L'atténuateur de houle déployé

Lido de Sète à Marseillan : l’atténuateur de houle  déployé en 2018 sur 1400m.

traP1060874

L’opération de sauvegarde qui est destinée à lutter contre l’érosion de la plage et à protéger par là même les activités économiques liées au site (conchyliculture et petits métiers de la mer, viticulture et tourisme) a nécessité un investissement global de 55 M€ qui fait d’elle la plus grande opération de sauvegarde du littoral en Méditerranée. De 2007 à 2012 ont été réalisés les aménagements terrestres (recul de la route littorale, reconstitution d’un cordon dunaire, création d’une piste cyclable, d’une voie bus, de parkings et de sanitaires).

Pour se faire une idée (http://thau-infos.fr/index.php/environnement/36456-lido-de-sete-a-marseillan-une-malle-pedagogique-pour-mieux-le-connaitre-2)

Sur la partie du lido la plus érodée, entre Sète et les Trois Digues, trois techniques de protection maritime ont été associées afin de reconstituer la largeur de plage que le recul de la route seul n’a pas permis : la réalisation de 700 m de drainage de plage (système Ecoplage) la réalisation de 1 000 m d’ouvrage atténuateur de houle immergé et un rechargement massif en sable de 350 000 m3. L’ensemble des travaux avaient été été réalisés en 9 mois,  sur une période qui s’étend d’octobre à avril, hors période d’interdiction estivale.

 Trois années d'observations et d'analyse des données issues de caméras et de données de la topo-bathymétrie ont permis de dresser un bilan positif du dispositif atténuateur de houle : houles à partir d'un mètre de haut, le trait de côte a avancé au droit de l'ouvrage avec un engraissement et un élargissement de la plage d'une douzaine de mètres.

En même temps un système Ecoplage y était associé avec un rechargement massif de 350 000 m3 de sable.

En concertation avec les partenaires techniques et financiers, Sète Agglopôle a décidé de mettre fin à l'expérimentation du système Ecoplage mais d'acter le déploiement de l'ouvrage atténuateur de houle sur le même principe  que la phase expérimentale : 2 rangées juxtaposées, 350 m du trait de côte, 4m50 de fond sur 1400m.

traP1060879

L'extension de l'atténuateur est en cours et les travaux dureront jusqu'à fin juin 2018.

Il faut savoir que ce projet a pris une dimension européenne suite au déplacement des routes. Sont associés à son financement l'Europe, l'Etat, la Région et le Conseil Départemental et Sète Agglopôle méditerranée.  Si en 2018 il s'est développé du côté de Marseillan, en 2019 il devrait se poursuivre à l'est, en allant vers Sète. Coût : 3 millions 200 000 euros.

traP1060886

I l s'agit  pour l'entreprise de Monaco, Trasomar de fixer des boudins de 3 m 50 de diamètre et près de 30 m,  sur des tapis les protégeant, à 300 m environ de la plage, au fond de l'eau, donc à environ 1 m 50 du niveau de l'eau... ces structures associées dont les composants sont réalisés en Hollande sont donc signalées par des balises donnant des consignes écrites ou visuelles aux navigateurs. Il faut éviter le passage des bateaux qui peuvent déchirer les boudins en géotextile avec les quilles ou les coques. Dans ces cas-là, pas de colle mais de la couture sous l'eau, effectuée par des plongeurs spécialisés.

 

houleskkjCapture

Afin que l'ensemble de l'atténuateur ne vieillisse prématurément des visites mensuelles sont effectuées. Pour un maximum de sécurité, les travaux vont s'arrêter durant la saison estivale et ils reprendront fin septembre, début octobre. Toutefois, plus adaptés que de l'enrochement, ces tubes géotextiles géants subissent de petits mouvements qui amortissent les chocs et qui assurent leur longévité.

Il faut savoir que pour Trasomar, Sète fut d'abord une ville test avec Cannes, mais dans une autre configuration. Avant de se développer à Saint Tropez et à Cavalaire, l'entreprise a fait ses preuves en Israël. Il s'agit donc de remplir avec des pompes adaptées ces boudins géants équipés de plusieurs valves de 30 cm de diamètre, tout d'abord d'eau, puis de sable argileux sous pression. Pour un boudin, 450 m3 à remplir, 800 tonnes, tout compris avec une difficulté, donner une forme cylindrique à l'ensemble.

houle;nknCapture

 

houleCaptureAvec une barge de 300 tonnes, de 35 m sur 17, équipée d'une grue pouvant lever 70 T à 15 m, avec 12 personnes à la manoeuvre dont 5 scaphandriers et plongeurs Trasomar poursuit du côté de Listel la mise en place et le développement de cet atténuateur placé sous surveillance vidéo. Depuis 2012 selon des mesures qui permettent de visualiser le trait de côte, la plage aurait à ce niveau, repris 12 m sur les eaux.

L'évolution est donc positive. L'érosion liée aux tempêtes, aux courants, au fait que le Rhône sot devenu moins généreux à cause des barrages, est stoppée sur cette portion de plage mais il reste bien du travail pour Trasomar qui n'a qu'une idée, combattre et contrôler la puissance de l'eau. Mais avec sa barge, son remorqueur  et ses annexes Trasomar ne baisse pas les bras et relève le défi.houle22Capture

 

 

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations