Retour au calme

C’en est fini des batailles électorales et des empoignades politiciennes. Les maires ont été élus ou réélus et, au moins en pays de Thau, dans la plus parfaite correction démocratique. Aucun appel de candidat évincé, ce qui est loin d’être le cas partout dans la Région. Place maintenant au boulot quotidien qui va se traduire par maintes réunions et séances de travail.
Mais comment ne pas se féliciter de l’excellente ambiance qu’a connue chez nous cette période d’affrontements, à l’exception de quelques tags imbéciles apposés qur des maisons de candidats. On est quand même loin des incidents en série qui ont marqué, il n’y a pas si longtemps, surtout à Sète, ces luttes pour le fauteuil de maire. 
Tout aussi réconfortante est la manière fort civile avec laquelle les oppositions ont participé à l’élection des maires3 en préférant les bulletins blancs au vote contre. Partout, autour de Thau, c’est dans le calme et souvent dans la plus parfaite courtoisie que se sont affrontés vainqueurs et perdants.
Hommes et femmes politiques de notre mini-région, on est fiers de vous ! 

Bernard Barraillé.

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations