Vive les maires !

Dans quelques mois  et dans chaque commune, ils seront nombreux à solliciter les suffrages de leurs concitoyens en vue d’occuper le poste de maire.

A Sète et autour de l’étang, la bataille est engagée pour occuper ce poste tant convoité. Que voilà une élection sympathique !

Personnellement, c’est celle que je préfère car, de toutes façons, on est sur que les vainqueurs seront honnêtes et dévoués. Ce qu’on ne peut, hélas, dire de toutes les élections.

Ainsi, à Sète, ceux qui se sont succédés depuis la guerre n’ont laissé que de bons souvenirs, sauf bien sur aux fanatiques des bords opposés.

De Pierre Arraut à François Commeinhes, en passant par Gaston Escarguel, Gilbert Martelli,

Yves Marchand et François Liberti, tous se sont révélés intègres et sympathiques, chacun à leur manière. Au delà de leurs différences politiques, ils avaient tous en commun une même particularité: l’amour de leur ville ! Et l’on peut en dire autant pour toutes les communes de Thau.

Frontignan n’a pas oublié Chapottin malgré un profond attachement à Pierre Bouldoire et Bouzigues garde le souvenir d’Higounenc tandis qu’à Mèze on reste fidèle à Pietrasanta.

Cet attachement est une qualité primordiale et indispensable pour tous les électeurs,  quelle que soit la couleur de leur bulletin de vote. 

Bernard Barraillé

»  Lire aussi notre enquête sur les qualités pour être un bon Maire

Anciens éditos

 

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations