ECONOMIE

Nouveau siège de la Chambre de métiers et de l'artisanat

Ce mercredi 24 janvier 2018, la présidente du conseil régional d'Occitanie Carole Delga a inauguré le nouveau siège de la CMA de l' Hérault. De nombreux élus étaient présents autour de son président Christian Poujol en place depuis son élection en 2016.

 

de G à D : Christian Poujol, le préfet Pierre Pouëssel, Carole Delga, Kléber Mesquida.

 

Pour le  département, Kleber Mesquida a salué les 29 000 entreprises artisanales de l’Hérault représentant 75 000 actifs.." le conseil départemental qui a été maître d’ouvrage de l’aménagement de cet Eco Quartier avait largement contribué à l’installation de ce siège , à travers une aide de 2 millions d’euros…". Chaque année, 400 personnes formées dans leur parcours d’insertion retrouvent un emploi dans une des branches de l’artisanat.

A l'occasion de cette inauguration officielle qui réunissait 1 000 personnes dans ce nouveau bâtiment de 6 000 m2  recouvert d’une résille en métal doré, Christian Poujol a annoncé les missions du guichet unique voulu par CMA 34 qui propose aux artisans un accueil et un accompagnement et la création du CFA en son sein qui accompagne actuellement 133 étudiants-apprentis dans les filières des métiers de bouche, de la beauté, de l'hygiène et du bâtiment.
Un peu plus tard, Carole Delga a rappelé l'ouverture, à la rentrée 2018, d'un nouveau parcours CAP Esthétique de 12 places. 

Un nouveau parcours « CAP Esthétique » au CMA 34

L'IRFMA - l'Institut régional de formation des métiers de l'artisanat de l'Hérault - propose aujourd'hui 7 formations, 2 CAP et 5 Brevets de Maitrise. Ce projet de nouveau CAP, soumis au vote des élus régionaux en février, et dont l'ouverture est prévue à la rentrée 2018, permettra à 12 nouveaux apprentis de rejoindre les 130 jeunes qui suivent actuellement une formation, + 28% par rapport à 2017.

« C'est la qualité des formations proposées et surtout leur adéquation avec les besoins du territoire qui doit primer ! L'ouverture de ce CAP permet de proposer un parcours de formation demandé par les jeunes et les recruteurs, sur le territoire héraultais, via cette filière d'excellence qu'est l'apprentissage. La Région est le 1er partenaire des Chambres de métiers et de l'artisanat d'Occitanie, engagée en faveur du développement et de la modernisation de leur offre de formations. En 2018, nous poursuivons nos efforts en consacrant 500 M€ àl 'apprentissage », a souligné Carole Delga. 

Pour rappel, ce CAP Esthétique est actuellement ouvert seulement à l'IRFMA du Gard à Nîmes, à l'IRFMA de l'Aude à Lézignan-Corbières, au CFA Campus des Métiers et de l'Artisanat de l'Aveyron à Rodez et au CFA Jasmin à Toulouse.

La start-up WalkMe apporte une aide à la marche

Implantée à Montpellier et soutenue par le Business & Innovation Centre (BIC) de Montpellier, pôle Réalis, la jeune entreprise montpelliéraine Resilient Innovation commercialise depuis peu un appareil électronique destiné à améliorer la marche des personnes âgées et pas seulement.

 

Philippe Saurel découvrant le boîtier Walkme pendant la Foire Internationale de Montpellier en octobre 2017.

 

Ce boîtier portatif doté d’un logiciel capable de détecter les troubles locomoteurs, déclenche si nécessaire une stimulation auditive, sur laquelle l’usager peut synchroniser son pas. Une première mondiale.

Le procédé, qui a reçu le Prix trophée Cap’Tronic, catégorie « santé bien être » en 2016, s’avère aussi très efficace pour corriger des troubles locomoteurs de personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Ce stimuli auditif très simple, qui ne demande aucun effort de concentration, permet à la personne de mieux coordonner ses mouvements et de retrouver un pas plus stable.», précise Jordan Miron, ingénieur et professionnel de santé.  L’appareil vise à aider des personnes sujettes aux chutes à conserver des activités pour rester autonome.

Depuis peu, l’appareil est vendu en ligne, directement aux usagers. D’ici deux ans, Resilient Innovation espère le faire reconnaître comme produit médical pour aborder le marché des Ehpad.

  WalkMe pour plus d'autonomie : période d'essai

Clôture de la convention de revitalisation FLEXSYS

En présence d'un représentant du Sous-préfet de l'Hérault, du Président de Sète Agglopôle Méditerranée François COMMEINHES,  du Vice-Président de Sète Agglopôle Méditerranée Yves MICHEL, du Président d'Initiative Thau Roger VAROBIEFF, de plusieurs Vice-Présidents de Sète Agglopôle et de chefs d'entreprise concernés,  se déroulait ce jeudi 18 janvier la clôture de la convention de revitalisation FLEXSYS portée par INITIATIVE THAU dans les locaux de l'entreprise ADS TOITURES - réseau ATTILA, bénéficiaire du dispositif.

 
aggloDSC_0028 (9)
 

Il faut savoir qu'Initiative Thau a bénéficié d'une enveloppe financière dans le cadre du départ de l'entreprise FLEXSYS en 2015 afin de mettre une double action à destination des entreprises du Bassin de Thau (prêt à taux zéro - enveloppe complémentaire et aide à l'embauche). Cette rencontre était aussi l'occasion de présenter le bilan de cette convention.

Tous les intervenants ont salué un bilan très positif qui a permis le maintien et le développement de l'emploi avec aussi de très nombreuses créations et plusieurs maintiens d'entreprises.

 La plateforme Initiative Thau avait été retenue pour son expérience sur le territoire de Thau Agglo et ses compétences en matière d’aide à la création et à la reprise d’entreprise :
  • information et accueil des créateurs
  • suivi et accompagnement des créateurs
  • accès à des financements spécifiques

    Deux actions complémentaires se déroulaient sur une période de 2 ans (2016-2017)

    • Un sur-prêt de 4 000 € au porteur de projet pour faciliter ses démarches de création ou de reprise en complément du prêt Initiative Thau

    68 000 € alloués à cette action

    • Une aide à l’embauche de 4 000 € sous forme de subvention à l’entreprise par embauche en CDI temps plein

    68 000 € alloués à cette action.

  • aggloDSC_0019 (19)

    Le bilan :
    238 contacts
    66 dossiers étudiés en comité
    58 entreprises financées (25 création, 27 reprises, 3 développement)
    3 abandons après décision favorables
    136 emplois créés ou maintenus
    587 500 € de fonds engagés
    Un prêt moyen de 13 988 euros par projet
    Plus de 6 millions de prêts bancaires complémentaires
  • aggloDSC_0037 (6)

  • Pour le sur-prêt à taux zéro :
    16 demandes de sur-prêt étudiées
    (3 en cours de montage)
    2 abandons
    15 entreprises bénéficiaires du dispositif
    44 000 € de fonds décaissés
    16 000 € de fonds engagés
    8 000 € de fonds à attribués (en cours de montage)
  • Pour l'aide à l'embauche
    • 20 demandes d’aide à l’embauche étudiées
      3 abandons après accord favorable
      17 emplois en CDI subventionnés auprès de 10 entreprises du territoire
      56 000 € de fonds décaissés
      12 000 € de fonds à décaisser (en attente de justificatifs)

    • Après un inventaire des entreprises concernés et une présentation de l'entreprise de Guillaume BLAISE, ADS TOITURES sous Franchise ATTILA élus, chefs d'entreprise et public ont pu partager un petit-déjeuner bien convivial.

Coeur de ville un outil pour revitaliser les centres-villes

Après les Assises de la revitalisation des centres-villes organisées par le ministère de l’économie et des finances en février 2017 et de nombreux rapports publics (IGF, INSEE, Sénat, etc.) ayant posé le diagnostic des difficultés grandissantes de nombreuses villes moyennes, le Gouvernement a décidé de lancer un programme ambitieux et inédit de revitalisation de ces espaces urbains. Le commerce y occupe une place centrale et le site cœurdeville.gouv.fr en constituera lui-même un des outils opérationnels amené à évoluer et à monter en puissance .

魁北克省

"Les villes moyennes portent une grande partie de l’identité de notre pays. Ce n’est pas leur taille qui fait leur personna- lité territoriale : qualifiées de moyennes par comparaison avec les métropoles, elles sont, pour beaucoup de Fran- çais, la grande ville d’à côté. Elles ont toujours eu une fonction de centralité et portent le dynamisme de tous les territoires avoisinants. Agir pour les villes moyennes revient à renforcer plus largement l’attrac- tion de tous les territoires. Ces villes sont un atout pour notre pays. Elles représentent encore aujourd’hui pour les Français qui y vivent — plus d’un quart de la population — un cadre de vie à taille humaine, et pour les territoires ruraux, un moteur de développement trop longtemps négligé. Dans le nouveau paysage territorial qui se façonne dans notre pays et dans le monde, ces villes ont un rôle essentiel à jouer, en com- plémentarité des métropoles et des territoires ruraux."

"C’est ce rôle que le plan national « Action cœur de ville » permet de conforter et d’affirmer. Les centres villes portent tout particulière- ment l’identité du territoire et en cristallisent les enjeux majeurs. En leur donnant les moyens d’inventer leur avenir, en s’appuyant sur leurs atouts, à travers la prise en compte de leur dimension écono- mique, patrimoniale, culturelle et sociale, « Action cœur de ville » est une expression de la nouvelle politique de cohésion des territoires." Précise le ministre de la Cohésion des territoires.

Baptisé « Action cœur de ville », ce plan s’attaque dans la durée aux dysfonctionnements existant dans tous les domaines : l’habitat, le commerce, la création d’emplois, mais aussi les transports et la mobilité, l’offre éducative, culturelle et sportive, la qualité des sites d’enseignement, le développement des usages des outils numériques...

Il a été élaboré en concertation avec les acteurs concernés , publics et privés, et continuera à s’enrichir en 2018 autant que de besoin. Les centres villes, dans leur grande diversité, ont tous en commun de porter l’identité de leur territoire. Les évolutions qu’on y observe depuis quelques années sont parfois spectaculaires, tout particulièrement sur le plan du commerce, de l’habitat et de la précarisation de la population. Pour permettre à ces villes de retrouver un meilleur équilibre, pour redonner attractivité et dynamisme à leurs centres, le Gouvernement a décidé de lancer un plan en faveur des villes de rayonnement régional .

Le portail cœur de ville a pour objectif de recenser l’ensemble des leviers permettant aux acteurs locaux de réaffirmer les fonctions du cœur de ville : économie, habitat, service, identité. Le contenu du portail sera enrichi au fur et à mesure des stratégies déployées par les acteurs locaux.

Coeur de ville : https://www.entreprises.gouv.fr/coeur-de-ville

Les travaux se poursuivent au Technoparc de la Capucière

Engagés depuis quelques mois, les travaux de création du technoparc de la Capucière vont bon train. Les entreprises s’affairent pour réaliser un des plus grands parc d’activités économiques de la région. Avec sa pépinière d’entreprises Héliopôle, le site bessanais accueillera de nombreuses activités commerciales, tertiaires, de services ou de logistique.

Rappelons que le site, sur une superficie d’environ 35 hectares, se situe à l’entrée nord de Bessan, à proximité de deux axes importants : sortie de l’autoroute A9 et liaison avec l’A75 par la route départementale n°13. Par sa situation géographique, il constitue un espace d’articulation et de représentation du territoire suscitant l’intérêt de nombreuses entreprises commerciales de dimension locale, régionale et nationale.

Les travaux d’aménagement, portés par la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée, devraient durer encore plusieurs mois. Pendant ce temps, la commercialisation a été lancée et de nombreux contacts vont permettre l’installation d’activités économiques porteuses d’emplois. Pour tous renseignements sur la commercialisation, contacter l’agglomération au 04 99 47 48 61.

 Le parc comprendra des activités commerciales, tertiaires, de services ou de logistique, avec également la pépinière d’entreprise Héliopôle.

Bonne année avec la Jeune Chambre économique

Bonne année avec la Jeune Chambre économique

jceCapture

Jeune Chambre Économique Sète - Bassin de Thau
Tél : 07.82.44.83.74

 

JCE Sète Bassin de Thau
BP 104 - 34202 Sète Cedex
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. www.jce-sete.com

La société Vaonis primée à Las végas

Zoom sur Vaonis, pépite régionale récompensée par un CES Innovation Award :

Basée à Clapiers dans l'Hérault, l'entreprise Vaonis a reçu un prestigieux CES Innovation Award pour son télescope nouvelle génération. Léger, facile à transporter et doté d'une application mobile, l'instrument, qui peut être contrôlé à distance par un smartphone ou une tablette, permet de photographier l'espace, et de recevoir directement les clichés sur appareil mobile. Avant même sa commercialisation en avril 2018, le télescope innovant baptisé « Stellina » a déjà enregistré des dizaines de pré-ventes à des particuliers.

« Pour nous, c'est un énorme signal. Grâce à ce prix, on a eu de nombreux contacts et déjà des opportunités pour vendre notre produit, que ce soit à des distributeurs, à des musées... », commente Cyril Dupuy, fondateur de la société Vaonis.

Le télescope Stellina a reçu la récompense Innovation CES 2018 dans la catégorie  Imagerie numérique. Annoncé lors du CES Unveiled Paris devant un parterre d’entrepreneurs, journalistes et influenceurs tech, ce prix récompense les meilleures innovations technologiques de l’année.

Une innovaton primée aux Awards du  CES de Las Végas - Consumer Electronics Show -  le plus grand salon international de produits électroniques grand public qui s'est tenu du 9 au 12 janvier 2018 au sein de l’Eureka Park.

Avant même sa commercialisation en avril 2018, le télescope innovant baptisé « Stellina » a déjà enregistré des dizaines de pré-ventes à des particuliers. Award en poche, le CES de Las Vegas sera sans doute pour l’entreprise une rampe de lancement vers d’autres marchés, français et internationaux.

Société Vaonis

Deux nouveaux projets autorisés par la CDAC

La Commission Départementale d’Aménagement Commercial (CDAC) s’est tenue à la Préfecture de l’Hérault le vendredi 12 janvier 2018.

1. Le projet d’exten sion de 520,10 m² de surface de vente d’un hypermarché à l’enseigne « INTERMARCHÉ » portant sa surface totale de 3 165,06 à 3 685,16 m², ainsi que la création d’un drive composé de 3 pistes de ravitaillement de 61,50 m² d’emprise au sol situé Lieu - dit La C roix à GIGNAC (34), a recueilli un avis favorable à l’unanimité.

2. Le projet d’extension d’un ensemble commercial par création d’un magasin spécialisé dans l’équipement de la maison à l’enseigne « DARTY » de 554,12 m² de surface de vente, situé 1 Rue de la Clairette à Clermont - l’Hérault a recueilli un avis favorable à l’unanimité.

Depuis le décret 2015 - 165 du 12/02/2015, la CDAC, dont le secrétariat est assuré par le bureau de la réglementation générale de la préfecture, est chargée d'étudier les dema ndes d'implantation ou d'extension des surfaces commerciales. Elle est composée de 7 élus locaux et de 4 personnes qualifiées dont 2 en matière de consommation et 2 en matière de développement durable et aménagement du territoire.

Vous avez dit Bitcoin

En 2012, d'après la Banque centrale européenne, il s'agissait du schéma de monnaie virtuelle le plus abouti et le mieux répandu, cependant c'était aussi le plus controversé. D'ailleurs, la Banque centrale européenne considère le bitcoin comme une commodité et non comme une monnaie.

Bitcoin est un système expérimental de transfert et de vérification de propriété reposant sur un réseau de pair à pair sans aucune autorité centrale.

L’application initiale et l’innovation principale du réseau Bitcoin c’est un système de monnaie numérique décentralisée dont l’unité de compte, le bitcoin, est essentiellement acquis à des fins spéculatives ou pour protéger l’épargne partout où l’inflation monétaire la menace. Le bitcoin est également utilisé pour les transferts internationaux entre particuliers et de façon plus anecdotique comme monnaie de paiement pour les commerces de détail.

Bitcoin fonctionne avec des logiciels et un protocole qui permet aux utilisateurs d’émettre des bitcoins et de gérer les transactions de façon collective et automatique. En tant que protocole libre (code source ouvert), il permet également une interopérabilité des logiciels et services qui l’utilisent. En tant que monnaie le bitcoin est à la fois un intermédiaire de paiement et une réserve de valeur.

En tant que moyen de paiement, le bitcoin est accepté par un nombre croissant de commerçants, incités par des frais de transaction généralement inférieurs aux 2 à 3 % pratiqués par les organismes de cartes de crédit et indépendants du montant de la transaction. Contrairement aux cartes de crédit, les frais éventuels sont à la charge non pas du vendeur mais de l'acheteur, qui choisit d'en payer volontairement. Une transaction bitcoin est irrévocable et ne peut être annulée. Malgré une croissance de 500 % du nombre de marchands acceptant le bitcoin en 2014, la crypto-monnaie n'est pas très implantée dans le commerce de détail, mais continue de s'implanter dans les échanges commerciaux.

Pour tout savoir sur le Bitcoin : https://bitcoin.fr/qu-est-ce-que-bitcoin/

Prêt à taux zéro : quoi de neuf en 2018 ?

Vous projetez d'acheter un logement ? Vous connaissez peut-être déjà le prêt à taux zéro (PTZ) mais connaissez-vous les conditions à remplir pour en bénéficier en 2018 ? Réponses avec Service-public.fr.

Le PTZ est un prêt aidé permettant d'acheter un logement dès lors que vous n'avez pas été propriétaire de votre résidence principale au cours des deux dernières années. Cet achat peut concerner tout aussi bien une acquisition dans le neuf ou dans l'ancien (avec travaux).

La fiche de Service-public.fr sur le prêt à taux zéro (PTZ) revient sur :

  • les conditions à remplir pour en bénéficier (notamment les conditions de ressources, le nombre de personnes devant occuper le logement, la commune de votre futur logement) ;
  • le type d'achat immobilier concerné (neuf ou ancien, le logement étant destiné à devenir la résidence principale) ;
  • les montants (montant maximum de l'opération immobilière et montant maximum du PTZ, établis en fonction du nombre de personnes devant occuper le logement et de la commune où se situe votre futur logement) ;
  • la durée de remboursement (qui dépend de vos revenus, de la composition du foyer et de la zone géographique où se situe le logement que vous voulez acheter) ;
  • les établissements de crédit proposant le PTZ (qui doivent avoir passé une convention avec l'État).

Pour en savoir plus

CES à Las Vegas : plus de 100 rendez-vous BtoB qualifiés pour les entreprises d'Occitanie / Pyrénées-Méditerranée

OCCICaptureJusqu'à aujourd'hui, une délégation régionale de 61 entreprises participe au Consumer Electronics Show (CES) à Las Vegas, accompagnée par Nadia Pellefigue, vice-présidente de la Re??gion Occitanie / Pyrénées-Méditerranée en charge du développement économique, de la recherche, de l'innovation et de l'enseignement supérieur, et Marie-Thérèse Mercier, conseillère régionale.

 Pour la 4ème année consécutive, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée s'est mobilisée autour de son agence de développement économique, d'innovation et d'export pour soutenir cette action collective "CES" avec l'appui de la Maison de la Région à New York.

 En amont du CES, la Région a assuré un accompagnement des entreprises dans leur réflexion stratégique et le déploiement de leur projet : organisation d'un plan d'actions individualisées ; travail sur leur positionnement marketing ; participation à des cessions d'entrainement, pitchs  et gestion des volets techniques et logistiques de leur participation.

 Sur place, plus de 100 rendez-vous BtoB qualifiés ont ainsi pu être programmés par l'agence de développement économique régionale afin de faciliter la mise en relation des startups avec leurs futurs investisseurs ou partenaires commerciaux.

Un accompagnement sur-mesure des entreprises régionales qui a fait ses preuves : suite à sa participation au CES en 2017, Appi Technology, basée à Nîmes et qui développe une solution Intercom sans fil, longue portée pour des équipes mobiles, a vu une augmentation de 30% de son chiffre d'affaires grâce au marché américain. Pour Airbone, startup toulousaine qui a conçu un drone pouvant transporter des capteurs pesant jusqu'à 2 kg et dont c'est la première participation à un salon à l'étranger : « l'accompagnement de la Région a permis d'établir des contacts très prometteurs avec des investisseurs, des prospects et des partenaires industriels potentiels ».

 Zoom sur Rubix SI, boitier connecté qui mesure la qualité de l'air et des nuisances sonores

Cette startup toulousaine a conçu un pod connecté qui capte, analyse, identifie et stocke les données de notre environnement sonore et atmosphérique sur le lieu de travail. Ce petit boitier mesure 8 paramètres liés à la santé, à la pénibilité et au confort du poste de travail incluant les COV (Composées Organo-Volatiles), les odeurs et les allergènes. La collecte et l'analyse de ces données permet en temps réel une identification des sources de nuisances, une amélioration de la performance énergétique des bâtiments et une cartographie du confort des utilisateurs du boitier.

Rubix SI s'est particulièrement distingué en remportant le concours de pitch organisé par french village le 10 janvier parmi près de 30 entreprises.

A propos du CES :

Le Consumer Electronic Show (CES) Las Vegas est le principal salon mondial des concepteurs et fabricants de nouvelles technologies. Chaque année, il mobilise près de
200 000 visiteurs professionnels autour de 3 600 exposants. Près de 20 000 nouveaux produits y sont lancés à l'échelle mondiale sur chaque édition. Le CES représente une occasion de rencontrer en un temps record les leaders mondiaux, grands groupes et influenceurs, impliqués dans la transformation numérique de l'économie. Par ailleurs, l'événement génère une très large couverture médiatique avec près de 7 500 journalistes.

Retrouvez la liste complète des 61 entreprises qui composent la délégation régionale ici : https://www.laregion.fr/61-entreprises-de-la-region-rivalisent-avec-les-meilleures