Retour au calme

C’en est fini des batailles électorales et des empoignades politiciennes. Les maires ont été élus ou réélus et, au moins en pays de Thau, dans la plus parfaite correction démocratique. Aucun appel de candidat évincé, ce qui est loin d’être le cas partout dans la Région. Place maintenant au boulot quotidien qui va se traduire par maintes réunions et séances de travail.
Mais comment ne pas se féliciter de l’excellente ambiance qu’a connue chez nous cette période d’affrontements, à l’exception de quelques tags imbéciles apposés qur des maisons de candidats. On est quand même loin des incidents en série qui ont marqué, il n’y a pas si longtemps, surtout à Sète, ces luttes pour le fauteuil de maire. 
Tout aussi réconfortante est la manière fort civile avec laquelle les oppositions ont participé à l’élection des maires3 en préférant les bulletins blancs au vote contre. Partout, autour de Thau, c’est dans le calme et souvent dans la plus parfaite courtoisie que se sont affrontés vainqueurs et perdants.
Hommes et femmes politiques de notre mini-région, on est fiers de vous ! 

Bernard Barraillé.

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations