Dynamisme

L’automne est là et c’est le signal du retour au calme à peu près partout. Sauf à Sète où les manifestations se bousculent chaque jour au point que les journalistes opnt du mal à suivre ces actualités qui se chevauchent et se concurrencent.
Ce premier week-end automnal est particulièrement chargé. Escale à Sète maintient le riche programme étable pour la venue du Sedov. Le grand voilier russe ne viendra pas mais les rencontres axées sur le monde maritime sont maintenues.
Le samedi, la ville va populariser les véhicules électriques à 2 ou 4 roues. Le dimanche, les 186 associations sétoises se retrouveront sur la place Aristide Briand.
Et clou du week-end, la Fête européenne du Patrimoine va animer toute la ville dans tous ses Musées, au Théâtre et dans maints hauts lieux sétois.
Pour couronner le tout, les régates de la Générali vont continuer à animer la rade et les abords du Mole.
Mais il y a eu en prélude vendredi la Fête des enfants à Lakanal et la conférence du professeur Lamarque sur le régime méditerranéen au Palace.
Vraiment, si certains s’ennuient à Sète, c’est qu’ils y mettent de la mauvaise volonté.
A Montpellier et à Beziers, c’est déjà le calme de l’arrière saison.
A Sète, l’ambiance reste estivale et animée. On peut même dire que le sétois est un superactif. Alors que d’autres somnolent, lui ne cesse d’animer sa ville. Bravo !

Bernard Barraillé

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations