La leçon d’Escale

Dès sa création, Thau-info n’a cessé de répéter, à l’intention de nos élus, que la culture pouvait être un vecteur important de l’expansion économique. Ce qui suscitait souvent critiques et haussements d’épaules d’édiles de tous bords. Or, voici qu’après maints exemples locaux, le prodigieux succès d’Escale à Sète vient définitivement de démontrer le bien-fondé de ce postulat qui est pour nous une évidence.
Il y a 4 ans, c’est un petit groupe de sétois amoureux du folklore maritime musical qui a pris l’initiative d’un grand rassemblement. Le petit projet a aussitôt recueilli maints soutiens, a connu un premier succès en 2010 puis un autre plus important encore en 2012, ce qui l’a incité à récidiver en 2014 avec de nouvelles ambitions.
Et c’est ainsi qu’actuellement, Escale à Sète est devenu un évènement grandiose qui remplit les colonnes de la presse nationale et les lucarnes des télés. La grande foule est au rendez-vous et la modeste ville portuaire sétoise décuple ce week-end sa population. Il s’en suit une formidable activité économique pour le commerce sétois et, surtout, une médiatisation de la ville aux effets à long terme, bien après ce week-end pascal.
En magnifiant son identité maritime, Escale à Sète a donné le bon exemple et une bonne leçon à tous les responsables. Que Wolgang Ydril et son équipe de bénévoles en soient remerciés !

Bernard Barraillé 

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations