Un pays poétique

Encore un mystère à élucider sur le Pays de Thau. Pourquoi y compte-t-on autant de poètes et d’amoureux de la poésie, discipline souvent considérée comme désuète ailleurs. En y implantant ses Voix Vives, Mme Valles-Bled savait que le  terreau y serait riche et fertile. La suite lui a donné raison et ce rassemblement hors norme y est devenu un événement national !
Actuellement, Clara Barbuscia, autre grande prêtresse du culte d’Erato et sa compagnie « Mot pour Mot », célèbrent le Printemps des Poètes dans les écoles et les médiathèques. Printemps aussi célébré par les poètes du Club Occitan qui s’exprime en « langa nostra » sur les traces du grand Mistral, et par le dynamique club « Poésie et chanson Georges Brassens » animé par les troubadours d'aujourd'hu et son président Jean-Christophe Moussiegt. Pour tous ces passionnés, la poésie est, aujourd’hui comme hier, une discipline vivante, porteuse de beautés et de sagesse. Ils sont, plus que jamais, un des éléments qui font la formidable richesse culturelle si active du pays sétois .

Bernard Barraillé

 » lire les éditos précédents

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations