Education

Ecole de la seconde chance : une halte autour de l'étang de Thau et du Lycée de la Mer.

Ce mardi 19 octobre 2021, le Lycée de la Mer Paul Bousquet qui propose de nombreux cursus scolaires, avait ouvert ses portes à plus de 24 jeunes de 16 à 18 ans de Montpellier, Lunel et Mauguio qui sont en décrochage scolaire et pour lesquels il y a une obligation de formation en les aidant et leur permettant de raccrocher si possible avec un parcours de formation ou des formations professionnelles.

Régulièrement dans d'autres domaines d'activités, ces expériences sont réalisées et les jeune en décrochages ont alors mixés à des élèves déjà en formation afin de faciliter des échanges et de motiver lceux qui en ont besoin.

(Ecole de la seconde chance : L'école de la 2e chance accueille des jeunes de 16 à 25 ans sans emploi, ni qualification. Elle leur propose une formation rémunérée pour s’insérer dans la vie active. La durée de formation est variable. L'objectif de l'école de la 2e chance est que le jeune accède à un emploi ou qu'il intègre une formation professionnelle.  https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2039 )AAAAPAULIMG_20211019_113432

 

Alors que certains élèves du Lycée de la mer sortent régulièrement et ont la chance de se voir proposer des journées de formation pratique, li semblait naturel de recevoir ceux, qui, s'ils s'en donnent la peine peuvent prétendre à celles-ci.

D'ailleurs ce 19 octobre c'était une journée sur l'eau pour des lycéens, l'odyssée singulière une journée complète organisée par le Lycée de la mer.

A partir du quai d’Alger comme ce fut déjà le cas pour des 1/2 journées, des lycéens  étaient sollicités sur 6 embarcations et les groupes allaient naviguer à tour de rôle. Une façon de placer les nouveaux élèves (en priorité) de seconde et les CAP, en principe toutes filières confondues, dans un milieu qui est au centre de leur intérêt et de leur permettre de l'appréhender tout en les sensibilisant à l'environnement. C'est ainsi que les bateaux de certaines associations participaient à l'opération comme celui de Cap au Large (Laisse Dire) et celui de Sea Explorer, le bateau école, l'Ange Gardien, parmi d'autres...

Et pendant ce temps, côté étang de Thau, les jeunes visiteurs étaient invités à découvrir les métiers de la mer. Mais pas que.

La journée avait été mise au point par différentes structures avec la participation de certaines associations : Les Missions locales de Montpellier et de Lunel qui s'étaient associées, la Direction de la Mer, la Direction Emploi et Formation, le Rectorat, la Région et le Parlement de la Mer, avec des organismes partenaires comme le CRCM et le CPIE, avec aussi la participation de personnels engagés dans "Faisons des merveilles pour une mer sans déchets".  (https://www.laregion.fr/faisons-des-merveilles)

 4 ateliers étaient au programme :

1) Une présentation des formations proposées par le Lycée

2) un accompagnement avec le CPIE

3) une sensibilisation à l'environnement

4) un nettoyage de la plage du Barrou avec la participation de la Brigade Bleue  .

aaaaboCapturePour les jeunes concernés une immersion dans un autre monde, avec des échanges qui leur ont permis d'appréhender principalement l'ostréiculture. Seront-ils motivés pour se lancer dans des études qui leur permettraient d'accéder à de métiers de cette filière. C'est une autre histoire mais ils ont pu se faire une idée des caractéristiques du milieu ostréicole et si il leur est proposé dans d'autres domaines des expériences similaires, ils auront l'occasion de comparer, et qui sait, de se laisser tenter...

Ensuite, durant la journée, découverte de l'étang de Thau en bateau ainsi que des tables conchylicoles avant d'explorer deux mas ostréicoles : AU DETOUR à Loupian et ET OSTREISUD non loin de là, à Loupian aussi.  Une journée bien remplie et bien instructive.

Sébastien Denaja, Conseiller Régional, est venu rendre visite aux encadrants et aux jeunes, sur le terrain. Il précisait : "Le décrochage est un sujet lourd et le problème s'est aggravé l'an dernier avec la Covid. Il faut faire la jonction entre 2 politiques très fortes, celle du développement des métiers de la mer et celle de la formation après le décrochage. Et cela peut se poursuivre avec d'autres ouvertures comme par exemple avec le Port de Sète qui représente 1700 emplois directs et indirects (toutes branches confondues). Il y en a eu 200 de plus durant la dernière période. Et on peut multiplier l'expérience dans d'autres domaines en recherche d'emplois..."

Sylvain Pélegrin, Directeur du Lycée de la Mer rajoutait que c'était le cas pour l'ostréiculture ce qui justifiait cette journée...

En effet, si l'établissement compte environ 250 élèves, 1000 stagiaires par an et 50 étudiants il est utile d'expliquer aux jeunes ce que sont les métiers de la mer, des métiers très variés avec 4 filières du CAP AU BTS / On y retrouve la petite et a grande pêche, la filière commerce (containers, passagers, plaisance, plaisance de luxe..., les machines et et l'électricité, mécanique) et la filière marine avec CAP, Bac Pro, BTS...

Et justement cette dernière correspond aux attentes de la profession car en 5 ans, 50% des conchyliculteurs vont cesser leurs activités (âge), il faut en préparer d'autres soit avec des formations de 280 h pour ceux qui ont le BAC, soit avec une formation de chef d'entreprise en préparant et obtenant le BAC, soit pour d'autres avec une formation ouvrier conchylicole avec un CAP.

" C'EST LE PLUS GROS BESOIN EN CE MOMENT SUR LE TERRITOIRE..."

Le collège Via Domitia, à Poussan, est inscrit depuis 2020 dans le Projet « Attentifs aux autres »

Si une majorité des collégiens est en général bien dans sa peau, certains sont fragilisés par des conflits relationnels avec leurs camarades, des difficultés scolaires, ainsi que des difficultés personnelles ou familiales. Ces écueils de la vie, parfois imprévisibles, souvent douloureux, surviennent chez ces jeunes gens à l’âge où l’on découvre encore la vie… aaaacolIMG_20211108_103530

A cette étape charnière, comme il y en a quelques autres dans l’existence, nous mesurons toute l’importance de repérer au plus vite les signaux, parfois déchirants, parfois ténus qu’émettent ces jeunes aux prises avec des situations générant de la souffrance : le repli sur soi, l’isolement, voire l’agressivité et la violence et en tous cas un sentiment d’échec.

Pour prévenir ces phénomènes, l’Association « Astrée » se propose de partager avec ceux de ces adolescents qui manifestent l’envie de s’engager pour les autres, qui expriment l’envie d’aider celui qui est à côté d’eux, des outils et des savoir-faire pour pouvoir agir tout en préservant leur propre intégrité.

Ces volontaires sensibles au bien-être de leurs pairs font la force du programme et en sont l’une des principales clés de succès. En effet, s’appuyer sur des jeunes pour mieux atteindre les jeunes en situation d’exclusion constitue un véritable atout. Par leur proximité, les élèves eux-mêmes peuvent, peut-être encore plus facilement que les adultes, pressentir ou constater la solitude, la détresse de leurs voisins. Par ailleurs, leur aide est aussi souvent plus facilement acceptée, en première intention, par ceux qu’ils identifient et approchent.

« Attentifs aux Autres » s’inscrit donc dans le cadre du « mieux vivre ensemble » au collège mais aussi dans le cadre des actions « Éducation, Santé ».

Ce programme est constitué de deux temps forts : la sensibilisation des élèves dans les collèges, et la mise en place d’un système d’accompagnement volontaire de jeunes par les autres élèves.

Si l’Association Astrée est sollicitée au sein d’un collège, les équipes de cette dernière vont intervenir auprès des professeurs et auprès du Comité d’Éducation Citoyenneté, afin que tous les encadrants soient partie prenante.

Les établissements s’engagent alors sur plusieurs années et une fois l’accord passé, la 1ère étape est la mise en place d’une sensibilisation de l’ensemble des élèves de 4ème  à l’écoute et à l’attention aux autres. Cette sensibilisation vise à développer une culture de l’empathie auprès d’un maximum de jeunes. Elle favorise un changement de regard sur les autres, plus positif, plus compréhensif, notamment sur les plus fragilisés. Il s’agit aussi de les aider, en cas de situation difficile identifiée par eux, à savoir vers qui faire le relais.aaaacollege

Lire la vidéo : https://youtu.be/ynZPaVA67bA

S’en suit une formation, en fin de 4ème, des jeunes qui se portent volontaires au soutien de leurs pairs.  Lors de celle-ci, les volontaires réfléchissent à la manière dont ils peuvent assurer leur rôle. Ils travaillent également à discerner les situations et savoir jusqu’où aller, de quelle manière agir et où arrêter leur intervention pour se protéger eux-mêmes. Ensuite vient la mise en place avec l’équipe éducative du collège, des modalités d’accompagnement d’un élève en difficulté  par un pair de 3ème et le suivi des élèves accompagnateurs par l’équipe éducative et l’Association.

Astrée est en effet une association qui au-delà des collèges met en relation d’une part des bénévoles recrutés, sélectionnés, formés à l’écoute et l’accompagnement avec d’autre part des personnes isolées en situation de fragilité personnelle ou sociale (deuil, rupture professionnelle, rupture familiale, maladie…).

 Toujours dans un cadre généraliste, la spécificité de cet accompagnement  est d’être individualisé (chaque personne est accompagnée par le même bénévole), régulier (1h30 à 2h par semaine),  il s’inscrit dans la durée et est supervisé par un référent de l’association. Les rencontres ont lieu à domicile ou dans un autre lieu choisi. Cet accompagnement est gratuit et basé sur les principes de l’anonymat  et de la confidentialité.Cette méthode unique d’accompagnement individualisé a pour objectif de rompre l’isolement des personnes fragilisées en les laissant s’exprimer sans jugement ni interférence. Ce processus efficace leur permettra à la fois de retrouver la confiance et les forces nécessaires pour conduire leur vie et évoluer vers un mieux-être.

Mais dans celui du projet « Attentifs aux autres », Astrée souhaite apprendre l’écoute aux collégiens et contribuer à soulager la souffrance dès le plus jeune âge, en favorisant la solidarité entre élèves.

Aux côtés des adultes de l’établissement, Astrée veut lutter le plus tôt possible contre les situations d’isolement et ainsi prévenir les situations de décrochage et de détresse. Grâce à ce programme, Astrée sensibilise les jeunes élèves à l’écoute, un savoir qu’ils mettront en œuvre tout au long de leur vie. Nos équipes aident les plus jeunes dans cette période compliquée et contribuent plus largement à faire du collège un cadre apaisé. Depuis plus de 10 ans, Astrée mène des actions de sensibilisation dans cinq villes de France, intervenant ainsi auprès de plus de 2 000 élèves.

En 2020, le Collège Via Domotia s’est lancé dans le projet. Tous les élèves de 4ème ont été sensibilisés  à l’écoute et à l’attention aux autres.  Comme le programme le prévoit les collégiens intéressés ont eu une formation, en fin de 4ème. 20 jeunes se sont portés volontaires au soutien de leurs pairs et ont alors réfléchi sur la façon d’assurer leur rôle. Maintenant en 3ème, toujours supervisés par l’association Astrée,  arborant un badge visible des autres, le groupe qui s’est donné un nom, « The Confident », est opérationnel.

Ces 3èmes qui ont adhéré au projet sont sollicités par des collégiens mais ils peuvent aussi discerner les situations  et rentrer en contact avec leurs pairs qui en ont besoin. Cette rentrée , le groupe formé assure une vigilance particulière auprès des élèves de 6ème ainsi qu’auprès des nouveaux élèves du collège. En effet, à chaque récréation, ces élèves assurent un roulement pour se rendre disponibles dans la cour de récréation nommée « Patio » et réservée aux élèves de 6ème. De plus, ils ont reçu tous les nouveaux élèves sur un temps au CDI pour répondre à toutes leurs questions et leur faire une visite commentée du collège qui a été fortement appréciée.  

Et si en ce début du mois de novembre 2021, les collégiens en 4ème étaient sensibilisés à cette opération, à Poussan, il faut savoir que 2 autres collèges de l’Hérault sont inscrits dans ce programme, Celui de Jacou, avec le groupe des « Vestas » pour la seconde année, ainsi que celui de Castelnau le Lez qui se lance dans ce projet…

L’on ne peut que se féliciter du développement de ce programme qui suscite la solidarité entre les élèves en réveillant l’attention et l’écoute des volontaires, en soutenant les jeunes en difficulté …

La semaine de la démocratie scolaire

Dates-clés pour l'année scolaire 2021-2022

La semaine de la démocratie scolaire a lieu du lundi 4 au vendredi 8 octobre 2021.

Pour l'année scolaire 2021-2022, les élections des représentants des parents d'élèves se déroulent le le vendredi 8 ou le samedi 9 octobre 2021.

À La Réunion dans le second degré et à Mayotte, les élections se déroulent le le vendredi 1er ou le samedi 2 octobre 2021, compte tenu du calendrier scolaire de ces deux départements et régions d'outre-mer. 

Dans les académies de la Guadeloupe et de la Martinique, les élections des représentants des parents d'élèves aux conseils des écoles sont reportées aux jeudi 21 ou vendredi 22 octobre 2021 en raison des circonstances exceptionnelles liées à l'épidémie de Covid-19.

Une semaine pour encourager l'engagement au sein de l'École

Les instances lycéennes concourent à la qualité du climat scolaire tout en développant le sentiment d’appartenance à l’établissement dans le cadre d’un dialogue concerté entre les lycéens et les personnels.

La semaine de la démocratie scolaire favorise la prise de conscience de l’importance et des enjeux des élections des représentants des parents d'élèves, en les encourageant à se présenter. En effet, c'est au cours de la semaine de la démocratie scolaire que se déroulent les élections des représentants des parents d’élèves au conseil d’école et au conseil d’administration, ainsi que les élections aux conseils des délégués pour la vie lycéenne (CVL).

Cette semaine contribue à donner visibilité et sens à la participation des acteurs au processus de décision dans un esprit démocratique. Elle se déroule la sixième semaine suivant la rentrée scolaire.

Permettre une plus grande implication des parents

Il est essentiel de rendre effectif les droits des parents d’élèves et d’encourager leur participation autant que possible à la vie et au fonctionnement de l’établissement scolaire pour développer le sentiment d’appartenance à la communauté éducative.

Le conseil d’école et le conseil d’administration sont des instances dans lesquelles les représentants des parents d’élèves peuvent s’impliquer dans la vie de l’établissement d’enseignement scolaire en lien avec les autres membres de la communauté éducative.

Les élections des représentants des parents d’élèves aux conseils d’école et aux conseils d’administration représentent, à ce titre, un moment essentiel de la vie des écoles et des établissements.

Pour l'année scolaire 2021-2022, les élections des représentants des parents d'élèves se dérouleront le vendredi 8 ou le samedi 9 octobre 2021 , sauf pour les académies de :

  • La Réunion et de Mayotte où elles auront lieu le vendredi 1er ou le samedi 2 octobre 2021 compte-tenu de la spécificité de leur calendrier scolaire
  • Guadeloupe et Martinique, où les élections des représentants des parents d'élèves aux conseils des écoles sont reportées aux jeudi 21 ou vendredi 22 octobre 2021 en raison des circonstances exceptionnelles liées à l'épidémie de Covid-19.

La reconnaissance des compétences des parents délégués et la Charte du salarié parent-délégué

La reconnaissance des compétences des parents délégués

Les compétences acquises par les parents d'élèves dans le cadre de leurs activités de parents délégués peuvent être reconnues dans le cadre d'une démarche de validation des acquis de l'expérience (VAE). Les dispositifs académiques de validation des acquis (Dava) peuvent effectuer une étude personnalisée qui prend en compte les activités exercées au titre de parents délégués. Pour ce faire, ils peuvent se référer au référentiel d'activités des parents délégués qui comprend également les coordonnées des Dava que les parents d'élèves qui souhaitent engager une démarche de VAE peuvent contacter.

Le référentiel d'activité a été établi sur la base d'un recensement des activités des parents délégués effectué grâce à un outil d'auto-positionnement.

La Charte du salarié parent-délégué

La Charte du salarié parent-délégué en entreprise a pour vocation de sensibiliser les employeurs aux besoins spécifiques des salariés parents-délégués et de les encourager à mettre en place des actions concrètes pour les aider à mieux équilibrer leurs temps de vie.

Votre enfant est en terminale ?

Peut être une image de texte qui dit ’REUSSIR AU LYCEE LE CALENDRIER DE TERMINALE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL ET TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL parcoursup Entrezdanstenselgnementsupéiur’
 Le calendrier de l'année 2021/22 est disponible !
Calendrier à spirale Découvrez les dates :
des épreuves du bac2022
des grandes étapes de la prochaine procédure Parcoursup
 

Vous êtes en terminale et passez votre bac en 2022 ? Vous êtes étudiant en réorientation ? Si vous souhaitez vous inscrire dans l'enseignement supérieur public, « Parcoursup » est le passage obligé. Afin de donner de la visibilité aux élèves et à leur famille, les dates des différentes étapes de la procédure « Parcoursup » 2022 sont publiées. Quelles sont les étapes essentielles ? Comment préparer votre inscription ? Service-Public.fr vous renseigne.

Les étapes de Parcoursup 2022

La procédure Parcoursup 2022 se déroule en plusieurs étapes, voici les dates essentielles :

  • 21 décembre 2021 : ouverture de la plateforme Parcoursup. La première phase de Parcoursup est dédiée à l'information sur les formations disponibles en 2022. L'objectif est de découvrir le programme des formations et les compétences attendues, les dates des portes ouvertes, les capacités d'accueil et les frais de scolarité des établissements, les critères d'examen du dossier... Dans le cadre de l'accompagnement personnalisé à l'orientation, les élèves seront accompagnés pour élaborer leur projet d'orientation et de poursuite d'études supérieures.
  • 20 janvier 2022 : phase d'inscription et de formulation des vœux. Les élèves doivent créer leur dossier d'inscription, choisir les formations souhaitées et saisir au maximum 10 vœux sans les classer. Lors de votre inscription, vous devez saisir une adresse mail valide et régulièrement consultée et un mot de passe. Un numéro de dossier vous est attribué. Conservez bien ces éléments. Vous pouvez également télécharger l'application Parcoursup sur votre téléphone mobile.
  • 29 mars 2022 : date limite de formulation des vœux (10 vœux maximum). Vous pouvez faire des vœux pour des formations non-sélectives (licence et 1re année commune aux études de santé - Paces) et pour des formations sélectives (brevet de technicien supérieur, diplôme universitaire de technologie, diplôme d'études universitaires scientifiques et techniques, classe préparatoire aux grandes écoles, écoles d'art, formations paramédicales, etc.) dont l'admission se fait sur dossier ou par concours.
  • 7 avril 2022 : date limite pour compléter votre dossier et confirmer vos vœux.
  • 2 juin 2022 : lancement de la phase principale d'admission. Les lycéens reçoivent les réponses des établissements correspondant à leurs vœux et font leurs choix. Plusieurs réponses sont possibles : oui ; non ; oui si ou en attente.
  • 23 juin 2022 : lancement de la phase complémentaire. Elle permet aux candidats de formuler jusqu'à 10 nouveaux vœux pour des formations qui disposent de places disponibles sur Parcoursup.
  • 15 juillet 2022  : fin de la phase principale d'admission.
  • 16 septembre 2022 : clôture de la phase complémentaire.

  A noter : La convergence des calendriers des épreuves du nouveau baccalauréat général et technologique et de la procédure Parcoursup permettra aux élèves de pouvoir faire valoir les notes obtenues pour leur accès à l'enseignement supérieur, et en particulier dans les disciplines qu'ils auront choisies d'approfondir.

Comment s'inscrire sur Parcousup ?

Pour vous inscrire, vous avez besoin des éléments suivants :

  • Une adresse électronique valide à maintenir à jour jusqu'à la fin de la procédure.
  • Votre identifiant national élève (INE - composé de 10 chiffres et 1 lettre ou 9 chiffres et 2 lettres - ou INAA en lycée agricole). Si vous êtes scolarisé à l'étranger (hors lycées français de l'étranger), cochez la case « Je n'ai pas d'INE ».
  • Votre relevé de notes aux épreuves anticipées du bac.

L'avis d'imposition de vos parents ou tuteurs est nécessaire si vous demandez une classe préparatoire aux grandes écoles avec internat ou souhaitez effectuer une simulation d'attribution de bourse de l'enseignement supérieur sur critères sociaux.

Pour en savoir plus

La représentation des parents d'élèves

Dans les écoles, les collèges, les lycées et les établissements d'éducation spéciale, les parents d'élèves élisent tous les ans, début octobre, des parents pour les représenter au sein des instances scolaires : le conseil d'école pour les écoles maternelles et élémentaires et le conseil d'administration pour les établissements scolaires du second degré.

Élections des représentants des parents d'élèves

Tous les ans, avant la fin de la septième semaine de l'année scolaire, les parents d'élèves élisent leurs représentants aux conseils d'école et aux conseils d'administration des établissements publics locaux d'enseignement.
Chaque parent est électeur et éligible sous réserve qu'il soit détenteur de l'autorité parentale. Il ne dispose que d'une voix quel que soit le nombre de ses enfants inscrits dans le même établissement.

La note de service du 24 juin 2021, publiée au Bulletin officiel n°26 du 1er juillet 2021, fixe les dates des élections aux conseils des écoles et aux conseils d'administration des établissements publics locaux d’enseignement.

Pour l'année scolaire 2021-2022, les élections citées en objet se tiennent :

  • le vendredi 8 octobre 2021 ou le samedi 9 octobre 2021 ;
  • à La Réunion et à Mayotte, le vendredi 1er octobre 2021 ou le samedi 2 octobre 2021.

Le Guide relatif à l'organisation des élections des représentants des parents d'élèves au conseil d'école et au conseil d'administration des EPLE est un outil d'accompagnement des acteurs chargés de mettre en œuvre les dispositions réglementaires applicables à l'organisation de ces élections.

 

Rôle des parents d'élèves élus

Les parents d'élèves élus au conseil d'école ou au conseil d'administration sont membres à part entière de ces instances participatives : ils ont voix délibérative.

Ils peuvent par ailleurs assurer un rôle de médiation, à la demande de tout parent d'élève, auprès des autres membres de la communauté éducative.

Au sein du conseil d'école

Le conseil d'école est constitué pour une année scolaire. Il se réunit au moins une fois par trimestre et obligatoirement dans le mois suivant la proclamation des résultats aux élections de représentants de parents d'élèves.

Le conseil d'école vote le règlement intérieur de l'école et adopte le projet d'école. Il établit le projet d'organisation pédagogique de la semaine scolaire. Il donne son avis et fait des suggestions sur le fonctionnement de l'école et sur toutes questions qui intéressent la vie de l'école, notamment l'intégration des enfants handicapés, les activités périscolaires, la restauration scolaire, l'hygiène scolaire, la sécurité des enfants.

Au sein du conseil d'administration

Le conseil d'administration est l'organe délibérant de l'établissement public local d'enseignement. Il se réunit en séance ordinaire à l'initiative du chef d'établissement au moins trois fois par an.

Il adopte :

  • le projet d'établissement ;
  • le règlement intérieur ;
  • le budget.

Le conseil d'administration donne son accord sur le programme de l'association sportive, sur les principes du dialogue avec les parents d'élèves. Il délibère sur les questions relatives à l'hygiène, la santé et la sécurité. Il donne son avis sur les principes de choix des manuels et outils pédagogiques, sur la création d'options et de sections, etc.

Document à télécharger

Les élections en pratique

Quand ont lieu les élections ?

Les élections des représentants de parents d'élèves sont organisées au plus tard avant la fin de la septième semaine de l'année scolaire. Deux dates sont fixées par décision ministérielle. Le jour du scrutin est choisi parmi ces deux dates par la commission électorale dans le premier degré et par le chef d'établissement dans le second degré.

Qui peut voter ?

Chacun des deux parents est électeur, qu'il soit marié ou non, séparé ou divorcé, sous réserve de ne s'être pas vu retirer l'autorité parentale.

Les personnels des établissements sont également électeurs, s'ils sont parents d'élèves scolarisés dans l'établissement où ils travaillent.

Chaque électeur ne dispose que d'une voix quel que soit le nombre de ses enfants inscrits dans le même établissement.

Qui est éligible ?

Tous les parents électeurs sont éligibles, à l'exception des personnels de l'établissement membres de droit du conseil d'administration et des personnes qui en sont déjà membres (désignées par un organisme ou élues au titre d'un autre collège électoral).

Quel est le mode de scrutin ?

L'élection a lieu au scrutin de liste à la représentation proportionnelle au plus fort reste. Chaque liste doit comporter au moins deux noms de candidat et, au plus, le double du nombre de sièges à pourvoir.

Combien y a-t-il de parents élus dans les écoles et les établissements ?

Dans le premier degré, il y a autant de représentants de parents d'élèves au conseil d'école que de classes dans l'école. Ils sont environ 247 000 pour l'ensemble des écoles maternelles et élémentaires.

Dans le second degré, le nombre de parents élus dépend du type d'établissement et de sa taille. Les représentants des parents d'élèves sont au nombre de 5 dans un lycée ou dans un établissement régional d'enseignement adapté, 6 dans un collège de moins de 600 élèves et ne comportant pas de section d'éducation spécialisée (SEGPA) et 7 dans les autres collèges. Ils sont environ 44 000 au niveau national.

Document à télécharger

Document de synthèse sur les élections des représentants des parents d'élèves

Ce document est une synthèse des réponses apportées aux questions récurrentes concernant les élections aux conseils d'école et aux conseils d'administration des collèges et lycées.

Associations de parents d'élèves

Qu'est-ce qu'une association de parents d'élèves ?

Une association de parents d'élèves a pour objet la défense des intérêts moraux et matériels communs aux parents d'élèves. Elle ne regroupe que des parents d'élèves, auxquels sont assimilées les personnes ayant la responsabilité légale d'un ou plusieurs élèves. Les associations ne peuvent fixer le siège social dans l'enceinte scolaire.

Associations de parents d'élèves représentées au sein des instances éducatives

Il existe plusieurs niveaux de représentation des associations de parents d'élèves :

  • au niveau national : le Conseil supérieur de l'éducation (CSE) ;
  • au niveau académique et départemental : les conseils académiques et départementaux de l'Éducation nationale (CAEN, CDEN) ;
  • au niveau local : les conseils d'écoles, les conseils d'administration des établissements scolaires et les conseils de classe.

Gros plan : fédérations de parents d'élèves représentées au CSE

Membres représentants les parents d'élèves de l'enseignement public : 9

  • 8 représentants de la Fédération des conseils de parents d'élèves des écoles publiques (FCPE)
  • 1 représentants de la Fédération des parents d'élèves de l'enseignement public (PEEP)

Membres représentants les parents d'élèves de l'enseignement privé : 3

  • 3 représentants de l’association de parents d'élèves de l'enseignement libre (APEL)

L'Etat apporte une aide à la formation des représentants des parents d'élèves appartenant à des fédérations de parents d'élèves représentées au Conseil supérieur de l'éducation.

Quel est leur rôle dans les écoles et les établissements ?

Dans le cadre de leur mission de représentation de membres de la communauté éducative et de leurs fonctions de médiation et d'information, les associations de parents d'élèves présentes dans l’établissement bénéficient d'un certain nombre de facilités. Elles disposent de moyens matériels : boîtes aux lettres, tableaux d'affichage, accès à la liste comportant les noms et adresses des parents d'élèves de l'établissement qui ont donné leur accord à cette communication. Elles sont autorisées à faire connaître leur action auprès des autres parents d'élèves aux moyens de documents distribués aux élèves.

Les facilités ainsi accordées sont mises en œuvre dans des conditions de stricte égalité entre les associations concernées et dans le respect des principes de fonctionnement du service public d'éducation :

  • respecter le principe de laïcité ;
  • respecter les dispositions relatives à la vie privée et prohibant les injures et diffamation ;
  • exclure toute propagande en faveur d'un parti politique ou d'une entreprise commerciale.

Liste des principales associations

Les parents d'élèves se répartissent par affinités idéologiques entre plusieurs associations, constituées, pour les plus importantes, en fédérations.

Fédération des conseils de parents d'élèves de l'enseignement public (FCPE)

Elle a été créée en 1947, à l'instigation du Syndicat national des instituteurs et de la Ligue de l'enseignement. Initialement représentée dans les écoles élémentaires, la FCPE s'implante à partir des années 1960 dans le secondaire. La FCPE édite La revue des parents et La famille et l'école.

Fédération des parents d'élèves de l'enseignement public (PEEP)

Elle a été créée en 1926 sous la dénomination « fédération des associations de parents d'élèves des lycées et collèges » (FAPELC). Elle prend, en 1966, l'appellation de « fédération des parents d'élèves de l'enseignement public » (PEEP) et élargit son champ à tous les secteurs de l'enseignement public de l'école maternelle à l'université. La PEEP édite un périodique La voix des parents.

L’Union nationale des associations autonomes de parents d’élèves (UNAAPE)

Créée en 1968, l'UNAAPE est une union nationale d'associations autonomes de parents d'élèves. Elle est présente dans les établissements scolaires publics de la maternelle au lycée. L'UNAAPE édite une revue trimestrielle Présence des Parents.

Organisation d'activités à l'intérieur de l'établissement scolaire

Le directeur d'école ou le chef d'établissement prend, en accord avec les responsables des associations présentes dans l'école ou l'établissement, toutes les mesures qui lui paraîtront nécessaires pour offrir à ces associations les meilleures possibilités de réunion dans l'enceinte scolaire, sans apporter de perturbation au fonctionnement de l'établissement.

Activités étroitement liées aux activités d'enseignement

Les associations de parents d'élèves peuvent organiser dans les écoles et les établissements scolaires des réunions de travail ou d'information à l'attention des parents d'élèves ou des élèves de l'établissement. Ces réunions peuvent prévoir ou non la participation d'enseignants. Elles peuvent également proposer et organiser certains services en faveur des parents d'élèves ou des élèves, comme par exemple des prêts et bourses de livres.

Ces réunions et services, qui sont directement liés aux activités d'enseignement ou présentent un intérêt particulier pour les élèves et les familles, apparaissent comme satisfaisant aux besoins de la formation initiale et continue et à ce titre ne relèvent pas de la procédure de l'article L. 212-15 du code de l'éducation explicitée par la circulaire du 15 octobre 1993 sur l'utilisation des locaux scolaires par les associations en dehors des heures de formation. Toutefois, bien que l'autorisation du maire ne soit pas en principe requise pour de telles utilisations des locaux scolaires, il convient qu'il en soit informé.

Activités autres que celles se rattachant aux nécessités de la formation

L'organisation, par une association de parents d'élèves, d'activités autres que celles se rattachant directement aux nécessités de la formation comme des kermesses, des bourses aux vêtements, etc. oblige à recourir à la procédure prévue à l'article L. 212-15 susvisé. Le maire est, en effet, compétent pour décider de l'utilisation des locaux scolaires en dehors des périodes où ils sont utilisés pour les besoins de la formation initiale et continue. En conséquence, toute demande de cette nature formulée par une association suppose l'autorisation préalable du maire et l'accord de la collectivité territoriale propriétaire des locaux. Elle peut, éventuellement, faire l'objet d'une convention.

À consulter

Textes de référence

Articles D. 111-6 à D. 111-9 du code de l'éducation relatifs aux associations de parents d'élèves

Circulaire n° 2006-137 du 25 août 2006  relative au rôle et à la place des parents à l'école

Circulaire n° 93-294 du 15 octobre 1993 relative à l'utilisation des locaux scolaires par les associations en dehors des heures de formation

Sète labellisée « cité éducative »

ecovCapture 

 

Sète avait été retenue parmi les 46 nouvelles « cités éducatives » de l’Hexagone en février 2021. Le gouvernement avait dévoilé la liste des nouveaux territoires éligibles vendredi 29 janvier. Attribué aux villes qui ont montré leur détermination à faire de l’éducation une priorité, ce label d’excellence est une reconnaissance du travail accompli au travers d’initiatives menées sur le terrain et de l’investissement de la collectivité dans le domaine éducatif. Il est aussi le gage d’un accompagnement intensifié auprès des enfants dès la naissance dans les quartiers prioritaires grâce à un partenariat entre la préfecture, la Ville et l’Education nationale.

