Transition énergétique : l'UE prévoit un développement à grande échelle de l'hydrogène entre 2030 et 2050

L'hydrogène représente aujourd'hui une part infime de la consommation d'énergie européenne. La Commission voit monter cette part jusqu'à 14% en 2050, sous sa forme "propre".

Hydrogen Trainset, Fuel Cell

Une solution pour la transition énergétique européenne ? Bruxelles a dévoilé un plan de développement de l'hydrogène "propre" dans l'Union européenne mercredi 8 juillet, avec pour objectif de décarboner les secteurs les plus polluants comme la sidérurgie et les transports, dans la course vers la neutralité climatique en 2050.

>> Transition énergétique : le futur va-t-il carburer à l'hydrogène ?

"C'est la clé d'une économie européenne forte, compétitive et sans carbone", a assuré le vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans, lors d'une conférence de presse. Pour la Commission, l'hydrogène "propre" doit permettre d'aider des secteurs qui peinent à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Il s'agit de remplacer les énergies fossiles dans l'industrie, notamment pour la production d'acier, de l'utiliser comme carburant pour le transport aérien et maritime, les poids lourds, mais aussi pour les batteries.

Elle en a fait un investissement prioritaire pour la transition et la relance de son économie après la crise liée à la pandémie de Covid-19. Actuellement, le secteur de l'énergie est responsable de 75% des émissions de gaz à effet de serre de l'UE.

Jusqu'à 14% d'hydrogène "propre" en 2050 : https://www.francetvinfo.fr/economie/energie/transition-energetique-l-ue-prevoit-