zoom sur les principales mesures du PACTE.Le PACTE est un plan global qui concerne toutes les étapes de la vie de l’entreprise, afin d’éliminer tous les obstacles qui peuvent la freiner sur le chemin de la croissance. L’objectif du plan est de repenser la place des entreprises dans la société, de les faire grandir pour leur permettre d’innover, d’exporter et de créer des emplois, mais aussi de mieux associer les salariés aux résultats.
 
https://www.facebook.com/gouvernement.fr/videos/1818883604873323/?t=28
 
"C’est avec les entreprises que nous réussirons la transformation économique du pays mais aussi en réconciliant les Français avec l’entreprise, en répartissant de manière plus juste les fruits de la croissance"
Bruno Le Maire
ministre de l'Economie et des Finances


Ce plan d’action est le résultat d’une « co-construction » avec l’ensemble des acteurs concernés. Entre octobre et décembre 2017, six binômes parlementaire-chef d’entreprise ont travaillé pour formuler des propositions concrètes. Sur cette base, le Gouvernement a soumis 31 propositions aux citoyens de janvier à février 2018. Chaque Français a pu s’exprimer et formuler des propositions en participant à la consultation publique en ligne. Cette méthode a permis d’élaborer des mesures permettant aux entreprises d’être plus libérées, plus innovantes, plus justes.

DES ENTREPRISES LIBÉRÉES : en savoir plus sur : https://www.gouvernement.fr/plan-d-action-pour-la-croissance-et-la-transformation-des-entreprises-pacte-en-clair

La Caisse d’Epargne Languedoc-Roussillon accompagne l’éclosion des talents artistiques de la région


La Caisse d’Epargne met à disposition de Joël Geniet, jeune prodige local, un Violoncelle d’Exception réalisé par le luthier montpelliérain Frédéric ChaudièreFaire de la musique n’est pas aisé, en jouer est encore plus dur, en vivre relève du parcours du combattant

En France et notamment dans notre région, les jeunes talents ne manquent pas. Mais le prix d’un instrument de qualité leur est souvent hors de portée. Alors que, paradoxalement, certains des meilleurs luthiers au monde sont français !


Il suffit parfois d’un lien, un unique maillon, mais le plus essentiel, pour changer les choses et que la magie opère… C’est ce chaînon-là que joue la Caisse d’Epargne grâce au partenariat noué avec l’association « Talents et Violoncelles ».

À travers celui-ci, la Caisse d’Epargne Languedoc Roussillon met à disposition de jeunes talents du territoire un instrument de grande qualité afin de les aider à parfaire leur excellence dans leur art. Ce partenariat est également un moyen pour la banque de promouvoir et soutenir l’artisanat français de la lutherie.

celleCapture

Joël Geniet sera le 1er talent du territoire à recevoir, pour une durée de deux ans, l’instrument d’exception réalisé par Frédéric Chaudière, luthier montpelliérain. Le violoncelle passera ensuite entre les mains d’un nouveau jeune prodige du territoire. Et ainsi de suite…
Création et transmission.


Kantorow, Gutman, Brainin, Boyarsky,… Nombreux sont les solistes internationaux à avoir joué avec les instruments fabriqués par Frédéric Chaudière. Luthier talentueux, ce dernier a installé son atelier à l’Hôtel Magnol, en centreville de Montpellier. Primé à de nombreuses reprises pour la qualité de son travail, il a œuvré pendant plusieurs mois à la création d’un violoncelle, pour le compte de la Caisse d’Epargne Languedoc-Roussillon, en partenariat avec l’association.


« Je suis ravi de pouvoir apporter ma pierre à l’édifice dans ce b eau projet, dévoile Frédéric Chaudière. Ce violoncelle a été dessiné, fabriqué, monté et vernis comme le faisaient les luthiers du XVIII ème siècle. C’est un instrument hors du commun. »

Les derniers accords réalisés, l’instrument a été remis à un jeune musicien identifié par l’association « Talents et Violoncelles » : Joël Geniet. « Je le suis depuis plusieurs années, présente Raphaël Pidoux, professeur et directeur artistique de l’association. Aujourd’hui, du haut de ses 15 ans, il est déjà excellent. Il sera extraordinaire dans les années à venir et fera des étincelles. Quand on l’écoute jouer, la musique parle d’elle-même ». Le jeune adolescent, lequel joue du violoncelle depuis ses 4 ans et demi, est abonné à la mention « Très bien » avec les félicitations du jury lors de tous ses diplômes.

« C’est une excellente chose que la Caisse d’Epargne soutienne ce projet culturel. Pour un jeune violoncelliste comme moi, se procurer un instrument similaire est impossible , explique Joël Geniet. Habituellement, il faut attendre plusieurs années de carrière avant d’envisager cette opportunité. »

Quelques concerts privés dont un à l’Opéra Comédie
Joël Geniet a déjà pu faire vibrer les cordes de son violoncelle à l’occasion de plusieurs concerts privés organisés à l’Hôtel Magnol, dans le centre historique de Montpellier. Pour la Convention célébrant les 200 ans de la Caisse d’Epargne, organisée par la Caisse d’Epargne Languedoc-Roussillon le 14 mai dernier, celui-ci a brillamment ébloui les 350 invités réunis pour l’occasion à l’Opéra Comédie.


« On a de suite été séduit par ce projet , présente Pierre Valentin, Président du Conseil d’Orientation et de Surveillance de la Caisse d’Epargne Languedoc-Roussillon. Il y a d’abord cette notion de travail, de savoir-faire, avec ce luthier. Il y a aussi cette idée de partage, en remettant cet instrument à un musicien de talent. Voir ce violoncelle passer de main en main, se bonifier au fil du temps, cela fait vraiment un effet miroir avec le modèle coopératif de notre banque. »

L'instruction est stratégique

L’éducation et l’instruction sont des paramètres essentiels qui conditionnent les performances économiques et la richesse d’une nation.

Il suffit pour s’en convaincre de constater la relation entre le nombre d’années d’étude et le PIB par personne illustrée par le graphique ci-dessous qui donne le PIB par personne selon la durée moyenne de scolarité dans quelques pays représentatifs.

 

PIB per capita
(en parité de pouvoir d’achat exprimés en milliers de dollars US) [1]

 

La qualité de l’instruction est aussi évidemment cruciale pour la compétitivité d’un pays comme le montre le lien entre le PIB par personne et le score obtenu par les élèves en fin de scolarité obligatoire aux tests du Programme international pour le suivi des acquis des élèves, connu sous l’acronyme anglais PISA [2]. Ces évaluations sont réalisées tous les trois ans par l’OCDE dans quelque 70 pays.

 

PIB per capita
(en parité de pouvoir d’achat exprimés en milliers de dollars US) [3]

Tous les pays ont aujourd’hui compris l’importance de l’enseignement pour leur avenir. Selon les Nations-Unies, l’analphabétisme sera éradiqué partout dans le monde d’ici 2050. Tous les enfants de la planète bénéficieront alors au minimum d’un enseignement de niveau primaire et plus de la moitié d’entre eux auront également la possibilité de poursuivre des études de niveau secondaire. Enfin, dès à présent, de très nombreux pays, en particulier en Asie, investissent dans l’enseignement supérieur.

» lire d'autres articles sur l'éducation sur futuroscopie.org , un magazine numérique du réseau OC-INFOS

 __________________________________

[1] Sources des données : Banque mondiale pour les PIB et UNESCO pour les années d’études – dernière année connue en valeurs 2016.
[2] PISA : Programme for International Student Assessment
[3] Sources des données : Banque mondiale pour les PIB et OCDE pour les scores PISA (2015)

16ème prix de la Très Petite Entreprise

Les gagnants de la 15ème édition

Il ne reste plus que 15 jours aux Très Petites Entreprises de moins de 10 salariés et de plus d’un an d’existence pour candidater à la 16ème édition du prix de la TPE. Réservé aux entreprises situées sur « l’Est Hérault », le « Coeur d’Hérault », « l’Ouest Hérault » et le « Gard », le 16e Prix de la TPE s’étend cette année sur la région Occitanie et s’ouvre à 2 nouveaux territoires : l’Aude et la Haute-Garonne. Désormais, les chefs d’entreprises de l’Aude et de la Haute-Garonne vont pouvoir concourir dans les 3 catégories du concours en mettant en avant l’originalité de leur parcours (« ETRE »), leur savoir-faire (« FAIRE ») ou l’exemplarité de leur gestion (« PILOTER »). Co-organisé par la CCI Occitanie, le CCREM, le Pays Coeur d’Hérault, la « Fédération Jeune Chambre Economique Occitanie », les « Femmes Chefs d’Entreprises (FCE) » ainsi que les CCI Gard, Hérault, Aude et Haute-Garonne, de nombreux partenaires institutionnels et privés, le Prix de la TPE est au coeur du développement économique et local de la région Occitanie. Les entrepreneurs des 6 territoires concernés ont jusqu’au 30 juin 2018 pour déposer leur candidature sur le site http ://www.prix-tpe.fr/