La forêt menacée

foret

Des millions d’êtres humains dans le monde entier sont tributaires des forêts comme source de médicaments, de matériaux de construction, de combustible, de revenus et de nourriture. Dans certaines zones, les forêts soutiennent l’élevage en offrant du fourrage aux animaux, tandis que dans d’autres - par exemple, les marais de mangrove côtiers - elles aident les pêches locales.
Les forêts et les terres boisées jouent également un rôle essentiel dans la conservation d’autres ressources fondamentales, comme l’eau et les sols. Elles aident à filtrer et à maintenir l’approvisionnement en eau, protègent les sols de l’érosion et les terres de la dégradation. Les forêts sont également de riches réservoirs de diversité biologique. Enfin elles servent de modérateur du climat et freinent le réchauffement de la planète en éliminant le dioxyde de carbone de l’atmosphère.
Les forêts couvrent 31% de la surface terrestre. Les deux-tiers de cette superficie se trouvent dans les 10 pays les mieux dotés en forêts. Dans 54 autres pays les forêts occupent moins de 10 pour cent de la superficie totale des terres et dix pays n’en possèdent pas du tout.
Depuis 25 ans, la superficie forestière mondiale est passée de 4,1 milliards d’hectare à un peu moins de 4 milliards d’hectare, soit une diminution de 3,1%. Le rythme des pertes nettes a sensiblement ralenti au fil du temps pour ne plus représenter que 0,08% l’an selon les derniers chiffres connus.

Dix principaux pays en superficie forestière [1]

  Superficie
(milliers d’ha)
% de la superficie
du pays
% de la superficie
forestière mondiale
       
Russie 814.931 50 20
Brésil 493.538 59 12
Canada 347.069 38 9
Etats-Unis 310.095 34 8
Chine 208.321 22 5
Congo 152.578 67 4
Australie 124.751 16 3
Indonésie 91.010 53 2
Pérou 73.973 58 2
Inde 70.682 24 2
       
Total top 10 2.686.948   67
Total monde 3.999.134   100

Cette apparente stabilisation masque aussi de grandes disparités entre les pays. La déforestation, essentiellement la conversion des forêts tropicales en terres agricoles ralentit dans plusieurs pays, mais se poursuit à un taux élevé dans d'autres comme au Nigéria où la perte annuelle de surface forestières atteint les 5% en moyenne sur la dernière périodes dont les statistiques sont connues. La perte de surface forestière s’est fortement ralentie au Brésil mais compte-tenu de la taille du pays, la perte de annuelle de forêt, en valeur absolue, reste proche du million d’hectare.

Les pays qui perdent de la surface forestières [1]
(période 2010 -2015)

  Superficie perdue
(en milliers d’ha)
Superficie perdue
(en %)
     
Brésil 984 0,2
Indonésie 684 0,7
Birmanie 546 1,8
Nigéria 410 5,0
Tanzanie 372 0,8
Paraguay 325 2,0
Zimbabwe 312 2,1
Congo 311 0,2
Argentine 297 1,1
Bolivie 289 0,5
     

 

A l’inverse, d’autres pays, dont la Chine, enregistre une augmentation de leur surface forestière.

Les pays qui gagnent de la surface forestière [1]
(période 2010 -2015)

  Superficie gagnée
(en milliers d’ha)
Superficie gagnée
(en %)
     
Chine 1.542 0,8
Australie 308 0,2
Chili 301 1,8
Etats-Unis 275 0,1
Philippines 240 3,3
Gabon 200 0,9
Laos 189 1,0
Inde 178 0,3
Viet Nam 129 0,9
France 113 0,7
     

Lire la fin de l'article sur : http://futuroscopie.org/index.php/ressources-naturelles/110-la-foret-menacee

 

_______________________________________________

[1] FAO : Évaluation des ressources forestières mondiales (2015)

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations