Bénévolat : le vrai engagement citoyen

SDF, frappes chirurgicales, dommages collatéraux, demandeurs d’asile… Les vedettes bien payées de la télé ne manquent pas de clichés pour rendre plus douce la dure réalité.
Pendant ce temps là, sur le terrain, les bénévoles des restos de cœur donnent de leur temps sans compter pour aider les personnes en détresse, ceux de Pax Christi mènent un combat désespéré pour la paix et ceux d’Amnesty International défendent les libertés fondamentales partout où ils le peuvent.

A une époque où l’on confond grandeur de la France et CAC40, les bénévoles montrent que l’argent n’est pas l’unique centre de nos vies.

Ils se retrouvent dans les grandes causes mais aussi dans notre quotidien. Grâce à eux des centaines d'activités d'animation, des ateliers, des expositions, des spectacles, des rencontres et des conférences permettent à des milliers de gens de connaître leur patrimoine local, leurs artistes et leurs écrivains.

Souvent, ce sont aussi les bénévoles qui permettent à beaucoup de pratiquer un sport ou d’avoir accès à des activités de loisirs. Ce sont eux également qui font vivre les comités de quartiers, pierres d’assise de la démocratie locale.

Ce sont eux encore qui donnent de leur temps dans les formations politiques pour les idées auxquelles ils croient, eux toujours que l’on retrouve dans les programmes d’alphabétisation pour lutter contre l’ignorance, forme pernicieuse du terrorisme…

Les bénévoles se retrouvent partout, visiteurs dans les prisons, clowns pour les enfants hospitalisés ou au côté des jeunes créateurs d’entreprise pour leur transmettre un savoir précieux. Eux encore pour la protection des animaux. La liste est sans fin, dans tous les domaines.

Plus de 1000 associations sont recensées en Pays de Thau, un habitant de plus de quinze ans sur 3 est bénévole, régulier ou occasionnel.

Le bénévolat s'appuie sur un système de valeurs humaines. Il illustre l’envie de beaucoup de nos concitoyens de s’impliquer socialement. Il témoigne aussi de leur souci de solidarité et de la prise de conscience qu’un système de valeur basé sur le « tout à l’égo » nous mène droit dans le mur.

Nos hommes et femmes politiques à la recherche de vision à long terme devraient s’intéresser davantage aux bénévoles, ces obscurs qui savent combien est utile le lien invisible qui nous unit aux autres.

Si tout a un prix, la vie ne se réduit pas à l’économie surtout quand le libéralisme donne au mot liberté le sens de loi du plus fort et du chacun pour soi. En ce sens, les bénévoles nous montrent la voie du rééquilibrage des priorités, préalable à toute sortie de crise.

Jacques Carles

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations