Visiteurs

 A l’Est de l’Occitanie, notre région, de Montpellier à Beziers, ne cesse de voir le nombre de visiteurs augmenter. Alors que la Cote d’Azur constate une baisse de fréquentation…

Les études des Offices de tourisme font ressortir que la motivation de base repose avant tout sur l’authenticité. Rentrent aussi en compte la compétitivité des tarifs,  la qualité de la gastronomie et, plus étonnant, la gentillesse de l’accueil…Certains avancent aussi la beauté des paysages et l’abondance des manifestations culturelles.

On ne peut que se réjouir de constater la bonne santé du tourisme chez nous. Et bravo à tous ceux à qui on doit ces bons résultats : commerçants, hôteliers, restaurateurs, et animateurs. Une mention aux responsables d’établissements de plage qui améliorent leurs installations d’année en année. Même si la législation abusive les contraint à tout démonter en fin d’été alors  que même en hiver il ya de belles journées sur les plages. Et leurs concessions ne sont pas automatiquement renouvelables, ce qui rend leurs investissements très risqués…

Bernard Barraillé

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations