La leçon d’Escale

Dès sa création, Thau-info n’a cessé de répéter, à l’intention de nos élus, que la culture pouvait être un vecteur important de l’expansion économique. Ce qui suscitait souvent critiques et haussements d’épaules d’édiles de tous bords. Or, voici qu’après maints exemples locaux, le prodigieux succès d’Escale à Sète vient définitivement de démontrer le bien-fondé de ce postulat qui est pour nous une évidence.
Il y a 4 ans, c’est un petit groupe de sétois amoureux du folklore maritime musical qui a pris l’initiative d’un grand rassemblement. Le petit projet a aussitôt recueilli maints soutiens, a connu un premier succès en 2010 puis un autre plus important encore en 2012, ce qui l’a incité à récidiver en 2014 avec de nouvelles ambitions.
Et c’est ainsi qu’actuellement, Escale à Sète est devenu un évènement grandiose qui remplit les colonnes de la presse nationale et les lucarnes des télés. La grande foule est au rendez-vous et la modeste ville portuaire sétoise décuple ce week-end sa population. Il s’en suit une formidable activité économique pour le commerce sétois et, surtout, une médiatisation de la ville aux effets à long terme, bien après ce week-end pascal.
En magnifiant son identité maritime, Escale à Sète a donné le bon exemple et une bonne leçon à tous les responsables. Que Wolgang Ydril et son équipe de bénévoles en soient remerciés !

Bernard Barraillé 

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations