Education

Parcoursup: léger mieux par rapport à l'an dernier mais 60.000 candidats sans proposition

 AFP/

La phase principale de Parcoursup s'achève vendredi à minuit: décriée l'an dernier, la plateforme d'accès à l'enseignement supérieur a généré cette année moins de stress, fait valoir le gouvernement, mais plus de 60.000 candidats sont encore sans proposition pour la rentrée.

Selon le dernier décompte du ministère de l'Enseignement supérieur, 60.755 candidats sur un total de 900.000 n'avaient pas jeudi soir d'offre d'affectation: 34.434 lycéens et 26.321 candidats en réorientation ou scolarisés à l'étranger.

Jeudi, "88,6% des candidats lycéens ont eu une proposition, on était à 83% l'an dernier" à la même date, indique-t-on dans l'entourage de la ministre, Frédérique Vidal. De même source, on se félicite que la procédure soit allée "plus vite", apportant davantage de "sérénité dans les lycées". Le ministère a promis des chiffres actualisés vendredi dans la journée.

Pour améliorer la plateforme mise en œuvre l'an dernier et qui avait notamment été critiquée pour des délais de réponse trop lents, le gouvernement a choisi cette année de raccourcir le calendrier afin de remettre dans le système plus rapidement les places refusées.

L'an dernier, la phase principale se terminait le 5 septembre. Et certains n'étaient toujours pas fixés sur leur sort quelques jours seulement avant la rentrée.

Le ministère a choisi de ne pas communiquer les mêmes indicateurs que l'an dernier. Par exemple, ne figurent pas cette année le sort des 115.000 candidats en reprise d'études qui sont accompagnés "spécifiquement en lien avec le ministère du travail".

"Ce qu'on peut déjà regretter, c'est le manque de transparence", déclare Hervé Christofol, ancien secrétaire général du Snesup-FSU, farouchement opposé à Parcoursup. "Il y a une volonté de faire apparaître la mariée plus belle qu'elle ne l'est".

Françoise Lambert, secrétaire générale au Sgen-CFDT, syndicat favorable à la réforme, se félicite à l'inverse des améliorations apportées: "Les délais ont été raccourcis, ça a largement fluidifié la plateforme".

En savoir plus : https://www.afp.com/fr/infos/334/

Parcoursup : une phase complémentaire jusqu'au 14 septembre 2019

 

Illustration 1

Vous venez d'obtenir votre bac et vous n'avez pas reçu de propositions de Parcoursup ? La phase complémentaire vous permet de formuler de nouveaux vœux et d'obtenir une proposition d'admission dans une formation disposant de places disponibles que vous pourrez accepter jusqu'au 14 septembre 2019 à 23h59.

La phase complémentaire concerne maintenant :

  • en priorité les candidats qui n'ont pas reçu de proposition d'admission en phase principale (les candidats qui n'ont reçu que des réponses négatives à leurs vœux au 15 mai 2019 et les candidats qui sont « en attente » pour tous leurs vœux) ;
  • les candidats inscrits sur Parcoursup qui n'ont pas confirmé de vœux au 3 avril 2019 ;
  • les candidats qui ne se sont jamais inscrits sur Parcoursup (ils doivent préalablement procéder à leur inscription avant le 11 septembre 2019 inclus) ;
  • les candidats qui ont déjà accepté une proposition d'admission en phase principale peuvent faire de nouveaux vœux dans des formations qui les intéressent davantage et qui ont encore des places disponibles.

Vous pourrez formuler des vœux jusqu'au 11 septembre 2019 à 23h59. Des propositions d'admission seront envoyées jusqu'au 13 septembre 2019 et devront être acceptées avant le 14 septembre 2019 à minuit.

Comment connaître les formations inscrites en phase complémentaire ?

  • La carte des formations vous permet de consulter les formations qui ont des places disponibles dans votre académie ou ailleurs en France en fonction du baccalauréat que vous avez obtenu. Cette carte interactive propose également des formations similaires pour chaque formation sélectionnée.
  • Le moteur de recherche des formations permet de consulter les formations inscrites en phase complémentaire en effectuant des recherches par critères (type de filière, type de bac, nom de la formation, département, académie...) et d'accéder aux fiches de présentation détaillées de chaque formation (ses attendus, ses critères généraux d'examen des vœux, les frais de scolarité...). Lorsque vous êtes connecté à votre dossier, le moteur de recherche n'affichera que les formations qui ont des places disponibles pour votre type de bac.

Vous avez des questions ?

Pour vous aider à trouver une formation ou envisager d'autres choix, vous pouvez demander un conseil ou un accompagnement auprès de votre lycée ou au Centre d'information et d'orientation (CIO), en particulier si vous n'avez reçu que des réponses négatives de la part de formations sélectives (BTS, IUT, écoles etc...). Vous pouvez également bénéficier de l'accompagnement individualisé de la Commission d'accès à l'enseignement supérieur (CAES) de votre académie.

Une vidéo « Parcoursup : la phase complémentaire » détaille chaque étape de la procédure.

Vous pouvez consulter la rubrique « Phase complémentaire » de la FAQ Parcoursup.

Vous pouvez également solliciter les conseillers Parcoursup à tout moment via :

  • la rubrique « contact » depuis votre dossier Parcoursup ;
  • le numéro vert 0 800 400 070, ouvert du lundi au vendredi de 10h à 16h.

  À savoir :

Une formation est inscrite en phase complémentaire uniquement lorsqu'elle a des places disponibles. De nouvelles formations peuvent être inscrites au fur et à mesure en phase complémentaire, il est donc recommandé de consulter régulièrement la carte interactive des formations ou le moteur de recherche.

Parcoursup : 62 000 candidats encore en attente

Alors que la phase principale de Parcoursup se termine ce vendredi, près de 62 000 candidats sont encore en attente d’une proposition. Pourtant, Parcoursup a moins fait parler de lui cette année. Conséquence d'un climat plus serein pour certains ou de luttes plus brûlantes pour d'autres.

Pour Libération : "La tension monte chez les candidats inscrits sur Parcoursup. La phase principale d’admission accélérée s’apprête à baisser le rideau ce vendredi 19 juillet. Les dernières propositions d’admission de cette phase tombent, elles, ce mercredi. Si Parcoursup est un peu passé sous les radars cette année, la machine a bien continué à avancer. Selon les dernières données du ministère de l’Enseignement supérieur, datées du 17 juillet, 62 000 des quelque 789 000 candidats sont encore sans proposition, dont près de 36 000 lycéens. A ce stade, 49 500 ont également quitté la plateforme avant de recevoir une proposition."

Voir sur : https://www.liberation.fr/france/2019/07/17/parcoursup-62-000-candidats-encore-en-attente_1740453

Et en savoir plus sur un récapitulatif : http://thau-infos.fr/index.php/education/54131-parcoursup-ce-qu-il-faut-savoir-sur-la-phase-d-admission-2

Le guide de la famille tout-écran

 Crée par le Centre pour l’Education aux Médias et à l’Information, le guide de la famille tout-écran présente cinq thèmes à suivre pour accompagner les familles à l’usage du numérique et des réseaux sociaux chez les enfants en faisant passer des messages divertissants, plaisants et drôles :

- apprendre à ses enfants à s’informer
- conseiller ses enfants sur l’usage des réseaux sociaux
- maîtriser le temps dédié aux écrans en famille
- protéger ses enfants des images violentes et enfin s’engager en tant que parents


Découvrez le guide et prenez le temps de le consulter pendant les vacances scolaires: https://www.facebook.com/acmontpellier/photos/a.1683677151920139/2364873110467203/

L’image contient peut-être : texte

Rentrée scolaire 2019 : la liste des fournitures scolaires recommandées

School, Students, Children, Board

 

Cahiers, feuilles, classeurs, stylos, crayons, gommes, tubes de colle, trousses... Retrouvez en ligne la liste-modèle des fournitures scolaires à prévoir pour la rentrée 2019 qui a lieu le lundi 2 septembre 2019.

Élaborée de manière concertée par les parents d’élèves et les enseignants, la liste des fournitures scolaires pour la rentrée 2019 constitue comme chaque année un cadre de référence pour les enseignants. Pour chaque niveau, de l'école au collège et au lycée, elle comporte une quarantaine d'articles de base. La constitution de cette liste prend en compte trois facteurs :

  • un budget resserré ;
  • un cartable allégé ;
  • des produits triables et recyclables.

Cette liste a été publiée au Bulletin officiel de l'Éducation nationale du 4 mai 2017.

Pour en savoir plus

Violences éducatives : la « loi anti-fessée » est promulguée

Gifles, coups, châtiments corporels, et aussi humiliations, insultes, brimades, moqueries... La loi relative à l'interdiction des violences éducatives ordinaires, dite « loi anti-fessée », a été définitivement adoptée. Elle est publiée au Journal officiel du 11 juillet 2019.

La loi précise en effet que l'autorité parentale s'exerce sans violences physiques ou psychologiques. C'est notamment l'article du Code civil qui est lu à la mairie lors des cérémonies de mariages.

Elle introduit également la prévention des violences éducatives ordinaires dans le Code de l'action sociale et des familles, en créant une obligation de formation pour les assistantes maternelles.

Le texte n'est pas assorti de nouvelles sanctions pénales, la maltraitance des enfants étant déjà punie de peines pouvant aller jusqu'à 20 ans de prison.

  À noter :

Le texte prévoit la remise par le gouvernement avant le 1er septembre 2019 d'un état des lieux des violences éducatives en France. Ce rapport présentera également une évaluation des besoins et des moyens nécessaires au renforcement de la politique de sensibilisation, d'accompagnement et de soutien à destination des parents et de formation des professionnels concernés.

  À savoir :

La France devient ainsi le 56e État à bannir les violences éducatives ordinaires et se met en adéquation avec la Convention internationale des droits de l'enfant qu'elle a ratifiée en 1990.

Bac: les oraux de rattrapage ont démarré, parfois dans la confusion

 AFP

Les oraux de rattrapage du baccalauréat ont débuté en France lundi, parfois dans une certaine confusion en raison du rendu tardif des copies de l'épreuve écrite retenues par les professeurs correcteurs grévistes opposés à la réforme de cet examen.

Cette année, 103.000 candidats ayant obtenu une moyenne comprise entre 8 et 10 à l'écrit sont concernés par les oraux, qui se tiennent de lundi à mercredi inclus.

Après les couacs de la semaine dernière qui ont émaillé la session 2019 de cet examen, avec des résultats provisoires pour certains candidats, l'étape des rattrapages reste sous la menace de perturbations par les professeurs grévistes.

Certains lycéens passeront peut-être cette dernière étape pour rien: ils pourraient apprendre que leur moyenne définitive aurait dû leur permettre d'y échapper. D'autres, recalés avec une note provisoire, seront peut-être appelés in extremis. Une situation inédite.

Face à la grève, le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer avait mis en place une "solution technique" : en cas de notes manquantes, celles du contrôle continue ont été prises en compte. Et si la note du bac s'avère finalement meilleure, c'est celle-là qui sera conservée.

"Les copies ont été rendues ce matin, conformément à ce qui était ressorti de l'AG vendredi. Maintenant, nous restons très attentifs à la manière dont se déroulent les jurys de rattrapage, afin que ce soit le plus égalitaire possible", explique à l'AFP Thibaut, professeur de physique chimie à Vanves (Hauts-de-Seine) et membre du collectif de professeurs grévistes "Bloquons Blanquer".

Selon lui, "il faut s'assurer que les notes des copies soient bien prises en compte", dans le cas où elles sont supérieures à la moyenne de l'année.

Contacté par l'AFP, le ministère a expliqué qu'"une centaine de professeurs restent mobilisés" (et ont encore des copies), principalement dans les académies de Créteil, Versailles et Montpellier.

Mais la rue de Grenelle l'assure: "s'ils ne rendent pas les copies ce soir (lundi), elles sont considérés comme perdues". "Il y a eu des menaces de grève dans quelques endroits" pour le rattrapage, mais "on a prévu des remplaçants", affirme-t-on aussi.

Un professeur de sciences économiques de l'Essonne qui souhaite garder l'anonymat, explique qu'"on a l'impression que tout se bricole à la dernière minute, certains élèves vont apprendre qu'ils passent l'oral au dernier moment".

 

Aller plus loin : https://www.afp.com/fr/infos/334/

Pensez à demander ou renouveler la Carte Jeune Région

Aucune description de photo disponible.Pour les Lycéens et Apprentis,
Pensez à demander ou renouveler la Carte Jeune Région mis en place par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée

Pour bénéficier des avantages
Demandez la carte sur www.cartejeune.laregion.fr

La demande de la Carte Jeune Région s’effectue tout au long de l’année, demandez-là au plus vite afin de pouvoir bénéficier des aides dès la rentrée.

Sont éligibles :
Les lycéens et apprentis inscrits dans un établissement situé dans la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée
Les avantages de la Carte :
l’aide à la lecture de loisirs
la gratuité des manuels scolaires et du 1er équipement professionnel
l’aide à l’acquisition de l’oRdi : (ordinateur portable personnel)
les aides au transport, hébergement, restauration (pour les apprenti.e.s seulement)
l’aide au permis de conduire (pour les apprenti.e.s seulement)
l’aide à l’acquisition d’une licence sportiveL’image contient peut-être : texte