Vive Thau agglo !

Après l’élection des nouveaux dirigeants de l’agglomération Thau-Agglo, on pouvait craindre que le remplacement à la présidence de Pierre Bouldoire, maire de Frontignan, par le maire de Sète François Commeinhes, ne suscite vagues et querelles de clochers.

La première réunion publique du Conseil communautaire a démontré tout le contraire : c’est dans la plus parfaite harmonie qu’elle s’est déroulée, Pierre Bouldoire siégeant à la droite de son remplaçant. Les débats ont été sereins et même amicaux, Commeinhes déclarant : « Les citoyens peuvent être rassurés, notre vision du territoire est sensiblement identique. Il faut cesser de monter Sète et Frontignan, l’un contre l’autre ».

Pierre Bouldoire a renchéri : évoquant cette collaboration comme « un chemin parsemé de jolies fleurs ».

 Il est vrai qu’il est chargé du très important secteur de l’aménagement du territoire, domaine qu’il régentait avec brio lors de sa présidence. Du coup, en plaisantant, il a même évoqué la perspective de « faire le tour du Bassin de Thau en tandem avec Commeinhes si on continue à s’entendre comme ça ! »

Sérieusement, on ne peut qu’être enchantés de voir ainsi les politiques oublier leurs divergences et se mettre au travail pour l’intérêt commun.

Bernard Barraillé

lire le compte-rendu de Pierre Mamier : THAU AGGLO: UN PRÉSIDENT "EN TANDEM" ET UNE ÉQUIPE, PRÊTS À L'ACTION

 

Anciens éditos 

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations