L’Europe des transports

L’ambitieux plan « Transports 2050 » de la Commission européenne [1] vise à créer un réseau de transport européen intégré. Le schéma retenu repose sur l'interconnexion des différents modes de transport et induit une mutation profonde des modèles de transport des passagers et du fret. L’objectif affiché est de favoriser le développement économique et l’emploi tout en baissant de 60 % les émissions de gaz à effet de serre liées aux transports d'ici à 2050.
Il est par exemple prévu de réduire de moitié le nombre de véhicules de transport urbain fonctionnant aux carburants classiques d'ici à 2030 et de les faire totalement disparaître des villes avant 2050.
Concernant les transports interurbains, d'ici à 2050, la majeure partie du transport de passagers sur moyenne distance (plus de 300 km) devrait s'effectuer par le train et la moitié du transport routier de fret sur plus de 300 km devrait se reporter sur d'autres modes de transport : ferroviaire, fluvial et maritime.


Pour les déplacements sur grandes distances et le transport de fret intercontinental, les transports aériens ou maritimes continueront de dominer le marché; mais de nouveaux moteurs, carburants et systèmes de gestion du trafic leur permettront de gagner en efficience et de réduire leurs émissions. L'UE prévoit de porter à 40 % la part des carburants durables à faible teneur en carbone dans l'aviation d'ici à 2050, et de réduire dans le même temps de 40% ses émissions de CO2 provenant des combustibles de soute dans le transport maritime.
Les principaux aéroports européens devraient être connectés au réseau ferroviaire, de préférence à grande vitesse, d'ici à 2050. De même les ports maritimes devront être suffisamment reliés au système de transport ferroviaire de marchandises et, dans la mesure du possible, au système de navigation intérieure.

http://futuroscopie.org/index.php/technologie/transports/137-l-europe-des-transports-a-l-horizon-2050

_________________________________________

[1] «Transports 2050» : stratégie globale adoptée par l’UE le 28 mars 2011

Avec l'APAVH, la douce Molly est à l'adoption

CHIENimage5C’est une drôle d’histoire que celle de Molly… Sa maîtresse est décédée il y a quelques semaines et elle n’avait rien prévu pour ses animaux : 4 chiens et 2 chats. Sa voisine, qui a adopté un chien à l’association, nous a contactés pour la prise en charge de tous ces poilus ! Elle ne voulait pas que les 2 Yorks, l’autre femelle Labrador de couleur sable et Molly, partent en fourrière. A la veile de l’été, 4 chiens d’un coup c’était beaucoup, sans compter que nous étions déjà engagés pour d’autres chiens en détresse. Nous avons fait appel à Catherine du refuge des 4 pattes qui a accepté de prendre les York mais aussi à Valérie de JSMC qui a choisi la labrador sable. Restait Molly. Ces 4 chiens ont toujours vécu en compagnie de leur maîtresse, dans une maison avec un jardin dont ils ne sont jamais sortis, ne côtoyant que  très peu de monde… Si tous les 4 sont un peu craintifs, Molly est de loin la plus mal à l’aise avec les personnes qu’elle ne connaît pas. Nous avons eu du mal à la faire monter dans la voiture, puis à l’en faire descendre une fois arrivés!...

» associations