Un drone bientôt opérationnel contre les moustiques

L'Entente interdépartementale pour la démoustication du littoral méditerranéen (EID Méditerranée ou EID-Med) est un opérateur en zones humides. Cet établissement public chargé de la lutte contre les moustiques nuisibles (ou nuisants) et vecteurs, est mandaté depuis près de soixante ans par les Départements des Pyrénées-Orientales, de l’Aude, de l’Hérault, du Gard et des Bouches-du-Rhône. En 2007, la Région Occitanie (ex-Languedoc-Roussillon) puis, en 2012, le Département du Var ont également adhéré à ses statuts.

Aerial Filming

http://www.eid-med.org/

Avec l'EID, l'on traite les moustiques « ruraux » par avion, hélico et probablement demain, complémentairement, par drone. Ce projet est dans une nouvelle phase, proche de l’opérationnel. La machine choisie (Joyance JT10L-608) a été livrée par la société Aérocapture technologie, distributrice du fabricant chinois Joyance, en septembre dernier, les pilotes « EID » sont quasiment qualifiés et les diverses déclarations règlementaires sont actées auprès de la DGAC (direction générale de l’aviation civile).

Une convergence d’éléments qui a permis de passer aux vols d’essais.

Le drone acquis par l’EID-Med est un « octocoptère » (8 rotors), d’une capacité d’emport de 10 litres. D’envergure imposante (2 mètres déplié), il peut résister à des vents de 10m/s (limite maximale) et voler à une vitesse allant jusqu’à 12 m/s, en vol automatisé, grâce à ses moteurs puissants (rotors en carbone d’une soixantaine de centimètres chacun).

Parmi ses performances, on peut citer le retour vidéo en temps réel, le maintien de l’altitude de vol/sol par radar et le DPAE (débit proportionnel à l’avancement électronique), qui garantissent l’application (bonnes pratiques). L’autonomie en vol se situe entre 10 et 15 minutes.

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations