Education

La mutation de l’enseignement supérieur

 

Selon l’UNESCO, il y aurait  environ 200 millions d’étudiants dans le monde, soit 2 fois plus qu’en l’an 2000 et ce chiffre devrait encore doubler dans les 20 ans à venir.
La Chine compte 45 millions d’étudiants, l’Inde en recense 35 millions. Quelque 20 millions se trouvent en Amérique latine, 19 millions aux Etats-Unis et 16 millions en Europe (Russie comprise). Malgré une croissance plus forte que partout ailleurs, l’Afrique n’héberge encore que guère plus de 8 millions d’étudiants. Elle affiche ainsi le plus faible taux d’accès à l’enseignement supérieur du monde : moins de 10%. Ce chiffre masque cependant une autre réalité : les étudiants africains sont nombreux à étudier sur d’autres continents et à y acquérir de prestigieux diplômes.

A signaler le cas particulier de la Turquie qui a doublé ses effectifs d’étudiants en 5 ans. Avec de 8 millions inscrits dans les établissements universitaires publics ou privés, les étudiants turcs sont aujourd’hui plus nombreux que ceux de la Russie (7 millions). Cette augmentation s’explique par la forte croissance économique et démographique de la Turquie et par des facteurs socioculturels qui font de l’éducation une des priorités des familles turques. Par ailleurs le gouvernement d’Ankara encourage la venue d’étudiants du monde turcophone qui s’étend jusqu’aux confins de la Mongolie et au nord de la Chine d'où les premières tribus turques sont originaires. Une aire culturelle et linguistique qui s'étend le long d'un immense arc d'une dizaine de milliers de kilomètres de long, abritant une population de 200 millions de personnes sans compter l'Allemagne ou à la France, où quelque trois millions d'émigrés turcs se sont installés depuis la seconde guerre mondiale.

Poursuivre sur : https://futuroscopie.org/index.php/societe/education-1/152-la-mutation-de-l-enseignement-

Un numéro national d'appel pour les étudiants en situation d'urgence

Le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation et le Cnous mettent en place un numéro : le 0 806 000 278 (prix d'un appel local, non surtaxé) destiné aux étudiants qui rencontrent des difficultés financières graves.

Ce service, mis en place depuis le 10 janvier 2020, ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h vous met en contact avec un conseiller qui vous renseigne et vous accompagne dans vos démarches vers les services sociaux afin de bénéficier d'aides spécifiques ou du soutien dont vous avez besoin.

Renseignez-vous au 0 806 000 278 pour effectuer une demande d'aide d'urgence. Selon votre situation, vous pouvez bénéficier d'une aide financière : allocation annuelle ou aide ponctuelle . Des aides à la mobilité, à l'insertion professionnelle et à l'accès à la fonction publique peuvent également vous être attribuées.

  À noter : Pour toute question sur des sujets comme les bourses sur critères sociaux, le logement, la contribution de vie étudiante et de campus (CVEC) ou votre scolarité, il vous faut contacter le Crous ou votre établissement d'enseignement supérieur.

« Comment étudier pendant la fermeture du collège ou du lycée? »

Nation Apprenante

Parents d’élèves de l’ Académie de Montpellier

« Comment étudier pendant la fermeture du collège ou du lycée? » : conseils, organisation du temps, ressources, planification des activités et séances de #SportàlaMaison via Éducation nationale

L’image contient peut-être : texte

ENT école : Utiliser le blog pour proposer des exercices interactifs
ENT Occitanie : faire travailler l’oral Continuité Pédagogique

Mon Orientation A la Maison

L’image contient peut-être : texte qui dit ’LE KIOSQUE EN LIGNE POUR LES FAMILLES ET LES ÉDUCATIVES, L'ONISEP MET À DISPOSITION SES PUBLICATIONS AU FORMAT NUMÉRISÉ’

 Les équipes de l’ Onisep sont mobilisées pour faciliter l’accès aux outils et services en ligne dans le champ de l’orientation.

Ainsi, pendant le confinement, les publications sont en feuilletage gratuit.

Découvrez l’ensemble des ressources permettant de s’informer sur les métiers et les formations et de construire son parcours d’orientation, même à la maison !

http://ow.ly/ZVw450ziINq

L'instruction est stratégique

L’éducation et l’instruction sont des paramètres essentiels qui conditionnent les performances économiques et la richesse d’une nation. Il suffit pour s’en convaincre de constater la relation entre le nombre d’années d’étude et le PIB par personne illustrée par le graphique ci-dessous qui donne le PIB par personne selon la durée moyenne de scolarité dans quelques pays représentatifs.

 La qualité de l’instruction est aussi évidemment cruciale pour la compétitivité d’un pays comme le montre le lien entre le PIB par personne et le score obtenu par les élèves en fin de scolarité obligatoire aux tests du Programme international pour le suivi des acquis des élèves, connu sous l’acronyme anglais PISA [2]. Ces évaluations sont réalisées tous les trois ans par l’OCDE dans quelque 70 pays.

» lire la suite

Organisation pour le passage des diplômes en apprentissage

 Eu égard aux circonstances exceptionnelles liées à l’épidémie COVID-19, et suite aux annonces du Ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse du 3 avril 2020, le ministère du Travail et le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse ont décidé d’aménager et d’assouplir les règles et l’organisation du passage des diplômes préparés par l’apprentissage pour cette fin d’année scolaire.

Calendrier de passage des diplômes

Le calendrier annoncé par le ministre de l’Éducation nationale le 3 avril pour le passage de l’examen du baccalauréat général et technologique s’applique également aux diplômes professionnels (CAP, baccalauréat professionnel, BTS), y compris préparés en apprentissage, et selon les principes suivants, et pour la seule session de 2020.

Les diplômes délivrés en juillet le seront donc principalement selon les modalités du contrôle continu.

Un jury d’examen, comme pour les diplômes généraux et technologiques, sera organisé dans la semaine consécutive au 4 juillet pour la délivrance des diplômes, qui tiendra compte :
• du cahier de notes ou livret de formation de l’apprenti, incluant notamment les résultats obtenus, dans le cadre du contrôle en cours de formation et/ ou du contrôle continu au cours de la dernière année de formation  ;
• de son assiduité, notamment dans la poursuite de sa formation à distance pendant le confinement, lorsque les conditions étaient réunies pour le lui permettre ;
• de tout moyen permettant d’attester de la progression pédagogique de l’apprenant, incluant l’appréciation du maitre d’apprentissage et/ou du chef d’entreprise.

Tous les CFA sont donc concernés.

Chaque ministère certificateur précisera, dans les prochains jours, les modalités de passage des examens pour les certifications qui s’acquièrent par unité capitalisable ou pour lesquelles un examen pratique s’avérerait indispensable.

Assouplissement et dérogations pour les règles de passage des diplômes

Les différents certificateurs feront preuve de souplesse sur les durées minimales de formation prévues dans les référentiels de certification pour tenir compte du confinement, que ces durées minimales concernent la formation en entreprise ou en CFA (notamment pour tenir compte des formations à distance et de la mise en activité partielle d’un certain nombre d’apprentis).

- Les dispositions réglementaires nécessaires à la mise en œuvre de ces dispositions seront prises dans les prochains jours.

En outre, même si le contrat d’apprentissage a été rompu ou est arrivé à son terme avant la délivrance du diplôme, le jeune bénéficiera néanmoins du statut d’apprenti en tant que candidat à ce diplôme.

«  Avec ces aménagements, nous permettons à la fois de respecter les conditions sanitaires, le calendrier initial, l’équité de traitement et la qualité des diplômes délivrés, et ce, quelles que soient les voies de formation, formation initiale sous statut scolaire ou apprentissage » précisent Muriel Pénicaud et Jean Michel Blanquer.