Voie Cyclable Vic - Mireval

 Sécurisation du carrefour pour les cyclistes.

Le carrefour de la D114 de Vic vers Frontignan-Plage/Les Aresquiers et de la D116 en provenance de Villeneuve-lès-Maguelone est actuellement l'objet d'une importante signalisation au sol. Il s'agit de faire coexister la circulation automobile avec le croisement d'une voie cyclable regroupant à la fois la Vélo Route 8 méditerranéenne,  la ViaRhôna, mais aussi faisant office de voie douce entre différents quartiers de Vic, situés de par et d'autre de la voie ferrée, reliant également Vic et Mireval, et enfin Villeneuve à la piste cyclable des Aresquiers. Le passage de ce carrefour impose en plus le passage du pont ferroviaire, pont construit en surélévation, avec un remblai qui cache la vue, et rend dangereux le franchissement.

La revendication d'un aménagement d'un passage piéton et cyclable sur le pont date de 20 ans, et la municipalité de Vic, en accord avec celle de Mireval, a décidé de relancer cette idée. Récemment une manifestation des usagers du vélo, et de leurs associations représentatives (La Roue Libre de Thau, VéloCité Grand Montpellier, Vélo du Pays de l'Or), a permis de faire émerger cette urgence de liaison douce.

Les conseillers du canton, Sylvie Pradeilles et Pierre Bouldoire ont récemment affirmé la nécessité de réaliser ces travaux avant la fin de l'année 2018, tout en s'engageant immédiatement pour des aménagements de sécurité provisoires, voir notre article.


A l'approche du pont, des bandes sonores au sol ont été réalisées, pour ralentir le flux routier. Des panneaux de rappel de la vitesse maximum, 70km/h ont été installés. Deux bandes sont peintes sur chaque bord de la chaussée, représentant des pictogrammes de cyclistes. Des damiers de peinture vertes signalent l'intersection des voies douces et des voies routières.

IL faut espérer que ces aménagements provisoires, en attendant le franchissement de la route et de la voie ferrée en voie propre pour les vélos, apporteront une amélioration quand à la tranquillité et la sécurité des cyclistes, et des piétons.

René Rispoli

Si vous croisez un chien ou un chat errant, ne détournez pas le regard

CHIENCapture

"Alors la mort dans l’âme, sur les conseils du vétérinaire et en concertation avec la famille d’accueil, nous avons pris la décision d’abréger ses souffrances. Véronique et son fils Ange ont décidé que cette petite misère aurait quand même un nom, Glimm car « glimmer of hope » signifie lueur d'espoir… Alors voilà maintenant Glimm est au paradis des chiens.Mais que de souffrances. Cette petite chienne a été vue errante des semaines auparavant par des habitants du village, elle était à ce moment là sur ses 4 pattes, courant la campagne, mais personne ne s’en est inquiété. Un chien comme elle tout le monde s’en fout. Cela n’émeut et ne touche personne. Ce n’est qu’un chien de chasse. Personne ne lui a donné à boire, ni même de quoi manger. Glimm est morte lentement mais sûrement. Elle est morte de faim, de soif, de fatigue. Glimm est morte de notre indifférence à tous. Enfin presque tous...

» associations