Environnement

Protection des oiseaux : ça marche !

Communiqué de Christine Bonelli, SMBT :

Fin mai 2022, nous diffusions un appel à la vigilance sur la lagune et plus précisément sur les tocs en vue de protéger les nichées d'oiseaux rares… Fin juin, une cinquantaine de poussins de sterne naine viennent d'être décomptés lors d'un suivi du CEN Occitanie… Les usagers qui ont respecté la règlementation et surtout les oiseaux ont ainsi contribué à cette réussite ! Conclusion : si tout le monde met son petit grain de sel, notre planète a encore de beaux jours devant elle. À nous d'être un tant soi peu attentifs et respectueux de notre environnement : le plus petit geste compte !

Les photos qui suivent sont de : R. Jullian CEN.

Respectons la nature, elle nous le rendra…

NOTRE TERRITOIRE POUR DEMAIN !

Dernière ligne droite pour participer aux mardis du SCOT de demain, mardi 28 juin à 18h à Bouzigues avec pour thème la #Patrimoine naturel, trames vertes et bleues... Un sujet d'actualité !
 
 Pour vous inscrire et apporter votre pierre à l'édifice : https://bit.ly/3bgmZVU

 Attention, le nombre de place est limité pour des raisons sanitaires et d’animation.
 
 Pour en savoir plus sur le SCOT : www.smbt.fr/mardiduscot
 
Les Mardis du SCOT

Une cinquantaine de poussins de Sterne naine viennent d’etre décomptés sur les tocs lors d’un suivi du CEN Occitanie !

 Selon le SMBT, c’est un record pour le site et la démonstration du succès de la gestion mise en place par l’ensemble des partenaires, qu’il s’agisse entre autres des nouvelles méthodes d’entretien des plages ou encore de l’appel à la vigilance autour du bassin de Thau en vue de protéger les oiseaux rares qui nichent dans le sable...
 Un grand merci aux usagers qui ont respecté la règlementation en place et qui ont ainsi contribué à cette réussite…
 Preuve que la nidification sur les tocs fonctionne parfaitement et force est de constater que les tocs de l’Hérault sont un de ceux qui fonctionnent le mieux...
 
Photo SMBT
Peut être une image de plein air 
 

Découvrez le précieux patrimoine végétal et animal du site protégé de Thau avec le SMBT (3)

 

herbier

Photo SMBT

 

La lagune de Thau, site classé Natura 2000, abrite sur un tiers de sa surface l’un des plus vastes herbiers de zostères des rives méditerranéennes d’Europe. Véritable nurserie à poissons et précieux abris pour des espèces emblématiques comme l’hippocampe ou la Grande Nacre, ces prairies marines participent à l’oxygénation de l’eau, filtrent les particules et limitent l’érosion.

Afin de protéger ce riche écosystème des herbicides, piétinements et ancres de bateau,  le SMBT et le CPIE orchestrent chaque été depuis 2016 une campagne de sensibilisation.

Plusieurs animations OUVERTES A TOUS sont proposées en juillet et août 2022 sur les plages :

  • À Balaruc-les-Bains : tous les mercredis, du 6  juillet au 24 août, de 15h30 à 18h30 sur la plage du poste de secours.
  • À Bouzigues : les mercredis 6 et 13 juillet puis les 10, 17 et 24 août, de 9h30 à 12h30 sur la plage de la Trémie ou de la Pyramide
  • À Mèze : les jeudis 21 (plage du Taurus) et 28 juillet (plage du centre-ville) puis les 11 (Taurus), 18 (Centre-ville) et 25 août (Taurus), de 9h30 à 12h30.

Par ailleurs, cet été, deux interventions permettront de sensibiliser les stagiaires du centre nautique des Glénans.

 

Visionnez la vidéo sur la campagne de sensibilisation aux herbiers de la lagune de Thau à l’initiative du Syndicat mixte du bassin de Thau dans le cadre de l’animation Natura 2000 :

En complément,  des animations sont proposées sur le lido au niveau des 3 digues afin d’expliquer la richesse et la fragilité des dunes sans oublier les oiseaux qui s’y installent au printemps pour faire leur nid.

Depuis quelques années, la ville de Sète évite le nettoyage des hauts de plage pour protéger ces oiseaux. Cette année, des panneaux ont été réalisés par le SMBT et  installés par la ville de Sète pour informer les usagers de la présence des gravelots sur les hauts de plage. Ils sont invités à fréquenter les bas de plage pour éviter leur dérangement.

 

gravelot

 

Rendez-vous les 13  juillet et 17 août de 9h30 à 12h30 !
(sur inscription auprès de l’ADENA au 04 67 01 60 23)

Pour en savoir plus sur les sternes naines et pierregarins, avocettes élégantes, gravelots à collier interrompu qui ont élu domicile sur le site Natura 2000 de la lagune et du lido de Thau pour se reproduire, cliquez ici !

Une vague de chaleur exceptionnelle par sa précocité et son intensité avec Météo France

Selon Météo France :  au 16 juin, infographies et prévisions sur : https://meteofrance.com/actualites-et-dossiers/actualites/une-vague-de-chaleur-remarquablement-precoce-gagne-le-pays

 

Lever Du Soleil, Sun, Le Soleil Du Matin

Une vague de chaleur remarquable par sa précocité et son intensité a débuté ce mercredi en France. La chaleur était présente dès mercredi sur le Sud-Ouest et en vallée du Rhône. Aujourd'hui jeudi, elle s'accentue avec des maximales entre 35 et 39 °C, localement 40 °C. Vendredi, elle gagnera progressivement les régions plus au nord le long de la façade atlantique, avant de se généraliser samedi à l’ensemble du pays. Samedi connaîtra le pic de cet épisode caniculaire avec des températures pouvant atteindre dans certains endroits 42 °C.

Des températures fortement élevées sont attendues !

Restez informés en consultant la carte de Vigilance météorologique et les conseils de comportements.

Le ministère de la Santé a activé le numéro gratuit Canicule info service (0800 06 66 66) afin de répondre aux interrogations et donner des conseils pratiques. Il sera en service jusqu’à la fin de l’épisode.

Jusqu'à 40 à 42 °C localement samedi

Cette situation est engendrée par une dépression localisée entre les Açores et Madère qui favorise, dans un mouvement de rotation, les remontées d'air chaud provenant d’Espagne sur l’Europe occidentale. La chaleur, déjà installée mardi et mercredi sur le sud-ouest, s’intensifie cet après-midi de jeudi avec des températures maximales entre 35 et 39 °C, localement 40 °C, sur un large quart sud-ouest jusqu’à la basse vallée du Rhône. Elle gagnera vendredi les régions le long du littoral atlantique jusqu’au Poitou-Charentes, avec des températures maximales pouvant dépasser localement 40 °C. Samedi sera la journée la plus chaude de l’épisode sur l’ensemble du pays, avec des températures maximales de 40 à 42 °C des Landes au Poitou-Charentes, 38 à 40 °C du Sud-Ouest au Massif Central et au Centre, et souvent de 35 à 39 °C sur les autres régions exceptées le littoral du Nord-ouest et la Corse.......................................

Vigilance avec le Xylotrechus chinensis, un capricorne d’origine asiatique

Vigilance
 
Officiellement identifié fin 2018, pour la première fois en France, sur des arbres de la commune de Sète, Xylotrechus chinensis est un capricorne d’origine asiatique. Cette espèce cause des dégâts sur les végétaux, notamment sur le Mûrier platane (Morus bombycis). L'arrêté du 11 mars 2022 considère temporairement cet insecte comme organisme de quarantaine : la lutte contre cette espèce est désormais obligatoire sur le territoire national. Une prospection de délimitation est actuellement menée sur un axe Béziers – Saint-Jean-de-Védas et le nord du bassin de Thau, afin d’évaluer la diffusion de l’insecte sur notre territoire. L’évaluation de la situation repose aussi sur les signalements volontaires.
 
 
 
En Europe, la période de vol des insectes adultes s’étend de mai à septembre. Les pontes sont déposées sur les écorces puis les larves pénètrent dans les troncs et les branches dès leur éclosion. Elles se nourrissent de bois et creusent des galeries de 5 à 6 mm de diamètre, dont l'orifice, nettement visible, est caractéristique. La multiplication des galeries provoque la mort (voire la chute) des branches puis celle de l'arbre.
Son mode de vie, essentiellement à l’intérieur des troncs sous forme larvaire, rend la lutte insecticide peu adaptée. L'assainissement des branches infestées et l'abattage des arbres infestés est le seul moyen de lutte efficace et immédiatement réalisable.
 
 
La maîtrise de sa dissémination est donc l’affaire de tous :
 
1) Signalez toute suspicion auprès de la DRAAF/SRAL :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
ou auprès de FREDON Occitanie
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
En joignant si possible des photos et toutes précisions utiles.
2) Après constatation de la DRAAF/SRAL ou de FREDON Occitanie, détruisez rapidement les végétaux ou parties de végétaux infestés par broyage et/ou incinération, seules méthodes pour éliminer l’insecte et éviter sa dissémination.

