Merci aux Voies Navigables de France

 C'est par une belle matinée, le mardi 5 juin, que s'est déroulé le nettoyage sur la voie de halage de Frontignan.

Des citoyens de Frontignan et Sète ont rejoint l'équipe bien sympathique des V.N.F.

Les deux centres de déficience intellectuelle de Frontignan "Jean PIAGET" et celui de Montpellier "Les Écureuils" ont rejoint les volontaires de l'association Gardiens de Thau ses ports et lagune pour se lancer dans le combat des déchets laissés par des pêcheurs à la ligne du dimanche quelquefois inciviques prenant les buissons ou les rochers pour des poubelles naturelles.

cha

  "Il faudrait que chacun comprenne que tout ce qui est laissé sur un emplacement va encore plus empoisonner les mers et Océans sans oublier l'étang de Thau qui a du mal à porter tous ces déchets. Petites boites en carton pour les vers, fil à pêche en mètre infini ou presque, sacs remplis de conditionnements de pique-nique.... L'on ne peut plus vivre en vase clos d’égoïsme et d'irrespect envers mère nature ... Heureusement que les sauveurs de la planète réunissent leur force dans tous les coins de notre pays ou monde,et qu'ils sont là pour lui éviter une catastrophe trop rapide. Des actions plus spectaculaires pourraient même être programmées  par des institutions...." Précise l'association Gardiens de Thau ses ports et lagune.

Et l'association rajoute : "Une très grand merci à Évelyne des Voies Navigables de France et toute son équipe de Frontignan et Palavas qui nous ont reçus comme des rois et avec comme cadeau leur sympathie et gentillesse. Cette journée était la "Journée des Océans" en avance sur la date mais peu importe le tout est de les protéger à longueur d'année."

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations