Education

L’école élémentaire des Baux de Poussan a remporté le 1er prix national du concours « Arts en plastique pour l’Océan »

L’école élémentaire des Baux au travers de la classe de CE2 de Mme Domergue a remporté le 1er prix national du concours « Arts en plastique pour l’Océan » organisé par la fondation de le mer et le ministère de l’Education Nationale.

mero

1er Prix Ecole Primaire
Ecole élémentaire les Baux à Poussant (Hérault)

Bravo à tous !

Message de Jean-Michel Blanquer
Ministre de l’Education nationale et de la jeunesse

 

Message de Sabine Roux de Bezieux
Présidente de la Fondation de la Mer

Bac 2021 : les épreuves de contrôle continu vont être "simplifiées"

Le ministère de l'Education nationale souhaite "plus de souplesse" dans l'organisation de ces épreuves, anciennement appelées E3C, qui compteront pour 30% de la note finale du bac.

Les épreuves de contrôle continu du nouveau bac, désormais appelées "évaluations communes", vont être "simplifiées" dès la rentrée prochaine, a indiqué le ministère de l'Education nationale, mercredi 1er juillet. Après une réunion mardi du comité de suivi du nouveau bac, la rue de Grenelle a annoncé "plus de souplesse dans l'organisation" de ces épreuves, avec notamment des "commissions d'harmonisation n'ayant plus lieu après chaque session mais respectivement en fin d'année de première et de terminale".

Par ailleurs, le calendrier des épreuves de contrôle continu sera désormais fixé par chaque chef d'établissement "après consultation du conseil pédagogique et délibération du conseil d'administration". Ces épreuves, anciennement appelées E3C, qui compteront pour 30% de la note finale du bac, étaient initialement réparties en trois sessions sur les années de première et terminal. Depuis leur lancement le 20 janvier, elles ont été perturbées dans de nombreux établissements, notamment à Paris, par des opposants à la réforme.

Pour en savoir plus : https://www.francetvinfo.fr/societe/education/reforme-du-bac/bac-2021-les-epreuves-de-controle-continu-vont-etre-

 

Vous avez encore 1 semaine pour effectuer vos demandes de Bourse Lycée

Les aides financières au lycéeParents d’élèves de l’Académie de Montpellier, vous avez encore 1 semaine pour effectuer vos demandes de Bourse Lycée.
Pour connaître vos droits, rendez-vous sur le simulateur de bourse :

L'allocation de rentrée scolaire

Pour la rentrée 2020, le montant de l'allocation de rentrée scolaire est de 403,88 € par enfant de 15 à 18 ans.

Vos ressources de l’année 2018 ne doivent pas dépasser :

  • 25 093 € pour un enfant,
  • 30 884 € pour deux enfants,
  • 36 675 € pour trois enfants,
  • 5 791 € par enfant supplémentaire.

L'allocation de rentrée scolaire est versée directement par les caisses d'allocations familiales (CAF) ou la Mutualité sociale agricole (MSA).

Consulter le dossier sur l'allocation de rentrée scolaire 2020 sur le site de la CAF ou de la MSA.

Les bourses de lycée

Les bourses de lycée sont attribuées aux élèves scolarisés en lycée et en établissements régionaux d'enseignement adapté (EREA).

Elles se déclinent en 6 échelons, en fonction des ressources de la ou des personnes assumant la charge de l’élève et du nombre d’enfants à charge. Pour l'année 2020-2021, le montant annuel de la bourse varie entre 441 euros pour le premier échelon et 933 euros pour le sixième échelon. Ce montant de bourse est versé en trois fois (à chaque trimestre). 

Simulateur de bourse au lycée pour l'année scolaire 2020-2021

Le simulateur de bourse au lycée permet de savoir si votre foyer peut bénéficier d'une bourse scolaire à la rentrée 2020. Il vous permet d'obtenir une estimation personnalisée de son montant pour chaque enfant scolarisé au lycée.

Les montants et barèmes utilisés sont ceux prévus pour la rentrée 2020. En cas de concubinage, vous devez saisir la somme des revenus des deux concubins.

Vous devez vous munir de votre déclaration automatique des revenus 2019 ou de votre avis de situation déclarative sur les revenus 2019.

Accéder au simulateur de bourse au lycée

Calendrier et formulaires pour l'année scolaire 2020-2021

La campagne des demandes de bourse de lycée pour l’année scolaire 2020-2021 est ouverte et se termine le jeudi 15 octobre 2020.

Elle se déroulera en deux périodes  : 

  • Première période : jusqu'au 7 juillet 2020 (uniquement par une demande papier)
  • Deuxième période : du 1er septembre au 15 octobre 2020 (demande en ligne ou papier)

Le formulaire-papier de demande de bourse est disponible en téléchargement :

Le formulaire de demande de bourse de lycée 2020-2021

La notice 

La demande de bourse de lycée sera accessible en ligne uniquement pour la deuxième période (rentrée 2020), le lien vers le téléservice sera communiqué à la rentrée de septembre.

Des primes complémentaires à la bourse sont allouées selon la scolarité du boursier 

Prime d'équipement

D'un montant de 341,71 euros, elle est versée en une seule fois avec le premier trimestre de la bourse aux élèves de première année de certaines spécialités de CAP, de bac professionnel, de bac technologique ou de brevet de technicien. Cette prime est attribuée automatiquement en fonction de la spécialité de formation.

Prime à l'internat

Cette prime est accordée à tous les élèves boursiers nationaux scolarisés en internat.
La prime à l'internat d'un montant forfaitaire annuel de 258 euros est strictement liée au statut d'élève boursier.
Les familles n'ont pas de demande à remplir, cette prime est attribuée automatiquement aux élèves boursiers internes. Elle est soumise aux mêmes règles de gestion que les bourses. La prime est versée en trois fois par déduction sur la facture des frais de pension.

La bourse pour les 16-18 ans qui reprennent leurs études

Les jeunes de 16 à 18 ans qui ont abandonné leur formation et reprennent des études à finalité professionnelle peuvent bénéficier d'une prime de reprise d'études, complément de la bourse de lycée.

Cette prime peut être attribuée aux jeunes qui :

  • reprennent leurs études après une interruption de scolarité d'au moins cinq mois
  • ont droit à une bourse nationale de lycée au moment de leur reprise d'études

Cette prime, d'un montant de 600 euros, s'ajoute à la bourse de lycée. Au total, le montant annuel versé est au moins de 1000 euros par an.

Elle est versée en trois fois, en même temps que la bourse.

Une démarche en trois temps

1 - S'inscrire dans un lycée pour reprendre une formation

2 - Se renseigner sur le droit à bourse auprès du secrétariat de l'établissement d'accueil

3 - Faire sa demande de bourse: une fiche renseignée par l'établissement d'accueil complètera la demande de bourse.

La bourse au mérite

C'est un dispositif destiné à compléter l'attribution d'une bourse de lycée. Les élèves boursiers ayant obtenu une mention Bien ou Très bien au diplôme national du brevet se voient attribuer automatiquement la bourse au mérite.

Ce complément est versé pendant toute la scolarité jusqu'à la fin du cycle conduisant au baccalauréat afin de les aider dans la poursuite de leurs études.

Le montant annuel de la bourse au mérite, complément de la bourse de lycée, varie en fonction de l’échelon de la bourse, de 402 euros (1er échelon) à 1 002 euros (6e échelon). La bourse au mérite est versée en trois fois en même temps que la bourse de lycée.

Les fonds sociaux

Le fonds social lycéen

Dans les lycées publics, un fonds social lycéen permet d'apporter une aide exceptionnelle à un élève pour faire face à des dépenses de vie scolaire et de scolarité. Ces aides sont accordées par les chefs d'établissement, après avis de la commission présidée par lui et constituée par des membres de la communauté éducative, des délégués d'élèves et de parents d'élèves.

Le fonds social pour les cantines

Ce fonds doit permettre aux élèves (collégiens, lycéens et élèves de l'enseignement spécialisé du second degré), issus de milieux défavorisés, de fréquenter la cantine de leur établissement.

Le chef d'établissement prend au cours de l'année scolaire l'avis du conseil d'administration sur les critères et les modalités à retenir pour l'attribution de l'aide qui sera déduite du montant de la demi-pension.

Tous renseignements utiles, tant en matière de bourses que de fonds sociaux, seront fournis par le secrétariat de l'établissement fréquenté par l'élève.

 

Pour approfondir, vous pouvez consulter le site des allocations familiales.

Textes de références 


Modification du montant de chaque échelon de la bourse nationale de lycée et création de la prime de reprise d’études
Décret du 19 aoûtt 2016 modifiant l’article D. 531-29  du code de l’éducation – JO du 21 août 2016

Prime allouée aux élèves boursiers reprenant une formation sous statut scolaire après une période d’interruption de leur scolarité
Arrêté du 19 août 2016  - JO du 21 août 2016

Code l’éducation –Section Bourses de lycée
Article R 531-18 à D 531-44

Modalités de détermination des plafonds de ressources ouvrant droit à  l’attribution d’une bourse nationale d'études du second degré de lycée et mode de revalorisation
arrêté du 22 mars 2016 - JO du 1 avril 2016

Montant de la bourse au mérite à compter de l’année scolaire 2016-2017
arrêté du 22 mars 2016 - JO du 1 avril 2016

Montant de la prime à l’internat à compter de l’année scolaire 2016-2017
arrêté du 22 mars 2016 - JO du 1 avril 2016

Droit à l'erreur

Durant la campagne annuelle de bourse de lycée, et conformément à la loi ESSOC n°2018-727 du 10 août 2018, en cas d’erreur commise lors de votre demande de bourse, vous avez la possibilité de régulariser votre erreur de votre propre initiative ou dans le délai requis après y avoir été invité par l’administration concernée.

Par exemple : vous avez oublié de mentionner un changement de situation (nombre d’enfants à charge, situation de concubinage etc.) ? Vous avez désormais droit à l’erreur, dans les délais prescrits par l’administration. Vous pouvez vous rapprocher de l’établissement de votre enfant pour signaler l’erreur et régulariser votre situation.

En cas d’erreur dans vos déclarations auprès des services de la CAF ou des services fiscaux, rapprochez-vous de ces organismes afin de régulariser votre situation et transmettre en complément de votre demande de bourse de nouveaux justificatifs.

Attention : Le droit à l’erreur n’est pas un droit au retard : les retards ou omissions de déclaration dans les délais prescrits n’entrent pas dans son champ d’application.

Le point d'étape Parcoursup est prévu du 29 juin au 1er juillet

Aucune description de photo disponible.Le point d'étape Parcoursup est prévu du 29 juin au 1er juillet inclus pour faire le point sur votre dossier.
Il est obligatoire pour tous les candidats qui ont des vœux en attente (avec ou sans proposition d'admission acceptée).
Vous n'êtes pas concerné si :
- vous avez accepté définitivement une proposition d’admission
- vous avez activé le répondeur automatique
 Il n'est pas nécessaire de confirmer les vœux en attente en apprentissage et en phase complémentaire.

Lycée Cestac La Gardiole : Portes ouvertes

En cette période post-confinement, les décisions d'orientation peuvent être difficiles à prendre sereinement et dans les délais impartis.
C'est pourquoi le Lycée Cestac La Gardiole vous propose une nouvelle après-midi portes ouvertes
Vendredi 3 Juillet de 14h à 20h
 
Les inscriptions sont encore possibles après l'affectation afflenet en CAP et Bac Pro.
Il reste quelques places disponibles en filière 4ème et 3ème agricole avec une pédagogie adaptée pour les élèves dys ou en difficulté scolaire.
 
N'hésitez pas venir nous rencontrer, toute l'équipe du lycée sera présente pour répondre à vos questions !L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

Avec l'ETUDIANT, le classement 2020 des collèges

Owl, Bird, Book, Wise, Nature, Character

Voici le classement 2020 des meilleurs collèges par l'Etudiant. Comment se situe votre établissement par rapport à ses voisins ? Pour répondre à ces questions, l'Etudiant vous propose son palmarès sur la période 2017-2019.

Nous vous proposons comme chaque année notre classement exclusif des collèges. À partir des statistiques fournies par le ministère de l'Éducation nationale, nous avons compilé les résultats au brevet (taux de réussite) et la part moyenne des mentions parmi les inscrits (taux de mention), sur la période de 2017 à 2019, pour un échantillon de 6.872 établissements.

Classement des collèges par département : que vaut votre établissement ?

Comme l’année dernière, ce classement se compose de deux tableaux. Dans le premier tableau ci-dessous, vous pouvez sélectionner un département et obtenir rapidement une vision synthétique des meilleurs collèges, classés selon une note sur 20 (voir méthodologie ci-dessous). Vous choisissez un département dans le premier filtre, puis une ville dans le second filtre.

Enfin, avec le troisième filtre, vous pouvez trouver directement un collège en fonction de différents critères (statut, groupe de niveau, année de session). Vous pouvez par exemple ne sélectionner que les collèges du département du Rhône, du groupe A, à statut public avec la session 2019 du DNB (dipôme national du brevet).

 

Aller sur le site : https://www.letudiant.fr/college/le-classement-2020-des-colleges.html

Les aides financières au lycée

Au lycée, votre enfant peut bénéficier de plusieurs aides financières : l'allocation de rentrée scolaire, les bourses de lycée, les bourses au mérite, le fonds social lycéen, le fonds social pour les cantines, etc. Le secrétariat de l'établissement fréquenté par votre enfant est votre principal interlocuteur.
 

L'allocation de rentrée scolaire

Pour la rentrée 2020, le montant de l'allocation de rentrée scolaire est de 403,88 € par enfant de 15 à 18 ans.

Vos ressources de l’année 2018 ne doivent pas dépasser :

  • 25 093 € pour un enfant,
  • 30 884 € pour deux enfants,
  • 36 675 € pour trois enfants,
  • 5 791 € par enfant supplémentaire.

L'allocation de rentrée scolaire est versée directement par les caisses d'allocations familiales (CAF) ou la Mutualité sociale agricole (MSA).

Consulter le dossier sur l'allocation de rentrée scolaire 2020 sur le site de la CAF ou de la MSA.

Les bourses de lycée

Les bourses de lycée sont attribuées aux élèves scolarisés en lycée et en établissements régionaux d'enseignement adapté (EREA).

Elles se déclinent en 6 échelons, en fonction des ressources de la ou des personnes assumant la charge de l’élève et du nombre d’enfants à charge. Pour l'année 2020-2021, le montant annuel de la bourse varie entre 441 euros pour le premier échelon et 933 euros pour le sixième échelon. Ce montant de bourse est versé en trois fois (à chaque trimestre). 

Simulateur de bourse au lycée pour l'année scolaire 2020-2021

Le simulateur de bourse au lycée permet de savoir si votre foyer peut bénéficier d'une bourse scolaire à la rentrée 2020. Il vous permet d'obtenir une estimation personnalisée de son montant pour chaque enfant scolarisé au lycée.

Les montants et barèmes utilisés sont ceux prévus pour la rentrée 2020. En cas de concubinage, vous devez saisir la somme des revenus des deux concubins.

Vous devez vous munir de votre déclaration automatique des revenus 2019 ou de votre avis de situation déclarative sur les revenus 2019.

Accéder au simulateur de bourse au lycée

Calendrier et formulaires pour l'année scolaire 2020-2021

La campagne des demandes de bourse de lycée pour l’année scolaire 2020-2021 est ouverte et se termine le jeudi 15 octobre 2020.

Elle se déroulera en deux périodes  : 

  • Première période : jusqu'au 7 juillet 2020 (uniquement par une demande papier)
  • Deuxième période : du 1er septembre au 15 octobre 2020 (demande en ligne ou papier)

Le formulaire-papier de demande de bourse est disponible en téléchargement :

Le formulaire de demande de bourse de lycée 2020-2021

La notice 

La demande de bourse de lycée sera accessible en ligne uniquement pour la deuxième période (rentrée 2020), le lien vers le téléservice sera communiqué à la rentrée de septembre.

Des primes complémentaires à la bourse sont allouées selon la scolarité du boursier 

Prime d'équipement

D'un montant de 341,71 euros, elle est versée en une seule fois avec le premier trimestre de la bourse aux élèves de première année de certaines spécialités de CAP, de bac professionnel, de bac technologique ou de brevet de technicien. Cette prime est attribuée automatiquement en fonction de la spécialité de formation.

Prime à l'internat

Cette prime est accordée à tous les élèves boursiers nationaux scolarisés en internat.
La prime à l'internat d'un montant forfaitaire annuel de 258 euros est strictement liée au statut d'élève boursier.
Les familles n'ont pas de demande à remplir, cette prime est attribuée automatiquement aux élèves boursiers internes. Elle est soumise aux mêmes règles de gestion que les bourses. La prime est versée en trois fois par déduction sur la facture des frais de pension.

La bourse pour les 16-18 ans qui reprennent leurs études

Les jeunes de 16 à 18 ans qui ont abandonné leur formation et reprennent des études à finalité professionnelle peuvent bénéficier d'une prime de reprise d'études, complément de la bourse de lycée.

Cette prime peut être attribuée aux jeunes qui :

  • reprennent leurs études après une interruption de scolarité d'au moins cinq mois
  • ont droit à une bourse nationale de lycée au moment de leur reprise d'études

Cette prime, d'un montant de 600 euros, s'ajoute à la bourse de lycée. Au total, le montant annuel versé est au moins de 1000 euros par an.

Elle est versée en trois fois, en même temps que la bourse.

Une démarche en trois temps

1 - S'inscrire dans un lycée pour reprendre une formation

2 - Se renseigner sur le droit à bourse auprès du secrétariat de l'établissement d'accueil

3 - Faire sa demande de bourse: une fiche renseignée par l'établissement d'accueil complètera la demande de bourse.

La bourse au mérite

C'est un dispositif destiné à compléter l'attribution d'une bourse de lycée. Les élèves boursiers ayant obtenu une mention Bien ou Très bien au diplôme national du brevet se voient attribuer automatiquement la bourse au mérite.

Ce complément est versé pendant toute la scolarité jusqu'à la fin du cycle conduisant au baccalauréat afin de les aider dans la poursuite de leurs études.

Le montant annuel de la bourse au mérite, complément de la bourse de lycée, varie en fonction de l’échelon de la bourse, de 402 euros (1er échelon) à 1 002 euros (6e échelon). La bourse au mérite est versée en trois fois en même temps que la bourse de lycée.

Les fonds sociaux

Le fonds social lycéen

Dans les lycées publics, un fonds social lycéen permet d'apporter une aide exceptionnelle à un élève pour faire face à des dépenses de vie scolaire et de scolarité. Ces aides sont accordées par les chefs d'établissement, après avis de la commission présidée par lui et constituée par des membres de la communauté éducative, des délégués d'élèves et de parents d'élèves.

Le fonds social pour les cantines

Ce fonds doit permettre aux élèves (collégiens, lycéens et élèves de l'enseignement spécialisé du second degré), issus de milieux défavorisés, de fréquenter la cantine de leur établissement.

Le chef d'établissement prend au cours de l'année scolaire l'avis du conseil d'administration sur les critères et les modalités à retenir pour l'attribution de l'aide qui sera déduite du montant de la demi-pension.

Tous renseignements utiles, tant en matière de bourses que de fonds sociaux, seront fournis par le secrétariat de l'établissement fréquenté par l'élève.

 

Pour approfondir, vous pouvez consulter le site des allocations familiales.

Textes de références 


Modification du montant de chaque échelon de la bourse nationale de lycée et création de la prime de reprise d’études
Décret du 19 aoûtt 2016 modifiant l’article D. 531-29  du code de l’éducation – JO du 21 août 2016

Prime allouée aux élèves boursiers reprenant une formation sous statut scolaire après une période d’interruption de leur scolarité
Arrêté du 19 août 2016  - JO du 21 août 2016

Code l’éducation –Section Bourses de lycée
Article R 531-18 à D 531-44

Modalités de détermination des plafonds de ressources ouvrant droit à  l’attribution d’une bourse nationale d'études du second degré de lycée et mode de revalorisation
arrêté du 22 mars 2016 - JO du 1 avril 2016

Montant de la bourse au mérite à compter de l’année scolaire 2016-2017
arrêté du 22 mars 2016 - JO du 1 avril 2016

Montant de la prime à l’internat à compter de l’année scolaire 2016-2017
arrêté du 22 mars 2016 - JO du 1 avril 2016

Droit à l'erreur

Durant la campagne annuelle de bourse de lycée, et conformément à la loi ESSOC n°2018-727 du 10 août 2018, en cas d’erreur commise lors de votre demande de bourse, vous avez la possibilité de régulariser votre erreur de votre propre initiative ou dans le délai requis après y avoir été invité par l’administration concernée.

Par exemple : vous avez oublié de mentionner un changement de situation (nombre d’enfants à charge, situation de concubinage etc.) ? Vous avez désormais droit à l’erreur, dans les délais prescrits par l’administration. Vous pouvez vous rapprocher de l’établissement de votre enfant pour signaler l’erreur et régulariser votre situation.

En cas d’erreur dans vos déclarations auprès des services de la CAF ou des services fiscaux, rapprochez-vous de ces organismes afin de régulariser votre situation et transmettre en complément de votre demande de bourse de nouveaux justificatifs.

Attention : Le droit à l’erreur n’est pas un droit au retard : les retards ou omissions de déclaration dans les délais prescrits n’entrent pas dans son champ d’application.

Parcoursup, le moteur de recherche des formations disponibles

Le moteur de recherche des formations disponibles en phase complémentaire est actualisé tous les jours.

 N'hésitez pas à le consulter régulièrement et à élargir votre zone de recherche géographique pour découvrir toutes les opportunités.

Assouplissement du protocole sanitaire pour les établissements scolaires

Depuis le 22 juin 2020, tous les lycées peuvent accueillir des élèves pour des cours et des entretiens, notamment des entretiens individuels obligatoires pour faire le point avec eux sur leur situation avant les vacances scolaires.

Assouplissement du protocole sanitaire

Du fait de l’évolution du niveau de circulation actuelle du virus et des données scientifiques rassurantes concernant l’impact et la transmission de la Covid-19 chez les enfants de moins de 15 ans, un assouplissement du protocole sanitaire, nouvelle étape vers un retour à la normale, est dorénavant possible. Les écoles et les collèges, mais pas les lycées, accueilleront tous les élèves à partir du 22 juin, a annoncé le chef de l'Etat dimanche 14 juin "de manière obligatoire et selon les règles de présence normales". Les assouplissements, notamment en matière de distanciation physique, définis par les autorités sanitaires, permettront le retour de tous les enfants dans les écoles et les collèges avant les vacances d’été. Les lycées pourront également accueillir un plus grand nombre d'élèves.

Le 16 mars 2020, la situation sanitaire du pays, liée au coronavirus Covid-19, a conduit à la fermeture des écoles, collèges et lycées. 

À partir du 11 mai 2020, dans le cadre de la stratégie nationale de déconfinement il a été décidé de rouvrir progressivement les écoles et établissements scolaires dans le strict respect des prescriptions émises par les autorités sanitaires.

Pour cette troisième phase du déconfinement qui a commencé le 15 juin, le protocole sanitaire est assoupli en raison de la baisse du niveau de circulation du virus et des données rassurantes concernant l’impact et la transmission de la Covid-19 chez les enfants et conformément aux avis émis par les autorités sanitaires. Les écoles et les collèges, mais pas les lycées, accueilleront tous les élèves à partir du 22 juin. Les règles sont également assouplies pour les lycées ce qui permettra d’accueillir un plus grand nombre d’élèves.

Protocole relatif au fonctionnement des écoles et établissements scolaires

Le protocole précise les modalités pratiques de fonctionnement des établissements scolaires, dans le respect des prescriptions émises par les autorités sanitaires. Il est destiné aux collectivités territoriales, aux services déconcentrés de l’État, aux personnels de direction ainsi qu’à l’ensemble des membres de la communauté éducative. Les mesures à prendre nécessitent de tenir compte du contexte propre à chaque école ou établissement. 

La principale évolution du protocole sanitaire concerne l’assouplissement des règles de distanciation physique dans les écoles et les collèges. Les mesures pour éviter le brassage des groupes et pour garantir l’hygiène des mains demeurent essentielles ainsi que le traçage des cas et des contacts.

Télécharger le protocole
relatif au fonctionnement des écoles et établissements scolaires

Exemples de schémas d’aménagement des salles de classe dans le respect des règles de distanciation physique au 22 juin 2020

Ce document présente différents schémas d’aménagement de salles de classe dans le respect de la règle de distanciation suivante : "d’au moins un mètre s’applique  dans les espaces clos (dont la salle de classe), entre l’enseignant et les élèves ainsi qu’entre les élèves quand ils sont côte à côte ou face à face"

Préalable

Les parents d’élèves jouent un rôle essentiel. Ils s’engagent à ne pas mettre leurs enfants à l’école, au collège ou au lycée en cas de fièvre (38 °C ou plus) ou en cas d’apparition de symptômes évoquant la Covid-19 chez l’élève ou dans sa famille.

Les personnels doivent s’appliquer les mêmes règles.

Les accompagnateurs ainsi que les intervenants extérieurs peuvent désormais entrer dans les bâtiments scolaires après nettoyage ou désinfection des mains. Ils doivent porter un masque de protection.

Les nouvelles règles de distanciation physique

La règle de surface de 4m² par élève ne s’applique plus dans les locaux comme dans les espaces extérieurs.

À l’école maternelle, entre les élèves d’une même classe ou d’un même groupe, aucune règle de distanciation ne s’impose, que ce soit dans les espaces clos (salle de classe, couloirs, réfectoire, etc.) ou dans les espaces extérieurs. En revanche, la distanciation physique doit être maintenue entre les élèves de groupes différents.

Dans les écoles élémentaires et les collèges, le principe est la distanciation physique d’au moins un mètre lorsqu’elle est matériellement possible, dans les espaces clos (dont la salle de classe), entre l’enseignant et les élèves ainsi qu’entre les élèves quand ils sont côte à côte ou face à face. Elle ne s’applique pas dans les espaces extérieurs entre élèves d’une même classe ou d’un même groupe, y compris pour les activités sportives. L’organisation de la classe à l’air libre est donc une possibilité encouragée. Tous les espaces de l’établissement peuvent être mobilisés (CDI, salles informatiques…), y compris pour proposer d’autres activités (études, 2S2C). Si la configuration des salles de classe (surface, mobilier, etc.) ne permet absolument pas de respecter la distanciation physique d’au moins un mètre, alors l’espace est organisé de manière à maintenir la plus grande distance possible entre les élèves et les élèves de plus de 11 ans doivent porter le masque de protection dans la classe. La distanciation physique doit être maintenue entre les élèves de groupes différents.

Dans les lycées, une distance minimale d’un mètre est respectée entre chaque personne dans les espaces clos et dans les espaces extérieurs.

L’ensemble des publics habituellement hébergés peut être accueilli dans les internats. La distance entre les lits doit être d’au moins un mètre.

L'application des gestes barrière

Les gestes barrière doivent être appliqués en permanence, partout, et par tout le monde. À l’heure actuelle, ce sont les mesures de prévention individuelles les plus efficaces contre la propagation du virus.

Le lavage des mains

Le lavage des mains est essentiel. Il consiste à laver à l’eau et au savon toutes les parties des mains pendant 30 secondes. Le séchage doit être soigneux si possible en utilisant une serviette en papier jetable, ou sinon en laissant sécher ses mains à l’air libre. Les serviettes à usage collectif sont à proscrire.

À défaut, l’utilisation d’une solution hydroalcoolique peut être envisagée.

Le lavage des mains doit être réalisé, a minima :

  • à l’arrivée dans l’établissement ;
  • avant et après chaque repas ;
  • avant et après les récréations ;
  • après être allé aux toilettes ;
  • le soir avant de rentrer chez soi ou dès l’arrivée au domicile. 

Le lavage des mains aux lavabos peut se réaliser sans mesure de distance physique entre les élèves d’une même classe ou d’un même groupe.