La démarche de « cité éducative » s’accompagne de moyens financiers supplémentaires alloués par l’État, d’un encadrement renforcé et d’un plan d’action visant à développer les dispositifs ou améliorer ceux déjà en place notamment dans le cadre de la politique de la ville.

Si la Ville a été retenue, c’est justement pour son offre éducative conséquente et diversifiée et pour les actions entreprises depuis des années pour faire évoluer sa politique éducative.

Elle s'est particulièrement engagée avec ses partenaires dans l'évolution stratégique de ses politiques éducatives en direction des enfants et des adolescents : ambitions traduites notamment par la formalisation de son Projet Educatif De Territoire (PEDT) dès 2014, la labellisation d'une démarche qualité « plan Mercredi » et la signature d'une Convention de Généralisation de l'Education Artistique et Culturelle en 2019, par exemple.

 

C’est aussi dans cette dynamique qu’a été mis sur pied le projet de renouvellement urbain de l’Ile de Thau qui intègre notamment la réhabilitation complète de l’école Anatole France.

« C’est une démarche structurante qui  nous permet de renforcer et coordonner nos actions sur le plan éducatif » souligne Corinne Azaïs, adjointe à l’éducation enfance et jeunesse.

Profitez des congés pour consulter le projet d’académie définit en 4 axes :

Une académie porteuse de valeurs, qui fait réussir, qui coopère, accessible, innovante et écoresponsable :

Le projet d'académie 2019-2022

Forte de ses 2 534 écoles, collèges et lycées publics et privés sous contrat et de ses 51 900 personnels, l'académie de Montpellier est au service des 2,8 millions d'habitants de son territoire. Ce nouveau projet vise à définir ses objectifs et à orienter son action pour les trois prochaines années.

 L’académie de Montpellier s’est dotée d’un projet d’académie explicite, fédérateur et adapté aux besoins et aux attentes de ses habitants : 624 000 élèves, étudiants et apprentis encadrés par près de 51 000 personnels. Nous poursuivons ce projet dans un contexte nouveau, celui d’une crise sanitaire et ses conséquences en termes de continuité de l’action éducative.


Terre d’accueil pour 2,8 millions d’habitants, marquée par l’une des plus fortes augmentations démographiques, le territoire de l’académie est caractérisé par la très grande diversité de sa population.  Les difficultés sociales y sont nombreuses, les difficultés scolaires également, nous devons être très attentifs à ce que les nouvelles conditions de mise en œuvre du projet d’académie nous permettent de poursuivre l’effort vers une plus grande équité scolaire.


Les priorités de ce projet d’académie sont de nature à faire progresser notre système éducatif dans ses missions de service public : - Ancrer l’action de la communauté éducative dans les valeurs du service public d’éducation - Assurer la réussite des élèves en questionnant les résultats des dispositions engagées et en ajustant les pratiques - Partager les objectifs, les expériences et leurs résultats pour faire réussir l’action éducative - Rapprocher le pilotage académique de ses personnels et de ses usagers.


Installées avant l’épisode de confinement de mars à mai 2020, ces priorités demeurent et le projet d’académie constitue toujours l’outil de travail de tous les personnels.  Les conditions de sa mise en œuvre ont bien sûr évolué, il nous faut à la fois prendre en compte l’apport de la crise sanitaire et anticiper les évolutions à venir. Le numérique a apporté une autre dimension aux pratiques éducatives : autant d’innovations à capitaliser dans le cadre des « états généraux du numérique » et à exploiter pour la poursuite de la mise en œuvre du projet d’académie. L’impérieuse nécessité de continuité pédagogique a catalysé de nouvelles façons d’apprendre et d’enseigner en bouleversant l’espace-temps scolaire ainsi que les modes de communication entre élèves et personnels. Comment ces nouvelles pratiques vontelles nous permettre de poursuivre la prévention et la lutte contre le décrochage ? L’égale attention à la réussite de chaque élève ? La recherche d’un lien de confiance avec les familles ? La coopération entre l’ensemble des acteurs éducatifs ? Telles sont les questions qui se posent et le nouvel angle d’approche du projet d’académie.


Je félicite l’ensemble des acteurs éducatifs pour leur très grande implication au cours des événements qui ont marqué l’année 2020 et dans un nouveau contexte, je les invite à maintenir le cap au service de nos élèves et de leur famille.

 
Sophie Béjean
Rectrice de la région académique Occitanie
Rectrice de lʼacadémie de Montpellier
Chancelière des université

Le projet d'académie est articulé autour de 4 axes :

  • Une académie porteuse de valeurs
  • Une académie qui fait réussir
  • Une académie qui coopère
  • Une académie accessible, innovante et écoresponsable

Télécharger le projet d'académie