Morts en série pour les bébés d'une colonie de manchots empereurs

 AFP

Presque tous les poussins nés dans l'une des plus importantes colonie de manchots empereurs sont morts en raison de la fonte de leur habitat ces trois dernières années, selon une étude publiée jeudi qui qualifie ces épisodes de "catastrophiques".

La colonie de Halley, dans la mer de Weddell en Antarctique, était jusqu'à récemment la deuxième plus importante colonie de manchots empereurs au monde, avec jusqu'à 25.000 couples venant se reproduire chaque année.

Mais des images satellites étudiées par le centre de recherche britannique de l'Antarctique (BAS) ont montré qu'en 2016, année marquée par une météo particulièrement chaude et orageuse, la glace sur laquelle les couples de manchots élèvent leurs petits a cédé, causant la mort de presque tous les poussins, selon un communiqué.

Le phénomène s'est répété en 2017 et en 2018.

Résultat, cette colonie a "presque disparu", selon le BAS.

En savoir plus : https://www.afp.com/fr/infos/334/