Le port du masque

Pour les personnels

Le port d’un masque "grand public" est obligatoire (en école primaire, en collège et en lycée) pour les personnels dans les situations où la distanciation d’au moins un mètre ne peut être garantie. Le port du masque n’est pas obligatoire pour les personnels enseignants lorsqu'ils font cours et sont à une distance d'au moins un mètre des élèves. 

Lorsque le masque n’est pas utilisé, il peut être soit suspendu à une accroche isolée, soit replié sans contacts extérieur/intérieur (ne pas le rouler) et stocké dans une pochette individuelle.

Le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse met donc à disposition de ses agents en contact direct avec les élèves au sein des établissements des masques dits "grand public" de catégorie 1, à raison de deux masques pour chaque jour de présence dans les établissements.

Il appartient à chaque employeur, et notamment aux collectivités territoriales, de fournir en masques ses personnels en contact direct avec les élèves ainsi que les personnels d’entretien et de restauration. 

Pour les élèves

Les recommandations des autorités sanitaires sont les suivantes :

  • pour les élèves des écoles maternelles le port de masque est à proscrire ;
  • pour les élèves des écoles élémentaires, le port du masque n’est pas recommandé mais des masques sont à disposition pour équiper les enfants présentant des symptômes dans l’attente de leur départ de l’école ;
  • pour les collégiens/lycéens, le port du masque "grand public" est obligatoire lors de leurs déplacements.

L’avis du médecin référent détermine les conditions du port du masque pour les élèves présentant des pathologies.

Il appartient aux parents de fournir des masques à leurs enfants. Le ministère dote chaque collège et lycée en masques "grand public" afin qu’ils puissent être fournis aux élèves qui n’en disposeraient pas. 

La ventilation des classes et autres locaux

L’aération des locaux est fréquente et durant au moins 15 minutes à chaque fois. Les salles de classe ainsi que tous les autres locaux occupés pendant la journée sont aérés le matin avant l’arrivée des élèves, pendant chaque récréation, au moment du déjeuner et le soir pendant le nettoyage des locaux.

Cette aération doit avoir lieu au minimum toutes les 3 heures.

En cas de ventilation mécanique, il s’agit de s’assurer de son bon fonctionnement et de son entretien. 

La limitation du brassage des élèves

La stabilité des classes et des groupes d’élèves limite le brassage des élèves et donc une éventuelle circulation du virus.

En fonction de leur taille, les écoles et établissements scolaires organisent le déroulement de la journée et des activités scolaires pour limiter les croisements entre élèves de classes différentes ou de niveaux différents. Cette limitation est d’autant plus nécessaire lorsque la distanciation entre élèves d’un même groupe est réduite comme à l’école maternelle ou, le cas échéant, à l’école élémentaire et au collège. 

Les points ci-après appellent une attention particulière :

  • l’arrivée et le départ des élèves dans l’établissement peuvent être étalés dans le temps. Cette organisation dépend évidemment du nombre d’élèves accueillis par salle, des personnels présents et des possibilités d’adaptation du transport scolaire, y compris celui des élèves en situation de handicap,
  • la circulation des élèves dans les bâtiments : les déplacements des élèves doivent être limités, organisés et encadrés. Pour cette raison, il est recommandé d’attribuer une salle à chaque classe (en dehors des salles spécialisées et des ateliers),
  • les récréations sont organisées par classes ou groupes de classes, en tenant compte des recommandations relatives aux gestes barrière ; en cas de difficulté d’organisation, elles peuvent être remplacées par des temps de pause en classe,
  • la restauration scolaire est organisée dans les lieux habituels et doit être privilégiée. Les flux et la densité des élèves sont organisés en respectant la distance d’au moins un mètre entre les groupes d’élèves appartenant à une même classe dans les écoles maternelles. S’agissant des élèves des écoles élémentaires et des collèges, lorsque le respect de la distance d’un mètre entre élèves est matériellement impossible, il convient de faire déjeuner les élèves d’une même classe ensemble et de respecter une distance d’au moins un mètre avec les autres groupes. Les élèves des lycées respectent la distance d’un mètre minimum dans les espaces de restauration.

Le nettoyage et la désinfection des locaux et matériels

Le nettoyage et la désinfection des locaux et des équipements sont une composante essentielle de la lutte contre la propagation du virus. Avec l’appui de la collectivité locale, il revient à chaque école et établissement de l’organiser selon les principes développés ci-après.

Un nettoyage des sols et des grandes surfaces (tables, bureaux) est réalisé au minimum une fois par jour.

Un nettoyage désinfectant des surfaces les plus fréquemment touchées par les élèves et personnels dans les salles, ateliers et autres espaces communs (comme les poignées de portes) est également réalisé au minimum une fois par jour.

Les tables du réfectoire sont nettoyées et désinfectées après chaque service.