Moustique-tigre : le retour des conseils

Le « tigre » est là. Chacun peut prévenir sa prolifération…

Photos gratuites de Moustique

 

Chaque saison, remettre sur le métier l’ouvrage. Comme chaque année, le moustique-tigre (Aedes albopictus) est progressivement ressorti de quelques mois d’hibernation depuis fin mars / début avril. La particularité de l’espèce est de tomber en « diapause » au niveau de ses œufs. Cela signifie que de la fin de l’automne à la fin de l’hiver, grosso modo entre novembre et avril, le moustique-tigre n’apparaît plus sous sa forme adulte et volante, pas plus que ses larves ne se développent dans toute retenue d’eau ou que ses œufs n’éclosent. Ces derniers restent là où ils ont été préalablement pondus par les femelles, sur les rebords de récipients et objets, souvent de petite voire très petite taille, pouvant recueillir de l’eau.

action préventive EIDPlus de jour, plus de chaud

L’activité de l’insecte est indexée sur la photopériode et sur les températures : la diminution de la durée du jour et le rafraîchissement automnal et hivernal entraînent ce phénomène de « diapause ». Et quelques mois plus tard, quand les jours rallongent et les températures se font plus douces, pourvu qu’il y ait des mises en eau des récipients sur les rebords desquels subsistent des œufs, le cycle biologique repart : au contact de l’eau dont le niveau s’élève, les œufs éclosent et donnent des larves.

 

En juin, le « tigre » est là !

Bien sûr, le processus ne redémarre pas un jour précis de l’année et partout à la fois. Et les densités de moustiques-tigres ne sont pas tout de suite prégnantes. C’est un phénomène progressif. Si les tout premiers moustiques-tigres adultes de l’année commencent à réapparaître courant mars / début avril, leurs populations se densifient au fur et à mesure, pour devenir perceptibles courant mai et de plus en plus gênantes au fil du temps, là où elles s’expriment, et cela jusqu’à octobre / novembre. Nous y sommes…

Pas d’eau, pas de moustique-tigre

Alors, la meilleure prévention des situations favorables à la prolifération du moustique-tigre, c’est éviter que ses œufs puissent se trouver au contact d’eau et/ou d’empêcher que de l’eau stagne suffisamment longtemps dans un récipient, afin que ses larves ne puissent s’y développer et que des moustiques piqueurs ne puissent émerger.

Privons le moustique-tigre d’eau. Zéro éclosion, zéro invasion !

www.moustiquetigre.org

Ce sont les Journées de lutte contre les ambroisies

 

 Ambroisie, Les Plantes, Sur Le Terrain

Il s'agit en réalité d'une quinzaine qui est consacrée à ce fléau et elle dure du 15 au 30 juin. Comme le phénomène est encore mal connu, il nous a semblé utile de vous en parler un peu plus en détail...

Qu’est-ce que l’ambroisie ?

L’Ambroisie, il faudrait en réalité dire les ambroisies, qu'elles soient à feuilles d’armoise, trifide ou à épis lisse, sont des plantes invasives originaires d’Amérique du nord et capables de se développer rapidement dans de nombreux milieux (parcelles agricoles, bords de route, chantiers, friches, etc.).

Leur pollen, émis en fin d’été, provoque de fortes réactions allergiques (rhinites par exemplpe) chez les personnes sensibles. Elles constituent également une menace pour l’agriculture et pour la biodiversité (concurrence avec certains végétaux en bords de cours d’eau).

Une fois qu’un pied d’ambroisie est observé, il faut rapidement l’éliminer car il est difficile de l’éradiquer une fois que la plante est bien installée. Des sites consacrés à l'ambroisie vous aideront à mieux les détecter (voir le site Ambroisie Risque Info)

Des manifestations autour de l’ambroisie

Elles sont organisées un peu partout en France par diverses structures (communes, communautés de communes, conservatoires botaniques, parcs nationaux, etc...) et peuvent prendre différentes formes : réunion d’informations sur la plante (biologie, écologie, réglementation, lutte), expositions, échanges avec des acteurs de la lutte, arrachage collectif, liste non exhaustive.

Un site à visiter : solidarites-sante.gouv.fr

Environnement : les méduses sont de retour dans le Sud de la France

Selon France Info :

Avec les beaux jours, les méduses sont de retour sur les plages de la Côte d'Azur et du Var. Lundi 13 juin, le JT du 12/13 partage des conseils contre leurs piqûres. 

 Sur les plages de Côte d'Azur et du Var, les méduses sont revenues, à la faveur des fortes chaleurs. "Je ne sais pas comment ils peuvent éradiquer ça, s'ils peuvent nettoyer, je ne sais pas comment ça se passe", commente un homme. Des dizaines de baigneurs ont déjà été piqués et certains affichent des marques de piqûre importantes. "C'est très désagréable, ça fait mal et ça gonfle", décrit une jeune fille qui vient de se faire piquer.  

Ne pas rincer à l'eau douce....................... Aller plus loin : https://www.francetvinfo.fr/decouverte/vacances/environnement-les-meduses-sont-de-retour-dans-le-sud-de-la-france_5195878.html

 

Méduse, Animal, Sous-Marin, La Mer Gelée