L’accès aux jeux, aux bancs et espaces collectifs extérieurs est autorisé si un nettoyage quotidien est assuré (ou après une période sans utilisation d’environ 12 heures). La mise à disposition d’objets partagés au sein d’une même classe ou d’un même groupe constitué (ballons, jouets, livres, jeux, journaux, dépliants réutilisables, crayons, etc.) est permise à l’intérieur des locaux lorsque qu’une désinfection au minimum quotidienne est assurée (ou que les objets sont isolés 24 h avant réutilisation). 

La formation, l'information et la communication

Avec l’appui des services académiques et de la collectivité de rattachement, la direction de l’établissement établit un plan de communication détaillé pour informer et impliquer les élèves, leurs parents et les membres du personnel dans la limitation de la propagation du virus.

Le personnel

Le personnel de direction, les professeurs ainsi que tous les autres personnels sont formés aux gestes barrière, aux règles de distanciation physique et au port du masque pour eux-mêmes et pour les élèves dont ils ont la charge le cas échéant. Cette formation doit être adaptée à l’âge des élèves pris en charge et réalisée, dans toute la mesure du possible, avant la reprise des cours ou dès le premier jour. Les médecins et infirmiers de l’éducation nationale apportent leur appui à ces actions de formation.

Les parents

Ils sont informés clairement (liste non exhaustive à compléter selon les conditions d’organisation) :

  • des conditions de fonctionnement de l’école ou de l’établissement et de l’évolution des mesures prises ;
  • de leur rôle dans le respect des gestes barrière (explication à leur enfant, fourniture de mouchoirs en papier jetables, utilisation des poubelles, etc.) ;
  • de la surveillance d’éventuels symptômes chez leur enfant avant qu’il ne parte à l’école, au collège ou au lycée (la température doit être inférieure à 38°C) ;
  • des moyens mis en œuvre en cas de symptômes chez un élève ou un personnel ;
  • de la procédure lors de la survenue d’un cas, qu’il concerne son enfant ou un autre élève ; 
  • des numéros de téléphone utiles pour obtenir des renseignements et les coordonnées des personnels de santé, médecins et infirmiers, travaillant auprès de l’établissement ;
  • des points et horaires d’accueil et de sortie des élèves ;
  • des horaires à respecter pour éviter les rassemblements aux temps d’accueil et de sortie ;
  • de l’organisation de la demi-pension.

Les élèves

Les élèves bénéficient d’une information pratique sur la distanciation physique, les gestes barrière dont l’hygiène des mains. Celle-ci est adaptée à l’âge des élèves. Une attention particulière doit être apportée aux élèves en situation de handicap pour leur permettre, en fonction de leur âge, de réaliser les gestes barrière et de distanciation par une pédagogie, des supports ou, le cas échéant, un accompagnement adapté.

L’éducation à l’hygiène et à la santé fait l’objet d’une attention particulière dans le cadre des cours ou du dispositif 2S2C. 

Découvrez le passeport Onisep pour la Voie Techno

Découvrez le passeport Onisep pour la Voie Techno qui présente les 8 bacs technologiques avec les compétences demandées, leurs spécificités, leurs spécialités, leurs possibilités de poursuite d'études et leurs perspectives professionnelles :

Huit bacs technologiques au choix

La voie technologique propose 8 séries de bacs organisées autour de grands domaines de connaissances liés aux différents secteurs d'activité :

  • ST2S (Sciences et technologies de la santé et du social)
  • STAV (Sciences et technologies de l’agronomie et du vivant) en lycée agricole
  • STD2A (Sciences et technologies du design et des arts appliqués)
  • STHR (Sciences et technologies de l’hôtellerie et de la restauration)
  • STI2D (Sciences et technologies de l’industrie et du développement durable)
  • STL (Sciences et technologies de laboratoire)
  • STMG (Sciences et technologies du management et de la gestion)
  • S2TMD (Sciences et techniques du théâtre, de la musique et de la danse)

 

Dans toutes les séries, les enseignements technologiques sont privilégiés, principalement par le biais de projets et d’études de cas concrets.

Comment choisir la série qui vous convient ?

"Passeport pour la voie techno" vous permet de choisir votre série de bac technologique en fonction de vos centres d'intérêt, des matières dominantes et des formations et métiers envisagés.

À chaque série de bac correspond une fiche qui vous permet d'accéder en un coup d'œil aux informations principales :

  • "Pour qui ?"
  • "Quelles compétences ?" (à développer ou approfondir)
  • "Au programme" (enseignements communs et spécificités de la série)
  • "Les spécialités" (3 en 1re et 2 en terminale)
  • "Poursuite d’études et insertion" (exemples de formations dans le supérieur)
  • "Perspectives professionnelles" (exemples de métiers possibles).

 

Téléchargez la version interactive pour ordinateur :

 

Téléchargez la version standard pour ordinateur :

 

Téléchargez la version interactive pour smartphone :

Si vous rencontrez des difficultés pour lire le pdf interactif sur mobile, merci d'installer l'application Adobe Acrobat Reader.